Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES. MERCI

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES
-40%
Le deal à ne pas rater :
Vélo d’appartement FYTTER – statique et ultra-pliable
150 € 249 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Obtenez jusqu’à -50 % sur les meilleures ...
Voir le deal

 

 Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse

Aller en bas 
AuteurMessage
Sulayman
Moderateur
Moderateur
Sulayman


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptySam 18 Avr 2020, 10:37

18 avril 2020

Salut à tous et paix de Dieu sur vous Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 871642

J'ouvre un sujet sur les arts martiaux et leurs philosophies qui se nourrissent dans l'histoire de la sphère religieuse.

Aujourd'hui, l'art martial est devenu un sport qui s'est démocratisé mais il n'y a pas si longtemps que ça, il était transmis de clan en clan selon les traditions culturelles et religieuses des pratiquants.

Ma passion des arts martiaux est né de la découverte dans les films d'action de l'incroyable Bruce Lee, qui a révolutionné toute une génération dont je fais parti.

Je m'arrête là et à vos commentaires, mes amis !

P.S : toute polémique anti-musulmane et anti-chrétienne, ainsi que tout hors-sujet seront strictement supprimés sans aucun appel. Ce sujet est dédié aux passionnés et amateurs dans les arts martiaux.

Respectueusement,
Sulayman Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 510471374
Revenir en haut Aller en bas
Joanni

Joanni


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptySam 18 Avr 2020, 11:19

Les arts martiaux ont été beaucoup influencés par plusieurs religions/philosophies qu'on trouvent en Asie essentiellement, comme le confucianisme, taoïsme, ou le bouddhisme. Comme la religion, les arts martiaux impliquent l’harmonisation du corps et de l’esprit, mais contrairement à la religion, l'accent est mis dans l'ordre inverse.

Apprendre a se vaincre soi mème ses émotions, ses pulsions ect, pour se rapprocher de la perfection de l’âme. IL n'y a pas d'adoration d'idole et on n'impose aucun dogme il s'agit seulement d'une voie (la "do" karatédo aikido iaido judo....).


Je vais vous poster un passage intéressant sur le fait de ne pas tuer (et par extension de la violence).

Extrait « LE BOUDDHISME DU BOUDDHA » d’Alexandra David-Néel :

« […]La défense de tuer n’est pas comprise par les Bouddhistes de la même manière que par les Juifs et par les chrétiens qui la tiennent du Décalogue de Moïse.
Ceux-ci admettent tant d’infractions à ce commandement qu’il devient à peu près inexistant. D’abord, d’après eux, la prohibition ne s’applique qu’aux hommes ; il est licite de tuer les animaux pour s’en nourrir ou même simplement par plaisir, comme dans les chasses où l’on tue des bêtes que l’on ne mange pas : renards ou autres. La peine de mort infligée aux criminels leur paraît aussi tout à fait légitime. Il ne leur vient pas à la pensée que leur acte est plus odieux que celui de l’assassin lui-même, car celui-ci peut avoir été poussé au crime par des raisons qu’eux n’ont point et, dans tous les cas, l’homme qui a tué illégalement, l’a fait en jouant sa vie, tandis que ceux qui le font assassiner légalement, ne courent aucun risque, ce qui entache leur acte d’une certaine lâcheté. Plus encore l’exécution d’un criminel s’accompagne de sentiments bassement vindicatifs et d’une cruauté sadique qui ne lui laisse guère d’excuse. Si l’on estime qu’un individu est un danger permanent pour les autres hommes et que l’on croie - une opinion très contestable - qu’il lie suffit pas de l’enfermer pour la vie, comme on le fait pour les fous dangereux, afin de l’empêcher de nuire, l’on pourrait, du moins, le supprimer, à son insu, avec des méthodes qui lui épargneraient l’agonie prolongée de l’attente de l’exécution et celle-ci elle-même, effectuée alors qu’il est pleinement lucide.

Je met ça parce qu'il y a des valeurs dans les arts martiaux, notamment le fait de blesser quelqu'un lors d'un entrainement par exemple et ce qu'on fait ensuite

Les arts martiaux véhiculent des valeurs qui sont très proches des religions en général.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptySam 18 Avr 2020, 11:51



Alexandra David Need a écrit:
« […]La défense de tuer n’est pas comprise par les Bouddhistes de la même manière que par les Juifs et par les chrétiens qui la tiennent du Décalogue de Moïse.
Ceux-ci admettent tant d’infractions à ce commandement qu’il devient à peu près inexistant. D’abord, d’après eux, la prohibition ne s’applique qu’aux hommes ; il est licite de tuer les animaux pour s’en nourrir ou même simplement par plaisir, comme dans les chasses où l’on tue des bêtes que l’on ne mange pas : renards ou autres. La peine de mort infligée aux criminels leur paraît aussi tout à fait légitime. Il ne leur vient pas à la pensée que leur acte est plus odieux que celui de l’assassin lui-même, car celui-ci peut avoir été poussé au crime par des raisons qu’eux n’ont point et, dans tous les cas, l’homme qui a tué illégalement, l’a fait en jouant sa vie, tandis que ceux qui le font assassiner légalement, ne courent aucun risque, ce qui entache leur acte d’une certaine lâcheté. Plus encore l’exécution d’un criminel s’accompagne de sentiments bassement vindicatifs et d’une cruauté sadique qui ne lui laisse guère d’excuse. Si l’on estime qu’un individu est un danger permanent pour les autres hommes et que l’on croie - une opinion très contestable - qu’il lie suffit pas de l’enfermer pour la vie, comme on le fait pour les fous dangereux, afin de l’empêcher de nuire, l’on pourrait, du moins, le supprimer, à son insu, avec des méthodes qui lui épargneraient l’agonie prolongée de l’attente de l’exécution et celle-ci elle-même, effectuée alors qu’il est pleinement lucide.

Si A David-Neel le dit je te crois, mais je n'ai jamais lu cela dans aucun de mes livres bouddhistes qui disaient carrément le contraire, comme par exemple qu'il y a des métiers et des occupations qui empêchent d'atteindre l'éveil comme "boucher" ou "marchand d'armes", je pense que les chasseurs seraient compris dans cette catégorie aussi.
Bon, je ne poursuis pas parce que c'est un hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Poisson vivant

Poisson vivant


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptySam 18 Avr 2020, 11:59

Sulayman a écrit:
Salut à tous et paix de Dieu sur vous Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 871642

J'ouvre un sujet sur les arts martiaux et leurs philosophies qui se nourrissent dans l'histoire de la sphère religieuse.

Aujourd'hui, l'art martial est devenu un sport qui s'est démocratisé mais il n'y a pas si longtemps que ça, il était transmis de clan en clan selon les traditions culturelles et religieuses des pratiquants.

Ma passion des arts martiaux est né de la découverte dans les films d'action de l'incroyable Bruce Lee, qui a révolutionné toute une génération dont je fais parti.

Je m'arrête là et à vos commentaires, mes amis !

P.S : toute polémique anti-musulmane et anti-chrétienne, ainsi que tout hors-sujet seront strictement supprimés sans aucun appel. Ce sujet est dédié aux passionnés et amateurs dans les arts martiaux.

Respectueusement,
Sulayman Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 510471374


C'est bien on apprend à se connaitre même derrière un écran.  Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 510471374
Moi aussi dans le quartier ou j'ai grandi, Bruce Lee était admiré et aimé de tous. comme Sydney à son époque   bounce

La philosophie que véhicule par exemple le Kung Fu est une philosophie basée sur l'esprit et le corps qui ne doivent faire qu'un. à aucun moment cette philosophie ne doit servir au mal, bien au contraire. une sorte de djihad intérieur

Spoiler:
 


ça ressemble sur quelques traits au soufisme



.
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptySam 18 Avr 2020, 14:59

cailloubleu* a écrit:


Alexandra David Need a écrit:
« […]La défense de tuer n’est pas comprise par les Bouddhistes de la même manière que par les Juifs et par les chrétiens qui la tiennent du Décalogue de Moïse.
Ceux-ci admettent tant d’infractions à ce commandement qu’il devient à peu près inexistant. D’abord, d’après eux, la prohibition ne s’applique qu’aux hommes ; il est licite de tuer les animaux pour s’en nourrir ou même simplement par plaisir, comme dans les chasses où l’on tue des bêtes que l’on ne mange pas : renards ou autres. La peine de mort infligée aux criminels leur paraît aussi tout à fait légitime. Il ne leur vient pas à la pensée que leur acte est plus odieux que celui de l’assassin lui-même, car celui-ci peut avoir été poussé au crime par des raisons qu’eux n’ont point et, dans tous les cas, l’homme qui a tué illégalement, l’a fait en jouant sa vie, tandis que ceux qui le font assassiner légalement, ne courent aucun risque, ce qui entache leur acte d’une certaine lâcheté. Plus encore l’exécution d’un criminel s’accompagne de sentiments bassement vindicatifs et d’une cruauté sadique qui ne lui laisse guère d’excuse. Si l’on estime qu’un individu est un danger permanent pour les autres hommes et que l’on croie - une opinion très contestable - qu’il lie suffit pas de l’enfermer pour la vie, comme on le fait pour les fous dangereux, afin de l’empêcher de nuire, l’on pourrait, du moins, le supprimer, à son insu, avec des méthodes qui lui épargneraient l’agonie prolongée de l’attente de l’exécution et celle-ci elle-même, effectuée alors qu’il est pleinement lucide.

Si A David-Neel le dit je te crois, mais je n'ai jamais lu cela dans aucun de mes livres bouddhistes qui disaient carrément le contraire, comme par exemple qu'il y a des métiers et des occupations qui empêchent d'atteindre l'éveil comme "boucher" ou "marchand d'armes", je pense que les chasseurs seraient compris dans cette catégorie aussi.
Bon, je ne poursuis pas parce que c'est un hors-sujet.


Moi aussi, j'ai lu A.David-Neel et connaissant moi-même un peu le bouddhisme, je peux affirmer que les premiers préceptes sont :


  • ne pas tuer ;
  • ne pas voler ;
  • ne pas commettre d'inconduite sexuelle (l'adultère...) ;
  • ne pas men.tir ;
  • ne pas prendre de substances altérant l'esprit (boire de l'alcool...).



ne pas tuer inclut ne pas écraser un escargot ou tuer une araignée, donc travailler dans un abattoir ou une boucherie est exclu.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptySam 18 Avr 2020, 16:28

Les arts martiaux ne sont pas qu'asiatiques.

La boxe anglaise est aussi un art martial, qui présente elle aussi certaines valeurs ( auxquelles on adhère ou pas selon ses convictions ). On peut aussi noter les particularités de la lutte suisse. Ou penser à la capoeira.

Dans toutes les cultures, il y a un art martial. En France, c'est la savate.

Bon personnellement, je ne suis pas disposé pour ce genre de discipline, pas assez agressif. C'est pas une question d'aimer ou pas, c'est juste une défaillance dans mon degrés d’agressivité, très en dessous de la " norme " qui s'est révélé en résultat de testes psychotechniques. Les correcteurs m'ont d'ailleurs dit, que j'était tellement en dessous de la norme, que c'était handicapant.

Bon ben ça, j'ai pas choisi. Mais du coup je suis attiré surtout par les techniques d'art martiaux mais passif. Comme le tai chi. C'est un art martial, mais décomposé au ralenti, une méthode de maîtrise de geste d'auto défense afin qu'elles deviennent en cas de nécessite une activité réflexe.

On souligne souvent dans le tai chi, les aspects de relaxation et d'assouplissement, mais la " chorégraphie " débouche surtout sur des gestes de protection et de parade pour éviter des coups puis sur des techniques de " frappe ".

A ce titre justement, chorégraphique, l'art martial a aussi une dimension théâtrale comme la danse. C'et évident avec la capoeira, mais pas mal d'art martiaux sont au départ des techniques théâtrales d'art ancestral et populaire.

C'est d'ailleurs pour ceci que l'on parle " d'art " en raison de sa dimension théâtrale.
Revenir en haut Aller en bas
Sulayman
Moderateur
Moderateur
Sulayman


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptySam 18 Avr 2020, 22:05

Les arts martiaux et la religion sont intimement liés, notamment par leurs histoires du passé, même si de nos jours, on les distingue volontairement par le coté sportif accessible à tous.

L'art martial traditionnel permet de cultiver l'art de se connaitre soi-même dans des mouvements gymniques et d'apréhender sa propre énergie pouvant se matérialiser en une violence dans le mouvement qu'on appelle frappe.

On peut aussi dire que l'art martial est l'art de se combattre soi-même et surtout l'art de ne pas combattre son adversaire.
En dehors de l'aspect sportif et compétition qui ont dénaturé la nature même de l'art martial, les techniques martiales ont pour but d'éduquer le corps et l'esprit à chercher l'unité spiritiuelle propre à chaque pratiquant.

Tout comme la religion pousse l'adepte en Dieu à cultiver ses qualités intérieurs en luttant contre ses démons interieurs, l'art martial dans la philosophie asiatique imprégné du bouddhisme et du taoisme poussera le pratiquant à faire éclater la lumière de la vérité de soi face à la faiblesse de ses démons interieurs en proie aux émotions conflictuelles et violentes.

L'art martial accepte cette part de violence inhérente à la nature humaine pour l'apprivoiser, et la transformer en une force protectrice et non destructrice, comme elle a pu malheureusement trop servir dans les guerres du passé.

Si par principe, les religions monothéistes, et le bouddhisme aussi, pronent la non-violence et la paix comme solution d'harmonie entre les hommes, on remarque qu'elles acceptent la violence humaine dans une certaine mesure telle que la légitime défense et le droit de préserver sa vie en utilisant la violence.

Après, la légitimité de cette violence dans l'art martial et la religion est lié fortement à l'intention propre de l'individu : la préservation de la vie ou la volonté de détruire la vie.

Pour revenir sur les arts martiaux asiatiques qui ont connu un certain essor populaire en occident dans le dernier siècle grace à des pratiquants d'exception ayant percé dans le monde cinematographique tel que Bruce Lee ou Jacky Chan, il faut comprendre que la philosophie noble et pur des arts martiaux est imprégnée des traditions religieuses qui ont bercé la Chine dans la culture des arts martiaux.

Par exemple, la philosophie du Kung Fu vient de l'école Shaolin dont l'art martial exotérique est issu du Bouddhisme d'Inde importé par un dénommé moine bodhidharmma, celui qui aurait créé l'art martial shaolin il y a plusieurs siècles.
Alors que la philosophie du Taiji Quan (ou Taichi Chuan) vient de l'école Wudang dont l'art martial ésotérique est issue du Taoisme dont le fondateur du Taiji Quan aurait été un taoiste du nom de Zhang Sanfeng.
Il pratiquait la boxe chinoise et aurait vu en rêve les techniques de Taiji Quan, ou selon d'autres récits, en observant le combat entre un serpent et un oiseau.

Dans son livre intitulé "Taiji Quan, art martial, technique de longue vie", la sinologue et professeur d'université, Catherine Despeux, précise que l'école exotérique axe la vision martiale sur la force physique et mentale, et le combat glorieux contre l'adversaire, comme l'a montré les exploits héroiques du passé des moines guerriers shaolin.
Tandis que l'école esotérique axe la vision martiale sur le controle de la force dynamique par le pouvoir de la tranquilité et de la souplesse du mouvement.

Tout comme la religion dans son aspect de miséricorde et de pardon, l'art martial dans sa philosophie pousse le pratiquant à aller au delà de l'apparence extérieur de son adversaire en cultivant ses propres forces, en paliant à ses propres faiblesses, en combattant ses peurs pour accepter l'énergie de l'autre et atteindre l'unité et la paix à travers la réalité des mouvements et des blessures de l'adversaire.

Ne dit-on pas que le pardon est une force interieur pouvant surpasser le ressentiment causé par un adversaire et vaincre sa propre violence ?

Celui qui apprend à ne pas combattre son adversaire a déjà gagné le combat interieur contre lui-même.

Sulayman  Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 510471374
Revenir en haut Aller en bas
layyale

layyale


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptySam 18 Avr 2020, 23:17

Cool! tu as lancé le post Sulayman.

Merci Poisson Vivant pour la définition du kung fu qui est vraiment magnifique.

les différentes valeurs se retrouvent en fait dans toutes les religions et spiritualités à des degrés différents.

Vous qui pratiquez, comment vivez vous votre pratique à la fois dans votre vie de tous les jours et dans votre rapport à vous même et au Divin?

Vu qu'un des objectifs des arts martiaux est de se connaître, de connaître/reconnaître sa force et sa faiblesse, quel rôle cela joue dans votre vie?

comment conciliez vous sport( art martial) et évolution spirituelle?
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyDim 19 Avr 2020, 10:45

les arts martiaux, comme le Judo par exemple, se sert de l’agressivité de l'autre et de sa force brutale à ses dépends. C'est aussi toute une philosophie

il y en un que j'ai vu un fois, un maître en a fait la démonstration, je ne sais le plus nom ni du maître ni de la méthode. Surprenant, les gestes t'autodéfense, comparable au judo, mais en évitant la prolongation des contacts, étaient soucieux du bien être de l'agresseur. Car si les prises déstabilisaient l'adverse, la gestuelle s'accompagnait de précaution, pour éviter les douleur de la chute. Par exemple en maintenant un appuis derrière la tête pour éviter que l'agresseur se la cogne en tombant.

C'est une technique de combat de dissuasion, montrant qu'il est vain d'user de la force brutale, tout en affichant de la bienveillance envers l'agresseur.

J'avoue que là, on frôle la perfection de cette philosophie martiale.

Ensuite Sulay, il ne faut pas s'offusquer des aspectes théâtraux des arts martiaux, car souvent, en réalité, ils naissent à travers le théâtre populaire, et s’apparentent d'ailleurs souvent à la danse dans leur mode d'expression.

En cela, si on fait le rapprochement avec les danses ancestrales et même les danses en général, on peut dire qu" une expression corporelle ne peut pas ment.ir. On peut pas tricher dans la danse et c'est pour moi, ce qui correspond à l'expression la plus sincère de notre humanité, nul besoin de mots, qui eux savent ment..ir., c'est effectivement l'âme qui parle à travers le corps.

D'ailleurs tu peux identifier un bonimenteur à travers sa gestuelle, sa posture, sa façon de se positionner physiquement ne serait que lorsqu'il tourne la tête en parlant ou quand il montre des signes de malaise à travers ses mains.

La gestuelle italienne, d'ailleurs bien connue, montre l'engagement à travers la parole.

Dans mon langage professionnel, on appelle d'ailleurs ceci la communication épidermique. Or justement, c'est vrai que dans la culture asiatique, cette communication épidermique est un peu moins " tabou " qu'en occident. Elle rythme des codes civiques, dans des traditions comme par exemple, le service du thé ou, le jardin japonais.

Selon moi, la danse qui communique le plus en gestuelle, c'est dans les plus connus, les danses de l'Inde, puisque même la position des doigts et des yeux, communiquent quelque chose et c'est là que souvent, les techniques martiales se mettent en place, dans les représentations de scène mythologique de combat donnant ensuite une technique de combat propre à la particularité culturelle.

Donc c'est un peu normal que les démonstrations d'art martiaux ont cet aspect de représentation théâtrale, car c'est qui plaît au public, même quand ils deviennent juste sport.

Toutefois, on peut noter que ces disciplines sportives ne sont pas trop absorbées par le star système, c'est pas comme le foot par exemple. Il n'y a pas des transferts et des millions.

En fait en général, ce n'est pas pour ceux qui les pratiquent, le moyen de s'enrichir à outrance, comme d'autres discipline sportive, bien que parfois, les adeptes occupent une place d'élite dans les sociétés, comme par exemple, les sumotoris, discipline riche d'ailleurs en tradition théâtrale.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyDim 19 Avr 2020, 11:09

layyale a écrit:
Cool! tu as lancé le post Sulayman.

Merci Poisson Vivant pour la définition du kung fu qui est vraiment magnifique.

les différentes valeurs se retrouvent en fait dans toutes les religions et spiritualités à des degrés différents.

Vous qui pratiquez, comment vivez vous votre pratique à la fois dans votre vie de tous les jours et dans votre rapport à vous même et au Divin?

Vu qu'un des objectifs des arts martiaux est de se connaître, de connaître/reconnaître sa force et sa faiblesse, quel rôle cela joue dans votre vie?

comment conciliez vous sport( art martial) et évolution spirituelle?

C'est un rapport dans l'adversité, donc un rapport à l'autre, au prochain. Etudier son adverse et se servir à ses dépends de son agressivité et de son manque de maîtrise de soi, est le moyen de lui montrer qu'il n'est pas sur la " bonne voix ".

Comme parfois c'est toi le perdant, je suppose que ça te conduit vers de l'introspection.

Connaître ses forces et ses faiblesses que ce soit dans l'autre ou en soi même, peut te conduire à la compassion, à la mutualisation des moyens dans un rapport fraternel. Tu sais que tu peux de montrer défaillant pour quelque chose mais l'autre plus fort, compense ta faiblesse. Et l’inverse, si tu constates une force en toi que l'autre n'a pas, qu'il est donc en faiblesse, tu compenses par ton don.

On retrouve là l’exhortation du divin, qui distribue les dons selon son bon vouloir, invitant du coup à la fraternité, en compensant les faiblesses des uns à travers les forces de l'autre.

C'est l'exemple du riche qui donne aux pauvres, et dans la relation au divin, c'est à dire un échange, le pauvre en retour donne une leçon d'humilité, et c'est finalement le riche qui dira merci.

Car le pauvre n'a pas ce que le riche possède et pourtant aux moments des partages, il vit côté à côte du riche, montrant qu'il n'est pas entouré du superflu que le riche possède.

Ainsi, le plus redevable, ce n'est pas le pauvre mais le riche, car si le riche donne de la nourriture pour le corps, en retour, il reçoit de la nourriture pour l'Esprit. Ainsi dans sa faiblesse, le pauvre donne en retour un bien encore plus précieux que le pain qu'il reçoit.

C'est un des principes philosophiques fondamentaux du christianisme : la force dans la faiblesse.

Car être riche te donne un pouvoir, mais aussi une faiblesse, alors que celui qui n'est riche de rien, n'a aucun pouvoir, donc des deux, celui qui comptera plus sur le pouvoir de Dieu que sur son propre pouvoir, c'est le pauvre.

" Comment fais tu dis une jeune occidentale, à une jeune africaine qui vît la misère, pour croire en un Dieu qui te protège ? Toi qui n'a rien comment fais tu pour croire en Dieu ?

et la jeune africaine répond : " j'allais te poser la même question, toi qui as tout et qui ne manque de rien, comment fais tu pour croire en Dieu, toi qui te suffit à toi même ?

Revenir en haut Aller en bas
Sulayman
Moderateur
Moderateur
Sulayman


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyDim 19 Avr 2020, 11:44

L'aspect théatrale ou de la danse que tu soulignes, frangin, fait parti de ce qu'on appelle dans les arts martiaux traditionnels : l'harmonisation des mouvements du corps avec la vérité de l'esprit dans l'unité du tout céleste.

Par exemple en Islam, la prière rituelle se fait par des gestes mécaniques et répétitifs dans des postures debout, demi-fléchi, agenouillé et prosterné.
Ces gestes qui ne trouvent pas vraiment d'explication à part l'énigmatique expression "c'est une adoration et un rapprochement de Dieu" trouvent leur explication dans les arts martiaux.

Frangin, restons dans le sujet pour ne pas trop dévié du but du sujet qui n'est pas de démontrer tel ou tel supériorité d'une religion sur une autre mais plutot de démontrer que le monde des arts martiaux se nourrit des religions et réciproquement, et cela est une vérité de Dieu à mon esprit.

Les arts martiaux dans les mouvements du corps tracent le chemin de l'esprit vers l'unité de soi avec le divin.

En religion, nous parlons beaucoup mais la langue se trompe beaucoup aussi comme le disait un sage dans la religion de Dieu, Sa Majesté.
Ce qui compte en réalité est la vérité de l'acte dans la force généré par l'énergie du mouvement qui va démontrer la vérité de soi face à la vérité de l'autre, en l'ocurrence l'adversaire qui nous fait face ou l'adversaire qui est en nous.

Je dis souvent qu'on ne connait réellement une personne qu'en la combattant car dans le combat martial, la vérité éclate et le men.songe s'éffondre. Toute la force et la faiblesse apparaissent dans le combat et à la fin, le vainqueur est celui qui a vaincu ses propres faiblesses en affrontant l'autre, tel est l'esprit martial.
Parfois, le discernement dans un combat est de savoir si le combat en vaux la peine dans son esprit.
Un jour, je t'ai dit que dans certaines situations, abandonner face à un adversaire, c'est remporter en réalité la victoire.

J'ignore si tu pratiques les arts martiaux mais depuis que je pratique, j'ai compris la réalité de ma pensée religieuse en Islam à travers la philosophie des arts martiaux.

Dans un prochain message, je vai te mettre un extrait d'un livre sur le rapport du mouvement avec la pensée spirituelle dans l'art martial Taiji Quan....

Sulay  Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 510471374
Revenir en haut Aller en bas
Sulayman
Moderateur
Moderateur
Sulayman


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyDim 19 Avr 2020, 13:07

Voilà un extrait du livre de Catherine Despeux sur le Taiji Quan page 106-107 :

Traité sur le Taiji Quan attribué à son fondateur Zhang Sanfeng.

《 Dès le moindre mouvement, le corps entier doit etre léger et agile, et toutes ses parties reliées. Il convient de stimuler le souffle, de concentrer la puissance spirituelle, de faire en sorte que les mouvements ne présentent aucune rupture, qu'ils n'aient ni creux, ni bosse et qu'ils soient sans discontinuité.

L'énergie prend racine dans les pieds, se développe dans les jambes, est commandée par la taille et se manifeste dans les doigts.
Des pieds, aux jambes, à la taille, il faut une unité parfaite ; ainsi vous serez capable, dans l'avance ou le recul, de saisir le bon moment et d'obtenir une position avantageuse. Sinon, le corps sera disloqué, défaut provenant des jambes et de la taille.

Ce principe s'applique quelle que soit la direction. Tout cela est une affaire d'intention et non pas une chose extérieure.
Le haut ne va pas sans le bas, ni la gauche sans la droite, ni l'avant sans l'arrière ; si l'intention est d'aller vers le haut, placer la pensée vers le bas, tout comme lorsqu'on veut arracher une plante, si l'on y ajoute l'idée de torsion, il est certain que la racine elle-même se rompra et elle sera rapidement détruite.

Il est clairement indispensable de distinguer le vide du plein. Chaque partie du corps correspond au vide ou à la plénitude.
Le corps doit etre relié, articulation par articulation, sans la moindre discontinuité. 》

Sulayman Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 510471374
Revenir en haut Aller en bas
Sulayman
Moderateur
Moderateur
Sulayman


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyDim 19 Avr 2020, 14:42

layyale a écrit:
Cool! tu as lancé le post Sulayman.

Merci Poisson Vivant pour la définition du kung fu qui est vraiment magnifique.

les différentes valeurs se retrouvent en fait dans toutes les religions et spiritualités à des degrés différents.

Vous qui pratiquez, comment vivez vous votre pratique à la fois dans votre vie de tous les jours et dans votre rapport à vous même et au Divin?

Vu qu'un des objectifs des arts martiaux est de se connaître, de connaître/reconnaître sa force et sa faiblesse, quel rôle cela joue dans votre vie?

comment conciliez vous sport( art martial) et évolution spirituelle?

Ma cher Layyale,

Tu comprendras le sens de mes paroles car tu partages le même esprit spirituel que les pratiquants des arts martiaux qui cherchent la vérité de soi au délà des apparences et des étiquettes de cette vie.

Toute ma vie, je ne me suis jamais senti à ma place dans la société car on me faisait toujours ressentir ou remarquer que ma difference culturelle et religieuse dû à mes origines arabo-musulmanes était un handicap voir un défaut pour mon épanouissement personnel avec les autres dans les activités socio-culturelles de la vie.

Sans doute le dictat de la pensée idéologique du bonheur individualiste et matérialiste en société y est peut-etre pour quelque chose dans l'intolérance face à la difference de l'autre.

Le jour où j'ai découvert le monde des arts martiaux, j'ai compris quel était le sens de l'expression "respect au delà de la différence de l'autre".

La religion de l'Islam m'a toujours poussé à respecter mon prochain et à être tolérant face à la difference de l'autre mais trop souvent, cela n'était pas réciproque car ce pseudo-respect entre les gens n'est qu'un apparat de circonstance et à la moindre contrariété ou difficulté de l'existence, le respect s'envole loin des idéaux sociétales.

Dans les arts martiaux, le respect n'est pas une chose qui se parle ou qui s'affiche mais c'est une chose qui se vit intérieurement dans le rapport à l'autre. On se dévoile à son maitre dans l'art martial comme si on se met à nu devant un miroir : pas de tricherie ou de faux semblant, on ne voit que la vérité de soi-même.

Je pratique un autre art martial en plus du Taiji Chuan : mon 1er, un coup de coeur, est l'art martial philippin appelé Arnis Kali Eskrima, un art martial du Sud Est Asiatique regroupant aussi les disciplines du Silat et du Penchak, des disciplines martiales référencés à la Fédération Française de Karaté et des Disciplines Associés (FFKDA).

Pour l'histoire, le partenaire de Bruce Lee dans le film "Le jeu de la mort" fut Dan Inosanto, le grand maitre philippin en Arnis Eskrima. Il vit toujours aux USA et a été l'élève de Bruce Lee dans le Jeet Kune Do.
Bruce Lee appris l'Arnis Eskrima de Dan Inosanto et l'utilisa dans le film "Opération Dragon" (voir la video en fin de commentaire).

Pour continuer, je suis devenu membre actif et dirigeant exécutif d'une association sportive et martial dans la pratique du Arnis Kali Escrima depuis 2 ans en région parisienne.
Le jour où j'ai rencontré mon maitre martial dans l'arnis philippin, une grosse pointure martial en France, la 1ère phrase qu'il me dit fut: " Tu te crois fort mais ton regard exprime tes doutes et tes faiblesses".

Sur ces paroles, je restai stupéfait en me disant, vexé, "Comment peut-il me parler ainsi ? "

Alors je me mis face à lui pour le défier sur le tapis, affichant ma fierté et ma force apparente, et reçu de sa part, en un instant court et rapide, une correction en un seul geste m'apprenant ainsi l'humilité face à mon nouveau maitre, ou comment le faible apprend à se tenir face au fort avec respect.

Depuis j'ai beaucoup appris sur moi-même grace à lui dans les arts martiaux. De maitre à élève, nous sommes devenus des amis proches et intimes, par la volonté de Dieu, Sa Majesté.
Le plus ironique dans tout ça, Layyale, est que j'ai toujours voulu avoir un guide spirituel religieux dans ma vie et Allah, Al-Jalil, m'a ramené à la place un maitre dans les arts martiaux.

Etonnant comment le destin est fait. Après tout, Dieu Seul sait ce qui est le meilleur pour nous, non ?

Voilà pour la petite histoire de ma relation entre ma vocation religieuse et mon chemin de la vérité interieur dans les arts martiaux.

Et pour le plaisir et la nostalgie, un petit extrait de Bruce Lee utilisant l'art martial philippin dans le style 2 batons dans le film "Operation Dragon" :



Sulay Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 510471374


Dernière édition par Sulayman le Dim 19 Avr 2020, 18:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Skander
Moderateur
Moderateur



Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyDim 19 Avr 2020, 15:37

Sulayman a écrit:


L'aspect théatral ou de la danse que tu soulignes, frangin, fait partie de ce qu'on appelle dans les arts martiaux traditionnels : l'harmonisation des mouvements du corps avec la vérité de l'esprit dans l'unité du tout céleste.




J'ai assisté l'été dernier à une démonstration de la Capoeira, une sorte de danse brésilienne qui est en réalité un entraînement à un sport de combat.

Cette danse a été inventée autrefois par les esclaves au Brésil pour pouvoir tourner l'interdiction de s'entraîner au combat, une pratique pas vraiment en conformité (pour leurs maîtres) avec leur état de servitude.

Je n'avais malheureusement pas mon mobile avec moi pour filmer ce spectacle éblouissant mais je me souviens de la force lumineuse, c'est le mot, qui émanait de cette démonstration, je poste une vidéo qui ressemble à ce que j'ai vu...

Revenir en haut Aller en bas
Sulayman
Moderateur
Moderateur
Sulayman


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyDim 19 Avr 2020, 16:20

Poisson vivant a écrit:

C'est bien on apprend à se connaitre même derrière un écran.  Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 510471374
Moi aussi dans le quartier ou j'ai grandi, Bruce Lee était admiré et aimé de tous. comme Sydney à son époque   bounce

La philosophie que véhicule par exemple le Kung Fu est une philosophie basée sur l'esprit et le corps qui ne doivent faire qu'un. à aucun moment cette philosophie ne doit servir au mal, bien au contraire. une sorte de djihad intérieur

Apprendre à se connaitre l'un et l'autre, c'est apprendre à se respecter soi-même dans la vérité de l'autre (sagesse de Sulayman)

Petite dédicace pour toi, mon ami :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sulay Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 510471374
Revenir en haut Aller en bas
Sulayman
Moderateur
Moderateur
Sulayman


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyDim 19 Avr 2020, 17:03

Joanni a écrit:
Les arts martiaux ont été beaucoup influencés par plusieurs religions/philosophies qu'on trouvent en Asie essentiellement, comme le confucianisme, taoïsme, ou le bouddhisme. Comme la religion, les arts martiaux impliquent l’harmonisation du corps et de l’esprit, mais contrairement à la religion, l'accent est mis dans l'ordre inverse.

Apprendre a se vaincre soi mème ses émotions, ses pulsions ect, pour se rapprocher de la perfection de l’âme. IL n'y a pas d'adoration d'idole et on n'impose aucun dogme il s'agit seulement d'une voie (la "do" karatédo aikido iaido judo....).

Les arts martiaux véhiculent des valeurs qui sont très proches des religions en général.

Pour l'histoire de la pensée philosophique et spirituelle de Bruce Lee et de son propre cheminement intérieur dans l'esprit des arts martiaux, Bruce Lee a lu beaucoup de livres sur le confucianisme, le taoïsme, le bouddhisme, la psychologie, la philosophie orientale et occidentale…. Il a aussi été influencé par les écrits de Jiddu Krishnamurti. Puis, comme pour les arts martiaux, il en a fait une synthèse personnelle.

Voilà un extrait du périodique mensuel « Kung-Fu » (parut en 1978). J’ai remis le rajout de la petite parenthèse à la première phrase afin de mieux comprendre le contexte :

Une philosophie du combat

<<  Pendant les quatre premières années d’entraînement (au Wung-Chun auprès du Maître Yip Man), Lee développa ses capacités physiques d’une manière incroyable et son corps décharné se transforma en un instrument surpotentié. Cependant, il ne s’occupa pas de développer les caractéristiques spirituelles du « Kung-Fu ».
 Par la suite, Lee se rendit compte que le Kung-Fu n’était pas seulement un exercice physique : « C’est un art subtil qui unit l’essence de la pensée à l’essence de la technique opératoire », écrira-t-il plus tard.

 Toutefois, il n’arrivait pas à s’identifier à l’Univers ni à comprendre et conquérir la grâce particulière attachée justement au Kung-Fu et au Wung-Chung. Après quatre ans de pratique, il réussit à comprendre l’idée de « grâce » et à concevoir qu’il devait suivre les mouvements de l’adversaire et contrôler sa force en réduisant au minimum sa propre agressivité. Toutefois, pendant qu’il combattait, cette capacité de conserver cet état de grâce s’évanouissait et il retombait toujours dans l’erreur de vouloir simplement mater l’adversaire.

 Yip Man essaya de transmettre à son pupille la capacité de se relaxer et de se détacher de l’action, afin de pouvoir suivre les mouvements de l’agresseur. « Défends-toi en suivant le cours naturel des événements, sans intervenir », lui conseillait le maître. « Rappelle-toi que tu ne dois jamais aller contre nature : n’affronte jamais les obstacles de front, mais contrôle-les en les pénétrant et évoluant avec eux ».

 Un jour, Yip Man lui commanda de s’arrêter pendant une semaine et de rentrer chez lui pour méditer sur cette grâce qu’il n’arrivait pas à cultiver. Le résultat de cette retraite devint l’objet d’un essai scolaire que Lee ne comprit que plus tard, et que sa femme, Linda, transcrivit dans son livre : « Bruce Lee : Le seul homme que j’ai connu ».

 « Pendant la semaine où je suis resté chez moi », écrit Lee, « après avoir passé de nombreuses heures à méditer et à m’entraîner, je décidai de partir en barque à voile, seul, sur une jonque. En mer, je pensai à tout le temps consacré à ma préparation, et je crus devenir fou. Je me mis alors à donner de furieux coups de poing dans l’eau. Et ce fut juste à ce moment-là qu’une idée soudaine me vint à l’esprit. Cette eau ne représentait-elle pas, peut-être, la matière essentielle véritable, la base du Kung-Fu ? N’était-ce pas, peut-être, cette eau toute simple, qui me faisait comprendre le principe du Kung-Fu ? J’avais frappé cette eau mais elle n’avait marqué aucun signe de souffrance. Je le frappai encore, violemment, de toutes mes forces, mais je ne réussis pas à la blesser. J’essayai alors d’en recueillir une poignée, mais ce fut impossible. Cette eau, la matière la plus éphémère du monde, pouvait être contenue dans n’importe quel objet. Faible en apparence, elle pouvait pénétrer les matières les plus résistantes. Il en était vraiment ainsi ! Et moi, je voulais devenir comme l’essence de l’eau ».

 « Á l’improviste, un oiseau vint voleter autour de moi et son image se refléta dans l’eau. Ce fut alors que, plongé dans mes pensées, je trouvai la clé d’une autre signification mystique qui m’avait échappée jusqu’alors. L’image de l’oiseau reflétée dans l’eau était  fuyante, comme devraient l’être mes pensées et mes émotions en face de l’adversaire. C’était exactement ce que le Professeur Yip voulait dire lorsqu’il parlait d’une attitude détachée. Je devais réussir à conserver mes émotions et mes sentiments, sans toutefois les raidir ou les refouler.
 « Pour retrouver le contrôle absolu de moi-même, je devais donc suivre ma nature sans la contrarier ».

 Lee s’étendit dans la barque et se laissa entraîner par le courant. Il s’était aperçu qu’il possédait l’essence de la spiritualité à laquelle les artistes-guerriers avaient aspiré pendant des milliers d’années. Á partir de ce moment-là, le Kung-Fu ne sera plus, pour Lee, uniquement un moyen pour battre les adversaires. Pendant les années suivantes, il recherchera la spiritualité et la philosophie avec le même acharnement qu’il mettra à développer ses qualités physiques. >>

Sulayman Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 510471374
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyDim 19 Avr 2020, 19:47

Skander a écrit:
Sulayman a écrit:


L'aspect théatral ou de la danse que tu soulignes, frangin, fait partie de ce qu'on appelle dans les arts martiaux traditionnels : l'harmonisation des mouvements du corps avec la vérité de l'esprit dans l'unité du tout céleste.




J'ai assisté l'été dernier à une démonstration de la Capoeira, une sorte de danse brésilienne qui est en réalité un entraînement à un sport de combat.

Cette danse a été inventée autrefois par les esclaves au Brésil pour pouvoir tourner l'interdiction de s'entraîner au combat, une pratique pas vraiment en conformité (pour leurs maîtres) avec leur état de servitude.

Je n'avais malheureusement pas mon mobile avec moi pour filmer ce spectacle éblouissant mais je me souviens de la force lumineuse, c'est le mot, qui émanait de cette démonstration, je poste une vidéo qui ressemble à ce que j'ai vu...


On retrouve un peu le même concept dans l'origine du zombi.

C'es au départ un personnage théâtral ( comme Arlequin ) vidé de son humanité dans une transmission de l'histoire d'un nécromancien qui soignait pour sortir des " comas " avec des plantes des personnes qui perdaient alors tout sens de libre arbitre et de discernement devenant les serviteurs de ce guérisseur. Légende ou réalité, c'était une histoire transmise à travers la représentation d'une danse théâtrale.

Cette histoire a été détourné aux caraïbes pour symboliser la condition d'esclave en se teintant de blanc afin de singer les blancs qui deviennent alors les esclaves de leur cupidité en ayant perdu leur humanité au plus profond de leur âme puisque capable de réduire un humain à la simple condition d'un objet.

C'est un symbole qui transmet que le véritable esclave ce n'est pas celui qui porte des chaines mais celui qui les met.

le zombi est devenu un personne cinématographique car il symbole la crainte la plus profonde de l'humain : perdre son humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyDim 19 Avr 2020, 20:07

Ca fait longtemps frère Sulay que j'avais compris le sens de la tradition musulmane dans la prière.

A ceci il ne faut oublier qu'un musulman ou une musulman, pratique aussi cette méthode de prière seule, car ensuite il ou elle devient un élément d'une" danse "  à l'intérieur d'une communauté qui devient " troupe " quand elle se réunie dans une mosquée.

Ceci étant, on ne peut pas non plus se contenter de parler de chorégraphie, ce serait un peu réducteur, ni parler des bien faits pour le corps ( car effectivement c'est aussi une gymnastique douce préventive ) car il y a toujours dans la notion de discipline, peu importe de quoi il s'agit, l'idée d'un combat que l'on mène contre soi même.

Ensuite bien des choses poussées à leur paroxysme peuvent devenir paradoxe. Donc il ne faut pas trop perdre le sens. C'est pareil avec les dogmes.

Devenu tradition, paradoxe, les dogmes peuvent perdre de leur sens en devenant des images représentatives  non plus d'un sens caché, apocryphe, mais d'une communauté.

C'est pour ceci que les échanges inter religieux sont parfois délicats, car en perdant de leur signification, les credo et les dogmes deviennent des images d'identité créant ainsi des préjugés, des erreurs d'interprétation aussi bien à l'intérieur de la communauté, qu'à l'extérieur de la communauté.

Les discussions sont légitimes, mais sous condition de se baser sur le " sens ", et intitules et peu constructives, quand elles se construisent sur rien d'autres qu'une interprétation de ces propres préjugés.

il y a un donc un combat à mener contre soi même, pour accepter de comprendre le " sens de l'autre ", pour ne pas se construire une image de ce qu'il est sur la base unique de ses propres préjugés.

Garder l'Esprit ouvert, demande la discipline de se combattre soi même, car celui qui pense ne pas avoir de préjugés est sans doute celui qui en a le plus, puisqu'il n'y prête pas attention.

Cette idée de se combattre soi même se retrouve théologiquement dans le combat de Jacob. Puis l'histoire d'un peuple qui doit combattre la pensée polythéiste à l'intérieur de lui même, ainsi que les mauvais penchant de la cupidité et de la soif de pouvoir à travers toute l'histoire de l'AT ( c'est la dramaturgie centrale ).

Car les écritures exposent effectivement une dualité entre pouvoir de l'homme ( son libre arbitre ) et pouvoir de Dieu ( la providence ).

Ce qui caractérise, le Christ ( entre autre chose ) c'est une mise à distance des préjugés de sa propre tradition dans un renouvellement charismatique afin de retrouver le sens " perdu " des lois fondamentales du divin.


Sulayman a écrit:
Poisson vivant a écrit:
C'est bien on apprend à se connaitre même derrière un écran.  Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 510471374
Moi aussi dans le quartier ou j'ai grandi, Bruce Lee était admiré et aimé de tous. comme Sydney à son époque   bounce

La philosophie que véhicule par exemple le Kung Fu est une philosophie basée sur l'esprit et le corps qui ne doivent faire qu'un. à aucun moment cette philosophie ne doit servir au mal, bien au contraire. une sorte de djihad intérieur

Apprendre à se connaitre l'un et l'autre, c'est apprendre à se respecter soi-même dans la vérité de l'autre (sagesse de Sulayman)

Petite dédicace pour toi, mon ami :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sulay Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 510471374

Hors sujet modéré par Sulay
Revenir en haut Aller en bas
layyale

layyale


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyDim 19 Avr 2020, 21:32


salam, ave,

@Sulay : c'est très beau ce que tu dis et cette rencontre semble être justement LA rencontre de ton approfondissement spirituel (et physique, mais de toutes façons les deux sont liés)
Je trouve ça très beau, et effectivement on dirait que tu as vraiment trouvé ton maître, un ami et guide.

J'aime bien les étapes telles que tu les mentionnes, ça fait presque cinématographique (mais dans le bon sens du terme)

Ton mini article (on va dire) sur Bruce Lee est assez intéressant. J'aime beaucoup comment il a compris ce qu'on attendait vraiment de lui et ce qu'il attendait au fond de lui même.

Ce que j'aime beaucoup dans les arts martiaux, enfin dans ce que j'en comprends, car je n'ai pas la chance de pratiquer comme vous, c'est la question de la manifestation de Soi et du Divin en soi.

le mouvement est à la fois générateur et démonstrateur de la vie intérieure. il y a une interdépendance entre le dedans et le dehors. Interdépendance qui a souvent été niée, l'être humain étant souvent dans une vision dualiste (de par sa nature je pense)


@Skander :
Concernant la capoera, c'est vraiment très beau à voir, et j'aime aussi beaucoup l'interdépendance avec la musique, qui rythme le mouvement, ça fait assez cérémonial. C'est vrai que c'est beau mais je ne sais pas si il sert vraiment à titre combatif, faudrait se renseigner.

Revenir en haut Aller en bas
Just milieu

Just milieu


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyDim 19 Avr 2020, 23:56

Sulayman a écrit:
Salut à tous et paix de Dieu sur vous Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 871642

J'ouvre un sujet sur les arts martiaux et leurs philosophies qui se nourrissent dans l'histoire de la sphère religieuse.
...............
..................
.............
Je m'arrête là et à vos commentaires, mes amis !
.......
........
.....
Respectueusement,
Sulayman Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 510471374


Bonsoir et que la Paix de Dieu soit sur tous !

Oui il est clair que dans les arts martiaux, la spiritualité et la sagesse améliore
considérablement la pratique de la discipline, je pense qu'il est s'agit d'abord de
faire prendre conscience du caractère dangereux de cette science mais à vrai dire
il en est de même dans toutes les sciences....

J'ai eu la chance de connaître et de pratiquer jusqu'à aujourd'hui un art qui a pris
naissance en Indonésie dénommé le penchak silat, en vérité c'est un mélange de
plusieurs pratiques similaires qui ont constitués ce sport.

Ce qu'on en retient c'est effectivement un grand respect de l'adversaire et une
véritable soumission aux anciens, aux traditions et aux règles, ce qui donne une
noblesse aux arts martiaux.

En ce qui me concerne je préfère une approche plus pragmatique, l'aspect
traditionnel (bien que très beau...) me fatigue....LOL
Disons que je préfère donner du temps à l'aspect sportif, efficace, utile...physique.
Après il y a aussi l'époque qui change nos façons d'être.....on a moins le temps et
puis personnellement j'ai toujours eu du mal avec les règles....LOL

Je vous laisse 2 vidéos pour découvrir, vous verrez ....la différence est clairement
visible entre la pratique traditionnelle et la pratique....tout court !

Que Dieu nous guide tous !


Revenir en haut Aller en bas
Sulayman
Moderateur
Moderateur
Sulayman


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyLun 20 Avr 2020, 10:20

Just milieu a écrit:

Bonsoir et que la Paix de Dieu soit sur tous !

Oui il est clair que dans les arts martiaux, la spiritualité et la sagesse améliore
considérablement la pratique de la discipline, je pense qu'il est s'agit d'abord de
faire prendre conscience du caractère dangereux de cette science mais à vrai dire
il en est de même dans toutes les sciences....

J'ai eu la chance de connaître et de pratiquer jusqu'à aujourd'hui un art qui a pris
naissance en Indonésie dénommé le penchak silat, en vérité c'est un mélange de
plusieurs pratiques similaires qui ont constitués ce sport.

Ce qu'on en retient c'est effectivement un grand respect de l'adversaire et une
véritable soumission aux anciens, aux traditions et aux règles, ce qui donne une
noblesse aux arts martiaux.

En ce qui me concerne je préfère une approche plus pragmatique, l'aspect
traditionnel (bien que très beau...) me fatigue....LOL
Disons que je préfère donner du temps à l'aspect sportif, efficace, utile...physique.
Après il y a aussi l'époque qui change nos façons d'être.....on a moins le temps et
puis personnellement j'ai toujours eu du mal avec les règles....LOL

Que celui qui appelle à la paix reçoit la paix de Dieu ainsi que ma paix !

Oui, mon cher Just Milieu, c'est toujours l'éternel débat entre les traditionnalistes et les modernistes dans le monde des arts martiaux qui se compare assez bien avec le débat tumultueux entre les conservateurs et les progressistes dans le monde des religions.

On peut résumer la chose au niveau philosophique sur le fait d'accepter ou non le changement inévitable des choses car la vie est évolutive, changeante mais jamais figé dans le marbre de nos idéaux martiales et religieuses.

Maintenant, je pense sincèrement que le modernisme ne doit pas faire disparaitre la tradition car avec le temps même ce modernisme devient tradition pendant un temps.

Il faut à mon sens trouver le meilleur équilibre ou juste milieu entre la tradition qui apporte l'essence spirituelle et philosophique, et la modernité qui apporte l'efficacité et la performance dans l'accomplissement martial.

Aujourd'hui, par la démocratisation des arts martiaux dans le monde du sport et de la compétition, les pratiquants recherchent plus à acumuler des techniques et des grades au sein des fédérations nationales tout en négligeant l'aspect traditionnel des arts martiaux.
Ce serait comme faire du vélo sans apprendre à marcher avec ses 2 pieds !

Trop de technique tue la technique, comme le dit mon maitre martial. L'essence se trouve dans le mouvement qui donne un sens à la vérité martial qui nous habite.

Pour les passionnés et le plaisir, je mets une video montage d'une compilation de pratiquants reconnus dans le monde de l'arnis kali eskrima des arts martiaux philippins.
Je vous laisse deviner où se cache mon cher maitre dans la video Wink



Sulayman  Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 510471374
Revenir en haut Aller en bas
Sulayman
Moderateur
Moderateur
Sulayman


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyLun 20 Avr 2020, 13:30

layyale a écrit:

salam, ave,

@Sulay : c'est très beau ce que tu dis et cette rencontre semble être justement LA rencontre de ton approfondissement spirituel (et physique, mais de toutes façons les deux sont liés)
Je trouve ça très beau, et effectivement on dirait que tu as vraiment trouvé ton maître, un ami et guide.

J'aime bien les étapes telles que tu les mentionnes, ça fait presque cinématographique (mais dans le bon sens du terme)

Ton mini article (on va dire) sur Bruce Lee est assez intéressant. J'aime beaucoup comment il a compris ce qu'on attendait vraiment de lui et ce qu'il attendait au fond de lui même.

Ce que j'aime beaucoup dans les arts martiaux, enfin dans ce que j'en comprends, car je n'ai pas la chance de pratiquer comme vous, c'est la question de la manifestation de Soi et du Divin en soi.

le mouvement est à la fois générateur et démonstrateur de la vie intérieure. il y a une interdépendance entre le dedans et le dehors. Interdépendance qui a souvent été niée, l'être humain étant souvent dans une vision dualiste (de par sa nature je pense)

Salam a3leik,

Merci pour ton commentaire qui me touche beaucoup, et bien évidemment, dans cette vie, on ne rencontre que ceux qui rejoignent les aspirations apparentes et cachés de nos ames selon le décret de Dieu, Sa Majesté.

Je me suis toujours intéressé au sens de cette vie et à la force qui en est à l'origine : la force absolue est Dieu et Dieu est force absolue.

Dans ce monde de cause, c'est connu et admis que la force fait loi et que les plus forts sont souvent obéit à défaut d'etre respecté par amour de ceux qui reconnaissent l'autorité des forts.

Dieu, Sa Majesté, dans le Coran par le sens de la langue arabe traduite en langue française, dit que le musulman fort est meilleur que le musulman faible même si dans les deux il y a du bien.

La recherche de la force en soi pour trouver le chemin de Dieu, es-ce cela les arts martiaux dans leur origine ?

Pourquoi l'homme combat et lutte dans cette vie ?

Que recherche-t-il ? La force, la puissance, la paix, la domination de sa peur ou la verité de cette vie éphèmere ?

La discussion est ouverte, inshaAllah !

Sulay  Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 871642
Revenir en haut Aller en bas
Sulayman
Moderateur
Moderateur
Sulayman


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyLun 20 Avr 2020, 14:58

Skander a écrit:
Sulayman a écrit:


L'aspect théatral ou de la danse que tu soulignes, frangin, fait partie de ce qu'on appelle dans les arts martiaux traditionnels : l'harmonisation des mouvements du corps avec la vérité de l'esprit dans l'unité du tout céleste.




J'ai assisté l'été dernier à une démonstration de la Capoeira, une sorte de danse brésilienne qui est en réalité un entraînement à un sport de combat.

Cette danse a été inventée autrefois par les esclaves au Brésil pour pouvoir tourner l'interdiction de s'entraîner au combat, une pratique pas vraiment en conformité (pour leurs maîtres) avec leur état de servitude.

Je n'avais malheureusement pas mon mobile avec moi pour filmer ce spectacle éblouissant mais je me souviens de la force lumineuse, c'est le mot, qui émanait de cette démonstration, je poste une vidéo qui ressemble à ce que j'ai vu...

En effet, Skander,

La capoeira, l'art martial brésilien, est présenté souvent comme une danse alors qu'il est un art martial à part entière, comme tout art martial qui affiche une apparence théatrale mais qui en réalité se définit dans des mouvements propres à l'art martial dans son essence pour chercher à entrer en résonnance avec l'énergie intérieure qui fait vibrer la vie à travers le corps du pratiquant martial.



Souvent, ces danses d'appart s'accompagnent d'une musique qui va donner un tempo ou un rythme permettant au corps de se mouvoir dans l'expression esthétique et mécanique de l'art martial, comme dans le Taiji Quan qu'on prends trop souvent comme de la détente et de la relaxation alors que c'est en réalité un art martial redoutable qui ne montre sa véritable force que dans l'harmonisation des mouvements du corps et de l'esprit.

Pour faire un comparatif, j'ai remarqué que les chants religieux apportent justement cette symbiose du coeur et de l'esprit dans l'expression de l'adoration envers Dieu car nos corps de chair vibrent au rythme du mouvement de la vie que Dieu, Sa Majesté, a créé pour en exploiter toute la richesse et la beauté à l'interieur de l'humain.

Le rythme, le mouvement, l'énergie, la force, la symbiose du corps et de l'esprit sont à mon sens les ingrédients de l'artiste martiale accompli.

Sulay Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 510471374
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyLun 20 Avr 2020, 16:20

Cette vibration frère Sulay, tu la retrouves aussi dans la danse, elle n'est pas propre aux arts martiaux mais propre aux expressions corporelles ce pourquoi elles ne peuvent pas ment.ir comme le font les mots.

La différence se trouve à mon avis, dans le fait que les arts martiaux s'accompagnent d'une philosophie qui se transmet avec des mots : une éducation qui touche aussi la réflexion.

les danseurs de haut niveau, sont aussi des athlètes de haut niveau. Nous avons bcp en souvenir, ce danseur du boléro de Ravel, qui bouge peut, exprimant surtout l'harmonie avec ses bras et ses mains, ses pieds faisant des demi pointes au rythme de la musique. Si tu penses au temps que dure le mouvement musical, ce qu'il fait avec ses jambes et ses pies, c'est une sacrée performance.

Il ne le doit pas qu'à ses compétences physiques, il est aussi en " trans ", c'est aussi son âme qui parle à travers son corps en puisant dans les énergies physiques. Par contre dans sa discipline, il n'y a pas le même enseignement philosophique que l'on retrouve dans les arts martiaux.
Revenir en haut Aller en bas
layyale

layyale


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyLun 20 Avr 2020, 20:25

Merci pour les vidéos Just milieu et Sulay.

@Sulay : j'ai trouvé ton maître (ce n'est pas très compliqué en soi ...)
j'ai zyeuté qq vidéos sur youtube notamment pour se protéger d'un couteau à mains nues. ( bon, il faut un peu, beaucoup de pratique mdrrrr)

Tout à fait la question de la force : qu'est-ce qu'être fort?
force physique? force psychique (mentale)?
Il me semble que justement l'appréhension du mouvement permet de concentrer cette force, de la manifester extérieurement.
Pas besoin de s'agiter comme un marsupilami ou d'être gonflé à l'hélium et aux stéroïdes

Je pars peut-être loin, mais ça me fait penser à l'alchimiste avec l'idéal de la pierre philosophale. Tout le travail de l'alchimiste est intérieure, les métaux en fusion sont" internes" et après peuvent s'articuler à l'extérieur et donc prendre vie.

Le sportif c'est pareil. selon moi.

Mais qu'en pensez vous vous?

-----------------------------------

pour répondre à tes questions, je pense que c'est un peut tout ça, mais certains veulent davantage la force et le pouvoir que la vérité, d'autres veulent la paix, d'autres veulent se laisser porter.

et vous?
Revenir en haut Aller en bas
Sulayman
Moderateur
Moderateur
Sulayman


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyMer 22 Avr 2020, 11:38

layyale a écrit:


Tout à fait la question de la force : qu'est-ce qu'être fort?
force physique? force psychique (mentale)?
Il me semble que justement l'appréhension du mouvement permet de concentrer cette force, de la manifester extérieurement.
Pas besoin de s'agiter comme un marsupilami ou d'être gonflé à l'hélium et aux stéroïdes

Je pars peut-être loin, mais ça me fait penser à l'alchimiste avec l'idéal de la pierre philosophale. Tout le travail de l'alchimiste est intérieure, les métaux en fusion sont" internes" et après peuvent s'articuler à l'extérieur et donc prendre vie.

Le sportif c'est pareil.  selon moi.

Mais qu'en pensez vous vous?

-----------------------------------

pour répondre à tes questions, je pense que c'est un peut tout ça, mais certains veulent davantage la force et le  pouvoir que la vérité, d'autres veulent la paix, d'autres veulent se laisser porter.

et vous?

Merci pour ton commentaire interessant, ma cher Layyale  Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 871642

La force physique et mentale dans les arts martiaux est la vérité principale commune qui s'établit pour tous les pratiquants des arts martiaux.

La force est l'énergie motrice de la vie et la force de vie provient de Dieu donc j'en conclus que Dieu est Force Absolu et Transcendant et que les arts martiaux ne sont que l'expression de cette force que nous recherchons en Dieu, ou peut-etre même pour atteindre Dieu, Sa Majesté.

Le prophète Mohammed (sws) disait : "si vous recherchez la force alors puisez la en Dieu car elle appartient tout à Dieu"

La force est une matérialisation physique, une conception philosophique, une capacité intellectuelle, une énergie de la matière, un aspect vitale qui détermine tout mouvement et c'est en cela que j'adhère parfaitement à la force absolu capable de créer toute chose à savoir Allah, Al-Jalil.

Sans la force, la pensée n'est rien et ne se réalise pas, et sans la pensée, la force est sans but.

L'exemple de la voie du karaté illustre bien ma pensée martiale et spirituelle :

<< Dans le cadre du combat il distingue trois dimensions, la distance, "Maaï", la cadence, rythme, "Hyoshi", et l'anticipation "Yomi". Si les pratiquants jeunes ont plus de force physique, ils maitrisent moins bien les autres aspects plus subtils. >>

Cela montre bien ma vision des arts martiaux dans la recherche de l'équilibre dans la force du combattant qui trace sa propre pensée philosophique dans le cheminement de Dieu.

La cadence, le rythme, le mouvement, l'énergie sont les éléments qui décrivent le mieux la force et je comprends mieux en quoi la recherche de la force pour un pratiquant des arts martiaux ne peut qu'aboutir à ressentir toute la plénitude et la satisfaction de cette vie.

La Force Suprême, Dieu, crée toute chose et détruit toute chose : elle est à la fois créatrice et destructrice.

La force apporte la satisfaction et abolit la souffrance du corps et de l'esprit d'où cette quète incessante de devenir toujours plus fort face à cette peur de faillir par manque de force avec le temps.

Un malade peut se laisser mourir ou puiser dans sa force vitale pour guérir et les arts martiaux poussent à cultiver cette force, à la ressentir, à la comprendre, à l'exprimer et à l'utiliser soit pour soi-même ou autour de soi.

La force intérieur et la force extérieur sont cultivé par les martiaux depuis des millénaires et la philosophie qui en découle nourrit assez bien les croyances en Dieu, je pense.

A suivre.....

Sulay the dragon Wink
Revenir en haut Aller en bas
bon croyant




Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyMer 22 Avr 2020, 11:57

Sulayman a écrit:
Salut à tous et paix de Dieu sur vous Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 871642

J'ouvre un sujet sur les arts martiaux et leurs philosophies qui se nourrissent dans l'histoire de la sphère religieuse.

Aujourd'hui, l'art martial est devenu un sport qui s'est démocratisé mais il n'y a pas si longtemps que ça, il était transmis de clan en clan selon les traditions culturelles et religieuses des pratiquants.

Ma passion des arts martiaux est né de la découverte dans les films d'action de l'incroyable Bruce Lee, qui a révolutionné toute une génération dont je fais parti.

Je m'arrête là et à vos commentaires, mes amis !

P.S : toute polémique anti-musulmane et anti-chrétienne, ainsi que tout hors-sujet seront strictement supprimés sans aucun appel. Ce sujet est dédié aux passionnés et amateurs dans les arts martiaux.

Respectueusement,
Sulayman Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse 510471374

HORS SUJET MODERÉ PAR SULAY
Revenir en haut Aller en bas
Joanni

Joanni


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyMer 22 Avr 2020, 12:13

Vidéos que je trouve très intéressantes

Arts martiaux et pratique philosophique



Quelle est la PHILOSOPHIE des ARTS MARTIAUX ?

Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
Cyril 84


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyMer 22 Avr 2020, 23:57

Tonton a écrit:
Les arts martiaux ne sont pas qu'asiatiques.

La boxe anglaise est aussi un art martial, qui présente elle aussi certaines valeurs ( auxquelles on adhère ou pas selon ses convictions ). On peut aussi noter les particularités de la lutte suisse. Ou penser à la capoeira.
[...]

La boxe anglaise et la lutte suisse ne sont pas des arts martiaux pour moi.

Concernant la capoeira cela se discute, je suis plus enclin à la considérer comme un art martial.

Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
Cyril 84


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyJeu 23 Avr 2020, 00:12

layyale a écrit:
[...]
@Skander :
Concernant la capoera, c'est vraiment très beau à voir, et j'aime aussi beaucoup l'interdépendance avec la musique, qui rythme le mouvement, ça fait assez cérémonial. C'est vrai que c'est beau mais je ne sais pas si il sert vraiment à titre combatif, faudrait se renseigner.

La capoeira puise ses origines dans les techniques de danse-combat utilisées par les esclaves africains (et leurs descendants) au Brésil.

L'objectif de cet art était ainsi masqué aux yeux des esclavagistes qui y-voyaient une sorte de loisir.

Revenir en haut Aller en bas
Skander
Moderateur
Moderateur



Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyJeu 23 Avr 2020, 11:54

Cyril 84 a écrit:
layyale a écrit:
[...]
@Skander :
Concernant la capoera, c'est vraiment très beau à voir, et j'aime aussi beaucoup l'interdépendance avec la musique, qui rythme le mouvement, ça fait assez cérémonial. C'est vrai que c'est beau mais je ne sais pas si il sert vraiment à titre combatif, faudrait se renseigner.

La capoeira puise ses origines dans les techniques de danse-combat utilisées par les esclaves africains (et leurs descendants) au Brésil.

L'objectif de cet art était ainsi masqué aux yeux des esclavagistes qui y-voyaient une sorte de loisir.



C'est ça, cette pseudo dance était un leurre pour permettre à ces esclaves de s'entraîner au combat et c'était efficace puisque notre soeur Layyale a vu la beauté de cette dance mais pas l'exercice de combat qu'elle renferme, c'était le but.
Revenir en haut Aller en bas
Instant

Instant


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyJeu 23 Avr 2020, 12:17

Les Hui forment une ethnie musulmane chinoise, ils ont développé leur propre qi gonq, analogue aux autres écoles chinoises, pour eux c'est tout à fait une pratique religieuse.
Ils ont  un récipient (aiguière) qui a  une valeur particulière à leurs yeux, car il contenait l'eau de leurs ablutions avant les installations modernes.
Revenir en haut Aller en bas
Instant

Instant


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyJeu 23 Avr 2020, 20:17

Aux Antilles il y a une forme de combat apparenté à la Capoeira, avec des tambours qui accompagnent et qui donnent du punch (pas la boisson Very Happy ) aux combattants.
Avant, les coups pouvaient être mortels comme dans les duels chez nous, et comme dans les disciplines orientales telles que le sabre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyJeu 23 Avr 2020, 20:25

Ce que je connais du qi gong, c'est la pratique bouddhiste  : est-ce  dans le même esprit ?      

Revenir en haut Aller en bas
Instant

Instant


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyVen 24 Avr 2020, 15:10

Les Chinois ne sont pas fixés sur une seule religion, il y a des éléments bouddhistes et des éléments taoïstes, en plus du confucianisme qui est plutôt reservé au domaine social. Ils reconnaisssent aussi le catholicisme (il y a la question des rapports avec le Vatican qui fait problème) et le protestantisme. Comme je le disais les musulmans Hui ont intégré les pratiques type Qi Gong.
On dit "Chinois" mais 90% sont des Han, il y a en plus une cinquantaine d'ethnies minoritaires, dont les musulmans Ouighours qui sont actuellement persécutés et les Hui qui semblent avoir moins de problèmes.
Il faut distinguer les arts internes comme le Qi Gong et les pratiques de combats (kung fu ou wu shu), mais elles reposent sur des bases identiques quant à la conception du corps.
Le Qi Gong étant composé de mouvements lents (parfois de postures immobiles) peut être pratiqué à n'importe quel âge, il n'y a pas besoin de force ou de vitesse,  c'est une forme de méditation en mouvement, on voit des personnes agées pratiquer dans les parcs.

Pour l'aspect bouddhiste on connait le monastère de Shaolin, c'est un maitre bouddhiste qui a enseigné les arts martiaux aux moines pour qu'ils se défendent contre les animaux et les brigands, et pour les maintenir en bonne santé.
Le taoïsme existait depuis longtemps lorsque le bouddhisme est arrivé en Chine, après il est passé au Japon (comme le Chan devenu Zen), il s'est produit une sorte de synthèse des deux mouvements, dans un enterrement par ex on pouvait avoir des religieux des deux communautés qui participaient chacun à leurs rites propres.

Le Qi Gong et les arts martiaux chinois sont reliés à leur spiritualité et leur cosmologie, avec des applications diverses, médecine, disciplines artistiques, divination, alchimie etc
Ainsi les mouvements visent souvent à solliciter tel ou tel méridien d'acupuncture ou tel ou tel organe (mais toujours avec leur vision spéciale différente des conceptions occidentales), il y a d'autres pratiques liées comme les massages qui ont les même buts.
Revenir en haut Aller en bas
Joanni

Joanni


Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse EmptyDim 07 Juin 2020, 13:32

Une question à ceux qui pratique un art martial. Comment vous avez fait avec le confinement et depuis que c'est terminé, vous faîtes comment pour vous entrainez ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty
MessageSujet: Re: Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse   Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les arts martiaux, leurs philosophies et la sphère religieuse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: PARLONS DE NOUS !-
Sauter vers: