Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES. MERCI

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES
-42%
Le deal à ne pas rater :
Montre Ice-Watch pour Femme – ICE glam Black Rose Gold
51.86 € 89 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
ASOS : jusqu’à -50% sur les pièces ...
Voir le deal

 

 De l'Avent à Noël ...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


De l'Avent à Noël ... - Page 2 Empty
MessageSujet: De l'Avent à Noël ...   De l'Avent à Noël ... - Page 2 EmptyMer 28 Nov 2012, 17:11

Rappel du premier message :


Ce dimanche, nous entrons avec toute l’Église dans le temps de l’Avent, pour raviver notre espérance en Dieu-qui-vient. Vivons cette démarche en suivant Benoît XVI. :


" « Faites-en l’annonce aux peuples : voici que Dieu vient, notre Sauveur. » Cet appel retentit au début de l’Avent, comme pour nous réveiller au cœur de l’hiver : à chaque instant Dieu vient. Pour nous sauver. Pour vivre avec nous et demeurer en nous. Dieu vient : il est venu il y a plus de deux mille ans, il vient actuellement par la grâce en nos cœurs, il viendra dans la gloire à la fin des temps.
L’Avent, comme la solennité de la Nativité qu’il prépare, n’évoque que ce présent continu : Dieu vient. Ce Temps d’espérance par excellence s’enracine dans la longue préparation de la première venue du Sauveur, nous fait vivre l’actualité de la présence du Christ parmi nous, et renouvelle notre ardent désir de la pleine manifestation de sa gloire.

Célébrer la venue du Fils de Dieu

« Dieu n’est pas loin de nous, inconnu, énigmatique, voire dangereux ; Dieu est proche de nous, si proche qu’il se fait enfant, et que nous pouvons le "tutoyer". » « Venez, adorons-le ! La liturgie nous invite, au cours de l’Avent, à nous approcher, presque sur la pointe des pieds, de la grotte de Bethléem, où s’est accompli l’événement extraordinaire, qui a changé le cours de l’Histoire : la naissance du Rédempteur. » L’Avent est d’abord la préparation spirituelle à Noël. Des siècles durant, par la première Alliance avec l’humanité, par des rites, des préfigurations, des prophéties, Dieu a préparé le cœur de l’homme à accueillir le Christ. De même, durant quatre semaines nous nous préparons – notamment en lisant l’Ancien Testament, en nous remémorant l’histoire du Salut – à célébrer la venue du Fils de Dieu dans notre chair.

Or, tandis que le peuple élu attendait un Messie puissant et victorieux qui l’aurait libéré de l’oppression des étrangers, le Sauveur naquit dans le silence et la pauvreté absolus. Aussi, « préparons-nous à rencontrer Jésus, l’Emmanuel, Dieu-avec-nous. En naissant dans la pauvreté de Bethléem, il veut devenir le compagnon de route de chacun. Dans ce monde, depuis qu’il a lui-même voulu y planter sa "tente", personne n’est étranger. C’est vrai, nous sommes tous de passage, mais c’est précisément Jésus qui fait que nous nous sentons chez nous sur cette terre sanctifiée par sa présence. »

À travers nous, il veut entrer dans notre époque

Pour autant, nous ne préparons pas un événement qui s’est déjà passé il y a deux mille ans. L’incarnation du Fils de Dieu a eu lieu une fois pour toutes. Mais ce qui s’est passé alors, qui est le fondement de notre foi, doit être actuel dans notre vie, comme nous le rappellent l’Avent et Noël.

Jésus s’est incarné, a vécu et travaillé, enseigné et prié parmi les hommes, il a vécu sa Passion, il est mort et ressuscité, pour que sa vie se prolonge, aujourd’hui, en chacun de nous par la grâce. L’Avent permet de reprendre conscience de la valeur inestimable de la grâce et de réveiller notre désir que chaque jour le Christ advienne sur terre, dans le cœur des hommes, dans l’eucharistie, dans l’Église : « Maranatha : viens, Seigneur Jésus ! » (Apocalypse 22, 17.20).

« Le Seigneur frappe à la porte de notre cœur : es-tu disposé à me donner ta chair, ton temps, ta vie ? Telle est la voix du Seigneur, qui veut entrer également dans notre époque, il veut entrer dans l’histoire humaine à travers nous. Il cherche également une demeure vivante, notre vie personnelle. Voilà la venue du Seigneur. »

Un temps pour nous préparer


L’Avent est aussi la réactualisation de notre espérance quotidienne de la venue glorieuse du Christ à la fin des temps, espérance de la manifestation complète de sa victoire sur Satan, sur le péché, sur la mort à la croix, qu’il a déjà remportée dans sa Pâque, mais qui n’est pas pleinement manifestée. En attendant la pleine communion avec lui qui se réalisera alors, nous vivons un temps de miséricorde où Dieu fait en sorte que nous arrivions préparés à cette rencontre décisive avec lui.
« L’avenir est, pour ainsi dire, contenu dans le présent, ou mieux, dans la présence de Dieu lui-même, de son amour indéfectible, qui ne nous laisse pas seuls, qui ne nous abandonne pas même un seul instant, comme un père et une mère n’arrêtent jamais de suivre leurs enfants sur le chemin de leur croissance. » "

Marie-Christine Lafon, de "Famille chrétienne" .

[b]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien

AuteurMessage
Invité
Invité



De l'Avent à Noël ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: De l'Avent à Noël ...   De l'Avent à Noël ... - Page 2 EmptyLun 17 Déc 2012, 08:38

"En ces jours-là fleurira la justice
la paix dans l'abondance."
(Psaume 71, verset 7)

La méditation

La semaine s’ouvre dans la joie : le ciel se réjouit, la terre est en fête car le Seigneur vient ; il apporte la justice et la paix. Oui, peut-être aujourd’hui ai-je le cœur joyeux. Cependant il suffit que j’ouvre le journal ou simplement ma boîte aux lettres ou même ma porte et tant de misères m’assaillent. Que fais-tu pour ton frère qui est dans le besoin ? Rien peut-être ou déjà tant et rien ne semble changer, la misère est toujours là !
Pourtant ton cœur écoute, ta main se tend, tu ouvres un chemin à celui qui désespère. Et le Seigneur est là qui te demande de préparer la route, parce que lui-même trace ce chemin. Jésus vient dans notre monde, prend chair dans notre histoire, une histoire bien réelle, souvent tragique avec ses drames familiaux, ses séparations, ses deuils, ses violences, ses misères de toutes sortes, qui nous touchent et nous blessent. Une histoire dont son peuple s’est à chaque fois relevé parce que jamais il n’a cessé d’espérer, parce qu’il a compris que son Dieu jamais ne l’a abandonné et qu’il ne l’abandonnera pas. Dieu relève l’humanité où il prend chair, au sein de laquelle il vient dans les moments les plus difficiles. Ne te relève-t-il pas, toi comme chacun de ceux qui mettent en lui sa confiance ?
Alors, lève-toi, mets-toi en route et laisse éclater ta joie. Tourne ton regard vers Dieu, ton Père : à tout, il est présent.


Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


De l'Avent à Noël ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: De l'Avent à Noël ...   De l'Avent à Noël ... - Page 2 EmptyLun 17 Déc 2012, 10:16

mario-franc_lazur a écrit:


Et lisez la suite de cette admirable histoire vraie :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Suite et fin postée ce matin ...
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité



De l'Avent à Noël ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: De l'Avent à Noël ...   De l'Avent à Noël ... - Page 2 EmptyMar 18 Déc 2012, 10:10

"Joseph ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse."

(Évangile selon saint Matthieu, chapitre 1, verset 20)

La méditation


Pour Joseph, tout est remis en question : celle qu’il aime est enceinte, et dans des conditions qui lui échappent. Joseph est un homme qui ne fait pas de bruit ; il ne fait rien d’extraordinaire. Du moins en apparence, car il accueille un inattendu bouleversant. Cet inattendu surgit dans sa vie alors qu’avec Marie il a fait quelques projets : vivre de son travail, fonder une famille, bâtir une maison. Et ensemble habiter une attente, celle de tout le peuple, l’attente d’un sauveur. L’un et l’autre méditent la Torah, la Bible de leurs pères, et s’ouvrent à son mystère. Que de nuits d’angoisse alors pour Joseph, depuis cette nouvelle ! Il ne veut pas en rajouter au scandale, à l’opprobre. C’est un « homme juste » nous précise saint Matthieu au verset 19, c’est à dire qu’il s’ajuste au dessein d’amour de Dieu. Dans son sommeil, tandis qu’il cherche le repos, il songe, jusqu’à ce qu’il se réveille un matin, apaisé. « N’aie pas peur » lui dit l’ange, « accepte de prendre chez toi Marie, ton épouse. » Sans doute ne comprend-t-il pas encore tout de ce grand mystère, mais l’ange lui permet d’accueillir dans la confiance. Avec Marie, il dit oui. Ensemble, ils vont rendre possible ce « Dieu avec nous », l’Emmanuel, cet enfant qui va grandir dans une famille. Parfois, accueillir la vie, ou simplement vivre, nous angoisse nous aussi. Laissons nos « oui » dépasser nos peurs





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



De l'Avent à Noël ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: De l'Avent à Noël ...   De l'Avent à Noël ... - Page 2 EmptyMer 19 Déc 2012, 10:19

"Ta femme Élisabeth te donnera un fils, et tu le nommeras Jean...
Il sera grand devant le Seigneur"


(Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 13)

La méditation

On imagine la joie d’Élisabeth, la cousine de Marie, et de Zacharie, son époux : âgés, ils attendent un enfant ! Mais il a fallu purifier cette joie, chez Zacharie d’abord qui ne peut y croire et en devient muet ; puis chez Élisabeth qui garde en elle ce secret aussi longtemps que possible. Cela vaut peut-être la peine d’être silencieux quelque temps pour que le cœur puisse s’ouvrir au mystère. Faire silence en ce temps de l’Avent en attendant qu’éclate la joie de Noël ! Faire silence, pour accueillir l’inattendu : la vie. Lorsque l’enfant naît, Dieu libère la parole de Zacharie : « Béni soit le Seigneur », louange que l’Église redit, chaque matin, dans la prière des laudes.
Qui sera-t-il, cet enfant ? Il sera « appelé prophète du Très-Haut » poursuit Zacharie (Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 76). Les parents font des projets pour leurs enfants, dès leur berceau, et sont parfois désorientés ensuite par les chemins qu’ils prennent. Au cœur du silence des premiers mois, Zacharie et Élisabeth ont appris à poser, sur celui qui deviendra Jean-Baptiste, le regard même de Dieu : « Tu as du prix à mes yeux et moi je t’aime » (Livre d’Isaïe, chapitre 43, verset 4) ; tu es grand pour moi, tu seras grand là où tu seras appelé. Nos enfants sont capables de Dieu. Faisons silence pour ne pas projeter trop vite sur eux nos désirs. Aidons-les plutôt à tourner leur regard vers Dieu pour qu’à leur tour, emplis de l’Esprit Saint, ils annoncent celui qui vient, inattendu peut-être, dès aujourd’hui.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



De l'Avent à Noël ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: De l'Avent à Noël ...   De l'Avent à Noël ... - Page 2 EmptyJeu 20 Déc 2012, 09:32

"Je te salue Marie, comblée de grâce,
le Seigneur est avec toi."


(Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 27)

La méditation

Que comprend Marie de cette salutation ? Elle est « bouleversée » et l’Ange pour la rassurer lui dit : « Sois sans crainte, tu vas enfanter un fils, il sera grand. » Mais « comment cela se fera-t-il ? » questionne-t-elle. « L’Esprit Saint viendra sur toi. » Ce n’est peut-être pas très rassurant et on peut penser qu’elle ne comprend toujours pas, mais elle accueille : « Qu’il me soit fait selon ta parole ! » Dieu a voulu se faire proche, et il a choisi cette toute jeune femme pour enfanter celui que le peuple attend, le Messie. Dieu se fait homme et devient l’un de nous. Lui qui est si grand se fait enfant, petit, fragile. Il pleure, gazouille ou sourit. Cet enfant si dépendant qui remet déjà sa vie entre nos mains. Vrai Dieu et vrai homme, il prend notre humanité dans son humilité la plus extrême et il la transforme.
Bernadette à Lourdes évoquait la « belle dame ». Et la foule venait voir le visage de Bernadette frappée par sa beauté, lors des apparitions. Toi qui es beau, Seigneur, Tu illumines le visage de tous ceux qui t’accueillent et se laissent emplir de ta présence, comme Marie qui « méditait toutes ces choses en son cœur ». Nous aussi nous enfantons au monde celui que nous attendons. Dieu a voulu se faire proche. Il fait advenir sa vie en chacun de nous, présence invisible, à reconnaître dans la banalité de notre quotidien qu’il transforme et embellit. Nous aussi nous devenons beaux alors, de la beauté de Celui qui nous habite.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



De l'Avent à Noël ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: De l'Avent à Noël ...   De l'Avent à Noël ... - Page 2 EmptyVen 21 Déc 2012, 09:46

"Lorsque j'ai entendu tes paroles de salutation,
l'enfant a tressailli d'allégresse au-dedans de moi."


(Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 44)

La méditation

Le moment est à la joie. Joie de l’attente d’un enfant pour Marie et Élisabeth. Joie de la rencontre : ni l’une ni l’autre ne se replie sur elle-même. Au contraire, Marie se met en route rapidement, soucieuse d’aider sa cousine qui l’accueille avec bonheur. Joie de Jean-Baptiste qui tressaille d’allégresse dans le ventre de sa mère et mystérieusement reconnaît son Seigneur. Il donne à Élisabeth d’être remplie de l’Esprit Saint et de prophétiser à son tour : « Tu es bénie entre les femmes et le fruit de tes entrailles est béni. » Le tressaillement de l’enfant ouvre sa mère à la présence de Dieu. Elle aussi le reconnaît.

Dans cette rencontre à quatre, dans cette effusion de joie, seul Jésus, trop petit encore pour que sa mère ressente ses mouvements, ne dit rien. Mais n’est-il pas celui dont la présence intime fait éclater la joie et la parole chez les autres ? Invisible aux yeux des hommes, il fait rayonner sa lumière sur Marie, qui s’exclame : « Magnificat, magnifique est le Seigneur ! Il fait pour moi des merveilles. » Souvent, nous ressentons l’absence de Dieu dans nos vies. Mais n’est-il pas, dans nos expériences d’amour, celui qui nous fait tressaillir de joie ? N’est-il pas celui dont la présence mystérieuse et silencieuse nous ouvre à la prière, à la louange, à l’amour ? N’est-il pas celui qui nous invite sans cesse à en rechercher la source ? à nous tourner vers le Père ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



De l'Avent à Noël ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: De l'Avent à Noël ...   De l'Avent à Noël ... - Page 2 EmptySam 22 Déc 2012, 10:07

"Mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur."

(Evangile selon Saint Luc chapître 1, verset 47)

La méditation

Avant le silence magique de la nuit de Noël, deux femmes qui se rencontrent se mettent à exulter, à exploser de joie : Marie et Élisabeth. Une joie née du plus profond d’elles-mêmes, de leurs entrailles habitées par des enfants, s'exprime et met en déroute tous les chantres de la mort ou de la stérilité, les tristes savants et les cyniques de toute espèce. Ces rires sont le plus bel éloge à la vie et ouvrent le temps de Noël, lui donnant sa couleur de fête.

Cette joie venue des profondeurs des corps n'est pas une indifférence ou un mépris face aux souffrances du monde et de chacun de nous ; elle ne gomme pas la réalité des larmes et des angoisses. Elle dit simplement la valeur immense de ce qui naît, de ce qui déchire les habitudes, de ce qui surgit comme un inattendu. Elle manifeste qu'il y a dans chacune de nos vies des zones d'inédit prêtes à accueillir du neuf, des espaces irréductibles pour un avenir heureux.

Ces rires de Noël nous invitent à renouveler notre capacité à nous étonner face à l'imprévisible, à nous réjouir de ce qui bouscule les évidences au profit de la vie, à aimer ce qui fait craqueler les carapaces. L'étonnement et l'admiration sont les valeurs centrales de Noël accompagnant la joie et les rires. Une vieille femme donne la vie et une vierge est enceinte de Dieu. Noël se rit du raisonnable. Rions ensemble de ce que le projet de Dieu échappe au cadrage de nos intelligences et fait toutes choses nouvelles. Y a-t-il meilleure préparation à ce temps de Fête ?


Revenir en haut Aller en bas
marie-chantal
Moderateur
Moderateur



De l'Avent à Noël ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: De l'Avent à Noël ...   De l'Avent à Noël ... - Page 2 EmptySam 22 Déc 2012, 10:26

*Espérance* a écrit:

Ces rires de Noël nous invitent à renouveler notre capacité à nous étonner face à l'imprévisible, à nous réjouir de ce qui bouscule les évidences au profit de la vie, à aimer ce qui fait craqueler les carapaces. L'étonnement et l'admiration sont les valeurs centrales de Noël accompagnant la joie et les rires. Une vieille femme donne la vie et une vierge est enceinte de Dieu. Noël se rit du raisonnable. Rions ensemble de ce que le projet de Dieu échappe au cadrage de nos intelligences et fait toutes choses nouvelles. Y a-t-il meilleure préparation à ce temps de Fête ?
En effet, c'est la meilleure préparation.
Nous devons dégager cet Amour pour notre famille, nos proches et nos amis(es). Ma joie sera double s'ils perçoivent et sentent cet Amour peu importe nos différences.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



De l'Avent à Noël ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: De l'Avent à Noël ...   De l'Avent à Noël ... - Page 2 EmptyDim 23 Déc 2012, 10:11

"Tu es bénie entre toutes les femmes."

(Evangile selon Saint Luc chapître 1, verset 42)

La méditation

Bénir c'est dire du bien. Ce n'est pas une attitude facile quand nous avons des rancœurs que nous estimons fondées ou que nous nous trouvons face à des rivaux, des adversaires, des « affreux ». Noël serait-il ce temps béni où l'impossible est possible ? où le frémissement de la vie d'un enfant arrache tout être à sa brutalité ou à son obstination, à sa fureur et à la vengeance pour l'ouvrir à une autre manière d'être ?

Dire du bien : non pas passer de la pommade ou faire semblant que tout le monde est gentil et qu'il n'y a pas de problème ; chercher plutôt à ne pas se laisser piéger par la violence que nous ressentons, parfois légitimement face à l'autre, en ne voyant qu'un seul aspect qui nous rend insupportable son existence. Ne pas retenir seulement la nuit, mais repérer déjà l'aurore qui pointe. La bénédiction se pare alors du parfum du pardon esquissé, ce qui rend possible la poursuite d'une aventure commune car il guérit des meurtrissures. Recommencer car la crèche ouvre une histoire inédite. Dire du bien : croire en l'autre et lui donner sa chance, avoir un a priori de bienveillance qui nous permet de parier sur ses potentialités et sa créativité, faire confiance et devenir solidaire de son chemin. Une telle attitude permet des merveilles car elle redonne du goût à la vie et fait émerger hors du découragement. L'enfant de Noël est tout entier porteur d'avenir ; le contempler et le suivre nous fait espérer en demain sans tomber dans la naïveté.

Dire du bien, c'est aussi dire Celui qui est la source du bien. C'est nommer Dieu. C'est affirmer, comme Marie, que nos vies sont prises par la promesse et la fidélité de Dieu, qu'elles ont du sens, qu'elles peuvent être œuvres de justice et de paix. C'est parler de Celui qui est le Bien mais ne surplombe pas l'histoire pour la juger. Il est parmi nous comme l’enfant. Il est fragile et s'offre à nos bras pour raviver nos amours. C'est Dieu en réalité qui bénit Marie, Élisabeth et à leur suite tous les croyants. Sa bénédiction élève chacun et l'approche de lui. Elle réanime notre filiation divine qui tendait à s'affadir et nous met ainsi en proximité avec Jésus, le Fils de Dieu. Celui-ci est notre frère, il nous conduit comme un aîné vers le lieu de notre plus grande intensité de vie et de vérité.

Noël ne devrait-il pas être ce temps privilégié où de maison en maison, d'ami en ami et de complice en ennemi s'échangeraient des bénédictions et non des malédictions et des colères. Marie et Elisabeth ont mis en œuvre cet échange et dans leur corps la vie s'est manifestée, les enfants bougent. Ne serait-ce pas là le signe que chaque fois que nous reprenons cet étrange bruissement de Noël qu'est la bénédiction, des vies se mettent en mouvement ? Noël pourrait alors être contagieux.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



De l'Avent à Noël ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: De l'Avent à Noël ...   De l'Avent à Noël ... - Page 2 EmptyMar 25 Déc 2012, 15:55

Jean Tauler

SERMON 1

"Un enfant nous est né, un fils nous a été donné" (Isaïe 9, 5)


Dieu, tous les jours et à toute heure, naît en vérité spirituellement, par la grâce et l'amour, dans notre âme. Dans cette naissance, Dieu nous devient tellement nôtre, il se donne à nous en telle propriété, que personne n'a jamais rien eu en si intime possession. Il est nôtre, tout à fait nôtre, nôtre plus que tout autre bien.
Mais il faut de toute nécessité une rentrée en nous-mêmes pour que cette naissance s'accomplisse. Il faut nous recueillir fortement, ramener et rassembler intérieurement toutes nos facultés, les inférieurs aussi bien que les supérieurs, et les rappeler de toute dispersion à la concentration qui rend plus puissantes toutes les choses unifiées. Si un tireur veut atteindre surement son but, il ferme un oeil pour que l'autre vise plus juste. Celui qui veut comprendre une chose à fond y emploie tous ses sens et les ramène en ce centre de l'âme d'où ils sont sortis. De même que tous les rameaux viennent du tronc de l'arbre, ainsi toutes nos facultés, celles de la sensibilité, celles de désir aussi bien que celles de lutte, sont unies aux facultés supérieures dans le fond de l'âme.

Si nous voulons ensuite sortir de nous, nous élever en dehors et au-dessus de nous-mêmes, nous devons renoncer à tout vouloir, désir et agir propres. Il ne doit rester en nous qu'une simple et pure recherche de Dieu, avec la seule volonté d'être à lui, de lui faire place de la façon la plus intime pour qu'il puisse naître en nous sans que nous y mettions obstacle. En effet, pour que deux êtres puissent n'en faire qu'un, il faut que l'un se comporte comme patient et l'autre comme agent. Pour que l'oeil puisse percevoir les images qui sont sur ce mur, il doit n'avoir en lui aucune autre image. N'eut-il même qu'une image de couleur quelconque, jamais il ne pourrait en percevoir d'autre. De même l'oreille qui est pleine de bruit ne peut en percevoir un autre. Ainsi donc tout ce qui doit recevoir doit être pur, net et vide. C'est pourquoi tu dois te taire : alors le Verbe de cette naissance pourra être prononcé en toi et tu pourras l'entendre. Mais sois bien sûr que si tu veux parler, lui doit se taire.
Si tu sors complètement de toi-même, Dieu entrera tout entier. Autant tu sors, autant il entre, ni plus ni moins. (...)
Puisse chacun de nous donner place en lui à cette noble naissance. Que Dieu nous y aide.

Extrait de : Jean Tauler, "Aux Amis de Dieu", Sermons, Ed. du Cerf, 2001.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



De l'Avent à Noël ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: De l'Avent à Noël ...   De l'Avent à Noël ... - Page 2 EmptyMar 25 Déc 2012, 16:35

"Il y eut avec l'ange une troupe céleste innombrable qui louait Dieu."

(Evangile selon Saint Luc chapître 2, verset 13)

La méditation

Tous les bruissements se fondent dans la nuit et construisent un chant de louange porté par les anges. Noël a cette couleur de la musique, des cantiques et des mélodies. Dieu par la médiation de ses anges chante sur le monde et pour lui ; sa voix inconnue, souvent plus proche du silence, enveloppe l'univers. Dieu se révèle heureux pour nous : l'humanité a une nouvelle fois la chance de s'approcher de lui, de se laisser saisir par sa tendresse.

Les bénéficiaires de ce chœur de louanges sont des bergers, des hommes qui vont rarement au concert. En cette nuit de Noël, ils sont au centre de la fête, les premiers auditeurs de cette mélodie, nous indiquant par là que nous pouvons tous bénéficier de la musique de Noël, qu'aucune qualification n'est requise hors celle d'être présents dans la nuit et d'être attentifs à la vie qui vient. Louer c'est se laisser envelopper par des sons joyeux que nous pouvons entendre et y ajouter nos voix même modestes.

Dans la louange, les vibrations sont transfigurées par leur mise en relation les unes avec les autres. On appelle cela harmonie, et cela est si étonnant que seuls les anges envoyés par Dieu semblent capables de réaliser une telle prouesse à partir de sons qui pourraient être dissonants. N'avons nous pas ici l'image de notre monde s'il se tournait vers l'événement de Noël et l'accueillait comme une Bonne Nouvelle pour la terre ? Chacune de nos voix pourrait prendre sens en écho à celle des autres ; ce serait véritablement une œuvre angélique.

La musique adoucissant les mœurs, le chant des anges apporte la paix, don de Dieu. La preuve c'est que Dieu est non seulement désarmé, mais il se présente à nous comme un enfant nouveau-né totalement impuissant et fragile. Celui qui est couché dans une mangeoire est le Prince de la Paix qu'annonçaient les sages. L'harmonie de la louange est une manière d'offrir la paix, de la faire advenir ; c’est ce que signifie la trêve de Noël des combattants. Vivre de l'esprit de Noël c'est reprendre la louange des anges à son propre compte : être en paix, apaisé, et être acteur de paix pour nos proches et pour le monde. Noël ne serait-il pas alors une contradiction avec la réalité du monde, non une utopie mais une provocation à transformer les cris et les larmes de détresse ?

La louange angélique attire les bergers vers la crèche, lieu banal où un couple ordinaire vient d'avoir un enfant. La musique n'est pas le signe de l'extraordinaire, mais elle éclaire par une mélodie une situation simple lui donnant ainsi une saveur particulière. Ne serait-ce pas une invitation à faire chanter les lieux et les événements qui tissent notre existence ? à les considérer comme une musique joyeuse et déployée dont nous serions les interprètes avec d'autres mais dont la source inspiratrice serait Dieu lui-même ? Ou plus simplement laisser les bruits de nos vies entrer dans la louange des anges pour ne faire qu'un avec Dieu.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




De l'Avent à Noël ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: De l'Avent à Noël ...   De l'Avent à Noël ... - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'Avent à Noël ...
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: