Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES. MERCI

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES
Le deal à ne pas rater :
ASOS : -15% sur tout avec le code ASOSNEWSUMMER
Voir le deal

 

 Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptySam 18 Avr 2015, 11:48

Bonjour à tous!  Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 186382

Tout d'abord comme le titre de mon sujet l'indique, il peut susciter la polémique. Ce n'est pas ce que je recherche mais uniquement rendre témoignage de ce que dit réellement la bible à ce sujet en me contentant de montrer du doigt les choses écrites.
_________________________________________________________________

Que ce soit un homme ou une femme abandonnée à la naissance, ils sont tentés au cours de leur existence de faire des recherches pour retrouver leurs géniteurs. C’est une nécessité chez l’homme, il a besoin de connaître ses origines et ce qui est vrai sur le plan individuel l’est aussi sur le plan collectif et c’est l’humanité toute entière qui depuis la nuit des temps est à la recherche de ses origines. C’est ainsi qu’elle s’est donnée des dieux pour satisfaire ce besoin afin de répondre à sa manière aux questions brûlantes qui pressent les humains de savoir la réponse aux grandes interrogations que l’homme ne cesse de se poser sur ses origines, son destin, le sens de sa vie, les problèmes du mal, de la mort et de ce qui la suit…

Pour s’affirmer dans ces choses les hommes ont construit des temples magnifiques, des pyramides, des cathédrales toutes plus belles les unes que les autres qu’ils ont hérissées de leurs flèches. Certains seraient tentés de penser que tout cela est d’un autre temps et que les temps ont changé, que l’homme a changé, peut-être même oseraient-ils dire qu’il a avancé dans ses réponses ! Et bien non ! A la différence du passé les hommes ne construisent plus leurs cathédrales sur terre mais dans l’espace et les flèches qui les hérissaient ils les envoient toujours plus haut, toujours plus loin dans le cosmos, sur la Lune, sur Mars et au-delà y plaçant des machines extraordinaires à la recherche de l’origine de notre planète, de traces de vie, de notre humanité ou de ce qui pourrait rendre la vie possible. Curiosity, un des derniers engins envoyés sur la planète Mars est un exemple récent mais déjà avant cela des engins porteurs de messages ont été envoyés dans le cosmos et sur terre des stations de radio sont à l’écoute d’éventuels signaux qui nous viendraient de l’espace. Beaucoup de gens sont convaincus que la vie existe ailleurs dans l’univers et vu d’une certaine manière nous pouvons dire que le monde cherche de façon plus ou moins avouée à savoir si Dieu existe ou pas. Il est en quelque sorte religieux puisqu’il recherche la même chose que les croyants, à savoir : la vie d’où vient-elle?

Pour satisfaire ce besoin, aujourd’hui comme par le passé, l’homme engloutit des sommes d’argent colossales et toujours l’élite de ses savants et de ses penseurs. Les projets futurs, qui sont plus que pharaoniques, donnent vraiment l’impression que la chose est innée chez l’homme voir indissociable de sa nature; connaître les grandes questions que tout homme se pose à un moment ou à un autre de son existence avec plus ou moins d’intérêt. Dit autrement nous sommes tous concernés par ce problème et quelques soient les réponses que nous lui apportons nous serons tous engloutis par la réalité des choses qu’est la vérité nous concernant. C’est cette réalité, cette vérité que je recherche qui m’éloigne des religions que je considère toutes plus ou moins dans l’erreur. La seule vraie religion, celle dans laquelle je me réfugie est celle qui consiste à dire : « Je ne sais pas, je cherche » et c’est la sincérité et l’honnêteté de mes démarches, qui peuvent être aussi les vôtres, qui donnent de la valeur à ma relation avec Dieu. Celle-ci peut être positive ou négative et si nous devions nous noter ce seraient des notes allant de -10 à +10, c'est dire que notre attitude peut nous rapprocher ou nous éloigner plus ou moins de Dieu la source de vie. Mais qui est Dieu ?

Dès notre naissance et même avant nous recevons de notre propre entourage, père, mère, frères et sœurs un enseignement de ce qui va être nos propres racines, nos repères en réponse à toutes les questions que tout homme  ne cesse de se poser sur ses origines, son destin, le sens de sa vie, les problèmes du mal, de la mort et de ce qui la suit. Si nous sommes juifs, chrétiens, musulmans, athées ou de tout autre mouvement de pensée, c’est uniquement parce que nous sommes nés dans tel ou tel famille qui est juive, chrétienne, musulmane, athée etc… Il aurait suffi que nous naissions de l’autre côté de la rue ou à l’autre bout de la rue pour que nous soyons différents de ce que nous sommes. Sauriez-vous invoquer d’autres raisons ? Oseriez-vous dire que vous êtes ceci ou cela parce que vous détenez la vérité ?

Nous comprenons que les réponses que nous invoquons varient grandement en fonction de la famille dans laquelle on va naître. C'est un peu comme si nous recevions des lunettes de couleur, des rouges, des bleues, des vertes, des jaunes, de toutes les couleurs et chacun trouve réponse à ses questions au travers de ses lunettes reçues de leur proche environnement. Vous l’avez compris, ces lunettes sont les différents formatages que nous avons reçu dès notre naissance et ceci de manière totalement inconsciente. C'est ainsi qu'il y a des catholiques, des protestants, des évangéliques, des témoins de Jéhovah, des christadelphes, des juifs, des musulmans et nous n'allons pas tous les citer, ils sont des centaines sinon plus et selon leurs diversités.

Lorsque ces gens veulent s'approcher et discuter d'un paysage enneigé par exemple on imagine la difficulté et la mésentente qui peut en résulter, en effet, comment celui qui a des lunettes rouges peut-il accepter  de reconnaître que la neige soit bleue, verte ou autre ? Cela encore n'est rien mais qu'en est-il lorsqu'ils veulent traduire, expliquer la lumière de Dieu?

Nous comprenons que pour résoudre le problème il suffirait que tous retirent ces lunettes mais le problème du problème est que ces lunettes ne sont pas visibles et que c'est inconsciemment que nous les portons et nous en portons tous. C'est de cela que nous devons prendre conscience et là la chose devient ardue, vraiment ardue.

C'est ce que disait Yéshoua dans ces paroles : "Que celui qui ne quitte pas père, mère, frère et sœurs ne peut venir à ma suite". Il s'agit là de quitter ses savoirs reçus dès l'enfance ou dans certains cas acquits par soi-même. De même il dira que celui qui ne se renie pas lui-même ne peut venir à sa suite. C'est ce que nous devons faire et n'être plus des ceci, des cela ou des ex-ceci ou des ex-cela sinon la vérité nous sera cachée. (A suivre!)

Mes amitiés à tous.

Le Presbytre. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyLun 20 Avr 2015, 16:18

Bonjour à tous!  

Dieu est un être fait d’un seul être dont la grandeur et la puissance sont infinies. Il est d’une intelligence, d’une connaissance et d’une sagesse parfaite. Du fait de sa grandeur et de sa puissance qui sont infinies, il est incréé. Il n’a pas de commencement et pas de fin,  il est d’éternité en éternité. Ici le mot infini n’a rien de superlatif mais est à prendre au sens propre et absolu du terme, sans aucune restriction c'est-à-dire selon les lois mathématiques liées à l’infinité. Le Psaume 145 : 3  dit : « L’Éternel est grand et fort digne de louange ; et sa grandeur est insondable. » Insondable signifie que l’on ne peut pas atteindre les limites car sans limites. Dès lors, et selon les lois des inverses, toute création exige un commencement et une fin ou une fin en devenir ou encore en éventuel devenir éternel. À l’inverse toute chose qui serait incréée n’a pas et ne peut pas avoir de commencement ni de fin en quelque domaine que ce soit, espace, temps. De cette perception nous pouvons comprendre que toutes les choses incréées et donc infinies forment un tout unique. Ce sont là des notions très importantes qu’il faut absolument comprendre et retenir.

Parlons au conditionnel. Si Dieu au sens mathématique du terme est infini, cela signifie qu’il contient tout et qu’il ne peut pas être contenu. Puisque Dieu serait infini, cela signifie également que nous ne pouvons pas le voir visuellement de nos yeux, ni le sonder et ne le pourrons jamais. De là découle le fait que nul ne peut connaître Dieu si Dieu lui-même ne se fait pas connaître ne serait-ce que partiellement et il s’est fait connaître par des prophètes qui ont parlé de lui et ont écrit de lui dans des récits compilés dans un livre souvent appelé la Sainte Bible. Par prudence et afin de faciliter les raisonnements, nous ne dirons pas que ce livre est le livre de Dieu mais nous dirons avec une certitude absolue que ce livre prétend être le livre de Dieu pour les hommes. Alors faisons comme si c’était le cas et partons du fait qu’il (ce livre) est vérité absolue, qu’il ne peut pas se tromper, se contredire pour quelque raison que ce soit et être dans tout son ensemble en parfaite harmonie avec lui-même. Il nous faudra apprendre à déceler nous-mêmes les mécanismes internes des textes donnés qui produisent eux-mêmes leur propre sens, afin d'éviter la multiplication à l'infini des significations du texte en question, jusqu'à l'absurdité.

Mes amitiés à tous.

Le Presbytre. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyJeu 23 Avr 2015, 12:30

Bonjour à tous!  

Nous tous qui sommes toutes les religions, tous les mouvements de pensée du monde, nous sommes tous plus ou moins dans l’erreur et pourtant la vérité n’est pas si loin de nous, elle nous frôle bien souvent et nous ne savons pas la voir ! C’est là notre point commun à tous et sur ce point nous pouvons tous nous tenir par la main. Depuis la faute d’Adam nous vivons tous dans cette « erreur-mensongère » affirmée tantôt par les uns tantôt par les autres avec plus ou moins de virulence et en subissons les conséquences.

Cette situation est ce que la bible dans son dernier livre appelle « Babylone la Grande ». Cette Babylone jusqu’à ce jour nous retient tous prisonniers par des enseignements mensongers nous rendant incapables de raisonner autrement que par les enseignements reçus dès notre plus tendre enfance. Nous en avons déjà parlé plus haut et on pourra y retourner pour le relire.
Si nous prétendons être ou si nous voulons être le peuple de Dieu, ce qu’en réalité nous sommes tous car si nous existons tous c’est là la responsabilité de Dieu et de nul autre, alors nous devons accepter le fait que nous soyons tous les prisonniers de cette Babylone la Grande et en faisions partie car nous contribuons à divulguer ses mensonges.

Dieu ordonne à son peuple, c’est-à-dire à nous tous : « Sortez d’elle mon peuple ! » Révélétion 18 : 4. C’est au temps de la fin que retentit particulièrement cet ordre. La question qui se pose est comment en sortir ? Ce n’est certainement pas en allant s’engouffrer dans une autre religion tout aussi mensongère. Selon la bible le seul moyen de sortir de cette Babylone serait d’aller à la suite de Yéshoua (Jésus). Mais c’est une chose totalement impossible si auparavant nous ne nous sommes pas reniés nous-mêmes, si nous n’avons pas entrepris cette démarche dans le but de repartir à zéro, comme sur une nouvelle page blanche ! C'est ce que nous dit Yéshoua mais qui est ce Yéshoua pour que nous allions à sa suite ?

C’est ce que je prétends pouvoir vous dévoiler. Toutefois je vous mets en garde, ce que je vais dire est simple, très simple mais pas facile du tout à accepter tant les choses sont différentes de ce que vous savez à ce jour, vous pourriez même me jeter des pierres si cela vous était possible tant vous pourriez peut-être vous sentir révoltés et pourtant… Pourtant pour que ces choses deviennent vôtres, il ne faudra surtout pas prendre pour argent comptant ce que je vais dire, surtout pas, mais vérifier dans le livre si cela est bien écrit en pensant qu’avant tout ce que nous cherchons n’est pas la vérité mais savoir exactement ce que dit de fait ce livre, la bible et sans imaginer, sans ajouter quoi que ce soit d'autre de quelque manière. Ce n’est qu’ensuite chacun pourra conclure si c’est la vérité ou plutôt un début de vérité.

Mais qui est ce Yéshoua pour aller à sa suite avons-nous dit ?

C’est le plus grand homme de tous les temps et pourtant c’est un grand inconnu même du monde qui se réclame de lui ! C’est la bible qui en premier nous parle de cet homme et pour acquérir ce savoir il faut absolument comprendre ce livre, savoir lire ce livre et pour cela il est impératif de commencer par le commencement, alors je vous promets d’aller de surprise en surprise qui vous rempliront de joie et d’assurance.  Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 173236763

Mes amitiés à tous.

Le Presbytre. sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptySam 25 Avr 2015, 19:49

Bonjour !  

Lorsque nous ouvrons la bible, le premier mot que nous rencontrons en général est le mot "Genèse" qui vient du latin "génésis" qui signifie "commencement". Ce mot est une falsification, une chose ajoutée car il n’existait pas dans les textes originaux.

Au temps où la bible était écrite sur des rouleaux en hébreux, ces rouleaux ne comportaient pas les titres que nous connaissons aujourd’hui, ce n’est pas une interprétation personnelle mais un fait largement démontré historiquement. Il suffit de poser la question à un juif ou à un rabbin, c’est ce qui vous sera confirmé. Cependant il fut utile de pouvoir désigner ces rouleaux et ceci sans ajouter quoi que ce soit dans les textes, ni mot, ni chiffres. Pour ce faire les juifs lisaient le premier mot ou les premiers mots importants de chaque rouleau pour le désigner et cela se fait encore de nos jours dans le sefer torah.

C’est ainsi que ; Béréchit qui signifie «Au commencement» désigne le premier livre, Shemôt qui signifie «Voici les noms» désigne le deuxième livre, Wayyigra qui signifie «Yahvé appela» désigne le troisième livre, Bemidbar qui signifie «Yahvé parla à Moïse dans le désert» désigne le quatrième livre, Debarim qui signifie «Voici les paroles» désignent le cinquième livre etc.

Pour ce premier livre de la bible le titre était donc : "Au commencement Dieu créa le ciel et la terre" et cela donnait en raccourci "Au commencement" ou "Béréchit" en hébreux qui signifie aussi « Au commencement » et plus exactement "dans le commencement"  avec la préposition  "bé" qui signifie «dans le». Ce mot  «Béréchit» donné en raccourci emportait ainsi avec lui le sens de toute la phrase comme tout raccourci.

Cela est très important, il faut absolument occulter ce mot "genèse" lorsque nous étudions la bible mais il semble si logique que l’on peut se demander pourquoi ? Le problème n’est pas dans le manque de logique mais dans le fait que le mot «Genèse» signifiant au commencement fait doublon avec l’expression "Au commencement" du verset 1 et c’est cela qui nous induit en erreur, une erreur qui aura beaucoup de conséquences néfastes de nos raisonnements bibliques.

Comprenez bien que lorsque nous lisons le mot "genèse", nous nous apprêtons légitimement à découvrir où, quand, comment Dieu a créé les choses au commencement et dans ce cas précisément la réponse se trouve au verset 1 , le premier verset de ce livre qui dit qu’au commencement Dieu créa le ciel et le terre. A partir de cette interprétation beaucoup de gens ou de religions ont imaginé que Dieu a créé l’univers et toute sorte de choses pouvant peupler l’univers.

C’est absolument faux, il n’en est pas ainsi et pour le comprendre il faut absolument occulter ce mot genèse. Dans sa traduction J-N Darby présente le premier livre par l’expression : "Le premier livre de Moïse dit la Genèse". De cette façon il présente le premier livre de Moïse et n’en fait pas un titre ni une entrée en matière mais là encore ce n’est pas parfait. D’autres traducteurs ont fait de même.

Maintenant si nous considérons, comme cela devrait être,  l’expression "Au commencement Dieu créa le ciel et la terre" comme l'entrée en matière pour désigner ce premier livre, le premier mot Béréchit en hébreux servant lui a désigner ce rouleau, nous nous apprêtons là aussi, à juste-titre, à découvrir où, quand, comment Dieu a créé le ciel et la terre au commencement. Dans ce cas le ciel et la terre sont le ciel décrit au verset 8 de ce chapitre 1 après la séparation des eaux d’en haut et des eaux d’en bas et la terre au verset 10 après avoir fixé des limites à la mer et non l’univers dont le mot n’existe même pas dans la bible avec le sens que nous lui connaissons.

En effet en ce temps-là l’homme ignorait totalement que ses pieds reposaient sur une planète, il ignorait tout des galaxies, des amas de galaxies ou encore des superamas de galaxies ni de ce que nous ignorons encore au-delà et pour ce temps-là c’est sans parler de l’infiniment petit avec tout ce que cela comporte et son vocabulaire qui n’existait pas non-plus. Ce sont des découvertes toute récentes pour ainsi dire. S’il n’y avait donc pas de mot pour le dire, la bible ne l’a donc pas dit et parvenir à faire croire que la bible dit que Dieu est créateur de l’univers, c’est être parvenu à l’avoir détournée sur ce point.

Je ne sais pas si je m’exprime bien mais prenez le temps de me lire et me relire, je ne dois pas être toujours facile à comprendre, c’est ce qui m’inquiète souvent. Je ne suis pas d’un tempérament littéraire mais plutôt manuel… alors... essayons de travailler ensemble !

Mes amitiés à tous.

Le Presbytre. sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyMer 29 Avr 2015, 12:24

Bonjour tout le monde !  Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 186382  

Si je suis parvenu à vous convaincre que le verset 1 du premier livre de la bible n’est pas en soi une affirmation mais une affirmation de ce qui va être fait ou dit autrement une entrée en matière qui est développée à la suite alors nous pouvons découvrir ensemble la vraie toute première chose que Dieu a faite au commencement et c’est le verset 2 qui nous donne la réponse et c’est : "Et la terre était désolation et vide, et il y avait des ténèbres sur la face de l’abîme. Et l’esprit de Dieu planait sur la face des eaux." Certaines traductions utilisent l’expression « tohu-bohu » pour « abîme » ce qui signifie un chaos bruyant pour montrer l’état de la terre. Cette expression me paraît la plus appropriée.

L’esprit de Dieu qui planait sur la face des eaux signifie que l’esprit de Dieu était en action. Certaines traductions utilisent l’expression "se mouvait" qui signifie la même chose. C’est ici que Dieu a établi son plan, tous ses plans en vue de se donner un fils et une humanité du début jusqu’à la fin de leur réalisation. C’est en visitant les lieux où l’on projette de construire une maison puis en traçant les plans de celle-ci que commence sa réalisation. Pour le dessein de Dieu c'est pareil. Nous avons là le commencement de toute chose et ce commencement est unique. Parlons-en !

Combien de temps dure ou à durer le commencement ? Lorsque Dieu a ordonné la loi sur le sabbat il a dit : «Souviens-toi du jour du sabbat, pour le sanctifier. Six jours tu travailleras, et tu feras toute ton œuvre ; mais le septième jour est le sabbat consacré à l’Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucune œuvre, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ta bête, ni ton étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l’Éternel a fait les cieux, et la terre, la mer, et tout ce qui est en eux, et il s’est reposé le septième jour ; c’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du sabbat, et l’a sanctifié.»  Exode 20 : 8 à 11

La réponse à présent tombe sous le sens ; le commencement a duré une longue période de temps durant laquelle a eu lieu toute la création. Nous pouvons dire que cette période recouvre le temps où l’esprit de Dieu s’est mu à la surface des eaux plus le temps des six jours où Dieu a fait les choses.

Puisque nous ne devons en aucun cas rien ajouter au livre, évitons donc de penser que Dieu avant ce commencement ait pu créer d’autres choses quelque part ailleurs dans les cieux comme par exemple un paradis, un enfer de feu, un purgatoire, des limbes et que sais-je encore, des choses issues des religions anciennes et païennes. La bible n’en parle nulle part alors n’en parlons pas. Souvenons-nous que nous avons dit que nous étudions que ce qui est dit dans la bible et non des histoires issues de diverses traditions.

Chaque jour de la création correspond à une longue période de temps. Nous démontrerons plus tard que ce sont des périodes de sept mille ans et que ces six jours de création ont donc durée de 42000 ans. Soyons logiques ; cette période que l’on sait être le commencement est une période unique, il n’y en a pas d’autre ! Tous "les commencements lus dans la bible" se rapportent obligatoirement à cette période unique. Il ne peut y avoir plusieurs commencements de toute chose, ce serait un non-sens. Cela aura une grande importance dans la suite de notre étude mais il faut que vous soyez d’accord avec ce raisonnement qui en fait coule de source.

Une petite chose encore. Le temps infini qui s’est écoulé avant le commencement n’a pas de point de départ, il est d’éternité en éternité où rien ne s’est passé et où Dieu se suffisait à lui-même. L’expression «dès l’éternité» ne se rapporte pas à un hypothétique point de départ de l’éternité mais dès l’instant où Dieu se met à l’action, dès l’instant du commencement.  Cela aussi aura une grande importance dans la suite de notre étude.

Quant aux 200 milliards de planètes de notre galaxie, la Voie Lactée, une galaxie qui baigne au milieu de 200 autres milliards de galaxies formant un amas de galaxies, cet amas de galaxies qui à son tour baigne au milieu d'amas de galaxies..... bref aussi loin que l'on ait pu voir, rien n'indique un début de fin de l'univers. Il y a plus de planètes dans l'univers que de grains de sable sur la terre! Et tous ces planètes, ces galaxies, ces amas de galaxies, ces superamas de galaxies et plus sont tous en mouvement les uns les unes par rapport aux autres. Dans cet univers les planètes naissent, vivent, meurent en se désintégrant pour reconstituer de nouvelles planètes comme dans un mouvement perpétuel. L'univers est vivant et il est contenu par Dieu, ils ne sont qu'un indissociable; l'esprit de Dieu habite l'univers comme notre âme habite notre corps.

Fraternellement à tous.

Le Presbytre. sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyMar 05 Mai 2015, 19:00

Bonjour tout le monde !  Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 510471374

Les jours de la création se terminent au septième jour où Dieu se repose de toute son œuvre qu’il a faite, de ce qu’il a créé le ciel, la terre, la mer et tout ce qui les habite. Cela a été jugé très bon.

Le chapitre 2 les versets 4 à 9 reproduits ci-dessous reprennent le récit de la création, celui des six jours de la création du chapitre 1.

"Ce sont ici les générations des cieux et de la terre lorsqu’ils furent créés, au jour que l’Éternel Dieu fit la terre et les cieux,  et tout arbuste des champs avant qu’il fût sur la terre, et toute herbe des champs avant qu’elle crût ; car l’Éternel Dieu n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’avait pas d’homme pour travailler le sol ;  mais une vapeur montait de la terre et arrosait toute la surface du sol. Et l’Éternel Dieu forma l’homme, poussière du sol, et souffla dans ses narines une respiration de vie, et l’homme devint une âme vivante."

Pour ce qui est du mot "générations", certains le traduisent par histoire, généalogie de la création etc..., ce que je traduis dans mon langage comme les différentes étapes de la création.

Ce qui ne doit pas passer inaperçu et j’attire votre attention sur ce point, c’est que la bible au chapitre 1 situe sans équivoque la création de l’homme tout à la fin de l’œuvre créatrice de Dieu, après toute création, après la création des végétaux, des animaux alors qu’à l’inverse le chapitre 2 situe la création de l’homme au tout début, comme étant la toute première œuvre de Dieu.

Nous sommes bien d’accord, les textes situent bien le moment où il n’y avait pas de végétation, donc pas de vie animale, il ne pleuvait pas, donc pas les causes qui produisent la pluie et aucune créature pour cultiver le sol. Puisque le texte commence  par dire "que ceci est l’histoire de …. ", il s’apprête à nous dévoiler comment Dieu commence les choses au tout commencement des choses. Nous sommes à la fin de la formation de notre globe terrestre où de l’eau sortait de terre (l'écorce terrestre) pour former ce qui allait être après transformation de notre globe terrestre l’eau des océans et des rivières. Cette eau recouvrait toute la terre, c’est ce que signifie : "mais une vapeur montait de la terre et arrosait toute la surface du sol."

Dans le monde scientifique pour expliquer la présence de l’eau sur terre ils utilisent plusieurs théories dont celle-ci qui confirmerait ce que dit la bible. Elle ressemble à s’y méprendre à un copier-coller de la bible sur Wikipédia ! En voici un extrait :

"Certains penchent pour la théorie du dégazage : c'est-à-dire qu’il pensent qu’après la formation de notre planète, il y a 4,5 milliards d’années, le dégazage des magmas volcaniques contenant de l’eau liée aux silicates des minéraux déshydratés et des gaz emprisonnés dont l’hydrogène et l’oxygène a fourni l’eau sous forme gazeuse."

C’est au-dessus de cette surface d’eau que planait ou se mouvait l’esprit de Dieu au verset 2 du premier chapitre de la Genèse. C’est durant cette période que Dieu établit son plan en vue de se donner un fils, c’est durant cette période également que Dieu envisage d’aménager notre planète en vue de recevoir ce fils.

Lorsque différentes traductions de la bible disent qu’une brume, ou qu’une vapeur, ou qu’une exhalation, ou qu’une transpiration ou encore qu’un flot d’eau montait de terre, nous pouvons remarquer qu’il y a harmonie entre les faits reconnu par la science et le texte. Nous devrions comprendre qu’il ne s’agit pas là d’un simple arrosage de jardinier mais que cette eau était cette eau qui recouvrait toute la surface de la terre.

C’est dans ce qui semblerait être une deuxième version de la création mais qui en fait n’en est pas une, au moment ou il n’y avait rien de créé, que de la poussière ou de ce que cela pourrait signifier, que Dieu crée l’homme à son image, à son image Dieu crée l’homme. Cet homme sera appelé Adam et est notre ancêtre à tous. Une parenthèse pour attirer votre attention sur le fait que la génétique confirme que tout être humain est descendant d’un seul homme ou passant par un seul homme. Nous avons déjà dit ensemble qu’il ne peut en aucun cas y avoir dans la parole de Dieu des contradictions, des manques d’harmonie sous quelque forme que ce soit venant de Dieu.

Or ici, en apparence il semblerait que ce soit bel et bien le cas, nous devons l’admettre sous peine de fausser nos raisonnements. Un récit décrit la création de l'homme tout à la fin et un autre récit au contraire la décrit tout au commencement. Nous verrons ensemble qu'il n'y a pas deux versions différentes et contradictoires d’un même problème mais deux versions qui doivent se compléter comme deux images sur des calques peuvent se superposer pour ne former qu’une seule image nouvelle, complète et conforme aux faits.

Demain je vous montrerai qu’il n’y a aucune contradiction, au contraire, une complémentarité indispensable.

Amicalement à tous.

Le Presbytre. Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 863176  Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 863176
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyMer 13 Mai 2015, 13:05

Bonjour tout le monde !  Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 510471374
 
La dernière fois nous avons vu que la bible dit que Dieu a créé l’homme tout au début, avant toute création (Genèse 2 : 6) puis de manière contradictoire elle déclare ensuite l’avoir créé tout à la fin après toute chose ! (Genèse 1 : 27)  Contradiction flagrante avons-nous dit, manque total d’harmonie sur ce point. Qui pourrait dire le contraire ?

Et bien non ! C’est tout l’inverse que je vais vous montrer.

Prenez une feuille de papier et tracez un rectangle avec un trait vertical dans son milieu. Le rectangle représente une clôture signifiant l’interdiction d’entrer ou de sortir de ce rectangle. Vous allez comprendre où je veux en venir. À la gauche du trait vertical vous écrivez : «Création de l’homme tout à la fin, après toute chose». (Genèse 1 : 27) À la droite du trait vous écrivez maintenant : «Création de l’homme tout au commencement, avant toute chose.» (Genèse 2 : 7) Le trait vertical représente la contradiction, l’incohérence totale. Le but du jeu, si je peux dire, va consister à rendre ce trait vertical totalement injustifié.

Vous allez devoir rendre ces deux points de vue parfaitement cohérents et complémentaires sans sortir du «rectangle».

Ne cherchez pas à justifier cette contradiction en cherchant des versets bibliques qui pourraient laisser entendre que..….. ou encore dans vos propres croyances que vous devriez mettre de côté ne serait qu’un temps pour pouvoir raisonner librement en effet avec des hypothèses et des «Si» on peut faire croire beaucoup de choses, démontrer que le noir est blanc et que le blanc est noir. On pourrait même mettre Paris et sa banlieue dans une bouteille ! Alors pensez donc ! Soyons pragmatiques si nous voulons vraiment la vérité des choses! Seul un fait qui peut être démontré peut effacer ce trait vertical et ce fait serait une création étalée dans le temps allant du moment où l’idée pour Dieu de se donner un fils a germé dans son esprit jusqu’au moment où il a soufflé dans ses narines le souffle de vie. La création de l’homme est passée par toutes les étapes de la création durant les six jours. Il n’est pas question ici de parler d’évolution spontanée comme dans la théorie de Darwin mais d’un principe évolutif maîtrisé par Dieu l’être suprême si bien que l’on peut parler de création de l’homme à son tout début ou bien de la création de l’homme tout à la fin ou encore à n’importe quel moment entre ces deux extrêmes.

Lorsque l’homme a voulu créer par exemple l’Airbus A380 il y a eu d’abord l’idée qui a germé dans son esprit, une idée que l’on a ensuite esquissée sur du papier, puis faits de nombreux calculs, des essais de toute sorte puis l’assemblage final suivi de son premier vol. Il est un fait c’est que la création de cet avion  est de toutes les étapes, les plus importantes étant le moment où l’idée a jailli et le moment où il a été jugé apte à voler. Nous pourrions dire que même la pose d’un rivet fait partie de la création de cet appareil, chaque détail.

Pour la création de l’homme voulu par Dieu il en va de même. Cela s’est fait dès l’instant où l’idée a germé dans son esprit, lorsque l’esprit de Dieu se mouvait à la surface des eaux (Genèse 1 : 2) jusqu’à l’instant où Dieu a dispensé son souffle pour parfaire sa création. La création de l’homme ne s’est donc pas faite en une fraction de temps mais sur une très longue période si bien qu’à chaque instant, qu’à chaque étape nous pouvons parler de création de l’homme.  Parlez de la création de l’homme à son tout début avant toute chose ou parlez de la création de l’homme à la fin après toute chose n’est pas contradictoire mais plutôt complémentaire puisque ces deux points de vue nous montrent comment les choses ont été faites.  (À suivre)


Fraternelles pensées à tous.

Marcel Legris dit Le Presbytre. Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 350549
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyVen 15 Mai 2015, 20:07

Bonjour tout le monde !

Si dans toute sa création le but de Dieu était de se donner un fils, si toutes les étapes de l'évolution créative maîtrisées par Dieu avaient pour aboutissement un fils à son image, c'est à dire je précise une évolution allant de la création sur terre des conditions rendant la vie possible puis de la première cellule vivante évoluant de la vie végétale vers la vie animale puis humaine alors nous pouvons dire que la création a été faite par ce fils parce qu'il serait passé par toute les étapes.

Dans leur recherche les scientifiques à défaut de découvrir la vie sur d'autres planètes se demandent si là ou là la vie est possible, ils y mettent les moyens et ils s'interrogent si bien qu'ils reconnaissent que la création des conditions de vie et la vie elle-même sont indissociables.

On pourra certainement expliquer cela mieux que moi, je l'espère, mais que ce fils ait été la cause de cette évolution, cela signifie que celle-ci a eu lieu par lui, que toutes choses ont dont été créées par lui. À cela ajoutons que toutes choses ont été créées pour lui. C'est ce que dit la bible en effet il est écrit en Genèse 1: 28:

Et Dieu les bénit ; et Dieu leur dit : Fructifiez, et multipliez, et remplissez la terre et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, et sur les oiseaux des cieux, et sur tout être vivant qui se meut sur la terre.

De ce fait Adam, puisque c'est de lui que nous parlons dans un premier temps et qui par la suite fut accompagné d'Eve ont été oints, c'est à dire établis pour dominer, assujettir toute la création. Dieu pouvait-il donner plus? Bien sûr cela s'adressait à eux et à leur descendance. C'est une déclaration solennelle sur laquelle Dieu n'est jamais revenu et ne reviendra jamais. Par sa bonté et sa miséricorde elle se fera.  Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 173236763    

Fraternelles pensées à tous.

Le Presbytre. sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyLun 18 Mai 2015, 19:22

Bonjour à tous qui passez par là!

Nous avons vu que toutes les choses créées par dont parle la bible et dans la mesure où l’homme appelé Adam fils de Dieu est bien apparu après un long processus d’évolution maîtrisé par le créateur, que toutes les choses créées l’ont été pour Adam et Eve. Je cite à nouveau ce passage car c’est trop important. Genèse 1 :28 :

«Et Dieu les bénit ; et Dieu leur dit : Fructifiez, et multipliez, et remplissez la terre et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, et sur les oiseaux des cieux, et sur tout être vivant qui se meut sur la terre.»

Or par ailleurs dans ce même livre des textes revendiquent clairement que toutes les choses créées l’ont été par Yéshoua (Jésus) et pour lui. Par exemple Colossiens 1 : 9 à 20 :

«C’est pourquoi nous aussi, depuis le jour où nous en avons ouï parler, nous ne cessons pas de prier et de demander pour vous que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle, pour marcher d’une manière digne du Seigneur pour lui plaire à tous égards, portant du fruit en toute bonne œuvre, et croissant par la connaissance de Dieu : étant fortifiés en toute force, selon la puissance de sa gloire, pour toute patience et constance, avec joie, rendant grâces au Père qui nous a rendus capables de participer au lot des saints dans la lumière ; qui nous a délivrés du pouvoir des ténèbres, et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés ; qui est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création ; car par lui ont été créées toutes choses, les choses qui sont dans les cieux et les choses qui sont sur la terre, les visibles et les invisibles, soit trônes, ou seigneuries, ou principautés, ou autorités : toutes choses ont été créées par lui et pour lui ; et lui est avant toutes choses, et toutes choses subsistent par lui ; et il est le chef du corps, de l’assemblée, lui qui est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin qu’en toutes choses il tienne, lui, la première place ; car, en lui, toute la plénitude s’est plu à habiter, et, par lui, à réconcilier toutes choses avec elle-même, ayant fait la paix par le sang de sa croix, par lui, soit les choses qui sont sur la terre, soit les choses qui sont dans les cieux.»

Il y a encore un problème de contradiction certain. Nous pourrions là aussi résoudre ce problème à l’aide d’un rectangle avec son trait au milieu comme nous l’avons fait la dernière fois et avec d’un côté écrit en raccourci  les choses ont été créées pour Adam» et de l’autre côté du trait «les choses ont été créées pour Yéshoua» (Jésus).

Alors ! Il serait bien de savoir pour qui les choses ont été créées, pour Adam ou pour Yéshoua ?
Raisonnons ensemble si vous le voulez bien.

Si les choses été créées pour Adam, elles ne l’ont pas été pour Yéshoua.

Si les choses ont été créées pour Yéshoua, elles ne l’ont pas été pour Adam.

Dans Genèse 1 : 28 que nous venons de voir nous sommes informés que les choses ont été créées pour Adam. C’est et ce n’est pas de l’interprétation mais une simple lecture qui dit bien ce que cela veut dire. Nous pourrions penser, imaginer qu’Adam est pu être destitué de son rang et voir les choses remises à Yéshoua, possible pourquoi pas après tout. Et bien non cette hypothèse est impossible, impossible de dire cela car dans ce cas Yéshoua aurait hérité des choses et il ne serait qu’une deuxième main car les choses n’auraient pas été faites pour lui en première main mais pour Adam et Eve si nous pouvons nous exprimer ainsi.

Dans ce cas dire que les choses ont été créées pour Yéshoua serait purement et simplement une grossière erreur puisqu’il est écrit qu’elles l’ont été pour Adam et Eve ! Or Dieu ne peut en aucun cas dire des choses qui ne sont pas, c’est la bible qui le dit et là aussi dans ce que nous venons de voir il doit y avoir une parfaite harmonie, aucune contradiction.

Si Vous avez fait l’expérience du rectangle peut-être commencez-vous à percevoir ce qu’en fait nous dit la bible, ce serait Adam le fils de Dieu que le Père aurait envoyé en la personne de Yéshoua pour racheter la faute originelle.

Je sais que cela peut beaucoup surprendre mais surtout je le répète, ne prenez pas pour argent comptant ce que je vous dis. Relisez, vérifiez dans la bible si cela est bien écrit et cela ne le faites pas en fonction de vos croyances acquises parfois depuis le plus jeune âge. Pensez que nous avons tous été formatés par les choses de la vie, par des systèmes religieux ou philosophiques. Cherchez d’abord a avoir une bonne relation avec Dieu.

Vu de cette manière vous verrez que par la suite toutes les choses de la bible concordent à merveille. Juste un exemple pour aujourd’hui. Jean le Baptiste selon les évangiles n’a fait que prêcher un baptême de repentance, rien qu’un baptême de repentance et rien d’autre. Lorsque Yéshoua s’est présenté au lieu du baptême quel baptême, après avoir insisté auprès de Jean le baptiseur et déclaré que cela était juste, a-t-il reçu ? Quoi d’autre qu’un baptême de repentance et pourquoi se serait-il repenti ? Aurait-il joué un jeu de rôle ? Joué une comédie ? Certainement pas.

Je voulais m’arrêter là pour aujourd’hui mais je n’y résiste pas, une petite faiblesse ! Allez donc savoir mais c’est l’expression «lui qui est le commencement, le premier-né d’entre les morts» qui m’y incite. C’est une anecdote que j’ai vécue, je m’explique. Le dimanche matin je vends mon miel sur le marché de la Ciotat, sur le port, et là avant de déballer je vais au bar boire le café un peu comme tous les forains. Là j’ai des amis et souvent nous refaisons le monde entre autre. Il y avait un juif qui reconnait Yéshoua (mon plus proche ami), deux catholiques père et fils, un libanais musulman plus deux ou trois personnes athées ou qui s’en foutent. Je leur ai posé la question suivante : quel est selon vous ou que voudrait dire le premier homme venu à la vie depuis que le monde est monde ou dit autrement quel est le premier-né des morts ? Après quelques hésitations, car on craint toujours le piège, certains ont répondu Adam, un singe, un homme de Cro-Magnon ou autre réponse de ce genre. Logique me semble-t-il ! C’est alors que je leur ai cité Révélation 1 :5 qui nous dit « de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts ». Je leur ai fait remarquer que pour être logique avec eux-mêmes il leur faudrait admettre aussi que si Adam est le premier-né des morts et que Yéshoua l’est également comme dit le texte, que ces deux-là sont une seule et même personne, que Yéshoua est le premier et le dernier Adam à condition bien-sûr de ne pas récrire la bible pas même pour un iota ! La réaction ne s’est pas fait attendre, certains ont précisé que premier-né dans ce cas signifiait premier ressuscité des morts. J’ai fait remarquer qu’après analyse logique du texte et de l’essence même des mots et consultation de dictionnaire des synonymes et non selon une interprétation personnelle, qu’ils se trompaient et que pour justifier leur point de vue il leur fallait absolument changer le sens des mots et que c’est en cela qu’ils sont prisonniers dans tous leurs raisonnements etc. Ils ont plus ou moins accepté en bougonnant. Vous pouvez vous «amuser» à faire la même expérience, vous aurez les mêmes résultats.

Une pensée pour Dieu afin qu'il nous aide à comprendre si toutefois cela est juste.

Amicalement à tous.

Le Presbytre. Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 518341
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyMar 26 Mai 2015, 18:35

Bonjour à tous !

Il faut que je complète ce que j’ai dit sur la création de l’homme appelé Adam. Avant que Dieu donne son souffle à ce premier être humain qu’il a créé à son image, Dieu avait créé la vie animale sous toutes ses formes allant pour parler schématiquement de la première cellule vivante jusqu’à une espèce d’homme encore animal que nous appellerons des "hommes-animaux". Ils étaient doués d’une grande intelligence proche voir très proche de la nôtre pour ne pas dire pratiquement identique et avec un langage comme tous les animaux peuvent avoir le leur. Si les animaux parvenaient à vivre dans leur environnement grâce à leurs qualités physiques, les hommes-animaux eux parvenaient à survivre grâce à leurs qualités intellectuelles bien plus développées. Leur pouvoir de ruser compensait leur manque de capacités physiques.

Dieu choisira le plus intelligent, le plus rusé d’entre eux, soufflera dans ces narines le souffle de vie et l’homme deviendra cet homme, Adam, créé à son image, à l’image de Dieu. Nous verrons la confirmation de cela dans la bible un peu plus tard.

Il n’y a pas de contradiction avec le fait que la bible dise par ailleurs que Dieu ait pris de la poussière pour créer l’homme car il est dit aussi de l’animal qu’il est poussière au même titre que l’homme. Ecclésiaste 3:18 à 21

"J’ai dit en mon cœur : Quant aux fils des hommes il en est ainsi, pour que Dieu les éprouve, et qu’ils voient eux-mêmes qu’ils ne sont que des bêtes. Car ce qui arrive aux fils des hommes est aussi ce qui arrive aux bêtes ; il y a pour tous un même sort : comme celle-ci meurt, ainsi meurt celui-là ; et ils ont tous un même souffle, et l’homme n’a point d’avantage sur la bête, car tout est vanité. Tout va dans un même lieu, tout est de poussière, et tout retourne à la poussière. Qui est-ce qui connaît l’esprit des fils des hommes ? Celui-ci monte-t-il en haut, et l’esprit de la bête descend-il en bas dans la terre ?"

J’ouvre une parenthèse, il existait donc des hommes-animaux qui ont continué à se répandre sur terre et il y a eu aussi les hommes fils de Dieu qui eux aussi se sont répandus.

Chacune de ces populations vivait de son côté jusqu’au jour où les hommes fils de Dieu descendants d’Adam commencèrent à regarder les filles des hommes-animaux avec une attirance physique, avec des désirs sexuels. Ils étaient très proches d’aspect sur le plan physique et présentaient une certaine compatibilité physique. Ils commencèrent à avoir des relations sexuelles. Ce phénomène contre nature s’est développé sur toute la terre ce qui a donné naissance à des êtres violents qui régnèrent sur la terre. C’est la raison pour laquelle Dieu décidera d’un déluge afin de les faire disparaître de la terre. Nous reparlerons aussi de ce déluge, il y a tant de choses à dire pour bien comprendre!

Amicalement à tous.

Le Presbytre. Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 701964
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptySam 30 Mai 2015, 11:04

Bonjour à tous ! Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 186382

Dans les temps anciens, lorsque l'homme ne comprenait pas quelque chose, il attribuait souvent la cause à des esprits. C'était le temps où les hommes avaient peur que le ciel leur tombe sur la tête, où ils ne savaient pas d'où venait le vent ni où il allait sans parler du tonnerre et des éclairs...... Il n'y a pas si longtemps au siècle dernier lorsque des explorateurs ont rencontré des peuplades encore coupées du monde et leur ont fait entendre des postes de radio, on a vu celles-ci fortement impressionnées de ce qu'elles voyaient et entendaient car pour elles la seule explication logique était que des esprits habitent ces boîtes!

Pas étonnant donc que des peuples anciens aient interprété les conditions de vie d'avant le déluge et cause du déluge comme étant des esprits qui se seraient transformés en véritables êtres humains pour s'accoupler avec les filles des hommes ce qui a donné ensuite naissance à des êtres hybrides violents.

Une réflexion pourrait nous stopper dans cette façon erronée de voir les choses: comment des "êtres spirituels" (à condition qu'ils existent) auraient-ils pu en un clin d’œil se créer en homme alors que Dieu aurait mis plusieurs milliers d'années pour parvenir à créer un seul homme?

Amicalement à tous.

Le Presbytre. sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyDim 31 Mai 2015, 09:09

Bonjour à tous ! Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 186382

Ce que je vais vous dire maintenant est un peu dur a accepter peut-être finirez-vous par l'admettre et trouvez cela logique, comme évident.

Voici la question que j’aimerais vous poser : lorsque nous lisons le livre de la genèse et plus précisément le passage à l’instant du péché, nous lisons bel et bien que c’est le serpent qui le premier commet la faute en faisant la démarche de s’approcher d’Eve, de lui dire des choses fausses afin de l’induire en erreur, ensuite c’est Eve qui séduite commet la faute et en tout dernier nous voyons Adam chuter. Nous pouvons être formel sur ce point, c’est bien ce qui est écrit noir sur blanc et selon cette lecture. Dans les faits c’est le serpent qui fait entrer le péché dans le monde et personne d’autre. Par ailleurs à d’autres endroits, de manière tout aussi formelle, la bible affirme que le péché est entré dans le monde par un seul homme, à savoir Adam.

N’ayons pas peur des mots, Dieu lui-même nous dit que nous pouvons et même devons le mettre à l’épreuve afin qu’il nous ouvre les écluses des cieux, c’est-à-dire la connaissance qui donne la vie et l’amour pour Dieu. IL y a là en toute honnêteté une contradiction qui n’est pas des moindres. Il est vrai que nous pourrions rejeter cette contradiction d’un revers de mains, mais où serait notre honnêteté spirituelle?

Encore une fois, en aucun cas pour être la parole de Dieu la bible ne peut pas se contredire, l’harmonie doit être parfaite, on ne peut pas convenir d’une erreur venant de Dieu, ce serait inacceptable.

En réalité il n’y a pas là de contradiction mais la possibilité de faire un énorme pas en avant mais à une seule condition, laquelle ? Dit autrement qu’est-ce qui ferait qu’il n’y a pas de contradiction mais bien au contraire ? Connaissez-vous la solution ? Elle est extrêmement simple et pourtant c’est peut-être là la difficulté !

Vous devez deviner où je veux en venir si vous avez l’habitude de me lire, j’utilise là aussi une même technique de raisonnement mais gare à vous, c’est un gros morceau !

Prenez une feuille de papier vierge, dessinez un rectangle assez grand avec au milieu de ce rectangle un trait vertical. A la gauche du trait vertical écrivez l’ordre dans lequel le péché fait son apparition dans le monde. Écrivez donc: le Serpent… Eve… Adam… A la droite du trait écrivez, selon ce que nous dit la bible d’une manière formelle, Adam car par ailleurs elle nous affirme que le péché est entré dans le monde par un seul homme, Adam. Honnêtement nous devons admettre qu’il a là une contradiction si l’on considère les deux aspects de la chose et vous et moi nous sommes d’accord pour dire que cela n’est pas possible et que l’harmonie est obligatoire ! Personnellement je ne vois qu’une seule solution, c’est que le serpent serait en fait Adam qui se fourvoie à la manière d’un serpent. Bien sûr un serpent ça ne parle pas, il lui faudrait pour cela avoir l'intelligence des mots afin d'induire en erreur un être humain déjà avancé dans la connaissance. Cependant ce serpent porte bien une responsabilité puisqu'il fut "condamné". Le fait que le texte de ce récit commence par une situation surnaturelle nous indique qu'il s'agit d'une allégorie et ce serpent n'est autre qu'Adam avec un comportement de serpent, c'est à dire qu'il s'est approché d'Eve en louvoyant, par la ruse.

Ce n’est pas une mince affaire que d’accepter le fait qu’Adam puisse être le serpent d’autant plus que le livre de la Révélation nous apprend que le serpent originel est le diable et Satan. Révélation 20 :2 :
« Et il saisit le dragon, le serpent ancien qui est le diable et Satan, et le lia pour mille ans. »

Si nous regardons les conséquences qu’a eu le péché, les violences, les guerres, les maladies, bref tout ce qui nous a éloigné de Dieu, Adam porte une grande responsabilité mais il reste un grand homme à découvrir, le plus grand homme de tous les temps.

Attention au mot Satan. C’est un peu comme Yéshoua lorsqu’il dit à Pierre arrière Satan…. car à cet instant Pierre revêtait une fonction de tentateur voulant éloigner Yéshoua de son objectif vital pour lui et pour l’humanité. Gardons présent à l’esprit que les noms ont toujours un sens précis, une signification. Ici dans le cas de Pierre comme partout ailleurs Satan ne signifie pas un être spirituel maléfique. (A suivre)

Amicalement à tous.

Le Presbytre. sunny sunny sunny[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
sand

sand


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptySam 06 Juin 2015, 17:09

Le Presbytre a écrit:
Bonjour à tous ! Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 186382

Ce que je vais vous dire maintenant est un peu dur a accepter peut-être finirez-vous par l'admettre et trouvez cela logique, comme évident.

Voici la question que j’aimerais vous poser : lorsque nous lisons le livre de la genèse et plus précisément le passage à l’instant du péché, nous lisons bel et bien que c’est le serpent qui le premier commet la faute en faisant la démarche de s’approcher d’Eve, de lui dire des choses fausses afin de l’induire en erreur, ensuite c’est Eve qui séduite commet la faute et en tout dernier nous voyons Adam chuter. Nous pouvons être formel sur ce point, c’est bien ce qui est écrit noir sur blanc et selon cette lecture. Dans les faits c’est le serpent qui fait entrer le péché dans le monde et personne d’autre. Par ailleurs à d’autres endroits, de manière tout aussi formelle, la bible affirme que le péché est entré dans le monde par un seul homme, à savoir Adam.

N’ayons pas peur des mots, Dieu lui-même nous dit que nous pouvons et même devons le mettre à l’épreuve afin qu’il nous ouvre les écluses des cieux, c’est-à-dire la connaissance qui donne la vie et l’amour pour Dieu. IL y a là en toute honnêteté une contradiction qui n’est pas des moindres. Il est vrai que nous pourrions rejeter cette contradiction d’un revers de mains, mais où serait notre honnêteté spirituelle?

Encore une fois, en aucun cas pour être la parole de Dieu la bible ne peut pas se contredire, l’harmonie doit être parfaite, on ne peut pas convenir d’une erreur venant de Dieu, ce serait inacceptable.

En réalité il n’y a pas là de contradiction mais la possibilité de faire un énorme pas en avant mais à une seule condition, laquelle ? Dit autrement qu’est-ce qui ferait qu’il n’y a pas de contradiction mais bien au contraire ? Connaissez-vous la solution ? Elle est extrêmement simple et pourtant c’est peut-être là la difficulté !

Vous devez deviner où je veux en venir si vous avez l’habitude de me lire, j’utilise là aussi une même technique de raisonnement mais gare à vous, c’est un gros morceau !

Prenez une feuille de papier vierge, dessinez un rectangle assez grand avec au milieu de ce rectangle un trait vertical. A la gauche du trait vertical écrivez l’ordre dans lequel le péché fait son apparition dans le monde. Écrivez donc: le Serpent… Eve… Adam… A la droite du trait écrivez, selon ce que nous dit la bible d’une manière formelle, Adam car par ailleurs elle nous affirme que le péché est entré dans le monde par un seul homme, Adam. Honnêtement nous devons admettre qu’il a là une contradiction si l’on considère les deux aspects de la chose et vous et moi nous sommes d’accord pour dire que cela n’est pas possible et que l’harmonie est obligatoire ! Personnellement je ne vois qu’une seule solution, c’est que le serpent serait en fait Adam qui se fourvoie à la manière d’un serpent. Bien sûr un serpent ça ne parle pas, il lui faudrait pour cela avoir l'intelligence des mots afin d'induire en erreur un être humain déjà avancé dans la connaissance. Cependant ce serpent porte bien une responsabilité puisqu'il fut "condamné". Le fait que le texte de ce récit commence par une situation surnaturelle nous indique qu'il s'agit d'une allégorie et ce serpent n'est autre qu'Adam avec un comportement de serpent, c'est à dire qu'il s'est approché d'Eve en louvoyant, par la ruse.

Ce n’est pas une mince affaire que d’accepter le fait qu’Adam puisse être le serpent d’autant plus que le livre de la Révélation nous apprend que le serpent originel est le diable et Satan. Révélation 20 :2 :
« Et il saisit le dragon, le serpent ancien qui est le diable et Satan, et le lia pour mille ans. »

Si nous regardons les conséquences qu’a eu le péché, les violences, les guerres, les maladies, bref tout ce qui nous a éloigné de Dieu, Adam porte une grande responsabilité mais il reste un grand homme à découvrir, le plus grand homme de tous les temps.

Attention au mot Satan. C’est un peu comme Yéshoua lorsqu’il dit à Pierre arrière Satan…. car à cet instant Pierre revêtait une fonction de tentateur voulant éloigner Yéshoua de son objectif vital pour lui et pour l’humanité. Gardons présent à l’esprit que les noms ont toujours un sens précis, une signification. Ici dans le cas de Pierre comme partout ailleurs Satan ne signifie pas un être spirituel maléfique. (A suivre)

Amicalement à tous.

Le Presbytre. sunny sunny sunny


"ce serpent n'est autre qu'Adam avec un comportement de serpent,"

" Et il saisit le dragon, le serpent ancien qui est le diable et Satan, et le lia pour mille ans."


Adam fut alors possédé par l'esprit du serpent ,qu'on appelle le diable ou satan...



" il faut absolument occulter ce mot "genèse"


Ce qui ne faut pas occulter ,c'est que ces récits racontés par les juifs monothéistes furent d'abord racontés par les sumériens polythéistes...

Ce qui semble logique ,ils ne l'ont pas inventé ,ils ont repris l'histoire des ancêtres en la racontant de manière monothéistes...mais en faite le monothéisme apparait à partir d'Abraham...



Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyLun 08 Juin 2015, 08:06

sand a écrit:

"ce serpent n'est autre qu'Adam avec un comportement de serpent,"

" Et il saisit le dragon, le serpent ancien qui est le diable et Satan, et le lia pour mille ans."


Adam fut alors possédé par l'esprit du serpent ,qu'on appelle le diable ou satan...



" il faut absolument occulter ce mot "genèse"


Ce qui ne faut pas occulter ,c'est que ces récits racontés par les juifs monothéistes furent d'abord racontés par les sumériens polythéistes...

Ce qui semble logique ,ils ne l'ont pas inventé ,ils ont repris l'histoire des ancêtres en la racontant de manière monothéistes...mais en faite le monothéisme apparait à partir d'Abraham...


Et encore !, ce n'était qu'un semblant de monothéisme !

Abraham n'adorait qu'un DIEU UNIQUE, mais il pensait que les autres peuples avaient leurs propres dieux .


les Israélites n'ont pas été monothéistes du jour au lendemain, cela est évident !

On lit dans le Livre de l'Exode :

"Je reconnais maintenant que l'Éternel est plus grand que tous les dieux ; car la méchanceté des Égyptiens est retombée sur eux."
(Exode, 18.11).
C'est ce que déclare Jéthro, beau-père de Moïse et prêtre de surcroit, après les divins exploits contre le peuple égyptien

D'abord, il y a eu la monolâtrie, originalité israélite : pour tout le peuple, un seul Dieu. Alors que tous les peuples avoisinants, y compris l'Egypte, vénéraient quantité de dieux. Et ce dieu unique, chez les Israélites, ose se faire appeler "l'Etre" , IL EST, YHWH en hébreu.

Le caractère exceptionnel de cette monolâtrie , dans le contexte général de toutes les populations du Moyen-Orient demeure une énigme. Comment une telle originalité a-t-elle pu s'instituer ? Certes, il y a eu un essai dans l' Égypte antique avec Aton le Dieu Unique et la réforme religieuse d’Aménophis IV à partir de 1350 avant J.C.! Essai vite avorté, comme on le sait !

Et ensuite, on est passé de la monolâtrie au monothéisme, terme qui nous est si familier de nos jours, mais il y a 2500 ans, c'était une véritable révolution : un seul Dieu pour toute l'humanité, c'est- à dire que chaque peuple n'aura plus Son défenseur, mais que toute l'humanité n'aura qu' UN défenseur !!!! Appel catégorique à la fraternité entre tous les peuples. Appel que hélas! l'humanité n'a pas su entendre !!!!!

Cette phase décisive de la compétition entre l'antique et universel polythéisme et le tout jeune monothéisme naissant s'est jouée à Babylone, entre les deux champions de l'une et l'autre forme religieuse , YHWH (Yahwéh) et Mardouk. Qui aurait donné cher du petit dieu Yahwéh, dont le peuple vaincu et humilié avait été exilé à Babylone ? Le miracle divin est là : YHWH a gagné et le monothéisme avec Lui.


DIEU se sert toujours des petits pour faire réussir Ses Projets ...



Fraternellement.
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
sand

sand


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyLun 08 Juin 2015, 12:51

mario-franc_lazur a écrit:


Et encore !, ce n'était qu'un semblant de monothéisme !
Abraham n'adorait qu'un DIEU UNIQUE, mais il pensait que les autres peuples avaient leurs propres dieux .
les Israélites n'ont pas été monothéistes du jour au lendemain, cela est évident !
On lit dans le Livre de l'Exode :
"Je reconnais maintenant que l'Éternel est plus grand que tous les dieux ; car la méchanceté des Égyptiens est retombée sur eux."
(Exode, 18.11).
C'est ce que déclare Jéthro, beau-père de Moïse et prêtre de surcroit, après les divins exploits contre le peuple égyptien
D'abord, il y a eu la monolâtrie, originalité israélite : pour tout le peuple, un seul Dieu. Alors que tous les peuples avoisinants, y compris l'Egypte, vénéraient quantité de dieux. Et ce dieu unique, chez les Israélites, ose se faire appeler "l'Etre" , IL EST, YHWH en hébreu.
Le caractère exceptionnel de cette monolâtrie , dans le contexte général de toutes les populations du Moyen-Orient demeure une énigme. Comment une telle originalité a-t-elle pu s'instituer ? Certes, il y a eu un essai dans l' Égypte antique avec Aton le Dieu Unique et la réforme religieuse d’Aménophis IV à partir de 1350 avant J.C.! Essai vite avorté, comme on le sait !
Et ensuite, on est passé de la monolâtrie au monothéisme, terme qui nous est si familier de nos jours, mais il y a 2500 ans, c'était une véritable révolution : un seul Dieu pour toute l'humanité, c'est- à dire que chaque peuple n'aura plus Son défenseur, mais que toute l'humanité n'aura qu' UN défenseur !!!! Appel catégorique à la fraternité entre tous les peuples. Appel que hélas! l'humanité n'a pas su entendre !!!!!
Cette phase décisive de la compétition entre l'antique et universel polythéisme et le tout jeune monothéisme naissant s'est jouée à Babylone, entre les deux champions de l'une et l'autre forme religieuse , YHWH (Yahwéh) et Mardouk. Qui aurait donné cher du petit dieu Yahwéh, dont le peuple vaincu et humilié avait été exilé à Babylone ? Le miracle divin est là : YHWH a gagné et le monothéisme avec Lui.
DIEU se sert toujours des petits pour faire réussir Ses Projets ...


Fraternellement.

Ce sont les historiens qui parlent de monolâtrie parce qu'au temps des hébreux et d'Abraham
ils s'en prenaient aux dieux des peuples voisins...prétendant ainsi que le monothéisme s'est étalé sur des siècles et s'est vraiment forgé et établie à l'époque des Juifs et de Moise...

Abraham est né et a grandit polythéiste avant de s'attacher à un Dieu

Et loué soit le Dieu Fort, Souverain, qui a livré tes ennemis entre tes mains. Et Abram lui donna la dixme de tout.(genèse 14 :20)

Or Dieu dit à Jacob : Lève-toi, monte à Béthel, et demeure là, et y dresse un autel au Dieu Fort qui t’apparut, quand tu t’enfuyais de devant Esaü ton frère.(35:1)

Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob...

C'est vrai qu'ils rendent leur culte au Dieu le plus fort...

On sait aussi que les musulmans essayent de faire un rappel ou de raconter leur vérité en rapport aux conflits entre juifs et chrétiens...si Jésus n'étais pas là , il n'y aurait ni musulmans ni chrétiens...il n'y aurait juste qu'un tout petit peuple monothéistes de juifs minoritaires...

Fraternellement


Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyLun 08 Juin 2015, 21:01

Monothéisme, monolâtrie >>> Nous sommes de toutes façons loin du sujet de cet ancien topic dont l'auteur semble nous avoir quittés depuis un certain temps !....!....;
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
sand

sand


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyLun 08 Juin 2015, 22:08

mario-franc_lazur a écrit:
Monothéisme, monolâtrie >>> Nous sommes de toutes façons loin du sujet de cet ancien topic dont l'auteur semble nous avoir quittés depuis un certain temps !....!....;


Nous sommes peut être les annotations dans la marge du sujet , mais l'auteur du sujet,

je le vois pourtant de temps en temps connecté au forum

Son dernier message date  du Dim 31 Mai - 9:09 2015 et il était là hier....

quant au titre "Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. "

ou l'auteur...

Le Presbytre (photo de loup)
religion: Chrétien errant

permettez moi cette petite annotation dans la marge

Yéshoua (Jésus), cet inconnu des loups errants...


Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyMar 09 Juin 2015, 09:22

Bonjour Sand!


Sand a écrit:
quant au titre "Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. "
ou l'auteur...
Le Presbytre (photo de loup)
religion: Chrétien errant
permettez moi cette petite annotation dans la marge
Yéshoua (Jésus), cet inconnu des loups errants...

L'homme est un  loup pour pour l'homme!... Ce que nous sommes tous. Qu'ils y en aient qui cherchent à comprendre cet état de chose pourquoi pas! Ton expression ne me déplait pas, elle est proche d'une réalité, il n'y a qu'à ouvrir les yeux. Mais revenons à nos moutons.

Tu as dis il y a quelque temps:

Citation :

Ce qu'il ne faut pas occulter ,c'est que ces récits racontés par les juifs monothéistes furent d'abord racontés par les sumériens polythéistes...
Ce qui semble logique ,ils ne l'ont pas inventé ,ils ont repris l'histoire des ancêtres en la racontant de manière monothéistes...mais en faite le monothéisme apparait à partir d'Abraham...

Est-ce que le polythéisme s'est présenté aux Sumériens d'entrée de jeu si je peux dire les choses ainsi? Ont-ils démarré leur culture avec toute une armée de dieux, fort nombreux me semble-t-il et avec leurs légendes ? Logiquement ils ont du démarrer leur culture avec un, puis deux, puis trois dieux etc... Ils ont été forcément monothéistes ne serait-ce que peu de temps. Abraham et les Sumériens sont des sémites descendants de Sem et formaient une famille ou un clan. Tout laisse penser qu'une vérité existait puisque lorsque Sem, véritable témoin du déluge et des causes est mort, Abram n'avait que 70 ans et qu'il y a eu forcément transmission de culture. Noé et sa famille pouvaient-ils être des adorateurs d'une multitude de Dieu? Non évidemment! A la sortie du déluge c'est le monothéisme qui s'est imposé, un monothéisme qui par la suite s'est détérioré pour toutes sortes de raisons. Pourquoi ne pas admettre que ce soit les Sumériens qui ce soit éloignés d'une vérité de départ. C'est ce qui se fait généralement et jamais l'inverse sauf s'il y a quelque part un désir de redresser les choses mais pour cela il faut avoir entendu dire... ce qui existait déjà dans le passé.

Amicalement.

Le Presbytre. Question  Question  Question
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyMar 09 Juin 2015, 09:32

Bonjour mario-franc_l'azur!

Citation :
DIEU se sert toujours des petits pour faire réussir Ses Projets ...

Une vérité éternelle et les petits sont ceux qui savent se renier eux-mêmes quand il le faut, ce sont ceux qui ont l'esprit simple.

Fraternellement.

Le Presbytre. Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 2129354088
Revenir en haut Aller en bas
sand

sand


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyMar 09 Juin 2015, 16:56

Le Presbytre a écrit:


Bonjour Sand!

L'homme est un  loup pour pour l'homme!... Ce que nous sommes tous. Qu'ils y en aient qui cherchent à comprendre cet état de chose pourquoi pas! Ton expression ne me déplait pas, elle est proche d'une réalité, il n'y a qu'à ouvrir les yeux. Mais revenons à nos moutons.

Bonjour  Le Presbytre

Je suis le bon berger : le bon berger met sa vie pour ses brebis.
Mais le mercenaire, et celui qui n’est point berger, à qui n’appartiennent point les brebis, voyant venir le loup, abandonne les brebis, et s’enfuit ; et le loup ravit et disperse les brebis.
Ainsi le mercenaire s’enfuit, parce qu’il est mercenaire, et qu’il ne se soucie point des brebis.
Je suis le bon berger, et je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent.(Jean 10 :11-14)

Jésus est le bon berger qui protègent les brebis du loup....

Le Presbytre a écrit:


Tu as dis il y a quelque temps:

Citation :

Ce qu'il ne faut pas occulter ,c'est que ces récits racontés par les juifs monothéistes furent d'abord racontés par les sumériens polythéistes...
Ce qui semble logique ,ils ne l'ont pas inventé ,ils ont repris l'histoire des ancêtres en la racontant de manière monothéistes...mais en faite le monothéisme apparait à partir d'Abraham...

Est-ce que le polythéisme s'est présenté aux Sumériens d'entrée de jeu si je peux dire les choses ainsi? Ont-ils démarré leur culture avec toute une armée de dieux, fort nombreux me semble-t-il et avec leurs légendes ? Logiquement ils ont du démarrer leur culture avec un, puis deux, puis trois dieux etc... Ils ont été forcément monothéistes ne serait-ce que peu de temps. Abraham et les Sumériens sont des sémites descendants de Sem et formaient une famille ou un clan. Tout laisse penser qu'une vérité existait puisque lorsque Sem, véritable témoin du déluge et des causes est mort, Abram n'avait que 70 ans et qu'il y a eu forcément transmission de culture. Noé et sa famille pouvaient-ils être des adorateurs d'une multitude de Dieu? Non évidemment! A la sortie du déluge c'est le monothéisme qui s'est imposé, un monothéisme qui par la suite s'est détérioré pour toutes sortes de raisons. Pourquoi ne pas admettre que ce soit les Sumériens qui ce soit éloignés d'une vérité de départ. C'est ce qui se fait généralement et jamais l'inverse sauf s'il y a quelque part un désir de redresser les choses mais pour cela il faut avoir entendu dire... ce qui existait déjà dans le passé.

Amicalement.

Le Presbytre. Question  Question  Question

Les plus anciennes traces spirituelles retrouvés en rapport aux premières tribus préhistoriques
correspondent à l'animisme...et toutes les traces retrouvés de la religion sumérienne
correspondent au polythéisme...d'ailleurs dans la logique des choses ,c'est toujours
de plusieurs Dieu qu'on en arrive à un seul et qu'après on ne change plus comme par exemple le cas des musulmans...

Le monothéisme en plus ne  s'est pas installé comme cela ,il s'est étalé sur des siècles...
une fois qu'on croit à un Dieu ,on n'a pas besoin d'en inventer...mais quand on croit à plusieurs Dieu et qu'on se trompe ,c'est là qu'ils disparaissent un jour...

C'est logique que la bible commence par Dieu le créateur des cieux et de l'univers puisse que l'histoire est raconté par les juif monothéistes...ils ne pouvaient pas écrire les dieux ont créé l'univers...

Tu tires des hypothèses , mais qui vont à l'inverse de toutes les traces et de ce qui s'est déroulé historiquement...il a fallu Moise pour instaurer le monothéisme et Jésus pour le répandre...

Amicalement

Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyMer 10 Juin 2015, 09:06

Le Presbytre a écrit:
Bonjour Sand!


Sand a écrit:
quant au titre "Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. "
ou l'auteur...
Le Presbytre (photo de loup)
religion: Chrétien errant
permettez moi cette petite annotation dans la marge
Yéshoua (Jésus), cet inconnu des loups errants...

L'homme est un  loup pour pour l'homme!... Ce que nous sommes tous. Qu'ils y en aient qui cherchent à comprendre cet état de chose pourquoi pas! Ton expression ne me déplait pas, elle est proche d'une réalité, il n'y a qu'à ouvrir les yeux. Mais revenons à nos moutons.

Ah je ne te voyais plus, mon cher PRESBYTRE ! Pardonne-moi mon étourderie !...Tu es toujours avec nous et je m'en félicite !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyDim 14 Juin 2015, 10:54

Bonjour Sand!

Citation :
Les plus anciennes traces spirituelles retrouvés en rapport aux premières tribus préhistoriques
correspondent à l'animisme...et toutes les traces retrouvés de la religion sumérienne
correspondent au polythéisme...

En matière de religion, ce qui est faux est pratiquement généralisé, ce qui est vrai est ou serait vrai est l'exception. De ce fait il est plus facile de trouver des traces du faux que du vrai qui lui ne serait vraiment que l'exception.

Tu parles des traces les plus anciennes retrouvées, si elles peuvent dire des choses elles ne prouvent rien tant que l'on est pas en possession de toutes les traces, on ne peut faire que des suppositions en fonction de nos propres tendances et là c'est la porte ouverte à tout ce que l'on veut. Les traces non retrouvées pourraient elles aussi parler.

Citation :
d'ailleurs dans la logique des choses, c'est toujours de plusieurs Dieu qu'on en arrive à un seul et qu'après on ne change plus comme par exemple le cas des musulmans...

Le cas des musulmans n'est pas un bon exemple, tu aurais pu aussi citer les juifs, les chrétiens qui ont converti des païens de tout bord. Comment des polythéistes ont pu démarrer spontanément avec toute une pléiade de dieux avec leurs mythologies? Ils ont forcément commencé petit.

Citation :
C'est logique que la bible commence par Dieu le créateur des cieux et de l'univers puisse que l'histoire est raconté par les juif monothéistes...ils ne pouvaient pas écrire les dieux ont créé l'univers...

Mon cher Sand, me voilà vexé maintenant... vous ne m'avez pas lu, moi qui me suis donné un mal fou pour démontrer que la bible ne dit en aucun cas que Dieu ait pu créé l'univers!

Je rappelle que le fil conducteur de cette discussion que j'ai lancé, et je l'ai dit clairement, n'est pas de dire que la bible est la parole de Dieu mais que ce livre prétend affirmer être la parole de Dieu. Ce que je propose c'est une analyse des mots au plus près de ce que disent en réalité les textes. Après et seulement après on pourra tirer une conclusion.

Amicalement

Le Presbytre. Question
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyDim 14 Juin 2015, 11:08

Hello!

Citation :
Ah je ne te voyais plus, mon cher PRESBYTRE ! Pardonne-moi mon étourderie !...Tu es toujours avec nous et je m'en félicite !

Quand même il n'y a rien de grave, on ne peut pas être partout, j'ai moi-même beaucoup de travail en ce moment. J'apprécie beaucoup le geste.

Amitiés fraternelles.

Le Presbytre.
Revenir en haut Aller en bas
sand

sand


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyDim 14 Juin 2015, 12:41

Le Presbytre a écrit:


En matière de religion, ce qui est faux est pratiquement généralisé, ce qui est vrai est ou serait vrai est l'exception. De ce fait il est plus facile de trouver des traces du faux que du vrai qui lui ne serait vraiment que l'exception.

Tu parles des traces les plus anciennes retrouvées, si elles peuvent dire des choses elles ne prouvent rien tant que l'on est pas en possession de toutes les traces, on ne peut faire que des suppositions en fonction de nos propres tendances et là c'est la porte ouverte à tout ce que l'on veut. Les traces non retrouvées pourraient elles aussi parler.


Bonjour Le Presbytre

Toutes les première traces archéologiques et historiques retrouvées de part le monde relèvent des croyance animistes et polythéistes...c'est une connaissance spirituelle qui n'a fait que d'évoluer
allant d'Abraham ou on parle de monolâtrie étalè sur des siècles jusqu'à Moise qui instaure le monothéisme et Jésus qui le répand...Il fallut des sacrés prophètes pour parler de monothéisme...

Tu prétends que les traces retrouvées seraient faussent et ne prouveraient rien et celles qui ne seraient sois disant pas retrouvés seraient vrais et prouveraient tout , mais c'est à partir
de là que tu fais  des suppositions en fonction de tes propres tendances et là c'est la porte ouverte à tout ce que tu veux dire...

Les traces retrouvés ne sont pas fausse car il s'agit des pratiques des premiers hommes et il semble logique et évident que le savoir spirituel n'a fait que d'évoluer...à moins que tu penses qu'il y avait déjà des Moise et Jésus au début de l'humanité...

Le Presbytre a écrit:

Le cas des musulmans n'est pas un bon exemple, tu aurais pu aussi citer les juifs, les chrétiens qui ont converti des païens de tout bord. Comment des polythéistes ont pu démarrer spontanément avec toute une pléiade de dieux avec leurs mythologies? Ils ont forcément commencé petit.

Je t'ai cité le cas des musulmans et des hébreux  et puis j'aurais pu te citer l'hindouisme qui est la plus vielle religion qui est toujours polythéistes...c'est la connaissance qui a permit d'arriver au monothéisme...l'homme a toujours vu pleins de Dieu à travers les éléments de la nature...


Le Presbytre a écrit:


Mon cher Sand, me voilà vexé maintenant... vous ne m'avez pas lu, moi qui me suis donné un mal fou pour démontrer que la bible ne dit en aucun cas que Dieu ait pu créé l'univers!

Je rappelle que le fil conducteur de cette discussion que j'ai lancé, et je l'ai dit clairement, n'est pas de dire que la bible est la parole de Dieu mais que ce livre prétend affirmer être la parole de Dieu. Ce que je propose c'est une analyse des mots au plus près de ce que disent en réalité les textes. Après et seulement après on pourra tirer une conclusion.

Amicalement

Le Presbytre. Question


Mon cher Le Presbytre , je ne voulais pas te vexé , mais je t'ai lu...là ce que je disais ,c'est que l'histoire est raconté en monothéisme à partir des Juifs , mais si on remonte au sumériens
elle est raconté en polythéistes...

Ce n'est pas parce que Dieu est éternel que l'univers l'est...et si il y a bien une chose que la bible dit ,c'est que Dieu a créé l'univers...je ne voulais  pas te déranger , je te laisse continuer et raconter ce qui en faite ta parole et ta réalité...

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyVen 19 Juin 2015, 11:56

Bonjour à tous!

Dans notre dernier message à suivre, nous avons découvert que le serpent d’Éden était Adam lors de sa chute. Suite à ces événements c'est donc à lui que sont attribués les titres de serpent originel appelé aussi Diable et Satan. Il est extrêmement important pour chacun de nous de s'assurer de ces choses avec le plus grand sérieux, reprendre les raisonnements dix fois s'il le faut.

Très rapidement Adam et Eve ont pris conscience de leur énorme faute, peut-être se sont-ils rendus compte des conséquences que cela allait avoir sur leur descendance. Jusque-là ils avaient vécu en paix selon un ordre de chose, ils n'avaient qu'à se laisser grandir en connaissance et en sagesse sous la direction de Dieu leur père.

La faute qu'ils ont commise a donné naissance à un nouvel ordre de chose qui allait guider le monde, un monde qui se remplira de violence, de choses fausses. L'histoire en témoigne. Lorsque leur yeux se sont ouverts ils comprirent l'énormité de leur faute et en eurent honte. Dans l'église toute primitive on disait que les feuilles de figuier qu'ils se mirent étaient urticantes, qu'elles les blessaient. Irénée de Lyon dit que si Dieu ne leur aurait pas fait enlever qu'ils les auraient gardées à vie espérant ainsi effacer la faute.

Dieu leur fit mettre à la place des feuilles de figuier des habits de peau.  Or il n'y a pas de peau sans le sacrifice de ce qui en était recouvert! A présent ce sont eux qui en sont recouverts, est-ce sans signification? En les recouvrant de peau, Dieu leur laisse entrevoir qu'ils pourront racheter la faute comme ils le souhaitaient.  Ce sont eux qui maintenant signifient l’animal sacrifié car ce sont eux qui portent la peau de l’animal sacrifié. Gardons présent à l’esprit que pour Dieu Adam et Eve ne sont qu’un, qu’une seule chaire dans toute sa réalité, une réalité que nous ne mesurons pas forcément bien.

Adam et Eve finirent par mourir comme Dieu leur a annoncé et ils retournèrent tous deux à la poussière. Si Dieu leur a laissé entrevoir qu’ils pourront racheter leur faute en les revêtant de peau d’animal et qu’il les laisse mourir doit signifier pour nous que Dieu allait les faire revenir à la vie pour leur donner l’occasion de se racheter. Qui mieux qu’eux peut se repentir de cette faute? Qui mieux qu’eux peut se racheter ? Quoi de plus juste !

Racheter sa propre faute  c’est très bien mais ce n’est pas tout, il faudra aussi réconcilier les hommes avec Dieu ce qui s’est fait partiellement lors de sa venue en permettant à certains de se justifier de la foi d’Abraham et il faudra que cela se fasse plus pleinement lors de son retour que nous attendons, il nous sera alors présenté l’occasion d’emprunter le même chemin que lui, un chemin de même valeur afin d’acquérir l’incorruptibilité qui procure la vie éternelle.

À sa mort l’esprit d’Adam, le souvenir d’Adam s’en est allé s’écrire dans le livre de Dieu, dans la mémoire de Dieu et lorsque le moment sera venu c’est ce fils qu’il enverra pour réclamer le fruit de la vigne aux vignerons à qui celle-ci avait été confiée. Ceci allait nécessiter une renaissance ou une recréation ou une réincarnation nécessitant une intervention divine. Et quand le temps d’agir pour ce racheteur fut venu, il y avait un homme qui prêchait un baptême de repentance.

«Or, en ces jours-là vient Jean le baptiseur, prêchant dans le désert de la Judée, et disant : Repentez-vous, car le royaume des cieux s’est approché. Alors Jésus vient de Galilée au Jourdain auprès de Jean, pour être baptisé par lui ;  mais Jean l’en empêchait fort, disant : Moi, j’ai besoin d’être baptisé par toi, et toi, tu viens à moi !  Et Jésus, répondant, lui dit : Laisse faire maintenant, car ainsi il nous est convenable d’accomplir toute justice. Alors il le laissa faire.»  (Matthieu 3 : 13-15)

Nous pourrions prendre bien d’autres versets concernant le baptême de Jean, ça n’a toujours été qu’un baptême de repentance, et Yéshoua n’a fait que prendre un baptême de repentance et rien d’autre. Jean savais Yéshoua comme l’oint de Dieu sans tache mais lui, Yéshoua savait tout. Ce n’est pas un simulacre de repentance qu’il a fait mais ce qui était juste. Nous ne sommes pas dans du symbolique, inutile de chercher à vouloir justifier autre chose. Enfin chacun fait comme il veut mais je vous assure ce serait vous priver d’une grande occasion qui s’offre à vous, une occasion que vous  n’imaginez pas. Des privilèges doivent s'offrir, vous le savez, à ceux qui vivent les derniers jours, et parmi ceux-ci de grandes découvertes.

Dans mon prochain message je vous présenterai quelques passages qui montrent clairement que Yéshoua et Adam sont la même personne et ils ont les mêmes appellations, les mêmes titres, les mêmes caractéristiques etc. Il en existe bien d’autres bien-sûr, je vous laisserai le soin de les faire ressortir, ne serait-ce que vous vous-même dans un premier temps.

Amicalement.

Le Presbytre.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 173236763
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyLun 22 Juin 2015, 10:47

Bonjour à tous!   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 186382

Voici quelques passages montrant Yéshoua comme étant  Adam le fils de Dieu envoyé sur terre. Je ne vous donne pas tout d'un coup pour vous laisser méditer.

Ils sont tous deux appelés fils de Dieu.

Fils d’Énos, fils de Seth, fils d’Adam, fils de Dieu. (Luc 3 : 38)

Elle lui dit : Oui, Seigneur, moi je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui vient dans le monde. (Jean 11 :27)

Nous remarquons qu'ici Ènos, Seth et tous les autres sont fils de leurs pères humains. Seul Adam est fils de Dieu car créé par Dieu lui-même.

Ils sont tous deux appelés premier-né de toute créature.

Adam, ben Elohim, est traduit par fils des Dieux qui signifie qu’Adam était le premier-né de Dieu. Nous avons vu qu’avant la création d’Adam les écritures ne signale l’existence d’aucun être en dehors de Dieu.

Et l’Éternel Dieu forma l’homme, poussière du sol, et souffla dans ses narines une respiration de vie, et l’homme devint une âme vivante. (Genèse 2 :7)

Et Dieu créa l’homme à son image ; il le créa à l’image de Dieu…  (Genèse 1 :29)

… en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés ; qui est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création…  (Colossiens 1 :14,15)

… il est le chef du corps, de l’assemblée, lui qui est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin qu’en toutes choses il tienne, lui, la première place… (Colossiens 1 :18)

Nous avons déjà dit que le commencement dont parle la bible est un moment unique, qu’il ne peut pas y avoir plusieurs commencements, c'est l'essence même du mot. Si Yéshoua est le premier–né de la création et l’image du Dieu invisible, on remarque qu’il en est de même pour Adam.

Les morts signifient tous les humains qu’ils soient encore vivants ou morts ou à naître comme dans laissez les morts enterrer les morts. Évidemment des morts ne peuvent enterrer les morts au sens propre. Aucun dictionnaire ne fait l'amalgame entre naître et ressusciter. Ce sont deux mots très différents pour dire deux choses très différentes. Il faut être prisonnier de faux enseignement pour en faire l'amalgame. Recherchons un esprit simple source de vérité! (A suivre pour d'autres versets)

Amicalement.   Very Happy  Very Happy  Very Happy  

Le Presbytre.
Revenir en haut Aller en bas
Shiny

Shiny


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyLun 22 Juin 2015, 20:27

Le Presbytre a écrit:
Bonjour à tous!   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 186382

Voici quelques passages montrant Yéshoua comme étant  Adam le fils de Dieu envoyé sur terre. Je ne vous donne pas tout d'un coup pour vous laisser méditer.

Ils sont tous deux appelés fils de Dieu.

Fils d’Énos, fils de Seth, fils d’Adam, fils de Dieu. (Luc 3 : 38)

Elle lui dit : Oui, Seigneur, moi je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui vient dans le monde. (Jean 11 :27)

Nous remarquons qu'ici Ènos, Seth et tous les autres sont fils de leurs pères humains. Seul Adam est fils de Dieu car créé par Dieu lui-même.

Ils sont tous deux appelés premier-né de toute créature.

Adam, ben Elohim, est traduit par fils des Dieux qui signifie qu’Adam était le premier-né de Dieu. Nous avons vu qu’avant la création d’Adam les écritures ne signale l’existence d’aucun être en dehors de Dieu.

Et l’Éternel Dieu forma l’homme, poussière du sol, et souffla dans ses narines une respiration de vie, et l’homme devint une âme vivante. (Genèse 2 :7)

Et Dieu créa l’homme à son image ; il le créa à l’image de Dieu…  (Genèse 1 :29)

… en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés ; qui est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création…  (Colossiens 1 :14,15)

… il est le chef du corps, de l’assemblée, lui qui est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin qu’en toutes choses il tienne, lui, la première place… (Colossiens 1 :18)

Nous avons déjà dit que le commencement dont parle la bible est un moment unique, qu’il ne peut pas y avoir plusieurs commencements, c'est l'essence même du mot. Si Yéshoua est le premier–né de la création et l’image du Dieu invisible, on remarque qu’il en est de même pour Adam.

Les morts signifient tous les humains qu’ils soient encore vivants ou morts ou à naître comme dans laissez les morts enterrer les morts. Évidemment des morts ne peuvent enterrer les morts au sens propre. Aucun dictionnaire ne fait l'amalgame entre naître et ressusciter. Ce sont deux mots très différents pour dire deux choses très différentes. Il faut être prisonnier de faux enseignement pour en faire l'amalgame. Recherchons un esprit simple source de vérité! (A suivre pour d'autres versets)

Amicalement.   Very Happy  Very Happy  Very Happy  

Le Presbytre.

Bonjour cher Le Presbytre :)

Je me posais une question en lisant tes études, selon toi Adam serait revenu sous forme de Yeshoua pour libérer les Hommes du péché dont il est la cause ? Mais pourquoi alors les disciples présentent Yeshoua comme innocent et sans péché ? S'il s'agissait d'Adam, il aurait bien été pécheur ? Ou alors tu parles seulement de sa vie en tant que Yeshoua ?

Merci de m'éclairer
Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 2129354088
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyMar 23 Juin 2015, 10:07

Hello Shiny! sunny

Citation :
Je me posais une question en lisant tes études, selon toi Adam serait revenu sous forme de Yeshoua pour libérer les Hommes du péché dont il est la cause ? Mais pourquoi alors les disciples présentent Yeshoua comme innocent et sans péché ? S'il s'agissait d'Adam, il aurait bien été pécheur ? Ou alors tu parles seulement de sa vie en tant que Yeshoua ?

Bonne question et même très bonne question. La bible ne parle que très peu de la vie d'Adam et Eve après le Jardin d’Éden. Cela a du être un choc énorme pour eux, un choc que nous aurons peine à imaginer lorsqu'ils se sont vus nus. Non pas nus dans le sens de "à poils" mais comme dévêtus de l'esprit de Dieu, comme ayant perdu la paix de l'esprit source de vie ce qui les détruira à petit feu leur santé physique puis les mènera à la mort. Il ne faut pas voir la mort comme une punition mais comme la conséquence du péché, de la perte de l'esprit de Dieu. Il y a une petite nuance.

Devant Dieu ils ont eu honte de leur conduite et certainement ils ont été repentants toute leur vie. C'est ce que laisse à penser ce qui se disait dans l'église toute primitive. Si Dieu les avait condamnés pour l'éternité, où serait serait sa victoire? Bien mince! Puisque l'humanité ne pèse pas plus qu'une couche de poussière sur une balance alors combien bien moins pour un seul grain de poussière qu'était Adam! Si un père dit à son fils qui découvre les choses de la vie de ne pas mettre sa main dans le feu parce que cela va le brûler, le blesser et que sitôt le dos tourné le fils met sa main dans dans le feu pour voir et se brûle que fera le père lors de son retour? Dieu ferait la même chose, il lui apportera des soins, le sermonnera et le réconfortera jusqu'à la guérison totale. Dieu n'est pas un monstre, pourriez-vous l'imaginer comme tel? Comment imaginez la justice d'un Dieu infini en grandeur et en puissance face à un grain de poussière? Elle ne peut être que dans le fait de permettre le rachat par ce grain de poussière.

Si Dieu a envoyé son fils Adam c'est certainement que par la suite sa conduite a été exemplaire. A sa venue en tant que Messie, il a été sans tache. Le véritable sacrifice de Yéshoua n'a pas été de mourir ignominieusement sur une croix, un sacrifice banal pour l'époque mais de rester fidèle jusqu'au bout, jusqu'au moment où il dira que tout est accompli et cela sans haine pour tous ceux qui lui ont infligé cette lourde peine. Nous pouvons penser qu'il a ressenti plus que de la pitié pour les hommes, il a ressenti de l'amour, un amour paternel pour l'humanité dont il était le père originel.

Amitiés toute fraternelles.

Le Presbytre. Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 173236763
Revenir en haut Aller en bas
Shiny

Shiny


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyMar 23 Juin 2015, 14:07

Le Presbytre a écrit:
Hello Shiny! sunny

Citation :
Je me posais une question en lisant tes études, selon toi Adam serait revenu sous forme de Yeshoua pour libérer les Hommes du péché dont il est la cause ? Mais pourquoi alors les disciples présentent Yeshoua comme innocent et sans péché ? S'il s'agissait d'Adam, il aurait bien été pécheur ? Ou alors tu parles seulement de sa vie en tant que Yeshoua ?

Bonne question et même très bonne question. La bible ne parle que très peu de la vie d'Adam et Eve après le Jardin d’Éden. Cela a du être un choc énorme pour eux, un choc que nous aurons peine à imaginer lorsqu'ils se sont vus nus. Non pas nus dans le sens de "à poils" mais comme dévêtus de l'esprit de Dieu, comme ayant perdu la paix de l'esprit source de vie ce qui les détruira à petit feu leur santé physique puis les mènera à la mort. Il ne faut pas voir la mort comme une punition mais comme la conséquence du péché, de la perte de l'esprit de Dieu. Il y a une petite nuance.

Devant Dieu ils ont eu honte de leur conduite et certainement ils ont été repentants toute leur vie. C'est ce que laisse à penser ce qui se disait dans l'église toute primitive. Si Dieu les avait condamnés pour l'éternité, où serait serait sa victoire? Bien mince! Puisque l'humanité ne pèse pas plus qu'une couche de poussière sur une balance alors combien bien moins pour un seul grain de poussière qu'était Adam! Si un père dit à son fils qui découvre les choses de la vie de ne pas mettre sa main dans le feu parce que cela va le brûler, le blesser et que sitôt le dos tourné le fils met sa main dans dans le feu pour voir et se brûle que fera le père lors de son retour? Dieu ferait la même chose, il lui apportera des soins, le sermonnera et le réconfortera jusqu'à la guérison totale. Dieu n'est pas un monstre, pourriez-vous l'imaginer comme tel? Comment imaginez la justice d'un Dieu infini en grandeur et en puissance face à un grain de poussière? Elle ne peut être que dans le fait de permettre le rachat par ce grain de poussière.

Si Dieu a envoyé son fils Adam c'est certainement que par la suite sa conduite a été exemplaire. A sa venue en tant que Messie, il a été sans tache. Le véritable sacrifice de Yéshoua n'a pas été de mourir ignominieusement sur une croix, un sacrifice banal pour l'époque mais de rester fidèle jusqu'au bout, jusqu'au moment où il dira que tout est accompli et cela sans haine pour tous ceux qui lui ont infligé cette lourde peine. Nous pouvons penser qu'il a ressenti plus que de la pitié pour les hommes, il a ressenti de l'amour, un amour paternel pour l'humanité dont il était le père originel.

Amitiés toute fraternelles.

Le Presbytre. Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 173236763

Hello!

Merci beaucoup pour ta réponse, je comprends mieux.

C'est vrai que s'il on relis la Bible sous cet angle, on comprend mieux pourquoi tout a été crée pour et par Yeshoua. Car Adam est le père de tous les Hommes, nous avons donc tous été crée par son intermédiaire, il est le seul à avoir été crée directement par Dieu.
C'est intéressant, tu me donnes une nouvelle piste à étudier ^,^

En tout cas merci de partager tes recherches Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 2129354088
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptySam 27 Juin 2015, 11:43

Bonjour à tous!Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 186382

(Suite des versets promis)

Ils sont tous deux appelés maître de la création.

Écris à l'ange de l’Église de Laodicée: 'Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable, l'auteur de la création de Dieu: (Apocalypse 3:14)

Beaucoup traduise par «commencement de la création de Dieu», personnellement mais cela n’engage que moi je dirais la cause, le pourquoi de la création de Dieu à qui elle a été confiée.

Et Dieu les bénit ; et Dieu leur dit : "Fructifiez, et multipliez, et remplissez la terre et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, et sur les oiseaux des cieux, et sur tout être vivant qui se meut sur la terre" . (Genèse 1 :28)


Ils sont tous deux considérés comme père pour l’humanité.

Et Dieu les bénit ; et Dieu leur dit : "Fructifiez, et multipliez, et remplissez la terre et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, et sur les oiseaux des cieux, et sur tout être vivant qui se meut sur la terre". (Genèse 1 :28)

"Ton premier père a péché, et tes médiateurs se sont rebellés contre moi…" (Esaïe 43 :27)

"Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné, et le gouvernement sera sur son épaule ; et on appellera son nom : Merveilleux, Conseiller, Dieu fort, Père du siècle, Prince de paix." (Esaïe 9 :6)

L’expression « Ton premier père » semble indiquer la venue d’un « second père », on n’utilise pas l’expression « premier» s’il ne doit pas y avoir un second.


Ils sont tous deux de nature divine.

Et Dieu dit : "Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’ils dominent sur les poissons de la mer, et sur les oiseaux des cieux, et sur le bétail, et sur toute la terre, et sur tout [animal] rampant qui rampe sur la terre." (Genèse 1 :26)

… "car en lui habite toute la plénitude de la déité corporellement"… (Colossiens 2 :9)

(À suivre)

Le Presbytre. sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyVen 03 Juil 2015, 19:58

Bonjour à tous! drunken


Ils sont tous deux appelés le premier et le deuxième homme.

"Le premier homme est tiré de la terre,  poussière ; le second homme est venu du ciel. Tel qu’est celui qui est poussière, tels aussi sont ceux qui sont poussière ; et tel qu’est le céleste, tels aussi sont les célestes. Et comme nous avons porté l’image de celui qui est poussière, nous porterons aussi l’image du céleste". (1Corinthiens 15 :47-49)

Comme nous, les humains, nous avons porté l’image de celui qui est poussière, nous porterons aussi l’image du céleste. Il en a été ainsi pour Adam, le premier homme, qui, après avoir porté l’image de l’être fait de poussière, a été lui aussi appelé à porter l’image de l’être spirituel. C'est pourquoi nous dirons du second Adam que s’il a revêtu l’image du céleste, cela confirme qu’il a porté de fait en amont l’image du terrestre comme Adam.

Ils ont tous deux ont une figure identique.

…" mais la mort régna depuis Adam jusqu’à Moïse, même sur ceux qui ne péchèrent pas selon la ressemblance de la transgression d’Adam, qui est la figure de celui qui devait venir." (Romains 5:14)

Pour que la figure ou l’image soit parfaite il faudrait qu’elle le soit d’une seule personne et qu’elle soit l’image extérieure mais aussi intérieure avec tout le vécu. Or comment distinguer deux personnes qui auraient parfaitement, je dis bien parfaitement la même image extérieurement et intérieurement?

Ils sont tous deux appelés le premier et le dernier.

" c’est ainsi aussi qu’il est écrit : "Le premier homme Adam devint une âme vivante", le dernier Adam, un esprit vivifiant". (1Corintiens 15 :45)

Et, lorsque je le vis, je tombai à ses pieds comme mort ; et il mit sa droite sur moi, disant : Ne crains point ; moi, je suis le premier et le dernier, et le vivant… (Apocalypse 1 :17)

Si Adam est le premier et qu’aussi Yéshoua est le premier, cela ne peut qu’être que Yéshoua est Adam. Comment ces deux pourraient-ils être les premiers[/b] alors qu’il ne peut y en avoir qu’un?

Ils sont tous deux la parole.

Adam est le premier homme à recevoir la parole de Dieu et c’est avec et selon cette parole que Dieu lui ordonne de dominer sur toute la création. Il était de ce fait le réceptacle de la parole de Dieu et a pu être appelé comme tel.

"Au commencement était la Parole ; et la Parole était auprès de Dieu ; et la Parole était Dieu. Elle était au commencement auprès de Dieu." (Jean 1 :1-2)

Ils sont tous deux appelés l’arbre de vie.

"Au milieu du jardin était l’arbre de vie et l’arbre de la connaissance du bien et du mal." (Genèse 2 :9)

"Bienheureux ceux qui lavent leurs robes, afin qu’ils aient droit à l’arbre de vie et qu’ils entrent par les portes dans la cité."   (Apocalypse 22 : 14)

"Dieu ôtera sa part de l’arbre de vie et de la sainte cité, qui sont écrits dans ce livre."   (Apocalypse 22 : 19)

Il est facile de comprendre que si Jean dit : «Et c’est ici la vie éternelle, qu’ils te connaissent seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ» que l’arbre de vie n’est pas et n’a jamais été un arbre au sens propre bien-sûr mais ce qu’il représente et duquel sort ou sur lequel repose la connaissance de Dieu.[b]

Puisque Adam a été le réceptacle de la parole de Dieu qui est parole de vie, Adam se trouve être lui [b]l’arbre de vie et de la connaissance du bien et du mal. Souvenez-vous que Dieu parle souvent des hommes comme des arbres. Par exemple il dira au roi de Babylone passé maître du monde: " L’arbre c’est toi…."

Quand Dieu retira l’arbre de vie c’est en fait la possibilité d’enseigner un enseignement qui donne la vie qui lui fut retiré.

Ce ne sont que quelques exemples, il en existe beaucoup d’autres que vous découvrirez tout au long de vos lectures de la bible.

Je vous embrasse. Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 173236763

Le Presbytre.
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyDim 28 Oct 2018, 16:34

Bonjour à tous! Very Happy

Savez-vous que Yèshoua (Jésus) a été pécheur à un moment de sa vie? Certainement êtes-vous choqués de lire cela et pourtant ce n'est pas moi qui le dit car cela n'aurait aucune valeur et vous auriez même intérêt à vous assoir dessus mais c'est la bible qui le dit et si vous connaissiez son itinéraire vous comprendriez alors combien il est près de nous et que le Dieu auquel généralement vous croyez est bien plus grand que vous le croyez! Que savez-vous à ce sujet?

Amicalement avec vous.

Le Presbytre compagnon de Yèshoua à la fin des jours! Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 701964
Revenir en haut Aller en bas
Grand Echanson

Grand Echanson


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyLun 29 Oct 2018, 06:31

Le Presbytre a écrit:
Bonjour à tous! drunken


Ils sont tous deux appelés le premier et le deuxième homme.
Spoiler:
 

Cher Presbytre, bonjour,

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt ce que tu as écrit, surtout lorsque tu dis qu'Adam était, dans le jardin d'Eden, l'arbre de vie et l'arbre de la connaissance que Dieu planta au milieu de son jardin. Cela me fait penser à cette autre parole :

"Je vais chanter pour mon bien-aimé le chant de mon bien-aimé au sujet de sa vigne. Mon bien-aimé avait une vigne, sur un coteau fertile.  Il en remua le sol, il en ôta les pierres, il la planta de ceps exquis. Il bâtit une tour au milieu, et il y creusa aussi un pressoir. Il attendait qu'elle donnât des raisins, mais elle donna du verjus.  (Isaïe (CP) 5, 1-2)

Sais-tu que du temps de Jésus, en grèce, mais sans doute en palestine aussi, où vivaient beaucoup de juifs héléniste, grec, la vigne avait pour tuteur, un arbre. On disait qu'elle était mariée à un arbre qui lui servait de tuteur. Ses sarments s'accrochaient aux branches et montaient en hauteur. Cette technique de cultures associées mariant arbre et vigne, incitait et contraignait cette dernière à prendre de la hauteur pour se dégager d'un sol moins lumineux.

Cette ancienne technique a été décrite par Columelle et Pline l'Ancien ; Pline l'ancien qui est né en l'an 23 après Jésus-Christ, en italie.

Moi je vois dans l'arbre de la connaissance du bien et du mal et l'arbre de la vie, ce tuteur sur lequel va s'appuyer la vigne pour se développer, à l'image de l'enfant qui va s'appuyer sur son père et sa mère, pour se développer.

Et comme dans la Bible, la vigne c'est Israël, les enfants de Jacob et petits enfants d'Isaac et que l'arbre de la connaissance et du mal et de la vie, c'est Dieu dans la parole qu'il va donner aux enfants d'Israël traversant le désert, avec la manne, le pain de vie apporté par les cailles, je crois qu'Adam était plutôt la vigne que Dieu planta dans le jardin d'Eden, et qui devait s'appuyer sur Dieu, pour grandir dans la connaissance du bien et du mal, et pour grandir dans la vie, donné par Dieu, la vie que l'homme avait reçu de Dieu, quand il insuffla en lui l'Esprit, cet Esprit qui n'est pas resté dans l'homme, comme Dieu le dit ici :

"Lorsque les hommes eurent commencé à être nombreux sur la surface de la terre, et qu'il leur fut né des filles, 2 les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qui leur plurent. Et Yahweh dit: " Mon esprit ne demeurera pas toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans.  (Genèse 6, 1-3)

Si j'ai bien compris la Genèse, Adam était fils de Dieu; le fils qu'il était après avoir reçu le souffle donné par l'Esprit qui planait sur les eaux,et Eve, était fille de l'homme Adam, qu'était le fils de Dieu qu'il était dans son esprit. Eve a été tiré de la chair d'Adam, de l'homme Adam et elle aurait du s'unir à son homme, après être devenu fille de Dieu, grâce à l'éducation que Dieu lui aurait donnée par Adam son père, et la vie que ce même père, celui duquel Dieu l'avait tiré, lui aurait donné en lui donnant à manger du fruit de l'arbre de la Vie.

De fait, Adam était l'arbre de la connaissance du bien et du mal, et l'arbre de la vie, sur lequel Eve aurait du s'appuyer, avec lequel elle aurait du se marier, comme la vigne qui a pour tuteur l'arbre, se marie à l'arbre pour grandir et donner à son tour, le fruit qui donne la vie, à ses enfants, les grappes de raisin que la vigne met au monde.

Adam devait être pour Eve, ce que Dieu était pour Adam, son tuteur.

Et c'est ce qui explique que Jésus s'est incarné, pour devenir le tuteur, le père des enfants d'Israël, et de tous ceux qui entreront, venant des nations, dans la Sainte Famille de Dieu qu'était Israël, et que Dieu le Père, par Jésus, va venir faire naître de nouveau et éduquer de nouveau.

Quand Jésus dit "le Royaume de Dieu est semblable au grain de sénevé qui va grandir jusqu'à devenir un arbre, il parle de Lui, avec lequel l'humanité né de Dieu qu'est Israël va devoir s'unir, se marier, comme la vigne se marie à l'arbre, pour s'élever vers la Lumière, vers le Ciel.
Revenir en haut Aller en bas
marcel1990

marcel1990


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyLun 29 Oct 2018, 10:07

bonjour....j'au lu ton exposé avec intérêt...mais voila j'ai une remarque...la bible dit que Satan c'est Lucifer un ange déchu...en plus avant la création du monde visible Dieu avait deja créé le monde invisible...Adam ne peut etre Jesus et Jesus ne peut etre Adam...sinon la Trinité sera caduque
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyLun 29 Oct 2018, 15:06

Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 186382 Marcel1990!

marcel1990 a écrit:
bonjour....j’ai lu ton exposé avec intérêt...mais voila j'ai une remarque...la bible dit que Satan c'est Lucifer un ange déchu...en plus avant la création du monde visible Dieu avait déjà créé le monde invisible...Adam ne peut être Jésus et Jésus ne peut être Adam...sinon la Trinité sera caduque

Je ne pense pas pour l'instant que je puisse parvenir à te faire comprendre qui es Lucifer ou qui n'est pas Lucifer. C'est toute une étude à faire. En attendant sache que le nom Lucifer ne paraît presque plus dans les traductions. Ce mot signifie astre brillant ou astre le plus brillant. Il faut savoir qu'en ce temps là les hommes ignoraient absolument tout des planètes jusqu'à ignorer que leurs pieds reposaient sur l'une de celles-ci. Pour eux tous ces astres étaient des luminaires puisque ce n'est que ce qu'il voyaient et étaient décrits lors de la création. Ainsi ce n'est pas une planète qui s'est positionné au dessus de l'étable de Bethléem mais une simple lumière ou luminaire, tu penses bien car comment aurait-il pu en être autrement? Il faut savoir que les étoiles ou les luminaire dans la bible représentent souvent des hommes ou des nations.

Tu me dis :"en plus avant la création du monde visible Dieu avait déjà créé le monde invisible...", moi je veux bien mais montre moi où c'est écrit. Si c'est le cas alors le commencement de la création de Dieu n'est plus un commencement au sens propre du terme mais une suite ou quelque chose comme ça. Ce premier verset de la bible est d'une extrême importance et si tu ne le comprends pas avec exactitude tu ne peux pas comprendre vraiment la fin de la bible ni même son message.

Quant à la Trinité, ce mot n'existe pas dans la bible donc je n'y crois pas. Cependant je crois très fortement à une communion entre le Père et le fils uni à son père par la personnalité puissante, attirante et attachante de Dieu que l'on appelle l'Esprit de Dieu ou  l'Esprit Saint. Cette communion est telle qu'ils ne font qu'un, tout comme nous, nous sommes invités à ne faire qu'un avec Yèshoua et par Yèshoua ne faire qu'un comme lui avec Dieu le Père. Nous avons souvent perdu de vue que nous sommes tous des êtres divins car nous avons tous Dieu pour père. Ne nous dit-il pas par la plume de David que nous sommes des dieux, tous des fils du Très-haut? Psaume 82:6. Cependant pour Dieu, lui qui sait tout, n'apprend rien en réalité et donc n'invente rien, sinon ce serait qu'il ignore parfois certaines choses, a toujours su qu'il se donnerait un fils comme nous le connaissons et il était capable d'en parler et d'y penser comme s'il était selon le principe décrit en Romains 4:17: "(...) devant Dieu qu’il a cru, qui fait vivre les morts et appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient (...)". Nous pouvons dire de ce fait que le Fils de Dieu ou celui qui est le fils à ses yeux a une existence innée. Voilà en résumé ce que je sais. Quant à l'Esprit Saint il est à la porté de tous pourvu que nous fassions la démarche pour l'acquérir et pour cela il n'est même pas nécessaire d'être baptisé. Voilà mon cher Marcel, plutôt sympa ce prénom. Hum je dis cela car dans la réalité je m'appelle aussi Marcel!

Amicalement.

Le Presbytre. Compagnon de Yèshoua à la fin des jours! Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 518341
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyLun 29 Oct 2018, 18:58

Le Presbytre a écrit:


Quant à la Trinité, ce mot n'existe pas dans la bible donc je n'y crois pas. Cependant je crois très fortement à une communion entre le Père et le fils uni à son père par la personnalité puissante, attirante et attachante de Dieu que l'on appelle l'Esprit de Dieu ou  l'Esprit Saint. Cette communion est telle qu'ils ne font qu'un, tout comme nous, nous sommes invités à ne faire qu'un avec Yèshoua et par Yèshoua ne faire qu'un comme lui avec Dieu le Père. Nous avons souvent perdu de vue que nous sommes tous des êtres divins car nous avons tous Dieu pour père. Ne nous dit-il pas par la plume de David que nous sommes des dieux, tous des fils du Très-haut? Psaume 82:6. Cependant pour Dieu, lui qui sait tout, n'apprend rien en réalité et donc n'invente rien, sinon ce serait qu'il ignore parfois certaines choses, a toujours su qu'il se donnerait un fils comme nous le connaissons et il était capable d'en parler et d'y penser comme s'il était selon le principe décrit en Romains 4:17: "(...) devant Dieu qu’il a cru, qui fait vivre les morts et appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient (...)". Nous pouvons dire de ce fait que le Fils de Dieu ou celui qui est le fils à ses yeux a une existence innée. Voilà en résumé ce que je sais. Quant à l'Esprit Saint il est à la porté de tous pourvu que nous fassions la démarche pour l'acquérir et pour cela il n'est même pas nécessaire d'être baptisé. Voilà mon cher Marcel, plutôt sympa ce prénom. Hum je dis cela car dans la réalité je m'appelle aussi Marcel!


Comment un fils peut-il être d'une nature autre que son père ? Si Jésus -- et tu le dis -- est le fils de DIEU-le Père, le fils incarné, il doit être de nature divine comme son Père. Et si le Fils est de nature divine, nous avons donc déjà 2 dieux. Et c'est bien pour éviter ce bi-théisme que le dogme de la Trinité a été formulé.

La conséquence logique de la Divinité de Jésus est la Trinité.


Fraternellement.
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyLun 29 Oct 2018, 19:21

Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 186382 Grand Echanson!

Citation :
J'ai lu avec beaucoup d'intérêt ce que tu as écrit, surtout lorsque tu dis qu'Adam était, dans le jardin d'Eden, l'arbre de vie et l'arbre de la connaissance que Dieu planta au milieu de son jardin.

Proverbe3:
13 Bienheureux l’homme qui trouve la sagesse, et l’homme qui obtient l’intelligence !
14 car son acquisition est meilleure que l’acquisition de l’argent, et son revenu [est meilleur] que l’or fin.
15 Elle est plus précieuse que les rubis*, et aucune des choses auxquelles tu prends plaisir ne l’égale :
16 longueur de jours est dans sa droite, dans sa gauche richesse et honneur ;
17 ses voies sont des voies agréables, et tous ses sentiers sont paix.
18 Elle est un arbre de vie pour ceux qui la saisissent ; et qui la tient ferme est rendu bienheureux.

Comment obtient-on la sagesse et l'intelligence si ce n'est par l'étude de la parole de Dieu et sa mise en pratique! Puisque Yèshoua a récapitulé en lui à la perfection toutes les choses d'Adam comme on le disait dans l’Église toute primitive et puisqu'il a grandi en connaissance et en sagesse, de ce fait nous comprenons clairement qu'Adam a lui aussi grandit en connaissance et en sagesse et comment y serait-il parvenu sans la connaissance de la parole de Dieu qui est  la base de cette sagesse l'arbre de vie qui donne la santé de toute chaire et longueur de vie comme le dit Proverbes4:
20 Mon fils, sois attentif à mes paroles, incline ton oreille à mes discours.
21 Qu’ils ne s’éloignent point de tes yeux ; garde-les au dedans de ton cœur ;
22 car ils sont la vie de ceux qui les trouvent, et la santé de toute leur chair.

De fait pour avoir reçu la parole de Dieu afin  d'acquérir connaissance et sagesse Adam a reçu la parole de Dieu dans le but de la vivre et de la transmettre. Il était le réceptacle de la parole de Dieu et était donc la Parole de Dieu de par sa fonction.

Citation :
Cela me fait penser à cette autre parole :
"Je vais chanter pour mon bien-aimé le chant de mon bien-aimé au sujet de sa vigne. Mon bien-aimé avait une vigne, sur un coteau fertile.  Il en remua le sol, il en ôta les pierres, il la planta de ceps exquis. Il bâtit une tour au milieu, et il y creusa aussi un pressoir. Il attendait qu'elle donnât des raisins, mais elle donna du verjus.  (Isaïe (CP) 5, 1-2)

Sais-tu que du temps de Jésus, en grèce, mais sans doute en palestine aussi, où vivaient beaucoup de juifs héléniste, grec, la vigne avait pour tuteur, un arbre. On disait qu'elle était mariée à un arbre qui lui servait de tuteur. Ses sarments s'accrochaient aux branches et montaient en hauteur. Cette technique de cultures associées mariant arbre et vigne, incitait et contraignait cette dernière à prendre de la hauteur pour se dégager d'un sol moins lumineux.

Cette ancienne technique a été décrite par Columelle et Pline l'Ancien ; Pline l'ancien qui est né en l'an 23 après Jésus-Christ, en italie.

En permaculture cela se fait ou certains l'ont fait de nos jours.

Citation :
Moi je vois dans l'arbre de la connaissance du bien et du mal et l'arbre de la vie, ce tuteur sur lequel va s'appuyer la vigne pour se développer, à l'image de l'enfant qui va s'appuyer sur son père et sa mère, pour se développer.

Puisque l'arbre de vie tient de la connaissance et de la sagesse c'est plus qu'un tuteur, c'est un rocher sur lequel il faut se cramponner.

Citation :
"Lorsque les hommes eurent commencé à être nombreux sur la surface de la terre, et qu'il leur fut né des filles, 2 les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qui leur plurent. Et Yahweh dit: " Mon esprit ne demeurera pas toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans.  (Genèse 6, 1-3)

Si tu savais c'est un très bon sujet d'étude mais il faut d'abord travailler le commencement de la création de Dieu, comprendre pourquoi deux récits de la création etc. et après il n'y a plus rien d'étonnant ni de surprenant dans ce récit.

Citation :
Si j'ai bien compris la Genèse, Adam était fils de Dieu; le fils qu'il était après avoir reçu le souffle donné par l'Esprit qui planait sur les eaux,et Eve, était fille de l'homme Adam, qu'était le fils de Dieu qu'il était dans son esprit. Eve a été tiré de la chair d'Adam, de l'homme Adam et elle aurait du s'unir à son homme, après être devenu fille de Dieu, grâce à l'éducation que Dieu lui aurait donnée par Adam son père, et la vie que ce même père, celui duquel Dieu l'avait tiré, lui aurait donné en lui donnant à manger du fruit de l'arbre de la Vie.

De fait, Adam était l'arbre de la connaissance du bien et du mal, et l'arbre de la vie, sur lequel Eve aurait du s'appuyer, avec lequel elle aurait du se marier, comme la vigne qui a pour tuteur l'arbre, se marie à l'arbre pour grandir et donner à son tour, le fruit qui donne la vie, à ses enfants, les grappes de raisin que la vigne met au monde.

Adam devait être pour Eve, ce que Dieu était pour Adam, son tuteur.


Il y a des choses qui me ressemblent un peu dans ce que tu dis. Adam est bien fils de Dieu et il le fut parfaitement à son image lorsque Dieu souffla dans ses narines tout à la fin au verset 27 du chapitre 1 même si ce n'est pas écrit là mais ça l'est de manière sous-entendue. Je m'explique mais lis moi doucement car c'est un peu complexe. Avant de créer l'homme et la femme au versets 27 du premier chapitre il dit au verset 26 "Faisons l'homme à notre image". Passons au chapitre 2 où nous voyons les eaux sortir de terre et la recouvrir au verset 6. Au verset 7 nous voyons Dieu créer l'homme mais avant cela selon 1:26 nous savons que Dieu a prononcé ces paroles "Faisons l'homme à notre image" avant de créer l'homme c'est donc aussi de manière sous entendue ce qui a été dit avant que Dieu prenne de la poussière pour créer l'homme selon le verset 7 de ce deuxième récit. C'est donc sur la surface de cette eau que Dieu a du prononcer ces paroles. Puisque les eaux qui sortaient de terre pour la recouvrir entièrement et les eaux à la surface desquelles se mouvait l'esprit de Dieu sont les mêmes nous pouvons en conclure qu'au verset 2 du chapitre 1 Dieu a prononcé ces paroles: "faisons l'homme à notre image" et lorsque la création a commencé ce fut progressivement du premier jour jusqu'au sixième jour au moment où il souffla dans les narines de l'homme. En apparence ces deux récits se contredisent mais il faut les considérer comme deux images différentes sur deux calques et les superposer pour ne donner qu'une image complète et précise.

Citation :
Et c'est ce qui explique que Jésus s'est incarné, pour devenir le tuteur, le père des enfants d'Israël, et de tous ceux qui entreront, venant des nations, dans la Sainte Famille de Dieu qu'était Israël, et que Dieu le Père, par Jésus, va venir faire naître de nouveau et éduquer de nouveau.

De ce que j'ai compris Yèshoua n'est autre qu'Adam que Dieu a envoyé de nouveau au milieu des hommes pour les sauver par son enseignement car c'est lui qui a induit les hommes en erreur par son péché. C'est pour cela qu'à Nicodème il dira "Nul n'est monté au ciel sinon celui qui en est descendu" ce qui montre qu'il avait déjà séjourné sur terre ou lorsqu'il dit "devoir nous quitter à nouveau" ce qui signifie la même chose et confirme les paroles dites à Nicodème. Tout ceci est bien incomplet mais Je vais m'expliquer plus en détails au fil des jours

Citation :
Quand Jésus dit "le Royaume de Dieu est semblable au grain de sénevé qui va grandir jusqu'à devenir un arbre, il parle de Lui, avec lequel l'humanité né de Dieu qu'est Israël va devoir s'unir, se marier, comme la vigne se marie à l'arbre, pour s'élever vers la Lumière, vers le Ciel.

Pour ma part ce n'est pas tout à fait cela le grain de sénevé c'est aussi cette perle de grande valeur que l'on trouve et pour laquelle on vend tout pour l'acheter. La compréhension de cette parabole est très belle et extraordinaire pour celui qui parviendra à la mettre en pratique. J'y reviendrais demain si Dieu veut car présentement je suis un peu fatigué, j'ai joué du clavier toute la journée...

Amitiés fraternelles.

Le Presbytre. Compagnon de Yèshoua à la fin des jours!
Revenir en haut Aller en bas
Grand Echanson

Grand Echanson


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyLun 29 Oct 2018, 21:36

Le Presbytre a écrit:
Bonjour à tous! drunken


Ils sont tous deux appelés le premier et le deuxième homme.

"Le premier homme est tiré de la terre,  poussière ; le second homme est venu du ciel. Tel qu’est celui qui est poussière, tels aussi sont ceux qui sont poussière ; et tel qu’est le céleste, tels aussi sont les célestes. Et comme nous avons porté l’image de celui qui est poussière, nous porterons aussi l’image du céleste". (1Corinthiens 15 :47-49)

Comme nous, les humains, nous avons porté l’image de celui qui est poussière, nous porterons aussi l’image du céleste. Il en a été ainsi pour Adam, le premier homme, qui, après avoir porté l’image de l’être fait de poussière, a été lui aussi appelé à porter l’image de l’être spirituel. C'est pourquoi nous dirons du second Adam que s’il a revêtu l’image du céleste, cela confirme qu’il a porté de fait en amont l’image du terrestre comme Adam.

Cher Le Presbytre,

Reprenons les paroles de Paul :

Ainsi en est-il pour la résurrection des morts.

Semé dans la corruption, le corps ressuscite, incorruptible; semé dans l'ignominie, il ressuscite glorieux; semé dans la faiblesse, il ressuscite plein de force; 44 semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps animal, il y aussi un corps spirituel.

"C'est en ce sens qu'il est écrit: " Le premier homme, Adam, a été fait âme vivante "; le dernier Adam a été fait esprit vivifiant. Mais ce n'est pas ce qui est spirituel qui a été fait d'abord, c'est ce qui est animal; ce qui est spirituel vient ensuite.

Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second vient du ciel. Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes. Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste. Ce que j'affirme, frères, c'est que ni la chair ni le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n'héritera pas l'incorruptibilité.

Voici un mystère que je vous révèle: Nous ne nous endormirons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d'oeil, au son de la dernière trompette, car la trompette retentira et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible revête l'incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l'immortalité. Lors que ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira la parole qui est écrite: " La mort a été engloutie pour la victoire. " " O mort, où est ta victoire? O mort, où est ton aiguillon? " Or l'aiguillon de la mort, c'est le péché et la puissance du péché, c'est la loi. Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous a donné la victoire par Notre-Seigneur Jésus-Christ! (1Corinthiens 1, 42-57)


En nous parlant du premier homme et du deuxième homme, Paul parle de 2 hommes différents.

. le premier Adam, venant de la terre,
. le deuxième Adam, Jésus, venant du Ciel

Donc, d'après Saint Paul, le premier Adam n'est pas venu du Ciel, il ne peut donc être Jésus, le Fils de Dieu.

En tant que descendant d'Adam, nous avons porté en nous l'image d'Adam, l'homme venu de la terre, tiré de la terre ; en tant que descendant de Jésus, grâce à la Nouvelle Naissance, la naissance dans la Vie d'en haut, du Ciel, la vie divine, nous portons l'image du Céleste.

Selon ce que j'ai compris, l'image du terrestre, c'est le corps humain reçu de nos parents, descendants d'Adam,

L'image du céleste, c'est l'Esprit Saint, que nous recevons de Jésus, quand nous naissons de nouveau par le baptême qu'il est venu nous donner, le baptême dans l'Esprit Saint.

Adam est l'homme animal, appelé à recevoir l'Es ; Jésus est l'homme spirituel, le Nouvel et deuxième Adam, qui est venu nous engendre dans la Vie de l'Esprit, sa Vie divine, par le baptême dans le Saint Esprit.

C'est du Fils de Dieu descendu du Ciel pour devenir homme, l'homme humano-divin, Jésus, que nous recevons la Vie donnée par l'Esprit, par son Esprit, l'Esprit de Dieu son Père, le Coeur de Dieu son Père ; ce Coeur qu'il est venu mettre en l'homme sa créateur, après s'être incarné Lui-même dans la chair, pour faire de l'homme, l'homme à l'image de Dieu, qu'il aurait du devenir, s'il n'avait pas péché.
Revenir en haut Aller en bas
Le Presbytre

Le Presbytre


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyJeu 01 Nov 2018, 15:41

Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 186382  Grand Echanson !

Si tu voyais la page de ma bible où figure le chapitre 15 de la première lettre aux Corinthiens, on y voit la marque de mes mains tant j’ai travaillé cette page ! Je l’ai analysée entièrement mot à mot tant j’en ai été passionné et tant j’ai voulu comprendre le sens exact. Alors tu comprendras que sur ce sujet j’ai beaucoup de plaisir à en discuter avec toi même si nous ne pensons pas de la même manière.

Peut-être connais-tu cette chanson que l’on chante en Israël et un peu partout dans le monde : «Hiné ma tov ouma nayim chévet achim gam yachad. Ce qui veut dire en mot à mot : Voici quoi (est) bon que (d’être) assis en frères aussi (comme) un. Alors tu vois je ne boude pas mon plaisir d'en parler avec toi. Je recopie ci-dessous les mêmes passages mais dans la traduction de J-N Darby.

42 Ainsi aussi est la résurrection des morts : il est semé en corruption, il ressuscite en incorruptibilité ;
Je préfère le mot "mort" au mot "corps" car c’est l’être entier qui meurt et qui revient à la vie. Moi apparemment je ne lis pas les choses de la même manière que toi. On dirait, mais c'est comme je le perçois, que pour toi celui qui ressuscite en incorruptibilité n’est pas celui qui a été semé en corruption. Pour que tu me comprennes bien, sans pour autant que tu l’acceptes, c’est celui qui meurt dans la corruption qui ressuscite en incorruptibilité.

43 il est semé en déshonneur, il ressuscite en gloire ; il est semé en faiblesse, il ressuscite en puissance;
Idem.

44 il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel.
Idem.

S’il y a un corps animal, il y en a aussi un spirituel ;
C’est quoi un corps animal ? Laissons parler l’Ecclésiaste au chapitre 3 et aux versets 19 et 20.
19 Car ce qui arrive aux fils des hommes est aussi ce qui arrive aux bêtes ; il y a pour tous un même sort: comme celle-ci meurt, ainsi meurt celui-là ; et ils ont tous un même souffle, et l’homme n’a point d’avantage sur la bête, car tout est vanité.
20 Tout va dans un même lieu, tout est de poussière, et tout retourne à la poussière.

Maintenant c’est quoi un corps spirituel ? C’est un corps qui contient un esprit vivifiant, c’est à dire un esprit ou un état d'esprit qui entretient éternellement la vie.

45 c’est ainsi aussi qu’il est écrit : «Le premier homme Adam devint une âme vivante» [Genèse 2:7], le dernier Adam, un esprit vivifiant.
Comment ne pas comprendre aussi que c’est le premier Adam qui est devenu un esprit vivifiant ?

46 Mais ce qui est spirituel n’est pas le premier, mais ce qui est animal ; ensuite ce qui est spirituel.
A comprendre dans le même ordre d’idée.

47 Le premier homme est tiré de la terre, poussière ; le second homme est venu du ciel.
Oui, c’est Genèse 2 :7 et il s’agit d’Adam et puisque Dieu nous permet à tous d’avoir une deuxième vie il la lui a donnée à nouveau sur terre pour racheter sa faute sous le nom de Yèshoua, Dieu sauve. Une bonne discussion en vue mon frère ! Monter au ciel signifie s’approcher de Dieu spirituellement et venir du ciel signifie être chargé d’une mission.

48 Tel qu’est celui qui est poussière, tels aussi sont ceux qui sont poussière ; et tel qu’est le céleste, tels aussi sont les célestes.
Dans un même ordre d’idée.

49 Et comme nous avons porté l’image de celui qui est poussière, nous porterons aussi l’image du céleste.
Idem

50 Or je dis ceci, frères, que la chair et le sang ne peuvent pas hériter du royaume de Dieu, et que la corruption non plus n’hérite pas de l’incorruptibilité.
51 Voici, je vous dis un mystère : Nous ne nous endormirons pas tous, mais nous serons tous changés:
52 en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette, car la trompette sonnera et les morts seront ressuscités incorruptibles,

Ce sont ceux qui seront justifiés de la foi d’Abraham qui ressusciteront en premier et nous, nous serons changés, c'est à dire ceux qui traverseront Armageddon vivant.
Ce sont ceux qui à la fin des temps auront compris ce qu’est la vraie colère de Dieu. Ce sont aussi les Vierges avisées qui entrent dans la salle pour le repas des noces pour entrer dans cette période de mille ans et qui seront chargés d’accueillir les futurs ressuscités car tout le reste des hommes sera ressuscité et ils les instruiront jusqu’au jour où personne ne pourra plus dire connait Dieu car tous le connaîtront selon ce que Dieu a promis par la bouche de Jérémie le prophète au chapitre 31.
31 Voici, des jours viennent, dit l’Éternel, et j’établirai avec la maison d’Israël et avec la maison de Juda une nouvelle alliance,
32 non selon l’alliance que je fis avec leurs pères, au jour où je les pris par la main pour les faire sortir du pays d’Égypte, mon alliance qu’ils ont rompue, quoique je les eusse épousés, dit l’Éternel.
33 Car c’est ici l’alliance que j’établirai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit l’Éternel : Je mettrai ma loi au dedans d’eux, et je l’écrirai sur leur cœur, et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple;
34 et ils n’enseigneront plus chacun son prochain, et chacun son frère, disant : Connaissez l’Éternel ; car ils me connaîtront tous, depuis le petit d’entre eux jusqu’au grand, dit l’Éternel ; car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché.


53 Car il faut que ce corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce mortel revête l’immortalité.
Toujours dans le même ordre d’idée.

54 Or quand ce corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite : «La mort a été engloutie en victoire» [Ésaïe 25:8].
55 «Où est, ô mort, ton aiguillon ? Où est, ô mort, ta victoire ?» [Osée 13:14].
56 Or l’aiguillon de la mort, c’est le péché ; et la puissance du péché, c’est la loi.

Pour que la mort soit vaincue il faut qu’elle rende tous ses morts. Je dis bien tous ! Pour qu’elle rend tous ses morts il faut que le péché soit vaincu et il le sera parce qu’à les hommes, tous les hommes auront acquis l’incorruptibilité qui leur aura permis d’être victorieux lors de leur dernière épreuve où nous serons tous éprouvés par nous-même car n’oublions pas notre plus grand ennemi c’est nous-mêmes et personne d’autre.

Amitiés fraternelles.

Le Presbytre. Compagnon de Yèshoua à la fin des jours.
Revenir en haut Aller en bas
Grand Echanson

Grand Echanson


Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. EmptyJeu 01 Nov 2018, 16:20

Le Presbytre a écrit:
Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. 186382  Grand Echanson !

Peut-être connais-tu cette chanson que l’on chante en Israël et un peu partout dans le monde : «Hiné ma tov ouma nayim chévet achim gam yachad. Ce qui veut dire en mot à mot : Voici quoi (est) bon que (d’être) assis en frères aussi (comme) un. Alors tu vois je ne boude pas mon plaisir d'en parler avec toi.

Pour que la mort soit vaincue il faut qu’elle rende tous ses morts.

Bonjour le Presbytre. Si je ne me trompe pas, mon petit doigt me dit que tu es "juif messianique". Seul les juifs messianiques, nomme Jésus en l'appelant Yeshoua. Je suis heureux moi aussi, d'échanger avec toi, pour la plus grande gloire de notre Dieu et de Jésus, le Messie dont nous attendons le retour.

Ce que tu dis là me semble contredire ce que Jésus nous révèle ici :

quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais."  (Jean 11, 26)

Jésus a vaincu la mort et tous ceux qui acceptent, le jour de leur baptême de mourir pour renaître en Lui, ceux là ne mourrons plus, à condition de se nourrir avec son Pain de Vie ; car seul ceux qui sont nés de nouveau en Jésus, et qui demeure vivant en Lui et qui vivent par Lui, en recevant la nourriture avec laquelle il nourrit son Corps, ne mourrons pas le jour où leur corps de chair ancien mourra ; restant vivant dans le corps nouveau, corps spirituel, reçu de Jésus, en son sein, et avec lequel on ressuscitera, quand nous sortirons de Lui, comme le petit enfant sort du corps de sa mère, qui le fait naître dans le monde.

La mort qui rejette ses morts, c'est pour la fin du monde, quand il y aura le jugement dernier, où ceux qui sont mort, parce qu'ils n'étaient pas vivant en Jésus, le jour de leur mort dans leur corps de chair.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty
MessageSujet: Re: Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.   Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Yéshoua (Jésus), cet inconnu du monde chrétien.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ETUDES BIBLIQUES-
Sauter vers: