Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES. MERCI

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES
Le Deal du moment : -33%
Microsoft Manette Xbox One sans fil
Voir le deal
39.99 €
-23%
Le deal à ne pas rater :
TV QLED Samsung QE65Q65R 2019
999 € 1299 €
Voir le deal

 

 France: 127 intellectuels juifs disent :

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Bernard

Jean Bernard


France: 127 intellectuels juifs disent : Empty
MessageSujet: France: 127 intellectuels juifs disent :   France: 127 intellectuels juifs disent : EmptyMar 03 Déc 2019, 19:36

03.12.2019

Revenir en haut Aller en bas
Jean Bernard

Jean Bernard


France: 127 intellectuels juifs disent : Empty
MessageSujet: Re: France: 127 intellectuels juifs disent :   France: 127 intellectuels juifs disent : EmptyMar 03 Déc 2019, 19:36

France: 127 intellectuels juifs disent non à l’assimilation de l’antisionisme à l’antisémitisme

En février 2019, le président français Emmanuel Macron s’est engagé à élargir la notion d’antisémitisme afin qu’elle comprenne aussi l’antisionisme.

Ce mardi 3 décembre, vers 21h30, le projet de résolution destiné à le faire va être proposé au vote à l’Assemblée nationale. Cette proposition a été initiée par un député de La République En Marche (laREM) avec pour motif de lutter contre de «nouvelles formes» d’antisémitisme.

Elle suscite des critiques jusque dans la majorité, relate l’AFP. Seul un tiers de son groupe parlementaire l’a signé.

Le lundi, de nombreuses voix contestant cette démarche se sont fait entendre.

A leur tête un collectif de 127 intellectuels juifs français, des ONG et des députés français. Ils ont appelé l’Assemblée nationale à s’opposer ce mardi à une proposition de résolution destinée à assimiler l’antisémitisme à l’antisionisme.

«Nous, universitaires et intellectuels juifs, d’Israël et d’ailleurs, dont beaucoup de spécialistes de l’antisémitisme et de l’histoire du judaïsme et de l’Holocauste, élevons notre voix contre cette proposition de résolution», écrit ce collectif dans une tribune au Monde.

Sans valeur contraignante, la résolution soumise suggère de reprendre la définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA), déjà validée par plusieurs pays et appuyée par Emmanuel Macron en février devant le Crif, devant lequel il avait alors affirmé vouloir élargir la définition de l’antisémitisme à l’antisionisme.

Justement, le collectif d’intellectuels juifs estime que la résolution est «hautement problématique», car elle «assimile (…) l’antisionisme à l’antisémitisme».

«Pour les nombreux juifs se considérant antisionistes, cet amalgame est profondément injurieux», affirme le collectif, qui compte parmi ses signataires plusieurs professeurs – ou ex-professeurs – en poste à Paris, Oxford (Angleterre), Princeton (États-Unis) ou encore Jérusalem.

«De nombreuses victimes de l’Holocauste étaient antisionistes», rappelle le collectif. «Pour les Palestiniens, le sionisme représente la dépossession, le déplacement, l’occupation et les inégalités structurelles. (…) Ils s’opposent au sionisme non par haine des juifs, mais parce qu’ils vivent le sionisme comme un mouvement politique oppressif».

La deuxième raison est que la définition de l’antisémitisme de l’IHRA elle-même serait «hautement problématique», «peu claire et imprécise».
Elle est en outre «déjà utilisée pour stigmatiser et réduire au silence les critiques de l’Etat d’Israël, notamment les organisations de défense des droits humains», estime le collectif.

C’est aussi l’avis de 39 ONG pour qui cette définition « est particulièrement dangereuse, car elle introduit des “exemples” formulés de manière à faire peser le soupçon d’antisémitisme sur toute critique de l’État d’Israël et de sa politique ».

«Nous ne pouvons pas considérer cela comme indépendant de l’agenda politique principal du gouvernement israélien visant à enraciner son occupation et son annexion de la Palestine», estiment les signataires qui s’inquiètent de voir «un soutien politique, jusqu’en France».

Selon le Monde, deux «marcheurs», Gwendal Rouillard et Fadila Khattabi, ainsi que des députés PCF et MoDem, ont demandé le retrait du projet de résolution, qui «répond de manière très contestable à de vraies questions» de lutte contre l’antisémitisme.

Mais le chef du bloc laREM l’a rejeté.
«Sauf à envoyer un message politique désastreux, il ne peut être question de renoncer à ce projet, approuvé de longue date par le bureau de notre groupe», a répondu lundi le chef patron Gilles Le Gendre dans un courrier interne dont l’AFP a eu connaissance.
M. Le Gendre dit cependant «prendre en compte» les préoccupations de certains en acceptant la création d’une mission d’information «sur l’évolution des différentes formes de racisme et de discrimination».

La proposition de résolution sera examinée en début de soirée mardi au Palais Bourbon. Elle a été cosignée par une centaine de députés de divers bords. A noter que l’Assemblée nationale compte quelque 577 députés.

Sources: AFP, Sputnik, le Monde, L’Humanité

Source: Divers
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


France: 127 intellectuels juifs disent : Empty
MessageSujet: Re: France: 127 intellectuels juifs disent :   France: 127 intellectuels juifs disent : EmptyMer 04 Déc 2019, 06:48

C'est une erreur immorale de confondre Sionisme et antisémitisme.
Le sionisme c'est de l'orgueil à l'état pur.
L'antisémitisme c'est du racisme à l'état pur.
Revenir en haut Aller en bas
Skander




France: 127 intellectuels juifs disent : Empty
MessageSujet: Re: France: 127 intellectuels juifs disent :   France: 127 intellectuels juifs disent : EmptyMer 04 Déc 2019, 08:46

BERNARD a écrit:
C'est une erreur immorale de confondre Sionisme et antisémitisme.
Le sionisme c'est de l'orgueil à l'état pur.
L'antisémitisme c'est du racisme à l'état pur.

Hélas la loi vient d'être votée, elle va permettre d'associer une critique de la politique du gouvernement israëlien à de l'antisémitisme.

Au cœur des reproches à cette loi, le fait qu'elle associe l’antisionisme à une forme d’antisémitisme. Au mois de février, Emmanuel Macron s’était dit favorable à l’adoption de cette définition, lors du dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), estimant alors que l’antisionisme représente « une des formes modernes de l’antisémitisme ».

Les opposants à cette définition craignent qu’elle ne soit instrumentalisée pour délégitimer la critique du gouvernement israélien et de l’occupation en Cisjordanie.

Ainsi, critiquer et condamner l'occupation illégitime de la Cisjordanie, une occupation condamnée par l'ONU, sera considéré comme de l'antisémitisme, l'ONU aurait donc fait preuve d'antisémitisme depuis 1967 et le début de l'occupation, avec toutes les résolutions qu'elle a prise, il y a de quoi marcher sur la tête.

Critiquer les implantations illégales de colons en Cisjordanie serait de l'antisémitisme alors que des juifs en Israël et en France critiquent eux-aussi cette confiscation rampante des terres des palestiniens.

Ceux qui sont à l'origine de cette loi et ceux qui l'ont voté ont mis leurs plus grandes oeillères à cette occasion, c'est à la loi maintenant de nous dire ce qu'il faut penser.



Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


France: 127 intellectuels juifs disent : Empty
MessageSujet: Re: France: 127 intellectuels juifs disent :   France: 127 intellectuels juifs disent : EmptyMer 04 Déc 2019, 11:04

Skander a écrit:
BERNARD a écrit:
C'est une erreur immorale de confondre Sionisme et antisémitisme.
Le sionisme c'est de l'orgueil à l'état pur.
L'antisémitisme c'est du racisme à l'état pur.

Hélas la loi vient d'être votée, elle va permettre d'associer une critique de la politique du gouvernement israëlien à de l'antisémitisme.

Au cœur des reproches à cette loi, le fait qu'elle associe l’antisionisme à une forme d’antisémitisme. Au mois de février, Emmanuel Macron s’était dit favorable à l’adoption de cette définition, lors du dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), estimant alors que l’antisionisme représente « une des formes modernes de l’antisémitisme ».

Les opposants à cette définition craignent qu’elle ne soit instrumentalisée pour délégitimer la critique du gouvernement israélien et de l’occupation en Cisjordanie.

Ainsi, critiquer et condamner l'occupation illégitime de la Cisjordanie, une occupation condamnée par l'ONU, sera considéré comme de l'antisémitisme, l'ONU aurait donc fait preuve d'antisémitisme depuis 1967 et le début de l'occupation, avec toutes les résolutions qu'elle a prise, il y a de quoi marcher sur la tête.

Critiquer les implantations illégales de colons en Cisjordanie serait de l'antisémitisme alors que des juifs en Israël et en France critiquent eux-aussi cette confiscation rampante des terres des palestiniens.

Ceux qui sont à l'origine de cette loi et ceux qui l'ont voté ont mis leurs plus grandes oeillères à cette occasion, c'est à la loi maintenant de nous dire ce qu'il faut penser.




Le , Les L'obi(s) sionistes sont malins.
Israël n'est plus le peuple élu depuis longtemps il est devenu un peuple comme tous les autres peuples.
Si Israël veut être respecté qu'il respecte les Palestiniens et que les Palestiniens respecte les israéliens.
Est-ce trop demandé au deux peuples de même origine qui souvent confondent Justice et Vengeance.

En 2019/20 las A.D.N juifs et Arabe ont les mêmes origines. Ils sont des sémites tous les deux.
Aucun des deux peuples ne doit ce croire supérieur à l'autre.

Pourquoi dans les deux camps on tue ceux qui veulent le rapprochement ?
Qui leur donne cet ordre de tuer un juif ou un arabe ?
Qui encourage de faire perdurer les querelles?

Le frousse est une mauvaise conseillère en politique.
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




France: 127 intellectuels juifs disent : Empty
MessageSujet: Re: France: 127 intellectuels juifs disent :   France: 127 intellectuels juifs disent : EmptyMer 04 Déc 2019, 11:40

Skander a écrit:
BERNARD a écrit:
C'est une erreur immorale de confondre Sionisme et antisémitisme.
Le sionisme c'est de l'orgueil à l'état pur.
L'antisémitisme c'est du racisme à l'état pur.

Hélas la loi vient d'être votée, elle va permettre d'associer une critique de la politique du gouvernement israëlien à de l'antisémitisme.

Au cœur des reproches à cette loi, le fait qu'elle associe l’antisionisme à une forme d’antisémitisme. Au mois de février, Emmanuel Macron s’était dit favorable à l’adoption de cette définition, lors du dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), estimant alors que l’antisionisme représente « une des formes modernes de l’antisémitisme ».

Les opposants à cette définition craignent qu’elle ne soit instrumentalisée pour délégitimer la critique du gouvernement israélien et de l’occupation en Cisjordanie.

Ainsi, critiquer et condamner l'occupation illégitime de la Cisjordanie, une occupation condamnée par l'ONU, sera considéré comme de l'antisémitisme, l'ONU aurait donc fait preuve d'antisémitisme depuis 1967 et le début de l'occupation, avec toutes les résolutions qu'elle a prise, il y a de quoi marcher sur la tête.

Critiquer les implantations illégales de colons en Cisjordanie serait de l'antisémitisme alors que des juifs en Israël et en France critiquent eux-aussi cette confiscation rampante des terres des palestiniens.

Ceux qui sont à l'origine de cette loi et ceux qui l'ont voté ont mis leurs plus grandes oeillères à cette occasion, c'est à la loi maintenant de nous dire ce qu'il faut penser.



Mouvement politique et religieux, visant à l'établissement puis à la consolidation d'un État juif .
Bien évidemment ça n'enlève pas le droit d'un état palestinien, mais sionisme ne me gêne pas..
Tout les peuple ont droit à un état
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


France: 127 intellectuels juifs disent : Empty
MessageSujet: Re: France: 127 intellectuels juifs disent :   France: 127 intellectuels juifs disent : EmptyMer 04 Déc 2019, 17:40

gerard2007 a écrit:
Skander a écrit:
BERNARD a écrit:
C'est une erreur immorale de confondre Sionisme et antisémitisme.
Le sionisme c'est de l'orgueil à l'état pur.
L'antisémitisme c'est du racisme à l'état pur.

Hélas la loi vient d'être votée, elle va permettre d'associer une critique de la politique du gouvernement israëlien à de l'antisémitisme.

Au cœur des reproches à cette loi, le fait qu'elle associe l’antisionisme à une forme d’antisémitisme. Au mois de février, Emmanuel Macron s’était dit favorable à l’adoption de cette définition, lors du dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), estimant alors que l’antisionisme représente « une des formes modernes de l’antisémitisme ».

Les opposants à cette définition craignent qu’elle ne soit instrumentalisée pour délégitimer la critique du gouvernement israélien et de l’occupation en Cisjordanie.

Ainsi, critiquer et condamner l'occupation illégitime de la Cisjordanie, une occupation condamnée par l'ONU, sera considéré comme de l'antisémitisme, l'ONU aurait donc fait preuve d'antisémitisme depuis 1967 et le début de l'occupation, avec toutes les résolutions qu'elle a prise, il y a de quoi marcher sur la tête.

Critiquer les implantations illégales de colons en Cisjordanie serait de l'antisémitisme alors que des juifs en Israël et en France critiquent eux-aussi cette confiscation rampante des terres des palestiniens.

Ceux qui sont à l'origine de cette loi et ceux qui l'ont voté ont mis leurs plus grandes oeillères à cette occasion, c'est à la loi maintenant de nous dire ce qu'il faut penser.



Mouvement politique et religieux, visant à l'établissement puis à la consolidation d'un État juif .
Bien évidemment ça n'enlève pas le droit d'un état palestinien,  mais sionisme ne me gêne pas..  
Tout les peuple ont droit à un état

Si les antagonistes avaient un soupçon de cervelle au lieu de faire passer la vengeances avant la justice , peut-être qu'on arriverait à une solution d'ententes réciproques.
Mais le veulent-ils vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas
Skander




France: 127 intellectuels juifs disent : Empty
MessageSujet: Re: France: 127 intellectuels juifs disent :   France: 127 intellectuels juifs disent : EmptyJeu 05 Déc 2019, 11:41

gerard2007 a écrit:
Skander a écrit:
BERNARD a écrit:
C'est une erreur immorale de confondre Sionisme et antisémitisme.
Le sionisme c'est de l'orgueil à l'état pur.
L'antisémitisme c'est du racisme à l'état pur.

Hélas la loi vient d'être votée, elle va permettre d'associer une critique de la politique du gouvernement israëlien à de l'antisémitisme.

Au cœur des reproches à cette loi, le fait qu'elle associe l’antisionisme à une forme d’antisémitisme. Au mois de février, Emmanuel Macron s’était dit favorable à l’adoption de cette définition, lors du dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), estimant alors que l’antisionisme représente « une des formes modernes de l’antisémitisme ».

Les opposants à cette définition craignent qu’elle ne soit instrumentalisée pour délégitimer la critique du gouvernement israélien et de l’occupation en Cisjordanie.

Ainsi, critiquer et condamner l'occupation illégitime de la Cisjordanie, une occupation condamnée par l'ONU, sera considéré comme de l'antisémitisme, l'ONU aurait donc fait preuve d'antisémitisme depuis 1967 et le début de l'occupation, avec toutes les résolutions qu'elle a prise, il y a de quoi marcher sur la tête.

Critiquer les implantations illégales de colons en Cisjordanie serait de l'antisémitisme alors que des juifs en Israël et en France critiquent eux-aussi cette confiscation rampante des terres des palestiniens.

Ceux qui sont à l'origine de cette loi et ceux qui l'ont voté ont mis leurs plus grandes oeillères à cette occasion, c'est à la loi maintenant de nous dire ce qu'il faut penser.



Mouvement politique et religieux, visant à l'établissement puis à la consolidation d'un État juif .
Bien évidemment ça n'enlève pas le droit d'un état palestinien,  mais sionisme ne me gêne pas..  
Tout les peuple ont droit à un état

Les juifs et les palestiniens ont droit à leur état et il n'y a plus guère que l'Iran à faire de la destruction d'Israël une option militaire, la majorité des pays arabes y ont renoncé et cherchent pour la plupart à normaliser leurs relation avec Israël.

Alors cette loi est non seulement stupide mais elle est dangereuse car elle fait de tous les juifs des sionistes malgré eux, puisque le judaïsme et le sionisme se trouvent liés de facto par une décision politique.

Des juifs de toutes obédiences, laïcs et religieux, ne sont pas sionistes et ils le revendiquent, quand aux sionistes purs et durs ils ne traitent que par le mépris les décisions de l'ONU et l'opinion publique internationale, confortés dans leur injustice par le soutien indéfectible des USA, alors que doit apporter cette loi si ce n'est de censurer un débat d'opinion qui mènera devant les tribunaux un journaliste qui aura critiqué l'implantation sauvage d'une colonie israelienne en Cisjordanie ? Il sera accusé et condamné pour racisme et antisémitisme, même si le journaliste est lui-même juif.
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




France: 127 intellectuels juifs disent : Empty
MessageSujet: Re: France: 127 intellectuels juifs disent :   France: 127 intellectuels juifs disent : EmptyVen 06 Déc 2019, 19:19

Skander a écrit:
gerard2007 a écrit:
Skander a écrit:
BERNARD a écrit:
C'est une erreur immorale de confondre Sionisme et antisémitisme.
Le sionisme c'est de l'orgueil à l'état pur.
L'antisémitisme c'est du racisme à l'état pur.

Hélas la loi vient d'être votée, elle va permettre d'associer une critique de la politique du gouvernement israëlien à de l'antisémitisme.

Au cœur des reproches à cette loi, le fait qu'elle associe l’antisionisme à une forme d’antisémitisme. Au mois de février, Emmanuel Macron s’était dit favorable à l’adoption de cette définition, lors du dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), estimant alors que l’antisionisme représente « une des formes modernes de l’antisémitisme ».

Les opposants à cette définition craignent qu’elle ne soit instrumentalisée pour délégitimer la critique du gouvernement israélien et de l’occupation en Cisjordanie.

Ainsi, critiquer et condamner l'occupation illégitime de la Cisjordanie, une occupation condamnée par l'ONU, sera considéré comme de l'antisémitisme, l'ONU aurait donc fait preuve d'antisémitisme depuis 1967 et le début de l'occupation, avec toutes les résolutions qu'elle a prise, il y a de quoi marcher sur la tête.

Critiquer les implantations illégales de colons en Cisjordanie serait de l'antisémitisme alors que des juifs en Israël et en France critiquent eux-aussi cette confiscation rampante des terres des palestiniens.

Ceux qui sont à l'origine de cette loi et ceux qui l'ont voté ont mis leurs plus grandes oeillères à cette occasion, c'est à la loi maintenant de nous dire ce qu'il faut penser.



Mouvement politique et religieux, visant à l'établissement puis à la consolidation d'un État juif .
Bien évidemment ça n'enlève pas le droit d'un état palestinien,  mais sionisme ne me gêne pas..  
Tout les peuple ont droit à un état

Les juifs et les palestiniens ont droit à leur état et il n'y a plus guère que l'Iran à faire de la destruction d'Israël une option militaire, la majorité des pays arabes y ont renoncé et cherchent pour la plupart à normaliser leurs relation avec Israël.

Alors cette loi est non seulement stupide mais elle est dangereuse car elle fait de tous les juifs des sionistes malgré eux, puisque le judaïsme et le sionisme se trouvent liés de facto par une décision politique.

Des juifs de toutes obédiences, laïcs et religieux, ne sont pas sionistes et ils le revendiquent, quand aux sionistes purs et durs ils ne traitent que par le mépris les décisions de l'ONU et l'opinion publique internationale, confortés dans leur injustice par le soutien indéfectible des USA, alors que doit apporter cette loi si ce n'est de censurer un débat d'opinion qui mènera devant les tribunaux un journaliste qui aura critiqué l'implantation sauvage d'une colonie israelienne en Cisjordanie ? Il sera accusé et condamné pour racisme et antisémitisme, même si le journaliste est lui-même juif.
Je te comprends mal cher Skander .
Si les juifs et les palestiniens ont droit à un état " ce que j'approuve à 100% "
Pourquoi être anti sioniste ?
Ça me semble être paradoxal.
Si les palestiniens créé leur état, il sera forcément musulman, pourquoi l'état d'Israël ne pourrait pas être juif ?
J'ai du mal à suivre....
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


France: 127 intellectuels juifs disent : Empty
MessageSujet: Re: France: 127 intellectuels juifs disent :   France: 127 intellectuels juifs disent : EmptySam 07 Déc 2019, 07:36

gerard2007 a écrit:
Skander a écrit:
gerard2007 a écrit:
Skander a écrit:


Hélas la loi vient d'être votée, elle va permettre d'associer une critique de la politique du gouvernement israëlien à de l'antisémitisme.

Au cœur des reproches à cette loi, le fait qu'elle associe l’antisionisme à une forme d’antisémitisme. Au mois de février, Emmanuel Macron s’était dit favorable à l’adoption de cette définition, lors du dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), estimant alors que l’antisionisme représente « une des formes modernes de l’antisémitisme ».

Les opposants à cette définition craignent qu’elle ne soit instrumentalisée pour délégitimer la critique du gouvernement israélien et de l’occupation en Cisjordanie.

Ainsi, critiquer et condamner l'occupation illégitime de la Cisjordanie, une occupation condamnée par l'ONU, sera considéré comme de l'antisémitisme, l'ONU aurait donc fait preuve d'antisémitisme depuis 1967 et le début de l'occupation, avec toutes les résolutions qu'elle a prise, il y a de quoi marcher sur la tête.

Critiquer les implantations illégales de colons en Cisjordanie serait de l'antisémitisme alors que des juifs en Israël et en France critiquent eux-aussi cette confiscation rampante des terres des palestiniens.

Ceux qui sont à l'origine de cette loi et ceux qui l'ont voté ont mis leurs plus grandes oeillères à cette occasion, c'est à la loi maintenant de nous dire ce qu'il faut penser.



Mouvement politique et religieux, visant à l'établissement puis à la consolidation d'un État juif .
Bien évidemment ça n'enlève pas le droit d'un état palestinien,  mais sionisme ne me gêne pas..  
Tout les peuple ont droit à un état

Les juifs et les palestiniens ont droit à leur état et il n'y a plus guère que l'Iran à faire de la destruction d'Israël une option militaire, la majorité des pays arabes y ont renoncé et cherchent pour la plupart à normaliser leurs relation avec Israël.

Alors cette loi est non seulement stupide mais elle est dangereuse car elle fait de tous les juifs des sionistes malgré eux, puisque le judaïsme et le sionisme se trouvent liés de facto par une décision politique.

Des juifs de toutes obédiences, laïcs et religieux, ne sont pas sionistes et ils le revendiquent, quand aux sionistes purs et durs ils ne traitent que par le mépris les décisions de l'ONU et l'opinion publique internationale, confortés dans leur injustice par le soutien indéfectible des USA, alors que doit apporter cette loi si ce n'est de censurer un débat d'opinion qui mènera devant les tribunaux un journaliste qui aura critiqué l'implantation sauvage d'une colonie israelienne en Cisjordanie ? Il sera accusé et condamné pour racisme et antisémitisme, même si le journaliste est lui-même juif.
Je te comprends mal cher Skander .
Si les juifs et les palestiniens ont droit à un état " ce que j'approuve à 100% "
Pourquoi être anti sioniste ?
Ça me semble être paradoxal.
Si les palestiniens créé leur état,  il sera forcément musulman,  pourquoi l'état d'Israël ne pourrait pas être juif ?  
J'ai du mal à suivre....

Tout bonnement parce que entre eux la loi du talion est une loi divine.
On confond Justice et Vengeance.
Et souvent ils ne sont pas les seuls à agir ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Skander




France: 127 intellectuels juifs disent : Empty
MessageSujet: Re: France: 127 intellectuels juifs disent :   France: 127 intellectuels juifs disent : EmptySam 07 Déc 2019, 15:00

gerard2007 a écrit:
Skander a écrit:
gerard2007 a écrit:
Skander a écrit:


Hélas la loi vient d'être votée, elle va permettre d'associer une critique de la politique du gouvernement israëlien à de l'antisémitisme.

Au cœur des reproches à cette loi, le fait qu'elle associe l’antisionisme à une forme d’antisémitisme. Au mois de février, Emmanuel Macron s’était dit favorable à l’adoption de cette définition, lors du dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), estimant alors que l’antisionisme représente « une des formes modernes de l’antisémitisme ».

Les opposants à cette définition craignent qu’elle ne soit instrumentalisée pour délégitimer la critique du gouvernement israélien et de l’occupation en Cisjordanie.

Ainsi, critiquer et condamner l'occupation illégitime de la Cisjordanie, une occupation condamnée par l'ONU, sera considéré comme de l'antisémitisme, l'ONU aurait donc fait preuve d'antisémitisme depuis 1967 et le début de l'occupation, avec toutes les résolutions qu'elle a prise, il y a de quoi marcher sur la tête.

Critiquer les implantations illégales de colons en Cisjordanie serait de l'antisémitisme alors que des juifs en Israël et en France critiquent eux-aussi cette confiscation rampante des terres des palestiniens.

Ceux qui sont à l'origine de cette loi et ceux qui l'ont voté ont mis leurs plus grandes oeillères à cette occasion, c'est à la loi maintenant de nous dire ce qu'il faut penser.

Israël est déjà un état juif depuis la résolution de l'ONU du 29 novembre 1947



Mouvement politique et religieux, visant à l'établissement puis à la consolidation d'un État juif .
Bien évidemment ça n'enlève pas le droit d'un état palestinien,  mais sionisme ne me gêne pas..  
Tout les peuple ont droit à un état

Les juifs et les palestiniens ont droit à leur état et il n'y a plus guère que l'Iran à faire de la destruction d'Israël une option militaire, la majorité des pays arabes y ont renoncé et cherchent pour la plupart à normaliser leurs relation avec Israël.

Alors cette loi est non seulement stupide mais elle est dangereuse car elle fait de tous les juifs des sionistes malgré eux, puisque le judaïsme et le sionisme se trouvent liés de facto par une décision politique.

Des juifs de toutes obédiences, laïcs et religieux, ne sont pas sionistes et ils le revendiquent, quand aux sionistes purs et durs ils ne traitent que par le mépris les décisions de l'ONU et l'opinion publique internationale, confortés dans leur injustice par le soutien indéfectible des USA, alors que doit apporter cette loi si ce n'est de censurer un débat d'opinion qui mènera devant les tribunaux un journaliste qui aura critiqué l'implantation sauvage d'une colonie israelienne en Cisjordanie ? Il sera accusé et condamné pour racisme et antisémitisme, même si le journaliste est lui-même juif.
Je te comprends mal cher Skander .
Si les juifs et les palestiniens ont droit à un état " ce que j'approuve à 100% "
Pourquoi être anti sioniste ?

Ça me semble être paradoxal.
Si les palestiniens créé leur état,  il sera forcément musulman,  pourquoi l'état d'Israël ne pourrait pas être juif ?  
J'ai du mal à suivre....


Le sionisme actuel, cher Gérard, déborde sur des territoires occupés depuis 1967 en dépit des résolutions de l'ONU qui condamnent jusqu'à aujourd'hui cette occupation, des résolutions superbement méprisée par l'état israëlien, il ne s'agit donc pas de remettre en question l'existence d'Israël mais sa politique expansionniste au moyen de colonie illégales et de confiscation des terres des palestiniens.

C'est cela être antisioniste et qui sera puni par la loi qui vient d'être votée, après que les décrets d'applications seront signés par le président Macron.

Ensuite tu crois qu'un état palestinien sera "forcément" musulman, mais le Fatha qui gouverne en Cisjordanie est laïque, c'est le Hamas à Gaza qui est musulman mais il n'est pas reconnu en dehors de la bande de Gaza. C'est la non-reconnaissance d'un état palestinien qui maintient ces deux entités séparées et qui empêche la création d'un véritable état palestinien laïque à Gaza et en Cisjordanie.

Et pour finir, à quel moment ai-je dit que l'état d'Israël ne pourrait pas être juif ?

J'ai dit dans le message précédent que "les juifs et les palestiniens ont droit à leur état", ce qui grammaticalement signifie "chacun" leur état (ou alors je retourne à l'école primaire  Wink  )


Israël est déjà un état juif depuis la résolution de l'ONU du 29 novembre 1947.
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


France: 127 intellectuels juifs disent : Empty
MessageSujet: Re: France: 127 intellectuels juifs disent :   France: 127 intellectuels juifs disent : EmptySam 07 Déc 2019, 15:23

Skander a écrit:
gerard2007 a écrit:
Skander a écrit:
gerard2007 a écrit:

Mouvement politique et religieux, visant à l'établissement puis à la consolidation d'un État juif .
Bien évidemment ça n'enlève pas le droit d'un état palestinien,  mais sionisme ne me gêne pas..  
Tout les peuple ont droit à un état

Les juifs et les palestiniens ont droit à leur état et il n'y a plus guère que l'Iran à faire de la destruction d'Israël une option militaire, la majorité des pays arabes y ont renoncé et cherchent pour la plupart à normaliser leurs relation avec Israël.

Alors cette loi est non seulement stupide mais elle est dangereuse car elle fait de tous les juifs des sionistes malgré eux, puisque le judaïsme et le sionisme se trouvent liés de facto par une décision politique.

Des juifs de toutes obédiences, laïcs et religieux, ne sont pas sionistes et ils le revendiquent, quand aux sionistes purs et durs ils ne traitent que par le mépris les décisions de l'ONU et l'opinion publique internationale, confortés dans leur injustice par le soutien indéfectible des USA, alors que doit apporter cette loi si ce n'est de censurer un débat d'opinion qui mènera devant les tribunaux un journaliste qui aura critiqué l'implantation sauvage d'une colonie israelienne en Cisjordanie ? Il sera accusé et condamné pour racisme et antisémitisme, même si le journaliste est lui-même juif.
Je te comprends mal cher Skander .
Si les juifs et les palestiniens ont droit à un état " ce que j'approuve à 100% "
Pourquoi être anti sioniste ?

Ça me semble être paradoxal.
Si les palestiniens créé leur état,  il sera forcément musulman,  pourquoi l'état d'Israël ne pourrait pas être juif ?  
J'ai du mal à suivre....


Le sionisme actuel, cher Gérard, déborde sur des territoires occupés depuis 1967 en dépit des résolutions de l'ONU qui condamnent jusqu'à aujourd'hui cette occupation, des résolutions superbement méprisée par l'état israëlien, il ne s'agit donc pas de remettre en question l'existence d'Israël mais sa politique expansionniste au moyen de colonie illégales et de confiscation des terres des palestiniens.

C'est cela être antisioniste et qui sera puni par la loi qui vient d'être votée, après que les décrets d'applications seront signés par le président Macron.

Ensuite tu crois qu'un état palestinien sera "forcément" musulman, mais le Fatha qui gouverne en Cisjordanie est laïque, c'est le Hamas à Gaza qui est musulman mais il n'est pas reconnu en dehors de la bande de Gaza. C'est la non-reconnaissance d'un état palestinien qui maintient ces deux entités séparées et qui empêche la création d'un véritable état palestinien laïque à Gaza et en Cisjordanie.

Et pour finir, à quel moment ai-je dit que l'état d'Israël ne pourrait pas être juif ?

J'ai dit dans le message précédent que "les juifs et les palestiniens ont droit à leur état", ce qui grammaticalement signifie "chacun" leur état (ou alors je retourne à l'école primaire  Wink  )


Israël est déjà un état juif depuis la résolution de l'ONU du 29 novembre 1947.


Mais qui a intérêt a ce que le conflit perdure depuis 1948.
Sionisme et judaïsme sont-il compatible au regard de la Thora ?
Et si on créé un état commun qu'on appellerait Palestine comme avant 1948 ou musulmans et juifs auraient les mêmes droits et les mêmes devoirs .
L'humanité toute entière serait plus viable.
Est-ce une utopie ou ou une possibilité réaliste.
Pour les antagonistes présent dans la région pètent plus haut que leur arrière train ?

Ben Bourion disait ; On lâche 1000 juif les 1000 vont dans la même direction
On lâche 1000 musulmans il y a 1000 direction dans lesquelles les musulmans iront.
Il suffit d'entretenir cette situation et cela devient une grande pagaille .
Que l'humanité est obligé de supporter.

Le peuple élu est-il encore éligible ?
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




France: 127 intellectuels juifs disent : Empty
MessageSujet: Re: France: 127 intellectuels juifs disent :   France: 127 intellectuels juifs disent : EmptyDim 08 Déc 2019, 12:41

BERNARD a écrit:
Skander a écrit:
gerard2007 a écrit:
Skander a écrit:


Les juifs et les palestiniens ont droit à leur état et il n'y a plus guère que l'Iran à faire de la destruction d'Israël une option militaire, la majorité des pays arabes y ont renoncé et cherchent pour la plupart à normaliser leurs relation avec Israël.

Alors cette loi est non seulement stupide mais elle est dangereuse car elle fait de tous les juifs des sionistes malgré eux, puisque le judaïsme et le sionisme se trouvent liés de facto par une décision politique.

Des juifs de toutes obédiences, laïcs et religieux, ne sont pas sionistes et ils le revendiquent, quand aux sionistes purs et durs ils ne traitent que par le mépris les décisions de l'ONU et l'opinion publique internationale, confortés dans leur injustice par le soutien indéfectible des USA, alors que doit apporter cette loi si ce n'est de censurer un débat d'opinion qui mènera devant les tribunaux un journaliste qui aura critiqué l'implantation sauvage d'une colonie israelienne en Cisjordanie ? Il sera accusé et condamné pour racisme et antisémitisme, même si le journaliste est lui-même juif.
Je te comprends mal cher Skander .
Si les juifs et les palestiniens ont droit à un état " ce que j'approuve à 100% "
Pourquoi être anti sioniste ?

Ça me semble être paradoxal.
Si les palestiniens créé leur état,  il sera forcément musulman,  pourquoi l'état d'Israël ne pourrait pas être juif ?  
J'ai du mal à suivre....


Le sionisme actuel, cher Gérard, déborde sur des territoires occupés depuis 1967 en dépit des résolutions de l'ONU qui condamnent jusqu'à aujourd'hui cette occupation, des résolutions superbement méprisée par l'état israëlien, il ne s'agit donc pas de remettre en question l'existence d'Israël mais sa politique expansionniste au moyen de colonie illégales et de confiscation des terres des palestiniens.

C'est cela être antisioniste et qui sera puni par la loi qui vient d'être votée, après que les décrets d'applications seront signés par le président Macron.

Ensuite tu crois qu'un état palestinien sera "forcément" musulman, mais le Fatha qui gouverne en Cisjordanie est laïque, c'est le Hamas à Gaza qui est musulman mais il n'est pas reconnu en dehors de la bande de Gaza. C'est la non-reconnaissance d'un état palestinien qui maintient ces deux entités séparées et qui empêche la création d'un véritable état palestinien laïque à Gaza et en Cisjordanie.

Et pour finir, à quel moment ai-je dit que l'état d'Israël ne pourrait pas être juif ?

J'ai dit dans le message précédent que "les juifs et les palestiniens ont droit à leur état", ce qui grammaticalement signifie "chacun" leur état (ou alors je retourne à l'école primaire  Wink  )


Israël est déjà un état juif depuis la résolution de l'ONU du 29 novembre 1947.


Mais qui a intérêt a ce que le conflit perdure depuis 1948.
Sionisme et judaïsme sont-il compatible au regard de la Thora ?
Et si on créé un état commun qu'on appellerait Palestine comme avant 1948 ou musulmans et juifs auraient les mêmes droits et les mêmes devoirs .
L'humanité toute entière serait plus viable.
Est-ce une utopie ou ou une possibilité réaliste.
Pour les antagonistes présent dans la région pètent plus haut que leur arrière train ?

Ben Bourion disait ; On lâche 1000 juif les 1000 vont dans la même direction
On lâche 1000 musulmans il y a  1000 direction dans lesquelles les musulmans iront.
Il suffit d'entretenir cette situation et cela devient une grande pagaille .
Que l'humanité est obligé de supporter.

Le peuple élu est-il encore éligible ?
C'est une utopie
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


France: 127 intellectuels juifs disent : Empty
MessageSujet: Re: France: 127 intellectuels juifs disent :   France: 127 intellectuels juifs disent : EmptyDim 08 Déc 2019, 18:13

gerard2007 a écrit:
BERNARD a écrit:
Skander a écrit:
gerard2007 a écrit:

Je te comprends mal cher Skander .
Si les juifs et les palestiniens ont droit à un état " ce que j'approuve à 100% "
Pourquoi être anti sioniste ?

Ça me semble être paradoxal.
Si les palestiniens créé leur état,  il sera forcément musulman,  pourquoi l'état d'Israël ne pourrait pas être juif ?  
J'ai du mal à suivre....


Le sionisme actuel, cher Gérard, déborde sur des territoires occupés depuis 1967 en dépit des résolutions de l'ONU qui condamnent jusqu'à aujourd'hui cette occupation, des résolutions superbement méprisée par l'état israëlien, il ne s'agit donc pas de remettre en question l'existence d'Israël mais sa politique expansionniste au moyen de colonie illégales et de confiscation des terres des palestiniens.

C'est cela être antisioniste et qui sera puni par la loi qui vient d'être votée, après que les décrets d'applications seront signés par le président Macron.

Ensuite tu crois qu'un état palestinien sera "forcément" musulman, mais le Fatha qui gouverne en Cisjordanie est laïque, c'est le Hamas à Gaza qui est musulman mais il n'est pas reconnu en dehors de la bande de Gaza. C'est la non-reconnaissance d'un état palestinien qui maintient ces deux entités séparées et qui empêche la création d'un véritable état palestinien laïque à Gaza et en Cisjordanie.

Et pour finir, à quel moment ai-je dit que l'état d'Israël ne pourrait pas être juif ?

J'ai dit dans le message précédent que "les juifs et les palestiniens ont droit à leur état", ce qui grammaticalement signifie "chacun" leur état (ou alors je retourne à l'école primaire  Wink  )


Israël est déjà un état juif depuis la résolution de l'ONU du 29 novembre 1947.


Mais qui a intérêt a ce que le conflit perdure depuis 1948.
Sionisme et judaïsme sont-il compatible au regard de la Thora ?
Et si on créé un état commun qu'on appellerait Palestine comme avant 1948 ou musulmans et juifs auraient les mêmes droits et les mêmes devoirs .
L'humanité toute entière serait plus viable.
Est-ce une utopie ou ou une possibilité réaliste.
Pour les antagonistes présent dans la région pètent plus haut que leur arrière train ?

Ben Bourion disait ; On lâche 1000 juif les 1000 vont dans la même direction
On lâche 1000 musulmans il y a  1000 direction dans lesquelles les musulmans iront.
Il suffit d'entretenir cette situation et cela devient une grande pagaille .
Que l'humanité est obligé de supporter.

Le peuple élu est-il encore éligible ?
C'est une utopie

Une Utopie ! exclusivement parce qu'on ne souhaite pas dans les deux camps que cela ce réalise.
On spolie et on joue les gros bras par orgueil réciproque.
Si je devais dire mon avis sur cette querelle Israélo-palestinienne je risquerait d'être extrêmement grossier à l’encontre des deux camps et surtout de leurs dirigeants.
Utopie ! Parce qu'on n'est pas capable de vouloir s'entendre à cause de la loi du talion basée exclusivement sur la vengeance réciproque au lieu de ce baser sur la Justice et le droit.

Quand viendra la fin des temps les deux camps ce querelleront encore ? Pour ne pas perdre la main.
À ce jeu là le combat cessera faute de combattants.

Les dirigeants extrémistes des deux camps ont-il un peu de jugeote et de bon sens dans leurs cervelles?

Un israélien et un palestiniens ont les mêmes A D N
Donc on cesse illico presto vos querelles fraternelles
N'imitait pas Caen qui tua Abel par jalousie et esprit de supériorité.
Il y a dans cette régions de dirigeant politique et religieux qui sont des sépulcre blanchis.

Mais quelle fiertés ont les antagonisme de ce conflit ?

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




France: 127 intellectuels juifs disent : Empty
MessageSujet: Re: France: 127 intellectuels juifs disent :   France: 127 intellectuels juifs disent : Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
France: 127 intellectuels juifs disent :
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: