Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES. MERCI

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES
-38%
Le deal à ne pas rater :
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
235 € 379 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -85%
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
22.95 €

 

 Le biocide en cours

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyMer 12 Fév 2020, 22:36

12.02.2020

La vie sur terre est en cours d'extermination.

Cette réalité est occultée soit au nom d'un scepticisme aveugle, ou d'un fatalisme criminel, ou encore par l'idée que nous n'en sommes pas responsable= c'est pas moi, c'est l'autre.

Mais qui est prêt à changer? Vraiment? Qui est prêt à changer sa vie, à se mobiliser?

Nous en sommes à chercher des petites solutions pour se donner bonne conscience et surtout ne rien changer. Green washing!!

A se battre pour préserver son petit pré carré inchangé. A se disputer pour savoir qui comprend le mieux la parole de dieu... A élire des populistes attiseurs de haine.

Le black friday fait recette, les ventes de clim explosent en période de canicule, certains font des réserves de pailles en plastique et ralent qu'on les interdise car c'est tellement pratique...

Passer la limitation de la vitesse sur les routes à 80km/h a bien plus mobilisé que n'importe quel sujet écolo. La vente des SUV explose....

Jusqu'où nous sommes prêts à aller?


Dernière édition par *Encelade* le Mer 12 Fév 2020, 22:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyMer 12 Fév 2020, 22:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyMer 12 Fév 2020, 22:38

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyMer 12 Fév 2020, 22:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
badrr




Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyJeu 13 Fév 2020, 10:15

*Encelade* a écrit:
12.02.2020

La vie sur terre est en cours d'extermination.

Cette réalité est occultée soit au nom d'un scepticisme aveugle, ou d'un fatalisme criminel, ou encore par l'idée que nous n'en sommes pas responsable= c'est pas moi, c'est l'autre.

Mais qui est prêt à changer? Vraiment? Qui est prêt à changer sa vie, à se mobiliser?

Nous en sommes à chercher des petites solutions pour se donner bonne conscience et surtout ne rien changer. Green washing!!

A se battre pour préserver son petit pré carré inchangé. A se disputer pour savoir qui comprend le mieux la parole de dieu... A élire des populistes attiseurs de haine.

Le black friday fait recette, les ventes de clim explosent en période de canicule, certains font des réserves de pailles en plastique et ralent qu'on les interdise car c'est tellement pratique...

Passer la limitation de la vitesse sur les routes à 80km/h a bien plus mobilisé que n'importe quel sujet écolo. La vente des SUV explose....

Jusqu'où nous sommes prêts à aller?

Il est peut être temps de changer de paradigme . Mais il est improbable que les individus sacrifient leurs conforts immédiats sans que l'état ne se montre pas capable de changer sa ligne de Conduite visà vis des profits .

Le capitalisme se montre t il meilleur que le communisme ?


*Encelade* a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mince j'ai mis du temps à comprendre la photo .
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyJeu 13 Fév 2020, 11:22

Préambule:
Je ne fais la lecon à personne. Je ne montre personne du doigt. je suis moi même une part du problème.
(la video d'Aurélien Barrau que j'ai posté dans la secttion vidéo pose très bien les choses et j'encourage chacun à prendre 1h de son temps pour écouter, et y réfléchir)

Citation :
Exactement, puis on se rend compte qu'on est seul ou à peu près à penser ainsi.
Mais est-ce que les gens se rendent compte? N'est-on pas en train de leur [......]?
Outre quelques média, est ce que la plus grande menace depuis que l'humanité existe fait chaque jour la une?-----> NON.
Une perte de point de croissance est encore présenté comme une catastrophe. L'émergence d'un nouveau virus fait plus peur qu'un cataclysme en court.
Les pubs pour les voitures sont toujours plus nombreuses avec comme argument de vente: c'est plus écolo qu'avant donc vous pouvez y aller, vous aurez bonne conscience tout en ne changeant rien à votre vie.

Citation :
Et que si une conscience lente et prudente surgit en Europe, ailleurs  c'est le jemenfoutisme général.

Le plus grand pays émergent du monde, la Chine, s'en fout, tout comme l'Inde, tout comme l'Australie, pourtant ravagée par des mois d'incendies.
Le plus grand consommateur pollueur du monde plébiscite un président qui déclare que l'écologie est une arnaque, qui va ouvrir l'Alaska à l'exploitation du gaz de schiste, qui ouvre la chasse aux ours et aux grizzli, qui instaure un gouvernement fasciste avec la bénédiction du parti républicain.
L'europe a externalisé sa production en chine, en inde et aujourd'hui en afrique. Mais qui consomme? Je ne suis pas d'accord de placer la chine en coupable qui ne fait que produire pour nous et tenter d'atteindre notre standart de vie.
L'europe fait quoi concrêtement? Du green-washing à la marge, mais continue de consommer et à se servir du PIB comme maitre étalon. Ce n'est que de la poudre aux yeux.
Est ce que l'europe est prête a changer son standart de vie?
Le canada... trudeau signe pour placer son pays en urgence écologique et deux jours après signe pour la construction d'un pipe-line.
Même ceux qui prêtent aujourd'hui l'oreille à l'urgence écologique, n'ont que des mots et des intentions qui ne passent jamais la barrière des actes.
Citation :
Pendant ce temps les guerres se multiplient au lieu qu'on utilise notre  énergie vitale pour sauver la planète.

Et comme tu le dis,  sur le forum on s'occupe uniquement  à savoir qui comprend Dieu le mieux.

Ce qui permet d'éviter de regarder la situation en face, d'oublier....
Et ce qui a pour effet pernicieux de dresser les gens les uns contre les autres au lieu de se sentir solidaire.

Et lorsque j'essaie d'encourager les chrétiens et les musulmans à se respecter,  ou bien lorsque je proteste contre les sujets haineux, il y a toujours un imbécile pour me demander quand je vais mettre le voile.
C'est ça.
Quand on voit comment des micro différences culturelles peuvent suffire au rejet et à la haine, comment imaginer que nous puissions nous unir pour les être vivants qui sont morts et meurent en masse?
Quand notre bêtise va conduire des être humains a migrer pour ne pas mourir, comment ne pas imaginer l'accroissement du rejet?
Quand quelques millions de réfugiés provoquent la mise aux pouvoirs de gouvernent fascites, que va-t-il se passer quand cela sera des centaines de milions qui seront contraints de fuir les zones devenues invivables pour eux?

Citation :
Il est peut être temps de changer de paradigme . Mais il est improbable que les individus sacrifient leurs conforts immédiats sans que l'état ne se montre pas capable de changer sa ligne de Conduite visà vis des profits
Oui il est question de liberté!
Mais avons-nous la liberté de tuer, de violer, de torturer? Non alors pourquoi exiger la liberté de sacager l'avenir? La liberté de tuer des animaux, des milieux en masse?
Il faut contraindre.
Et oui, il faut surtout changer de paradigme économique et pour le faire il faudra de la solidarité pour ne laisser personne sur le carreau.
Citation :
Le capitalisme se montre t il meilleur que le communisme ?
En nombre de mort... clairement non... juste que ces morts ne sont pas reconnus comme tel.
Mais le communisme ne fait pas mieux en matière d'écologie... une usine gérée par ses employés et humaine qui rejette des produits toxiques dans l'environnement ne fait pas mieux.

Le capitalisme porte la notion de croissance illimitée, sans frein. Dans un monde aux ressources limitées, c'est en soi aberrant. Irrationnel.
Donc oui en cela le capitalisme est un problème en lui même.

Et tant qu'une perte de croissance sera présenté comme une catastrophe, et un gain comme une bonne nouvelle, nous allons vers un suicide collectif.

Ex= les emballages plastiques... qui tuent clairement la vie.
Les solutions sont pensées en gardant le même paradigme.
"Remplacer le plastique par du verre ne serait pas bon, car étant plus lourd à transporter, son empreinte carbonne serait pire."
Les lobby du plastique brandissent l'argument partout, et on leur tend l'oreille.
Mais à aucun moment, il n'est remis en cause la quantité d'emballage consommé, la centralisation des lieux de production, le mode de circulation des biens.
Comme si il ne fallait rien changer, et juste substituer un emballages par un autre. Comme si on était pas capable de réfléchir globalement au problème.
La production de verre est également limitée... même le sable va finir par manquer, et ca personne ne semble le comprendre.

Et tout le monde se renvoit la balle... c'est pas moi c'est l'autre... c'est pas l'avion, mais le bateau.. c'est pas la voiture mais l'avion... c'est pas les US, c'est la chine... c'est pas la chine, c'est l'afrique (qui est la moins responsable de toute, mais comme ce sont les derniers à accomplir leur transition démographique... c'est facile de les pointer)

Le probleme c'est nous. Nous tous.
Revenir en haut Aller en bas
badrr




Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyJeu 13 Fév 2020, 11:45


encelade a écrit:
Le probleme c'est nous. Nous tous.
Justement c'est quoi le "Nous" ?

Où s'arrête ce "nous" où commence ce "nous" , qui sont ces "Nous" ?

Il y a un Moment déjà qu'il n' y a plus de "nous" mais un Ensemble de "moi" que l'on maquille en "nous" à travers des "Vous" .

Le fait est que nous n'arrivons pas à anticiper et à prendre conscience de ce qui nous parait plus lointain . Le monde est en pleine inertie , et on préfère maquiller des symptômes afin de se convaincre que l'on contrôle la Situation . Mais la Situation n'est plus contrôlée , Nicola Hulot a démissionné .

Les états peuvent ils se montrer autoritaire vis à vis du véritable pouvoir executif , qui ne se trouve pas à l'élysée ?
Il n' y a qu'à voir la réaction du peuple sur la question des migrants pour comprendre qu'il n' y a pas de nous et il n' y a qu'à voir la surmédiatisation de Carlos pour comprendre qu'il n'est question que de "moi" .
L'exemple du mediator est frappant , combien se sont battus et combien se sont ou se sentent concernés ?

Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyJeu 13 Fév 2020, 12:06

Il y a quelques années en face de chez moi, il y avait une friche entourée de haies bocagères.
Un promoteur l'a acheté pour en faire de lots constructibles. Une bonne partie des haies ont été ravagées.

J'avais pris l'habitude de balader mes 2 chiens dans la friche, pour qu'ils puissent courir.

Un jour, en y allant, j'ai vu les traces d'un tracteur dans les hautes herbes... en rentrant ma fille m'a dit que dans la journée, un tracteur était venu arroser la prairie. Alors j'ai été sur mon balcon et là j'ai bien vu les sillons des roues... et j'ai vite compris que ce n'était pas de l'eau qui avait été déversée. le soir, j'ai vu le jeune chat que nous venions de recueillir, les poils poisseux, en train de se lècher frénétiquement.

Le lendemain, la plus vieille chienne a fait une crise d'épilepsie, comme elle ne revenait pas à elle, je l'ai portée jusqu'au vétérinaire, qui m'a demandé si il n"y avait pas eu des produits chimiques déversés près de chez moi.... j'ai tout de suite pensée à la balade... puis je suis rentrée pour constater que mon autre chienne avait une diarrhée monstrueuse. Le jeune chat miaulait désespérément puis a disparu avant que je puisse l'emmener chez le vétérinaire.

La vieille chienne, déjà malade, est morte. La jeune s'est remise après des jours de diarrhées intenses. Le jeune chat est mort (on a retrouvé son cadavre plusieurs semaines après). Seul le vieux chat qui dort toute la journée dans la maison n'a rien eu.

A la demande du vétérinaire, j'ai contacté la mairie pour connaitre l'identité du propriétaire, et le contacter pour connaitre quel produit avait été déversé.
La mairie à l'écoute de mon histoire, a tout d'abord monté le ton: le propriétaire est libre de faire ce qu'il veut sur son terrain... mais il a finit par me donner les coordonnées.
Le propriètaire était très gêné... et m'a transmis les références du produit: Round up (sans surprise!) (vous savez le truc inoffensif dont il y avait la pub dans ma jeunesse, où rex ne risquait rien car sans danger.... dont l'entreprise bien connu a été condamné pour pub mensongère depuis... tout en continuant à vendre à grande échelle, rendant les agriculteurs dépendants de lui, comme si on ne savait pas cultiver avant son invention)

Alors certes, mes animaux n'avaient rien à faire dans ce terrain... mais j'ai pu constater qu'une partie avait atteint mon jardin... et qu'en est-il des milliers d'animaux sauvage qui vivaient là? Insectes, rongeurs, oiseaux, reptiles..... De quel droit pouvaient-il être exterminé? En était-il propriètaire? Et s'il l'était, cela lui donnait-il le droit de les empoisonner ainsi?

Ensuite, ce terrain destiné à la construction a été fauché 2 fois par an... et le propriètaire n'a plus utilisé de round up... il ne réalisait pas jusque là la gravite de son geste. Ce n'était qu'un bien qui allait lui rapporter gros. Je n'ai pas eu besoin d'engager d'action contre lui. Je l'ai tout de suite assuré que mon intention n'était pas celle là... mais pour autant il a changé sa manière d'agir, quand il a réalisé.

nous vivons tous sur un cimetière géant... mais c'est à nous... on fait ce qu'on veut, on est libre après tout!


badrr a écrit:

encelade a écrit:
Le probleme c'est nous. Nous tous.
Justement c'est quoi le "Nous" ?

Où s'arrête ce "nous" où commence ce "nous" , qui sont ces "Nous" ?

Il y a un Moment déjà qu'il n' y a plus de "nous" mais un Ensemble de "moi" que l'on maquille en "nous" à travers des "Vous" .

Le fait est que nous n'arrivons pas à anticiper et à prendre conscience de ce qui nous parait plus lointain . Le monde est en pleine inertie , et on préfère maquiller des symptômes afin de se convaincre que l'on contrôle la Situation . Mais la Situation n'est plus contrôlée , Nicola Hulot a démissionné .

Les états peuvent ils se montrer autoritaire vis à vis du véritable pouvoir executif , qui ne se trouve pas à l'élysée ?
Il n' y a qu'à voir la réaction du peuple sur la question des migrants pour comprendre qu'il n' y a pas de nous et il n' y a qu'à voir la surmédiatisation de Carlos pour comprendre qu'il n'est question que de "moi" .
L'exemple du mediator est frappant , combien se sont battus et combien se sont ou se sentent concernés ?

Oui, le nous est un ensemble de "moi"

La situation n'est plus contrôlable car on le veut bien aussi. C'est pratique de se déresponsabiliser.
Ce n'est plus les gouvernements qui gouvernent car on laisse faire aussi!

Barrau a exprimé clairement ce que je pense depuis longtemps.

Les réalités économiques........ ces fameuses réalités économiques dont on nous rabat les oreilles et qui nous lient les mains, et empechent toute action.

Ce ne sont pas des réalités économiques, mais des CONVENTIONS économiques.

Les seules réalités, c'est la vie qui meurt et la planête qui se réchauffe... elles sont là les réalités.

L'argent, les dettes, les systèmes financiers ne sont que des conventions entre humains, qui n'ont rien d'intangibles, et qui peuvent être annihilées en claquant des doigts. Il suffit de le vouloir et de l'imaginer possible.

Nous manquons cruellement d'imagination, et nous sommes des moutons qui acceptons notre sort comme si nous n'y pouvions rien.

Rien n'empeche aux gouvernements de repredrent la main.... de changer les règles du jeu. Seul le manque d'ambition et de courage l'empeche... et c'est pour cela qu'a démissionné Hulot.

"Nous" sommes résignés... alignés vers l'abattoir... sans révolte.


Jusqu'où sommes nous prêt à aller? autant dans la résignation, que dans la révolte?
Revenir en haut Aller en bas
badrr




Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyJeu 13 Fév 2020, 12:38

encelade a écrit:
"Nous" sommes résignés... alignés vers l'abattoir... sans révolte.


Jusqu'où sommes nous prêt à aller? autant dans la résignation, que dans la révolte?
Il n' y a pas de révolte car il n' y a aucune douleur .
Comment ressentir la douleur alors que tout notre environnement nous dirige à ne pas ressentir cette douleur et à ne ressentir comme seul douleur l'incofort .

En plus on voit bien qu'il n' y a aucune solidarité et qu'il suffit d'un discours pour qu'il y ait encore plus de désolidarisation . Il ne peut y avoir révolte sans prise de conscience et sans solidarité .
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyJeu 13 Fév 2020, 13:13

badrr a écrit:
encelade a écrit:
"Nous" sommes résignés... alignés vers l'abattoir... sans révolte.

Jusqu'où sommes nous prêt à aller? autant dans la résignation, que dans la révolte?
Il n' y a pas de révolte car il n' y a aucune douleur .
Comment ressentir la douleur alors que tout notre environnement nous dirige à ne pas ressentir cette douleur et à ne ressentir comme seul douleur l'incofort .

En plus on voit bien qu'il n' y a aucune solidarité et qu'il suffit d'un discours pour qu'il y ait encore plus de désolidarisation . Il ne peut y avoir révolte sans prise de conscience et sans solidarité .

Oui...
quand il fait chaud on s'achete une clim.

La douleur, c'est pas dans nos pays qu'elle arrive en premier. sauf ponctuellement, avec les catastrophes climatiques... mais y a toujours des voix pour emepcher de faire le lien entre les causes et les conséquences.
Les négateurs ont encore pignon sur rue.

Quand des villages entiers n'ont plus d'eau au robinet, il y a douleur.
Quand des milions de migrants traversent la méditerranée, il y a douleur.
Quand des millions de gens meurent de la pollution, il y a douleur.
Quand les prix de la nourriture flambent, il y a douleur.

Mais il n'y a pas de lien faits... et tout est fait pour que les gens restent dans le flou quant aux causes.

Les négateurs ont plus que pignon sur rue.

Il y a déficit d'information!

Car en l'état, même quand dans notre pays on souffrira plus directement de l'effondrement de la vie, on ne fera pas encore le lien entre cette douleur et les comportements.

Ex: la 5g.... est ce qu'il a information sur les conséquences de son adoption? Est ce qu'on l'explique? Est ce qu'il y a ne serait-ce qu'un semblant de débat sur cette question?
C'est pourtant un truc que tout le monde va utiliser, et dont tout le monde va subir les conséquences...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A combien d'amende a été condamné Monsanto pour sa pub mensongère?

15 000 €...

Une pub qui a menti... et qui porte atteinte à la pérennité de la vie sur terre.

Les agriculteurs adeptes de l'intensif, en sont encore à se battre pour conserver le droit de l'utiliser.

Cancérogène probable sur l'homme... et CERTAIN sur l'animal... mais indispensable d'après eux. Tuer la vie c'est pas grave! Et si on est pas d'accord avec eux, on fait de l'agribashing, on est des méchants!

Les producteurs de semences expliquent que si ils ne l'utilisent pas ils ne vont pas pouvoir respecter les conventions, les normes...

Des conventions sont plus importantes que la vie.

L'homme est irrationnel....... certes...
Revenir en haut Aller en bas
badrr




Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyJeu 13 Fév 2020, 13:15

encelade a écrit:
La douleur, c'est pas dans nos pays qu'elle arrive en premier. sauf ponctuellement, avec les catastrophes climatiques... mais y a toujours des voix pour emepcher de faire le lien entre les causes et les conséquences.
Les négateurs ont encore pignon sur rue.

Quand des villages entiers n'ont plus d'eau au robinet, il y a douleur.
Quand des milions de migrants traversent la méditerranée, il y a douleur.
Quand des millions de gens meurent de la pollution, il y a douleur.
Quand les prix de la nourriture flambent, il y a douleur.

Ces gens ne sont pas considérés comme humain ils sont un poids . Ces gens lorsqu'ils ressentent la douleur fuient cette douleur en espérant . Mais une autre douleur leur apprend que le monde est amoral .

Le problème c'est que ce ne sont pas ces pays qui peuvent changer le paradigme , ils n'ont aucun poids et sont inclus dans un rapport dominant/dominé . Les dominés sont les premiers à ressentir mais ils sont les derniers à récolter . La nature nous montre bien que ce sont toujours les plus faibles qui y passent .

Le dominant lui n'en a rien à faire , son chat , son chien , son poisson , son smartphone ou son automobile sont lui sont bien plus précieux .
Il n'est pas encore arrivé le temps où l'on aura honte de s'habiller en croco ou avec des sacs horribles . Il n' y a qu'à voir ce qui est snapé et la fierté d'être sapé comme jamais .

Il faut dire que nous sommes habitués à se donner une bonne conscience tout en agissant de façon inhumaine , cela a été hier et sans révolte .
Il est difficile de changer des habitudes , nos enfants sans doute si on les habitue à  voir les choses différemment .

encelade a écrit:
Il y a déficit d'information!
Même l'information est soumise à la tyrannie de la plèbe et de ces conventions économiques . Les médias ont comme objectif de vendre et de créer des buzz , de faire toujours plus d'audimat ...
Les articles universitaires et scientifiques on s'en fiche carrément , vu qu'il n'est plus utile de "connaitre" ou de chercher "à connaitre" pour être fier . Le foot , la chanson , le cinéma , la télé-réalité ... c'est là où l'on découvre la notoriété .

encelade a écrit:
Car en l'état, même quand dans notre pays on souffrira plus directement de l'effondrement de la vie, on ne fera pas encore le lien entre cette douleur et les comportements.

Ex: la 5g.... est ce qu'il a information sur les conséquences de son adoption? Est ce qu'on l'explique? Est ce qu'il y a ne serait-ce qu'un semblant de débat sur cette question?
C'est pourtant un truc que tout le monde va utiliser, et dont tout le monde va subir les conséquences...
La 5G ? C'est le truc chinois ? Lol

Je n'ai même pas de smartphone et j'ai du vraiment du mal avec la high tech . Tu sais que partout où je vais on se moque de moi ? Même mon patron s'est moqué .
Il devient honteux de ne pas suivre le mouv' , on se moque de celui qui ne suit pas le mouv' .
D'un point de vue biologique , nous traitons les informations par priorité de douleur . Nous ressentons la douleur la plus forte . Aujourd'hui quelle est la plus forte douleur ?


*Encelade* a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A combien d'amende a été condamné Monsanto pour sa pub mensongère?

15 000 €...

Une pub qui a menti... et qui porte atteinte à la pérennité de la vie sur terre.

Les agriculteurs adeptes de l'intensif, en sont encore à se battre pour conserver le droit de l'utiliser.

Cancérogène probable sur l'homme... et CERTAIN sur l'animal... mais indispensable d'après eux. Tuer la vie c'est pas grave! Et si on est pas d'accord avec eux, on fait de l'agribashing, on est des méchants!

Les producteurs de semences expliquent que si ils ne l'utilisent pas ils ne vont pas pouvoir respecter les conventions, les normes...

Des conventions sont plus importantes que la vie.

L'homme est irrationnel....... certes...

C'est avec des trucs comme ça que l'on désespère . Mais à force je pense qu'il y aura une terrible révolte ...
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyJeu 13 Fév 2020, 13:38

badrr a écrit:

La 5G ? C'est le truc chinois ? Lol

Je n'ai même pas de smartphone et j'ai du vraiment du mal avec la high tech . Tu sais que partout où je vais on se moque de moi ? Même mon patron s'est moqué .
Il devient honteux de ne pas suivre le mouv' , on se moque de celui qui ne suit pas le mouv' .
D'un point de vue biologique , nous traitons les informations par priorité de douleur . Nous ressentons la douleur la plus forte . Aujourd'hui quelle est la plus forte douleur ?

woooooow.... mon héroos! tu n'as pas de smartphone!!!


j'en ai un!... et le pire c'est que je "dois" l'utiliser au taf... pour le gps, pour les mails avec medecins, pharmacies, pour les dossiers de soins... même les ordonnances sont numérisées. On prend en photo les ordo, les protocoles pour les intégrer dans les dossiers, les plaies... on va même faire de la télémedecine, ils vont nous "obliger" à nous équiper, pour répondre au désert médicaux.... je ne peux plus aujourd'hui travailler sans. (on a des sanctions si on resiste à la numérisation)

Mais c'est vrai, il faut que la honte change de camp.

Mon père m'appelait "brigite bardot" quand j'étais gosse à cause de ma fixette sur le sort des animaux (bon le hic c'est ses positions racistes, mais c'était pas pour ça! promis!)... On se foutait de moi sans arrêt.
Revenir en haut Aller en bas
badrr




Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyJeu 13 Fév 2020, 14:26

encelade a écrit:
tu n'as pas de smartphone!!!
J'en ai eu un . Ma mère me l'a offert car elle en avait marre que je lui foute la honte . Elle voulait que j'entre dans le XXi siècle .
Il s'est cassé et comme je déteste les écrans tactiles je n'ai jamais eu l'intention de m'en reprendre un autre .

Mais bon , je n'ai encore croisé personne qui ne se soit pas moqué de moi . snirf .

C'est comme dans un film où Sean connery répond à un jeune que les gens sont idiots en prenant l'exemple des chaussettes . Il demande pourquoi mettons nous nos chaussettes avec le pli à l'intérieur et non vers l'extérieur . Mettre les chaussettes avec le pli vers l'extérieur est bien plus confortable que le fait de montrer l'absence de défaut .

Nous préférons donc sacrifier notre confort pour masquer nos défauts .  

encelade a écrit:
Mon père m'appelait "brigite bardot"
Mon père m'a souvent appelé 7mar , en me disant qu'ils sont bien plus intelligent que moi . C'est une façon de me faire comprendre que les animaux ne sont pas des sous êtres et que l'homme peut se montrer bien moins évolué .
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

Thedjezeyri14


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyJeu 13 Fév 2020, 14:42

badrr a écrit:

encelade a écrit:
Mon père m'appelait "brigite bardot"
Mon père m'a souvent appelé 7mar , en me disant qu'ils sont bien plus intelligent que moi . C'est une façon de me faire comprendre que les animaux ne sont pas des sous êtres et que l'homme peut se montrer bien moins évolué .

Mon père aussi m'appelait 7mar mais , c'est tout simplement parcequ'il n'a pas envie de développer un argument loll

Aufait c'est quoi au juste l'effet secondaire sur l'environement du 5g? Parceque je risque d'en avoir un bientôt .
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyJeu 13 Fév 2020, 14:52

7mar.... j'ai du chercher!

j'avais adoré un livre quand j'étais enfant "les mémoires d'un âne"... de la comtesse de ségur.


j'ai résisté longtemps au smartphone... mais quand mon tel a rendu l'âme... j'en ai pris un.

Pour en revenir, à la douleur... je pense que notre empathie peut nous sauver. Si il y a une petite chance elle est là... Il faut montrer et montrer inlassablement ces douleurs. Il faut que cela deviennent le sujet numéro un.

Il faut que la honte change de camp.

Comme disait Aurélien Barrau... c'est quand même la loose totale de se faire une croisière en yatch à Saint-barth!!! Comment peut on désirer des choses aussi ringardes! ou comment peut on aimer ou admirer un dirigeant pollueur, qui brisent des vies?

L'autre jour il y avait un reportage sur le tourisme arctique... où les participants expliquaient qu'ils voulaient voir la banquise, les glaciers avant que tout cela disparaisse... et en participant à la disparition du coup!

Mes enfants ont trouvé ça nul mais nul à un point... des débiles absolus à leurs yeux.

La honte doit changer de camp.


la 5g?

Si tu peux écouter dans la video, c'est à 25min25....
3 fois plus de conso d'énergie, des milliards de smartphone à produire, grave problème de cybersécurité....

Pour quoi?

Il faut réduire drastiquement notre impact... et nous allons l'augmenter drastiquement... pour quoi? ca va t  il nous rendre plus heureux? Plus riche? Moins malade? Non rien, mais cela va précipiter la mort de la vie... pour....?
Revenir en haut Aller en bas
badrr




Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyJeu 13 Fév 2020, 15:26

*Encelade* a écrit:
7mar.... j'ai du chercher!


j'avais adoré un livre quand j'étais enfant "les mémoires d'un âne"... de la comtesse de ségur.


j'ai résisté longtemps au smartphone... mais quand mon tel a rendu l'âme... j'en ai pris un.

Pour en revenir, à la douleur... je pense que notre empathie peut nous sauver. Si il y a une petite chance elle est là... Il faut montrer et montrer inlassablement ces douleurs. Il faut que cela deviennent le sujet numéro un.

Il faut que la honte change de camp.

Comme disait Aurélien Barrau... c'est quand même la loose totale de se faire une croisière en yatch à Saint-barth!!! Comment peut on désirer des choses aussi ringardes! ou comment peut on aimer ou admirer un dirigeant pollueur, qui brisent des vies?


L'autre jour il y avait un reportage sur le tourisme arctique... où les participants expliquaient qu'ils voulaient voir la banquise, les glaciers avant que tout cela disparaisse... et en participant à la disparition du coup!

Mes enfants ont trouvé ça nul mais nul à un point... des débiles absolus à leurs yeux.

La honte doit changer de camp.


Il y a une prise de conscience , bien que le processus soit trop lent . Nos enfants sont de plus en plus sensibles à la question . Mais comment sensibiliser au droit des animaux et de la terre alors que nos sociétés sont encore pleines de discriminations entre humains ?

Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyJeu 13 Fév 2020, 15:37

badrr a écrit:
Il y a une prise de conscience , bien que le processus soit trop lent . Nos enfants sont de plus en plus sensibles à la question . Mais comment sensibiliser au droit des animaux et de la terre alors que nos sociétés sont encore pleines de discriminations entre humains ?

On peut prendre le problème à l'envers...

si les animaux ont des droits, si ils sont respectés, et qu'on ne peut en disposer à sa guise... nécessairement l'asservissement des hommes serait d'autant plus aberrant.


D'ailleurs, historiquement c'est ainsi que cela a du se produire...

Les 1ers asservissements ont eu lieu envers les animaux, quand il y a eu appropriation, ce qui a ouvert le champ à la notion de supériorité d'un être sur un autre...

Dans les cultures dite primitives, tous les vivants sont doués d'une même sensibilité, humains et non-humains. Pour s'approprier des animaux, il a fallu nier leur intériorité, et leur valeur intrinsèque.... ce qui a ouvert la possibilité de le nier aussi pour certains humains....
La culture occidentale a longtemps nié l'humanité même des peuples africains, ils pouvaient le faire car ils avaient déja nié la sensibilité des non-humains.

On peut s'en défendre aujourd'hui, mais c'est ce qui est à l'oeuvre quand on dresse des murs et qu'on refuse l'hospitalité à ceux qui souffrent. Nous valons mieux qu'eux...
Revenir en haut Aller en bas
badrr




Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyJeu 13 Fév 2020, 16:59

*Encelade* a écrit:
badrr a écrit:


Il y a une prise de conscience , bien que le processus soit trop lent . Nos enfants sont de plus en plus sensibles à la question . Mais comment sensibiliser au droit des animaux et de la terre alors que nos sociétés sont encore pleines de discriminations entre humains ?


On peut prendre le problème à l'envers...

si les animaux ont des droits, si ils sont respectés, et qu'on ne peut en disposer à sa guise... nécessairement l'asservissement des hommes serait d'autant plus aberrant.

C'est pas faux , surtout que j'ai l'impression que l'on est plus sensible à la maltraitance animale qu'à la maltraitance humaine .

Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyVen 21 Fév 2020, 00:13

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dans une tribune, mille scientifiques appellent à la désobéissance civile face à l'urgence climatique


encore....
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyVen 21 Fév 2020, 08:45

La fin des temps serra-telle dictée par Dieu ou le fait de la connerie des hommes ?
Ce n'est pas parce qu'on né dans un pays pauvre ou pays riche qu'il faut planter sa merde et attendre que son voisin la nétoie parce qu'on trouve ce genre de travail impur et qu'on refuse de nettoyer chez sois et devant chez soi.

Si je ne nettoie pas la cuvette de mes WC il est normal que je fasse (je suis poli) à coté.
Et que cela gène mon voisin.
Qui oblige une entrée d'un HLM a devenir un cloaque ?
Ceux qui y habite car ils compte sur leur voisin sans rien faire eux mêmes.

Voter écolo cela à un coût !
Voter pour la pollution cela est gratis.
Si on veut l'écolo gratuite on fait en sorte d'éduquer, former les êtres humains à le devenir.

Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyVen 21 Fév 2020, 11:31

Sur le site de franceinfo à titre d'exemple.

On trouve cet article de cet appel des scientifiques... mais il faut un peu fouiller.

Les sujets du jour sont:
L'affaire griveaux....
le coronavirus
la réforme des retraites
Piotr Pavlenski
elections municipales.



Une menace immense pour la vie de milliards de personnes n'est pas en Une...


et encore il ne s'agit QUE du réchauffement climatique... même pas de l'anéantissement de la vie dont le réchauffement climatique n'est qu'en partie responsable. L'extermination de la vie sur terre n'est même pas un sujet... où parfois en 10eme page.


mais quand on met le sujet sur la table... tout le monde est d'accord ou presque: "si si c'est important, hein... d'ailleurs j'ai vu mon voisin qui a jeté des papiers dans la rue!"


Qui est prêt à se lever réellement?...
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyVen 21 Fév 2020, 12:05

*Encelade* a écrit:
Sur le site de franceinfo à titre d'exemple.

On trouve cet article de cet appel des scientifiques... mais il faut un peu fouiller.

Les sujets du jour sont:
L'affaire griveaux....
le coronavirus
la réforme des retraites
Piotr Pavlenski
elections municipales.



Une menace immense pour la vie de milliards de personnes n'est pas en Une...


et encore il ne s'agit QUE du réchauffement climatique... même pas de l'anéantissement de la vie dont le réchauffement climatique n'est qu'en partie responsable. L'extermination de la vie sur terre n'est même pas un sujet... où parfois en 10eme page.


mais quand on met le sujet sur la table... tout le monde est d'accord ou presque: "si si c'est important, hein... d'ailleurs j'ai vu mon voisin qui a jeté des papiers dans la rue!"


Qui est prêt à se lever réellement?...


OUI ! Pour l'écologie et le mieux être des hommes et des femmes qui composent l'humanité.
Mais de grâce chiffrons ce que cela va nous couter qu'on sache une fois pour toute ou nous voulons aller et comment y aller sans laisser personnes sur le bord du chemin.
Pourquoi vote-t-on pour des dictateur financier, politique, religieux et ensuite on râle des conséquences .
Tout le monde veut mieux vivre mais tout le monde se fout de son voisin voila la triste situation dans laquelle nous vivons actuellement.

On veut bien être écolo, bien manger , bien s'instruire mais actuellement ce ne sont que des mots pour ce faire élire et avoir une bonne place , une bonne retraite, et ce pavaner .
Notre planète est sale , mais qui l'a salit ?
Qui va déposer chez son voisin africain ses propres déchets industriels ?
Qui fournit des armes aux dictateurs ?

Le gaulois que nous somme en France a bien choisit sont emblème :" LE COQ" c'est le seul animal qui chante les pieds dans la fiente ( pour ester poli)
Revenir en haut Aller en bas
badrr




Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyVen 21 Fév 2020, 12:15

A force d'alarmer , n' y a t il pas un risque de banalisation ?

Y a t il réellement un apport productif des médias ?

Le déclic Gilet jaune , la gronde des citoyens Suite à la réforme des retraites ...ont tous un Point commun , le Porte monnaie . L'écologie demande bien plus , elle demande des sacrifices or qui est prêt à sacrifier son bien être ?

Eudémonisme , heudonisme , utilitarisme , positivisme , confort , il en a fallu du temps pour établir une morale , un sens et un objectif . On ne peut détruire tout ces fondements .


Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyVen 21 Fév 2020, 13:26

badrr a écrit:
A force d'alarmer , n' y a t il pas un risque de banalisation ?

Plus qu'un risque, je pense que c'est déjà le cas.

Même au delà de la banalisation, on est dans le fatalisme. et du coup, la relativisation.
Citation :

Y a t il réellement un apport productif des médias ?

Tout dépend si on est dans le pragmatisme ou la théorie.

Théoriquement, les média sont l'élement indispensable pour la diffusion de l'info et la mise en commun des forces.

En pratique, trop d'infos tuent l'info. et nous sommes aujourd'hui ensevelis.
Citation :

Le déclic Gilet jaune , la gronde des citoyens Suite à la réforme des retraites ...ont tous un Point commun , le Porte monnaie . L'écologie demande bien plus , elle demande des sacrifices or qui est prêt à sacrifier son bien être ?

effectivement tout est là.

et c'est là je pense que l'idéologie et la propagande "libérale" a gagné... pour le moment peut-être.

Dans notre modèle, où le but est de travailler, de produire toujours plus pour gagner en confort, oui, diminuer la production, c'est diminuer son confort.

c'est une belle arnaque!

Cela nous rend-t-il réellement plus heureux? Vit-on mieux? Est-on plus heureux derrière nos ordinateurs, fatigués, oppressés par notre travail et les injonctions permanentes qu'impliquent l'ultra connection? Est ce que nos achats nous rendent plus heureux? Est ce qu'avoir 30 t-shirt au lieu de 3 nous contente réellement? Est ce qu'on est vraiment plus heureux avec toute notre technologie face à un espace sans plus aucun autre être vivant?

Manger des gelules ou un plat partagé entre des personnes qui vont bien? c'est quoi qui nous fait du bien?

Si nous avions sous les yeux les conséquences de notre action: les fumées de usines qui produisent nos achats... les miséreux qui les fabriquent pour nous.... la désolation d'un milieu exploité jusqu'à la corde, où serait notre confort?

Notre confort est un [......]. Une drogue... un mirage qui conduit à ne pouvoir s'en passer jusqu'à la destruction.

Est ce qu'un drogué perdrait à se libérer de sa drogue?
Citation :

Eudémonisme , heudonisme , utilitarisme , positivisme , confort , il en a fallu du temps pour établir une morale , un sens et un objectif . On ne peut détruire tout ces fondements .


je ne pense pas qu'il s'agisse de les détruire au contraire... mais de lever le voile qui déforme la vue.


Pourquoi le chef Almir Narayamoga, qui a étudié dans les universités occidentales, qui a gouté à la technologie, pourquoi refuse-t-il ce confort à son peuple, en luttant contre la déforestation et l'industrialisation de la forêt?
Revenir en haut Aller en bas
badrr




Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyVen 21 Fév 2020, 15:06

@encelade

Je pense que tout est dit et que la majorité le sait .

Mais le bonheur est un objectif , et aujourd'hui tout doit être dans la rapidité et la précipitation . Nous voulons tout mais tout de Suite .

Tu disais que le discours d'un retour à la spiritualité se faisait de plus en plus entendre . J'ai la même Impression , tout les penseurs le disent et l'affirment . Il y a un besoin de spiritualité , de prendre du temps et de contempler .

On devrait faire des Cours de botaniques à l'école primaire , et prendre le temps de planter et de contempler la lenteur de la nature mais aussi son pragmatisme , au lieu d'aller toujours plus vite , de cumuler les erreurs et revenir sans cesse sur ses pas , enfin on a du mal à revenir vu que tout nous pousse à avancer et à courir .
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyVen 21 Fév 2020, 15:24

badrr a écrit:
@encelade

Je pense que tout est dit et que la majorité le sait .

Mais le bonheur est un objectif , et aujourd'hui tout doit être dans la rapidité et la précipitation . Nous voulons tout mais tout de Suite .

Tu disais que le discours d'un retour à la spiritualité se faisait de plus en plus entendre . J'ai la même Impression , tout les penseurs le disent et l'affirment . Il y a un besoin de spiritualité , de prendre du temps et de contempler .

On devrait faire des Cours de botaniques à l'école primaire , et prendre le temps de planter et de contempler la lenteur de la nature mais aussi son pragmatisme , au lieu d'aller toujours plus vite , de cumuler les erreurs et revenir sans cesse sur ses pas , enfin on a du mal à revenir vu que tout nous pousse à avancer et à courir .

J'espere que la jeunesse va réussir à faire cette bascule.

d'ailleurs... en écoutant une conférence de l'école centrale de Nantes, je suis tombée sur une revendication des élèves de l'école... en préambule de la conférence, ils ont fait une allocution.... ils exigent que l'enseignement dispensé soit à la hauteur de l'enjeu socio-environnemental... car ce n'est pas le cas actuellement... ils en font l'injonction...ils se rebellent.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

c'est à 2min10... ca dure que qq minutes.

Ca m'a surprise et rassurée quant à la prise de conscience de notre jeunesse.
ce sont les ingénieurs de demain.
(c'est tout récent ca date de quelques jours)




Mais pour autant... je ne pense pas que le message soit aussi compris et acquis que tu le dis...

quand on creuse, très peu ont totalement conscience des problématiques, et des enjeux...

c'est un accord de facade... que de facade.
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyJeu 19 Mar 2020, 02:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyJeu 19 Mar 2020, 08:24

*Encelade* a écrit:
badrr a écrit:
@encelade

Je pense que tout est dit et que la majorité le sait .

Mais le bonheur est un objectif , et aujourd'hui tout doit être dans la rapidité et la précipitation . Nous voulons tout mais tout de Suite .

Tu disais que le discours d'un retour à la spiritualité se faisait de plus en plus entendre . J'ai la même Impression , tout les penseurs le disent et l'affirment . Il y a un besoin de spiritualité , de prendre du temps et de contempler .

On devrait faire des Cours de botaniques à l'école primaire , et prendre le temps de planter et de contempler la lenteur de la nature mais aussi son pragmatisme , au lieu d'aller toujours plus vite , de cumuler les erreurs et revenir sans cesse sur ses pas , enfin on a du mal à revenir vu que tout nous pousse à avancer et à courir .

J'espere que la jeunesse va réussir à faire cette bascule.

d'ailleurs... en écoutant une conférence de l'école centrale de Nantes, je suis tombée sur une revendication des élèves de l'école... en préambule de la conférence, ils ont fait une allocution.... ils exigent que l'enseignement dispensé soit à la hauteur de l'enjeu socio-environnemental... car ce n'est pas le cas actuellement... ils en font l'injonction...ils se rebellent.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

c'est à 2min10... ca dure que qq minutes.

Ca m'a surprise et rassurée quant à la prise de conscience de notre jeunesse.
ce sont les ingénieurs de demain.
(c'est tout récent ca date de quelques jours)

Mais pour autant... je ne pense pas que le message soit aussi compris et acquis que tu le dis...

quand on creuse, très peu ont totalement conscience des problématiques, et des enjeux...

c'est un accord de facade... que de facade.

Souhaitons que les jeunes qui revendiquent en 2020 ne change pas de fusil d'épaule quand ils auront 50 ou 60 ans .
Tout feu tout flame à 20 ans mais passé la cinquantaine auront-ils la la même flame .
Leurs enfants revendiqueront eux aussi envers eux.

Vivre ECOLO c'est un état d'Esprit qui ce cultive chaque jour depuis la naissance.

On sait que la planète est polluée mais on ne fabrique pas assez le balais et de pelles pour ramasser sa M.... Les financiers disent que cela coute trop cher et que ce n'est pas rentable.
Qui de nous justifierai de déposer ses ordure devant la porte de la maison de son voisin ?
Propre chez soi et sale dehors , voila comment on vit actuellement.
Et bien entendu ce n'est jamais de ma faute dégonflés que nous sommes.


*Encelade* a écrit:
12.02.2020

La vie sur terre est en cours d'extermination.

Cette réalité est occultée soit au nom d'un scepticisme aveugle, ou d'un fatalisme criminel, ou encore par l'idée que nous n'en sommes pas responsable= c'est pas moi, c'est l'autre.

Mais qui est prêt à changer? Vraiment? Qui est prêt à changer sa vie, à se mobiliser?

Nous en sommes à chercher des petites solutions pour se donner bonne conscience et surtout ne rien changer. Green washing!!

A se battre pour préserver son petit pré carré inchangé. A se disputer pour savoir qui comprend le mieux la parole de dieu... A élire des populistes attiseurs de haine.

Le black friday fait recette, les ventes de clim explosent en période de canicule, certains font des réserves de pailles en plastique et ralent qu'on les interdise car c'est tellement pratique...

Passer la limitation de la vitesse sur les routes à 80km/h a bien plus mobilisé que n'importe quel sujet écolo. La vente des SUV explose....

Jusqu'où nous sommes prêts à aller?

Le biocide en cours 186382 19.03.2020 / 08:24:30
Mais qui est responsable de ce merdier ? L"homme certainement le Créateur Dieu.
Il est donc inutile de crier sur les toits et dans le monde que c'est la faute de dieu ce qui nous subissons actuellement.
Celui qui ne nettoie pas chez lui vit dans la merde et ne peur s'en prendre qu'a lui même.
Non seulement il manque de dignité mais il n'a aucun respect de la dignité de ses voisins.

Un exemple flagrant actuellement de cette irresponsabilité humaine la ruée sur le PQ et les pâtes .
On ne pense qu'a soi même, on ce fout de ceux qui n'ont pas les moyens de ce déplacer pour faire leurs courses.
Ce n'est pas Dieu qui les conseil d'agir ainsi .
Mais bien l'être humaine avec ses égoïsmes maladifs du à la trouille personnelle et au manque évident de solidarité.
La France Pays de l' ÉGALITÉ, de la LIBERTÉ, de LA FRATERNITÉ  semble oublier le sens du mot FRATERNITÉ ce qui fait perdre toutes signification aux mots Liberté et Égalité.

Au USA pays de la liberté les ventes d'armes individuelle augmente proportionnellement avec l'avancée de la pandémies du coronavirus.
C'est tout dire de la mentalité des USA et de son président.

Oui le monde va mal mais nous avons tous notre part de responsabilité dans ce MAL.
On sème la M.......et on a le culot de ce plaindre que ça sente mauvais.

J’espère que cette pandémie donnera aux êtres humains le sens qu'ils ne sont pas seuls et que la vie sur terre dépend de chacun d'entre nous par sa propre vie.

On est 7.000.000.000 mais on agit chacun pour soi ou 7.000.000.000 d'individus ne regardant que leur nombrils mais ignorant son voisin , voir être jaloux de son voisin voila la cause de nos soucis, de nos querelles, de nos difficultés et peut-être de la pandémie actuelle.

On ne peut pas parler de PAIX, d'ECOLOGIE, de Bien vivre ensemble quand on discute autour d'un table avec des armes dans le dos .
Le plus faible a le droit de vivre comme le plus fort !
Cela d'pend de notre volonté personnelle.
Quand on veut vraiment on peut tout changer.

""Si tous les hommes de cette Terre voulaient ce donner la main la PAIX serrait pour demain ""
Est-ce une utopie ?
Je ne crois pas !
Mais le manque de volonté humaine et politique  est un mal plus grave que la pandémie du coronavirus car il perdure et personne ne fait de recherche pour trouver un vaccin pour l'éliminer et le détruire.

Voila !
Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
Cyril 84


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyVen 20 Mar 2020, 09:28

Dans Le message introductif du sujet, *Encelade* a écrit:
La vie sur terre est en cours d'extermination.

Cette réalité est occultée soit au nom d'un scepticisme aveugle, ou d'un fatalisme criminel, ou encore par l'idée que nous n'en sommes pas responsable= c'est pas moi, c'est l'autre.

Mais qui est prêt à changer? Vraiment? Qui est prêt à changer sa vie, à se mobiliser?

Nous en sommes à chercher des petites solutions pour se donner bonne conscience et surtout ne rien changer. Green washing!!

A se battre pour préserver son petit pré carré inchangé. A se disputer pour savoir qui comprend le mieux la parole de dieu... A élire des populistes attiseurs de haine.

Le black friday fait recette, les ventes de clim explosent en période de canicule, certains font des réserves de pailles en plastique et ralent qu'on les interdise car c'est tellement pratique...

Passer la limitation de la vitesse sur les routes à 80km/h a bien plus mobilisé que n'importe quel sujet écolo. La vente des SUV explose....

Jusqu'où nous sommes prêts à aller?

Hier soir j'ai roulé presque 300 kilomètres pour rentrer chez moi en week-end.
Et, chose incroyable, mon pare-brise était largement impacté par divers insectes, je me suis servi substantiellement du lave-glace.

Depuis quelques années c'est peu courant....

Peut-être un bon signe ?

Qu'en penses-tu chère Encelade ?
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyVen 20 Mar 2020, 21:08

Je l'espère... c'est trop tot pour le dire...

mais histoire de prendre le contre-pied de ce qu'il se passe...

Et si le covid sauvait des vies.

Des études commencent à sortir sur le nombre de vies sauvées par la baisse de la pollution engendrée par la mise à l'arrêt ou presque de l'économie.

Je n'ai pas le temps ni l'énergie de chercher des détails et il faudra du temps pour cela... mais je pense que c'est l'évidence.

A quand la guerre contre la civilisation industrielle meurtrière?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Jean Phi




Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyVen 20 Mar 2020, 21:48

*Encelade* a écrit:
Je l'espère... c'est trop tot pour le dire...


mais histoire de prendre le contre-pied de ce qu'il se passe...


Et si le covid sauvait des vies.

Des études commencent à sortir sur le nombre de vies sauvées par la baisse de la pollution engendrée par la mise à l'arrêt ou presque de l'économie.


Je n'ai pas le temps ni l'énergie de chercher des détails et il faudra du temps pour cela... mais je pense que c'est l'évidence.



A quand la guerre contre la civilisation industrielle meurtrière?

Bonsoir à tous.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyVen 20 Mar 2020, 22:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pascal Picq : « Le Covid-19 a émergé au cœur d’une civilisation qui méprise la nature »


TRIBUNE. Depuis plusieurs millénaires, sédentarité, élevage mais aussi les mœurs migratoires d’Homo Sapiens, unique parmi les espèces animales, ont fait les beaux jours des agents pathogènes. Par l’anthropologue Pascal Picq.

Longtemps, leur taille infinitésimale a protégé les virus qui prospéraient à nos côtés. Depuis leur découverte, à la fin du XIXe siècle, les biologistes s’interrogent sur leur nature : sont-ils ou non des entités vivantes ou bien seraient-ils à l’origine de la vie même ? C’est une hypothèse. Les cellules se seraient constituées comme une forme d’organisation capable de résister à leurs attaques, puis serait survenue la reproduction sexuée, qui favorise les variations, meilleure défense contre les attaques virales.

Les progrès fulgurants de la médecine depuis Pasteur et Koch ont permis d’éradiquer les grandes épidémies. L’efficacité des antibiotiques, des antiviraux et des vaccins nous ont préservés de quantité de maladies, mais avec un effet pervers, la croyance diffuse que nous nous étions affranchis des lois de la nature.

Or, depuis plusieurs millénaires, sédentarité, élevage mais aussi les mœurs migratoires d’Homo sapiens, unique parmi les espèces animales, ont fait les beaux jours des agents pathogènes. Lorsque, voici 10 000 ans, nous avons commencé à nous grouper en villages, à cultiver la terre et élever des animaux, leurs virus se sont aussi invités en même temps qu’eux à nos côtés.

Ils nous ont infectés, grâce à leurs formidables capacités d’adaptation, capables de se diffuser entre les cellules d’un même organisme, d’un individu, d’une espèce à l’autre, grâce à de constantes recombinaisons génétiques. Et voilà qu’aujourd’hui, plus que jamais convaincus de leur invincibilité, les humains sont les meilleurs alliés des virus par leurs activités frénétiques.

La mondialisation et, plus encore, le tourisme, une activité aux conséquences encore trop négligées sur l’avenir de la planète et de l’humanité, font les beaux jours de ces virus. Nous continuons de consommer des animaux sauvages, traqués dans leurs ultimes refuges, là où peu d’humains avaient l’habitude de circuler, entrant ainsi en contact avec des virus isolés.

Covid-19, contrairement au terrible Ebola confiné à une partie de l’Afrique, a émergé au cœur de la civilisation mondialisée qui méprise la nature, nonobstant les effets déjà dramatiques du dérèglement climatique et de la dégradation des écosystèmes.

Du cœur de ce qui reste de la nature, comme au cœur de nos civilisations, nous n’échapperons jamais aux virus. Ils nous rappellent brutalement combien nos sociétés et leurs responsables politiques devraient avoir plus de considération pour les scientifiques et les médecins, cesser de les vilipender quand tout va bien, de restreindre les budgets.

Face au danger, le climatosceptique en chef Donald Trump se rappelle soudain que l’on a besoin d’eux et d’une politique de santé équitable. Si les Etats-Unis disposent des meilleurs hôpitaux du monde, 28 millions de personnes dénuées d’aide médicale risquent, bien malgré elles, de favoriser la diffusion de Covid-19 et de provoquer une crise sanitaire et économique aux conséquences dramatiques. Le démantèlement obstiné de l’Obamacare met la planète en danger.

Cette pandémie constitue, hélas, un test pour nos systèmes de santé comme pour les modes de gouvernance de nos démocraties. Elle révèle aussi l’immaturité et l’irresponsabilité de certains refusant les consignes de santé publique, faisant la fête jusqu’à samedi minuit ou se massant dimanche sur les quais de la Seine. Le consumérisme, l’individualisme et le mépris de nos sociétés pour les professions qui touchent au plus près l’éducation de nos enfants et les soins aux personnes risquent de se payer au prix fort.

D’ici à trois décennies, l’équivalent de toute la population mondiale actuelle sera urbanisé. Coronavirus et conurbations pourraient établir une association funeste si une vraie prise de conscience ne survient pas. Homo sapiens se pense trop souvent comme le chef-d’œuvre de l’évolution, il serait temps qu’il ait la sagesse de comprendre qu’il est l’hôte d’une nature où dominent les micro-organismes, dont les bactéries et les virus, les véritables surdoués de l’évolution.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Le Covid-19 était inévitable, et même prévisible » du fait de notre impact écologique


Les multiples atteintes de l’homme à la biodiversité contribuent à l’émergence de pandémies comme celle du coronavirus, explique le professeur Rodolphe Gozlan.

Le monde, et tout particulièrement l’Europe, vacille face au coronavirus. La liste de ses victimes s’allonge à une vitesse impressionnante, jour après jour. Mais comment expliquer l’apparition de cette pandémie ? Dans quelle mesure les ravages perpétrés par l’homme sur les écosystèmes mondiaux ont-ils contribué à sa propagation ?

Le professeur Rodolphe Gozlan, directeur de recherche en écologie de la conservation au sein de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) répond aux questions de « l’Obs ».


Après le Sras et Ebola il y a quelques années, le monde doit faire face aujourd’hui à la pandémie de coronavirus. Sans tomber dans le mysticisme culpabilisateur consistant à dire que l’homme subi un « châtiment », peut-on dire que l’apparition de ces maladies est liée à la modification profonde, par l’être humain, de son environnement naturel ?

Près de 70 % des maladies infectieuses humaines sont zoonotiques, ce qui signifie qu’elles ont un porteur animal de transmission. Ces porteurs évoluent dans des habitats naturels : forêts, rivières, prairies… Donc, lorsque l’on perturbe les écosystèmes, soit directement par la destruction d’habitats, par de la pollution ou par l’introduction de nouvelles espèces, soit indirectement par des changements de températures et de pluviométrie, on va inévitablement déstabiliser les équilibres en place avec les espèces présentes. Et affecter des réservoirs vecteurs de pathogènes infectieux de types virus, bactéries et parasites.

Par exemple ?

Prenez l’exemple de la déforestation. Elle conduit à ouvrir de nouvelles routes de contact entre populations humaines et autres espèces, en rendant plus accessibles des zones de forêts profondes à un plus grand nombre de personnes, qui, elles-mêmes, vont servir de transmission à une population plus large et plus connectée à leur retour dans des villes. La perte d’habitat joue aussi : lorsqu’un habitat est détruit, ou bien que des inondations se forment, les porteurs de pathogènes vont se déplacer et augmenter leurs risques de rencontre soit avec l’humain, soit avec d’autres porteurs beaucoup plus sensibles et qui deviendront des vecteurs de transmission encore plus efficaces. La perte d’habitat amène par ailleurs, dans certains cas, à la disparition d’espèces qui portent les pathogènes infectieux, mais qui sont de très mauvais vecteurs : s’ils étaient encore en vie, ils auraient pu réduire la transmission – c’est ce que l’on appelle « l’effet de dilution ».

L’extension des terres agricoles a-t-elle aussi un impact sur l’émergence de virus ?


Oui. Le changement d’utilisation des terres contribue à la redistribution de ce que l’on appelle les « hôtes infectieux » et de leurs pathogènes. Cela se voit en milieu tropical, mais aussi en Europe, où l’on observe la création de nouveaux habitats favorables à de nouveaux vecteurs comme le moustique-tigre. Ainsi va-t-on peut-être, dans un futur proche, voir apparaître de nouvelles maladies comme, par exemple, la dengue ou le Zika dans le pourtour méditerranéen. Récemment, une étude a montré que l’activité des mines d’or avait probablement contribué à l’émergence à un niveau épidémique de l’ulcère de Buruli en Australie, une maladie liée à une mycobactérie dévoreuse de chair.

Peut-on aller jusqu’à dire que le coronavirus est le fruit de notre civilisation industrielle ?

Le Covid-19 était inévitable, et même prévisible. Nous avons, en Chine, des marchés gigantesques qui offrent une diversité incroyable de faunes sauvages de toutes sortes et de toutes localités. Ces animaux sont enfermés vivants dans des cages, donc stressés et avec des systèmes immunitaires déprimés les uns à côté des autres. Ajoutez à cela une forte population humaine de tous âges – enfants, vieillards en plus ou moins bonne santé – qui cohabite en permanence jour et nuit, avec des camions qui entrent et sortent de façon continue, en provenance des quatre coins de la Chine… ceci forme un parfait bio-incubateur, où la probabilité de transfert zoonique [transfert entre l’animal et l’humain] est fortement accentuée.

Dans quelle mesure notre hypermobilité et l’intensification des échanges internationaux nous rendent-ils plus vulnérables à ces maladies ?


L’humain est un maillon de transmission. Donc, il est évident que plus il est connecté et mobile, plus il disperse et transmet le virus. On l’a bien vu, déjà, avec le cas de choléra à Haïti, qui a été amené par des casques bleus du Népal après le tremblement de terre et qui a causé plus de mortalité que le tremblement de terre lui-même. On commence à comprendre que nous sommes dans un monde où l’hyperconnectivité ne permet pas seulement l’échange des biens et des personnes, mais aussi des maladies infectieuses. On en a une démonstration avec le Covid-19. En ouvrant de nouveaux habitats en région tropicale notamment, on ouvre des zones naturelles réservoirs de virus, bactéries et autres pathogènes infectieux à l’hypermobilité.

Est-ce que l’Anthropocène, notre ère géologique marquée par l’empreinte des activités humaines, provoque des maladies virales spécifiques sans rapport avec les maladies qui existaient avant ?

Oui, on en est certains, maintenant. L’Anthropocène et ses changements rapides et importants au niveau local, mais aussi global, ont des conséquences sur les températures et la pluviométrie. Ce qui amène à l’émergence de certaines maladies virales qui, auparavant, auraient été confinées à un groupe de chasseurs dans un village, ou bien à des peuples nomades de forêts profondes, et qui en aucun cas n’auraient provoqué des épidémies à grande échelle. C’est donc bien une combinaison entre atteinte à la biodiversité elle-même et hyperconnectivité du monde que de telles pandémies sont possibles.

On peut donc craindre que l’apparition de ce type de maladies s’accélère avec les effets à venir du réchauffement climatique, qui vont continuer d’affecter la biodiversité à plusieurs niveaux. Ce phénomène va redistribuer les hôtes plus ou moins compétents, influer sur le nombre de ces hôtes et modifier les zones de contact entre l’homme urbain connecté et la faune sauvage.

Est-ce que le réchauffement climatique peut avoir aussi une incidence sur la puissance d’un virus ?

Certains virus sont « température-dépendant », donc les changements de climat peuvent avoir un impact sur leur viabilité saisonnière. Les changements de pluviométrie peuvent quant à eux avoir un impact indirect, car ils influent sur les vecteurs de transmission de type moustiques, tiques, etc.

Nos sociétés se préparent-elles suffisamment à ces risques sanitaires nouveaux ?

Non. Pourquoi ? Parce que les données que les scientifiques présentent se heurtent à des contraintes de court terme. Et parce que la perception du risque est trop faible. Pour beaucoup d’entre nous, ces épidémies restaient des problématiques liées aux pays du Sud, sans enjeux pour notre façon de vivre et nos économies. La crise du Covid-19 vient bouleverser cette vision et nous montre à quel point nous n’avons pas pris les risques infectieux à leur juste valeur et à quel point les problèmes des uns, même lointains, deviennent très rapidement ceux des autres.

Des pays sont-ils malgré tout de meilleurs élèves ?

Le Japon, la Malaisie, Singapour et même la Chine ont montré que la culture épidémique était beaucoup plus ancrée et acceptée par les populations locales, ce qui permet des réponses plus rapides. Un pays comme Israël a montré comment les nouvelles technologies pouvaient aussi aider. Elles ont permis aux citoyens de suivre, grâce à une application, s’ils avaient été récemment en contact avec une personne testée positive au Covid-19. Ces outils sont pionniers, mais sont amenés à être généralisés.
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyVen 20 Mar 2020, 22:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


« En Chine, la baisse de la pollution va épargner plus de vies humaines que le virus en aura coûté »



Pourquoi avons-nous plus peur du coronavirus que du changement climatique ? Faut-il voir dans cette crise sanitaire une opportunité pour changer de modèle de développement ? Entretien avec le chercheur François Gemenne, membre du Giec.


C’est l’une des conséquences de l’épidémie de Coronavirus, qui a frappé la Chine avant de se propager dans de nombreux autres pays, dont la France : les émissions de gaz à effet de serre et la pollution de l’air sont en certains endroits en nette baisse. Selon une estimation publiée par Carbon Brief, les émissions de la Chine ont ainsi chuté d’au moins un quart entre le 3 février et le 1er mars comparé à 2019, du fait de la baisse de la production. Et selon la Nasa, les émissions de dioxyde d’azote (NO2) ont, elles, diminué de 10 % à 30 % par rapport à la même période en 2019, près de Wuhan, l’épicentre de l’épidémie, puis dans d’autres régions du pays.

Qu’est-ce que cette crise dit de nos sociétés industrialisées ? Pourquoi avons-nous plus peur du coronavirus que du changement climatique ? Cette crise peut-elle être une opportunité pour changer notre modèle de développement ? Entretien avec le chercheur François Gemenne, spécialiste des questions de géopolitique de l’environnement et coauteur de « l’atlas de l’Anthropocène ».

Des premières estimations montrent que la crise du coronavirus va entraîner une réduction de plusieurs millions de tonnes des rejets de CO2. Que cela vous inspire-t-il ?

Ces chiffres doivent nous interroger. Cette crise sanitaire révèle énormément de choses sur nos sociétés, leur fonctionnement, leur mode de développement et leur vulnérabilité. La baisse drastique des émissions de CO2 et de la pollution de l’air doit d’abord nous faire prendre conscience, s’il en est encore besoin, à quel point le fonctionnement normal de nos économies impacte très fortement la planète et notre santé. En Chine, la pollution de l’air est tellement importante en temps normal – l’OMS estime à 1,1 million le nombre de victimes de la pollution de l’air dans ce pays chaque année – qu’il est probable que l’impact du coronavirus sera en réalité positif sur le plan sanitaire : le ralentissement de l’économie – et donc de la pollution atmosphérique – va épargner plus de vies humaines que le virus en aura coûté. C’est le grand paradoxe de cette crise sanitaire : en Chine, des vies vont être gagnées…

Le coronavirus va vraisemblablement faire moins de victimes que certaines pollutions dans des pays comme la Chine, dites-vous. Les gouvernements prennent pourtant des mesures plus draconiennes que lorsqu’il est question du climat et d’autres menaces écologiques. Pourquoi ?

Oui, le décalage est frappant. De nombreux pays sont aujourd’hui en train de prendre des mesures bien plus radicales pour lutter contre le coronavirus et bien plus contraignantes pour chacun d’entre nous que celles qu’exigerait une lutte efficace contre le réchauffement climatique (malgré les énormes impacts qu’entraîne celui-ci) ou la pollution atmosphérique. Et ce, alors que la crise climatique est un danger plus grand et qui fera bien plus de victimes.

Pourquoi avons-nous plus peur du coronavirus que du changement climatique ? Pourquoi écoutons-nous les recommandations des scientifiques quand il est question de coronavirus et pas quand il s’agit de climat ?

La raison d’un tel décalage est simple : la perception de la menace est différente. Avec le coronavirus, on a peur d’un danger imminent et pour soi-même. Concernant la pollution atmosphérique ou le réchauffement climatique, le danger reste perçu – à tort – comme lointain, diffus. Une action rapide des gouvernements n’est donc pas jugée aussi nécessaire et urgente. On se dit que ça arrivera d’abord aux autres, et pas à soi. Nous agissons sans doute aussi plus radicalement contre le coronavirus parce que nous savons que ces mesures sont temporaires, alors que le changement climatique implique une transformation irréversible.

Y a-t-il des leçons à tirer de cette crise sanitaire sur le plan écologique ?


La situation actuelle nous apprend beaucoup de choses. On observe avec le coronavirus que la mesure pour le climat la plus efficace jamais prise est en réalité une mesure d’ordre sanitaire, et non de politique climatique. Cela doit nous inciter, je crois, à revoir la communication faite sur le réchauffement climatique. L’accent a toujours été mis sur les perspectives à long terme de hausse des températures, ce qui a créé de la distance. Je suis convaincu que nous avons intérêt à mettre de plus en plus en avant les effets sanitaires majeurs qu’aura ce réchauffement climatique.

Ce que cette crise montre aussi, c’est l’impératif de solidarité. Pour venir à bout du virus, on demande aux actifs, a priori moins menacés que les personnes âgées, de prendre des précautions pour protéger les plus fragiles. Ce devrait être la même chose avec la lutte climatique : ceux qui sont dans des postes à responsabilités, et qui sont souvent de la génération des « boomers » devraient prendre des décisions radicales pour protéger les populations les plus menacées, c’est-à-dire les plus jeunes, qui vont devoir affronter ce réchauffement.

Enfin, le coronavirus montre une dernière chose, qui doit là encore nous servir dans la préparation au changement climatique, c’est que les sociétés les plus vulnérables ne sont pas forcément les plus pauvres, les moins développées. Les pays industrialisés, qui profitent le plus de la mondialisation, sont les plus affectés, du fait de leur forte interconnexion. Or on voit non seulement qu’ils ont peiné à anticiper la crise mais qu’ils ne sont pas bien préparés à l’exceptionnel. Or l’exceptionnel pourrait bientôt devenir la norme. Cette forte interconnexion entre pays doit nous rappeler que le repli n’est pas une solution, qu’il s’agisse de faire face à une crise sanitaire ou climatique. Une réponse efficace globale face à ces crises ne peut venir que d’une coopération internationale. Le chacun pour soi n’est d’aucune utilité.

« Il nous faudra demain tirer les leçons du moment que nous traversons, interroger notre modèle de développement », a expliqué Emmanuel Macron, lors son allocution. Pensez-vous que cette épidémie puisse réellement marquer une rupture ? Cette crise peut-elle servir la lutte pour le climat ?


Tout va dépendre de la durée et de l’intensité de cette crise. Si elle est relativement courte, on peut penser qu’elle sera vite oubliée, et même craindre qu’une sorte de rattrapage soit opéré avec des plans massifs de relance basés sur les énergies fossiles, ce qui serait désastreux pour le climat. Si elle est longue, des changements d’habitude, de comportements, d’organisation du travail et de mode de vie vont forcément se mettre en place. Des modes de vie plus sobres qui pourraient contribuer à nous mettre sur une bonne trajectoire climatique s’ils venaient à survivre à cette crise. Est-ce que l’on peut réussir à transformer quelque chose de subi en quelque chose de désirable ? C’est un enjeu de cette crise. Mais plus un phénomène de décroissance est imposé soudainement, dans l’urgence, plus il a de chances d’être rejeté par la société, car personne n’y est vraiment préparé.
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptySam 21 Mar 2020, 08:13

Cyril 84 a écrit:
Dans Le message introductif du sujet, *Encelade* a écrit:
La vie sur terre est en cours d'extermination.

Cette réalité est occultée soit au nom d'un scepticisme aveugle, ou d'un fatalisme criminel, ou encore par l'idée que nous n'en sommes pas responsable= c'est pas moi, c'est l'autre.

Mais qui est prêt à changer? Vraiment? Qui est prêt à changer sa vie, à se mobiliser?

Nous en sommes à chercher des petites solutions pour se donner bonne conscience et surtout ne rien changer. Green washing!!

A se battre pour préserver son petit pré carré inchangé. A se disputer pour savoir qui comprend le mieux la parole de dieu... A élire des populistes attiseurs de haine.

Le black friday fait recette, les ventes de clim explosent en période de canicule, certains font des réserves de pailles en plastique et ralent qu'on les interdise car c'est tellement pratique...

Passer la limitation de la vitesse sur les routes à 80km/h a bien plus mobilisé que n'importe quel sujet écolo. La vente des SUV explose....

Jusqu'où nous sommes prêts à aller?

Hier soir j'ai roulé presque 300 kilomètres pour rentrer chez moi en week-end.
Et, chose incroyable, mon pare-brise était largement impacté par divers insectes, je me suis servi substantiellement du lave-glace.

Depuis quelques années c'est peu courant....

Peut-être un bon signe ?

Qu'en penses-tu chère Encelade ?


C'est le temps des éphémères la nuit on dirait qu'il neige tellement il y en a.
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptySam 21 Mar 2020, 08:20

*Encelade* a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


« En Chine, la baisse de la pollution va épargner plus de vies humaines que le virus en aura coûté »



Pourquoi avons-nous plus peur du coronavirus que du changement climatique ? Faut-il voir dans cette crise sanitaire une opportunité pour changer de modèle de développement ? Entretien avec le chercheur François Gemenne, membre du Giec.


C’est l’une des conséquences de l’épidémie de Coronavirus, qui a frappé la Chine avant de se propager dans de nombreux autres pays, dont la France : les émissions de gaz à effet de serre et la pollution de l’air sont en certains endroits en nette baisse. Selon une estimation publiée par Carbon Brief, les émissions de la Chine ont ainsi chuté d’au moins un quart entre le 3 février et le 1er mars comparé à 2019, du fait de la baisse de la production. Et selon la Nasa, les émissions de dioxyde d’azote (NO2) ont, elles, diminué de 10 % à 30 % par rapport à la même période en 2019, près de Wuhan, l’épicentre de l’épidémie, puis dans d’autres régions du pays.

Qu’est-ce que cette crise dit de nos sociétés industrialisées ? Pourquoi avons-nous plus peur du coronavirus que du changement climatique ? Cette crise peut-elle être une opportunité pour changer notre modèle de développement ? Entretien avec le chercheur François Gemenne, spécialiste des questions de géopolitique de l’environnement et coauteur de « l’atlas de l’Anthropocène ».

Des premières estimations montrent que la crise du coronavirus va entraîner une réduction de plusieurs millions de tonnes des rejets de CO2. Que cela vous inspire-t-il ?

Ces chiffres doivent nous interroger. Cette crise sanitaire révèle énormément de choses sur nos sociétés, leur fonctionnement, leur mode de développement et leur vulnérabilité. La baisse drastique des émissions de CO2 et de la pollution de l’air doit d’abord nous faire prendre conscience, s’il en est encore besoin, à quel point le fonctionnement normal de nos économies impacte très fortement la planète et notre santé. En Chine, la pollution de l’air est tellement importante en temps normal – l’OMS estime à 1,1 million le nombre de victimes de la pollution de l’air dans ce pays chaque année – qu’il est probable que l’impact du coronavirus sera en réalité positif sur le plan sanitaire : le ralentissement de l’économie – et donc de la pollution atmosphérique – va épargner plus de vies humaines que le virus en aura coûté. C’est le grand paradoxe de cette crise sanitaire : en Chine, des vies vont être gagnées…

Le coronavirus va vraisemblablement faire moins de victimes que certaines pollutions dans des pays comme la Chine, dites-vous. Les gouvernements prennent pourtant des mesures plus draconiennes que lorsqu’il est question du climat et d’autres menaces écologiques. Pourquoi ?

Oui, le décalage est frappant. De nombreux pays sont aujourd’hui en train de prendre des mesures bien plus radicales pour lutter contre le coronavirus et bien plus contraignantes pour chacun d’entre nous que celles qu’exigerait une lutte efficace contre le réchauffement climatique (malgré les énormes impacts qu’entraîne celui-ci) ou la pollution atmosphérique. Et ce, alors que la crise climatique est un danger plus grand et qui fera bien plus de victimes.

Pourquoi avons-nous plus peur du coronavirus que du changement climatique ? Pourquoi écoutons-nous les recommandations des scientifiques quand il est question de coronavirus et pas quand il s’agit de climat ?

La raison d’un tel décalage est simple : la perception de la menace est différente. Avec le coronavirus, on a peur d’un danger imminent et pour soi-même. Concernant la pollution atmosphérique ou le réchauffement climatique, le danger reste perçu – à tort – comme lointain, diffus. Une action rapide des gouvernements n’est donc pas jugée aussi nécessaire et urgente. On se dit que ça arrivera d’abord aux autres, et pas à soi. Nous agissons sans doute aussi plus radicalement contre le coronavirus parce que nous savons que ces mesures sont temporaires, alors que le changement climatique implique une transformation irréversible.

Y a-t-il des leçons à tirer de cette crise sanitaire sur le plan écologique ?


La situation actuelle nous apprend beaucoup de choses. On observe avec le coronavirus que la mesure pour le climat la plus efficace jamais prise est en réalité une mesure d’ordre sanitaire, et non de politique climatique. Cela doit nous inciter, je crois, à revoir la communication faite sur le réchauffement climatique. L’accent a toujours été mis sur les perspectives à long terme de hausse des températures, ce qui a créé de la distance. Je suis convaincu que nous avons intérêt à mettre de plus en plus en avant les effets sanitaires majeurs qu’aura ce réchauffement climatique.

Ce que cette crise montre aussi, c’est l’impératif de solidarité. Pour venir à bout du virus, on demande aux actifs, a priori moins menacés que les personnes âgées, de prendre des précautions pour protéger les plus fragiles. Ce devrait être la même chose avec la lutte climatique : ceux qui sont dans des postes à responsabilités, et qui sont souvent de la génération des « boomers » devraient prendre des décisions radicales pour protéger les populations les plus menacées, c’est-à-dire les plus jeunes, qui vont devoir affronter ce réchauffement.

Enfin, le coronavirus montre une dernière chose, qui doit là encore nous servir dans la préparation au changement climatique, c’est que les sociétés les plus vulnérables ne sont pas forcément les plus pauvres, les moins développées. Les pays industrialisés, qui profitent le plus de la mondialisation, sont les plus affectés, du fait de leur forte interconnexion. Or on voit non seulement qu’ils ont peiné à anticiper la crise mais qu’ils ne sont pas bien préparés à l’exceptionnel. Or l’exceptionnel pourrait bientôt devenir la norme. Cette forte interconnexion entre pays doit nous rappeler que le repli n’est pas une solution, qu’il s’agisse de faire face à une crise sanitaire ou climatique. Une réponse efficace globale face à ces crises ne peut venir que d’une coopération internationale. Le chacun pour soi n’est d’aucune utilité.

« Il nous faudra demain tirer les leçons du moment que nous traversons, interroger notre modèle de développement », a expliqué Emmanuel Macron, lors son allocution. Pensez-vous que cette épidémie puisse réellement marquer une rupture ? Cette crise peut-elle servir la lutte pour le climat ?


Tout va dépendre de la durée et de l’intensité de cette crise. Si elle est relativement courte, on peut penser qu’elle sera vite oubliée, et même craindre qu’une sorte de rattrapage soit opéré avec des plans massifs de relance basés sur les énergies fossiles, ce qui serait désastreux pour le climat. Si elle est longue, des changements d’habitude, de comportements, d’organisation du travail et de mode de vie vont forcément se mettre en place. Des modes de vie plus sobres qui pourraient contribuer à nous mettre sur une bonne trajectoire climatique s’ils venaient à survivre à cette crise. Est-ce que l’on peut réussir à transformer quelque chose de subi en quelque chose de désirable ? C’est un enjeu de cette crise. Mais plus un phénomène de décroissance est imposé soudainement, dans l’urgence, plus il a de chances d’être rejeté par la société, car personne n’y est vraiment préparé.


Et pour demain ne pas avoir la mémoire courte pour recommencer nos conneries entres les hommes.
Car chacun sait qu'on oublie facilement .
( je ne vais entrer dans un débat politique mais il y a un devoir politique de prendre conscience que la situation actuelle peut trés bien ce reproduire parce que nous avons oublié.)

Nous devons luter contre ce virus en 2020 , OK
Mais depuis bien longtemps très longtemps personne ne lutte contre la connerie humaine.
Et là pas de recherche neurologique pour contrer cette connerie.

Il faut faire taire ceux qui disent :" Cause toujours ce n'est pas grave :" Ou ceux qui disent :" cela n'a jamais existé:"
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
Cyril 84


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptySam 21 Mar 2020, 09:14

*Encelade* a écrit:
Je l'espère... c'est trop tot pour le dire...

mais histoire de prendre le contre-pied de ce qu'il se passe...

Et si le covid sauvait des vies.

Des études commencent à sortir sur le nombre de vies sauvées par la baisse de la pollution engendrée par la mise à l'arrêt ou presque de l'économie.

Je n'ai pas le temps ni l'énergie de chercher des détails et il faudra du temps pour cela... mais je pense que c'est l'évidence.

A quand la guerre contre la civilisation industrielle meurtrière?

Hier après-midi lors de notre balade sportive et pédagogique mes enfants (4 et 6 ans) s'émerveillaient devant le ballet incessant des abeilles autours des plantes  aromatiques et médicinales.

Je leur ai expliqué que les abeilles faisaient face à un "virus" bien plus "méchant" que le Covid-19..... il s'agit de l'être humain qui les décime par ses activités destructrices..

Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptySam 21 Mar 2020, 10:12

Cyril 84 a écrit:
*Encelade* a écrit:
Je l'espère... c'est trop tot pour le dire...

mais histoire de prendre le contre-pied de ce qu'il se passe...

Et si le covid sauvait des vies.

Des études commencent à sortir sur le nombre de vies sauvées par la baisse de la pollution engendrée par la mise à l'arrêt ou presque de l'économie.

Je n'ai pas le temps ni l'énergie de chercher des détails et il faudra du temps pour cela... mais je pense que c'est l'évidence.

A quand la guerre contre la civilisation industrielle meurtrière?

Hier après-midi lors de notre balade sportive et pédagogique mes enfants (4 et 6 ans) s'émerveillaient devant le ballet incessant des abeilles autours des plantes  aromatiques et médicinales.

Je leur ai expliqué que les abeilles faisaient face à un "virus" bien plus "méchant" que le Covid-19..... il s'agit de l'être humain qui les décime par ses activités destructrices..


Il faut aussi leur dire qu'il y a des humains qui agissent pour les protéger et qui ne passent pas leur temps à discutailler.
Il est sur que là ou il n'y a pas d'abeille on ne peut pas les détruire.

Les rossignols chante le matin ,
Pourquoi achète-t-on du miel de provenances inconnues voir douteuses alors qu'en France on fait du bon miel ?

Pourquoi sait-on polluer et avons nous tant de mal à dépolluer ?
Polluer c'est gratis !
Dépolluer cela coûte cher !
Donc on ne pollue pas !
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyLun 23 Mar 2020, 20:11

*Encelade* a écrit:
Je l'espère... c'est trop tot pour le dire...


mais histoire de prendre le contre-pied de ce qu'il se passe...


Et si le covid sauvait des vies.

Des études commencent à sortir sur le nombre de vies sauvées par la baisse de la pollution engendrée par la mise à l'arrêt ou presque de l'économie.


Je n'ai pas le temps ni l'énergie de chercher des détails et il faudra du temps pour cela... mais je pense que c'est l'évidence.

A quand la guerre contre la civilisation industrielle meurtrière?




Non, mais tu rigoles ! Tu te vois vivre sans électricité ( donc sans chaufffage ), sans voiture, et sans ordinateur ?????
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
*Encelade*

*Encelade*


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyLun 23 Mar 2020, 20:22

ben oui je rigoles faut croire.....

qu'est ce qu'on se marre!

dénigrer le combat écologique... féministe... avec la caricature, qu'est ce que c'est drôle!


Rappel...

Lire Laudato si’, encyclique papale.

quitte à se marrer.
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
Cyril 84


Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours EmptyLun 23 Mar 2020, 22:18

*Encelade* a écrit:
[...] Rappel...

Lire Laudato si’, encyclique papale.

quitte à se marrer.

Voir ce sujet que Rosedumatin avait ouvert il-y-a presque 5 ans :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le biocide en cours Empty
MessageSujet: Re: Le biocide en cours   Le biocide en cours Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le biocide en cours
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: