Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES. MERCI

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES
Le Deal du moment : -83%
Hub USB LAB.C – Chargeur USB universel 5 portes
Voir le deal
4.99 €
Le Deal du moment : -24%
TOSHIBA – Disque dur Interne – P300 ...
Voir le deal
71.85 €

 

 Evangile du jour avec son commentaire - année 2020

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyMar 31 Déc 2019, 23:24

Rappel du premier message :

1 janvier 2020

Solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 2,16-21.

En ce temps-là, les bergers se hâtèrent d’aller à Bethléem, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire.
Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant.
Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers.
Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.
Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé.
Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception

Commentaire du jour

Sainte Gertrude d'Helfta (1256-1301)
moniale bénédictine

Exercices I, SC 127 (Œuvres spirituelles, trad. J. Hourlier et A. Schmitt, Éd. du Cerf, 1967, p. 67-69, rev.)

Reçois moi en ton amour, Vierge et Mère

Prie la Mère virginale de t’obtenir le parfait renouvellement de ta vie. Elle, rose vénérable, qu’elle soit tellement, en cette grâce, ta mère et marraine que tu lui sois dans tes mœurs une véritable fille. Elle, la perle de pudeur, qu’elle couvre ton âme du manteau de sa pureté et, sous sa très douce protection, qu’elle la conserve sans tache à son Fils le Seigneur Roi. Qu'elle fasse inscrire ton nom en Israël, héritage élu, afin que ta part soit avec ceux qui marchent dans l’innocence du cœur et se proposent toujours le Seigneur comme but en toutes leurs voies (cf. Ps 15,8 ).

           Salut, Marie, Reine de clémence, olivier de miséricorde, toi par qui nous est venu le remède de vie ; Reine de clémence, Vierge et Mère du divin rejeton, toi par qui nous est venu le Fils de l’éternelle lumière, l’odorant rejeton d’Israël. Ah ! puisque, par ton Fils, tu es devenue la véritable mère de tous les hommes dont lui, ton unique, n’a pas dédaigné devenir le frère ; ainsi maintenant, pour son amour, reçois-moi, malgré mon indignité, en ton amour de mère : toi, aide ma foi, conserve-la et fortifie-la. Et ainsi maintenant, sois pour moi la marraine de mon renouvellement et de ma foi, afin d’être pour l’éternité mon unique et très aimante mère toujours affectueuse ; accorde-moi tes soins en cette vie, et reçois-moi à la plénitude de ta maternité à l’heure de ma mort. Amen.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Judoce




Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyDim 19 Juil 2020, 23:14

Julie a écrit:
J'ajoute aussi que la parabole bien-sûr une image l'ivraie ne veut pas dire que l'ivraie est démoniaque mais ce sont les injustes qui sèment l'ivraie . Comme a la fin du monde , tout le monde sera touché par les fléaux pas seulement l'ivraie

Tout a fait, car celui qui sème l'ivraie c'est le diable. C'est ce que nous révèle Jésus. Ors, ce que le diable sème par dessus la parole que Dieu par son Verbe le Semeur est venu semer, c'est la parole de Dieu transformer par le diable et dans l'exemple du péché originel, c'est bien le diable qui a semé la Parole que Dieu par Adam avait semé en Eve, pour la resemer dans Eve, transformée, faussée dans l'interprétation qu'il fait a Eve de sa Parole.

L'Ivraie c'est donc la Parole de Dieu interprétée faussement par tous les faux prophètes, les fils du diables, semée par dessus la vraie Parole de Dieu semée par les envoyés de Jésus, ses Apôtres.

Si l'ivraie avait été diabolique, alors Jésus qui a donné pouvoir à ses Apôtres d'expulser les démons, n'aurait pas demandé à ses Apôtres de laisser les sujets du diable, ceux qui font ce que le diable leur a dit de faire en transformant la parole de Dieu, croître avec les sujets du Royaume ; car si on les arrachaient, leur serait ôter la possibilité d'accueillir en eux le bon grain qui étoufferai le mauvais grain. Car toute homme bien qu'ensemencé par du mauvais grain, peut encore recevoir du bon grain qui peut-être un jour arrivera à prendre racine.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyLun 20 Juil 2020, 23:07

21 juillet

Le mardi de la 16e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 12,46-50.

En ce temps-là, comme Jésus parlait encore aux foules, voici que sa mère et ses frères se tenaient au-dehors, cherchant à lui parler.
Quelqu’un lui dit : « Ta mère et tes frères sont là, dehors, qui cherchent à te parler. »
Jésus lui répondit : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? »
Puis, étendant la main vers ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères.
Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

Commentaire du jour

Saint Maximilien Kolbe (1894-1941)
franciscain, martyr

Conférence du 21/1/1939 (Entretiens spirituels inédits, trad. J-F Villepelée, éd. Lethielleux, 1974, p. 117 ; rev.)

Sanctifier chaque instant

La perfection se trouve dans la sanctification de notre âme et de chaque âme. Elle s’opère non pas au long des années, mais à chaque instant. Chaque moment que nous avons devant nous ne revient plus. S’il est bien vécu, il peut compter pour l’éternité. Ceci est la vérité…

           Chaque instant est entre nos mains, mais nous l’oublions souvent. On se soucie de ce qui peut arriver, de ce que l’un ou l’autre va penser, de quelle peine on va avoir… Quel dommage ! La pensée la plus enrichissante est de savoir que seul le moment présent est à nous. Nous vivons pleinement le moment présent si nous faisons la volonté de Dieu. Pour que tous ces instants soient pleinement vécus, il faut que l’Immaculée les vive à notre place. Nous nous donnons à elle pour que nous puissions profiter de tous ces moments et pour que ce soit elle qui pense et agisse à travers nous.

           La valeur du moment présent ne dépend pas de ce que nous faisons ou de la manière dont nous agissons, mais du fait que nous travaillons par amour de Dieu, ou par amour de nous-mêmes. Il faut nous sanctifier à chaque moment présent car nous ne savons pas si l’instant d’après sera à nous. C’est maintenant qu’il faut nous sanctifier, car nous ne sommes pas sûrs de savoir si le soir sera à nous. Mieux nous accomplissons notre devoir d’état, mieux nous rendons gloire à Dieu, – et mieux nous accomplissons la volonté de l’Immaculée.

           Ce moment présent est très précieux et il faut souvent se rappeler que nous devons nous y sanctifier. Lorsque notre âme veut sanctifier chaque instant, elle commence à découvrir un monde nouveau, un trésor de pensées et de perfections.
Revenir en haut Aller en bas
Judoce

Judoce


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyMar 21 Juil 2020, 09:21

Julie a écrit:
21 juillet

Le mardi de la 16e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 12,46-50.

En ce temps-là, comme Jésus parlait encore aux foules, voici que sa mère et ses frères se tenaient au-dehors, cherchant à lui parler.
Quelqu’un lui dit : « Ta mère et tes frères sont là, dehors, qui cherchent à te parler. »
Jésus lui répondit : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? »
Puis, étendant la main vers ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères.
Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

Commentaire du jour

Saint Maximilien Kolbe (1894-1941)
franciscain, martyr

Conférence du 21/1/1939 (Entretiens spirituels inédits, trad. J-F Villepelée, éd. Lethielleux, 1974, p. 117 ; rev.)

Sanctifier chaque instant

La perfection se trouve dans la sanctification de notre âme et de chaque âme. Elle s’opère non pas au long des années, mais à chaque instant. Chaque moment que nous avons devant nous ne revient plus. S’il est bien vécu, il peut compter pour l’éternité. Ceci est la vérité…

           Chaque instant est entre nos mains, mais nous l’oublions souvent. On se soucie de ce qui peut arriver, de ce que l’un ou l’autre va penser, de quelle peine on va avoir… Quel dommage ! La pensée la plus enrichissante est de savoir que seul le moment présent est à nous. Nous vivons pleinement le moment présent si nous faisons la volonté de Dieu. Pour que tous ces instants soient pleinement vécus, il faut que l’Immaculée les vive à notre place. Nous nous donnons à elle pour que nous puissions profiter de tous ces moments et pour que ce soit elle qui pense et agisse à travers nous.

           La valeur du moment présent ne dépend pas de ce que nous faisons ou de la manière dont nous agissons, mais du fait que nous travaillons par amour de Dieu, ou par amour de nous-mêmes. Il faut nous sanctifier à chaque moment présent car nous ne savons pas si l’instant d’après sera à nous. C’est maintenant qu’il faut nous sanctifier, car nous ne sommes pas sûrs de savoir si le soir sera à nous. Mieux nous accomplissons notre devoir d’état, mieux nous rendons gloire à Dieu, – et mieux nous accomplissons la volonté de l’Immaculée.

           Ce moment présent est très précieux et il faut souvent se rappeler que nous devons nous y sanctifier. Lorsque notre âme veut sanctifier chaque instant, elle commence à découvrir un monde nouveau, un trésor de pensées et de perfections.

Merci de nous partager pour nous aider à comprendre l'Evangile, les homélies données par les pères de l'Eglise.

Ce qui me frappe personnellement dans ce passage d'évangile, c'est la différence que fait Jésus entre "sa mère et ses frères qui sont dehors" ; et ses disciples qui sont "dedans, dans la maison où il enseigne, assis autour de lui pour l'écouter". Ce que Jésus veut nous dire c'est que sa vrai famille, c'est celle qui se réuni dans la maison où il est entré "pour enseigner" et qui est en lien avec ce qu'il a dit juste avant :

Lorsque l'esprit impur est sorti d'un homme, il va par des lieux arides, cherchant du repos, et il n'en trouve point. Alors il dit: " Je retournerai dans ma maison, d'où je suis sorti. " Et revenu, il la trouve libre, nettoyée et ornée. Alors il s'en va prendre avec lui sept autres esprits plus mauvais que lui, et, étant entrés, ils y fixent leur demeure, et le dernier état de cet homme devient pire que le premier. Ainsi en sera-t-il pour cette génération mauvaise. "

Comme il parlait encore aux foules, voici que sa mère et ses frères se tenaient dehors, cherchant à lui parler. Quelqu'un lui dit: " Voici votre mère et vos frères qui se tiennent dehors, et ils cherchent à vous parler. " Il répondit à l'homme qui lui disait cela: " Qui est ma mère et qui sont mes frères? " Et étendant la main vers ses disciples, il dit: " Voici ma mère et mes frères. Car quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est pour moi frère, sœur et mère. (Matthieu (CP) 12, 43-49)


Moi je vois dans cette maison où il enseigne ses disciples qu'il nous présente comme étant sa véritable famille, tous ceux dans lesquels il vient établir avec son Père, par son Saint Esprit le Paraclet, sa demeure, pour les nourrir avec sa Parole, ses enseignements et son Pain de Vie, l'Agneau Pascal qu'il est, offert en sacrifice pour enlever de notre maison, notre corps, nos péchés.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyMer 22 Juil 2020, 22:44

23 juillet

Fête de sainte Brigitte de Suède, copatronne de l'Europe

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 15,1-8.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron.
Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage.
Mais vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite.
Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.
Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire.
Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent.
Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous.
Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour moi des disciples. »

Commentaire du jour

Bienheureux Columba Marmion (1858-1923)
abbé

À la suite du Christ (Le Christ Idéal du Moine, éd. DDB, 1936 ; p. 43-46 ; rev.)

Demeurer uni à Jésus en toutes choses

Plaire à notre Père des cieux pour qu’il soit glorifié, pour que son règne s’établisse en nous et que toute sa volonté soit accomplie, et cela d’une façon stable et totale, c’est là la perfection. (…) Le résultat d’une telle attitude est que « nous produisons sans cesse ces fruits des bonnes œuvres » dont parle S. Paul (Col 4,10). Et notre Seigneur ne déclare-t-il pas lui-même que cette perfection est glorieuse pour Dieu : « C’est la gloire de mon Père que vous portiez de nombreux fruits » (Jn 15,8 ).

           Or, où irons-nous puiser la sève qui doit féconder toutes nos actions et nous faire rapporter au Père cette riche moisson de bonnes œuvres par laquelle nous le glorifions ? Cette sève féconde qui est la grâce ne nous vient que par Jésus. Ce n’est qu’en demeurant unis à lui, que nous pourrons être divinement féconds : « Celui qui demeure en moi et moi en lui, celui-là porte de nombreux fruits » (Jn 15,5). Si sans lui « nous ne pouvons rien accomplir qui soit digne de son Père », avec lui, en lui, nous portons de nombreux fruits : il est la vigne, nous sommes les branches. Vous me demanderez comment nous « demeurons » en Jésus ? Par la foi d’abord. S. Paul nous dit que « la foi fait habiter le Christ dans nos cœurs » (Ep 3,17). Par l’amour ensuite : « Demeurez dans mon amour » (Jn 15,9), l’amour qui, joint à la grâce, nous livre tout entier au service du Christ et à l’observation de ses préceptes. (…)

           Aussi bien tout revient-il à demeurer uni à Jésus en toutes choses, à le contempler sans cesse pour l’imiter, et à accomplir toujours comme lui, « par amour », « tout ce qui plaît au Père » (Jn 14,31) : « je fais toujours ce qui lui est agréable » (Jn 8,29). C’est le secret de la perfection, c’est le moyen infaillible d’avoir part à ces complaisances que « le Père prend en son propre Fils bien-aimé ».
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyJeu 23 Juil 2020, 22:59

24 juillet

Le vendredi de la 16e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 13,18-23.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Écoutez ce que veut dire la parabole du semeur.
Quand quelqu’un entend la parole du Royaume sans la comprendre, le Mauvais survient et s’empare de ce qui est semé dans son cœur : celui-là, c’est le terrain ensemencé au bord du chemin.
Celui qui a reçu la semence sur un sol pierreux, c’est celui qui entend la Parole et la reçoit aussitôt avec joie ;
mais il n’a pas de racines en lui, il est l’homme d’un moment : quand vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, il trébuche aussitôt.
Celui qui a reçu la semence dans les ronces, c’est celui qui entend la Parole ; mais le souci du monde et la séduction de la richesse étouffent la Parole, qui ne donne pas de fruit.
Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la Parole et la comprend : il porte du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. »

Commentaire du jour

Saint Jean-Paul II (1920-2005)
pape

Discours devant le Conseil de l’Europe, 08/05/1988 (trad. © copyright Libreria Editrice Vaticana)

« Rendre toujours plus vivante et généreuse l'âme de l'Europe »

Si l'Europe veut être fidèle à elle-même, il faut qu'elle sache rassembler toutes les forces vives de ce continent, en respectant le caractère original de chaque région, mais en retrouvant dans ses racines un esprit commun. Les pays membres de votre Conseil ont conscience de n'être pas toute l'Europe ; en exprimant le vœu ardent de voir s'intensifier la coopération, déjà ébauchée, avec les autres nations, particulièrement du Centre et de l'Est, j'ai le sentiment de rejoindre le désir de millions d'hommes et de femmes qui se savent liés dans une histoire commune et qui espèrent un destin d'unité et de solidarité à la mesure de ce continent.

          Pendant des siècles, l'Europe a joué un rôle considérable dans les autres parties du monde. On doit admettre qu'elle n'a pas toujours mis le meilleur d'elle-même dans sa rencontre avec les autres civilisations, mais personne ne peut contester qu'elle a fait partager heureusement beaucoup des valeurs qu'elle avait longuement mûries. Ses fils ont eu une part essentielle dans la diffusion du message chrétien. Si l'Europe désire jouer aujourd'hui son rôle, elle doit, dans l'unité, fonder clairement son action sur ce qu'il y a de plus humain et de plus généreux dans son héritage. (...)

          En venant aujourd'hui devant la première Assemblée parlementaire internationale constituée dans le monde, j'ai conscience de m'adresser aux représentants qualifiés de peuples qui, dans la fidélité à leurs sources vives, ont voulu se rejoindre pour affermir leur unité et pour s'ouvrir aux autres nations de tous les continents, dans le respect de la vérité de l'homme. Je peux témoigner de la disponibilité des chrétiens à prendre une part active aux tâches de vos institutions. Je souhaite à votre Conseil de travailler avec fruit afin de rendre toujours plus vivante et généreuse l'âme de l'Europe.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyVen 24 Juil 2020, 23:33

25 juillet

Fête de saint Jacques (le majeur), apôtre

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 20,20-28.

En ce temps-là, la mère de Jacques et de Jean, fils de Zébédée, s'approcha de Jésus avec ses fils Jacques et Jean, et elle se prosterna pour lui faire une demande.
Jésus lui dit : « Que veux-tu ? » Elle répondit : « Ordonne que mes deux fils que voici siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ton Royaume. »
Jésus répondit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ? » Ils lui disent : « Nous le pouvons. »
Il leur dit : « Ma coupe, vous la boirez ; quant à siéger à ma droite et à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé par mon Père. »
Les dix autres, qui avaient entendu, s’indignèrent contre les deux frères.
Jésus les appela et dit : « Vous le savez : les chefs des nations les commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir.
Parmi vous, il ne devra pas en être ainsi : celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur ;
et celui qui veut être parmi vous le premier sera votre esclave.
Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

Commentaire du jour


Saint Basile (v. 330-379)
moine et évêque de Césarée en Cappadoce, docteur de l'Église

Homélie sur le psaume 115, §4 (trad. Solesmes, t. 3, p. 731)

« Pouvez-vous boire à la coupe que je vais boire ? »

     « Que rendrai-je au Seigneur ? » (Ps 115,12). Non pas des sacrifices, ni des holocaustes, ni les observances du culte légal, mais ma vie elle-même tout entière. Et c'est pourquoi, dit le psalmiste, « j'élèverai la coupe du salut » (v. 13). Le labeur qu'il a enduré dans les combats de sa dévotion filiale envers Dieu et la constance par laquelle, jusqu'à en mourir, il a résisté au péché, le psalmiste appelle cela sa coupe.

     C'est à propos de cette coupe que le Seigneur lui-même s'exprime dans les évangiles : « Père, s'il est possible, que cette coupe passe loin de moi » (Mt 26,39). Et encore aux disciples : « Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ? » Il voulait parler de cette mort qu'il voulait souffrir pour le salut du monde. C'est pourquoi, dit-il, « j'élèverai la coupe du salut », c'est-à-dire, je suis tendu de tout mon être, assoiffé, vers la consommation du martyre, au point que je tiens les tourments endurés dans les combats de l'amour filial pour un repos de l'âme et du corps, et non une souffrance. Moi-même donc, dit-il, je m'offrirai au Seigneur, comme un sacrifice et une oblation (…). Et je suis prêt à témoigner de ces promesses devant tout le peuple, car « je tiendrai mes promesses au Seigneur, oui, devant tout son peuple ! » (v. 14).
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptySam 25 Juil 2020, 23:51

26 juillet

Dix-septième dimanche du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 13,44-52.

En ce temps-là, Jésus disait aux foules :
« Le royaume des Cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ.
Ou encore : Le royaume des Cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines.
Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète la perle. »
Le royaume des Cieux est encore comparable à un filet que l’on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons.
Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien.
Ainsi en sera-t-il à la fin du monde : les anges sortiront pour séparer les méchants du milieu des justes
et les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. »
« Avez-vous compris tout cela ? » Ils lui répondent : « Oui ».
Jésus ajouta : « C’est pourquoi tout scribe devenu disciple du royaume des Cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien. »

Commentaire du jour


Saint Basile (v. 330-379)
moine et évêque de Césarée en Cappadoce, docteur de l'Église

Grandes Règles monastiques, § 8 (trad. L. Lèbe osb, Éd. Maredsous, 1969, p. 71 rev.)

« Il va vendre tout ce qu’il possède
»

Notre Seigneur Jésus Christ a vivement et souvent insisté : « Si quelqu'un veut venir à moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix et qu'il me suive » (Mt 16,24). (…) Et ailleurs : « Si tu veux être parfait, va, vends tout ce que tu possèdes et donne-le aux pauvres », après quoi il ajoute : « puis viens et suis-moi » (Mt 19,21).

           Pour celui qui sait comprendre, la parabole du marchand veut dire la même chose : « Le Royaume des cieux est semblable à un marchand qui recherche des pierres précieuses ; lorsqu'il en a trouvé une d'un grand prix, il court vendre tout ce qu'il a, afin de pouvoir l'acheter. » La pierre précieuse désigne certainement ici le Royaume des cieux, et le Seigneur nous montre qu'il est impossible de l'obtenir, si nous n'abandonnons pas tout ce que nous possédons : richesse, gloire, noblesse de naissance et tout ce que tant d'autres recherchent avidement.

           Le Seigneur a aussi déclaré qu'il est impossible de s'occuper convenablement de ce que l'on fait quand l'esprit est sollicité par diverses choses : « Personne ne peut servir deux maîtres », a-t-il dit (Mt 6,24). C'est pourquoi « le trésor qui est dans le ciel » est le seul que nous puissions choisir pour y attacher notre cœur : « Car où est votre trésor, là est votre cœur » (Mt 6,20s). (…) Pour tout dire, il s'agit de transporter notre cœur dans la vie du ciel, en sorte qu'on puisse dire : « Notre patrie est dans les cieux » (Ph 3,20). Surtout c'est commencer à devenir semblable au Christ, « qui, de riche qu'il était, s'est fait pauvre pour nous » (2Co 8,9).
Revenir en haut Aller en bas
Judoce

Judoce


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyDim 26 Juil 2020, 07:54

[quote="Julie"]« Le royaume des Cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ."

Le Royaume de Dieu, c'est ce trésors dont parla Jésus au jeune homme qui ayant de grand bien, pensait pouvoir s'acheter avec ses biens, la vie éternelle dans le Royaume de Dieu :

Une chose encore te fait défaut (si tu veux être parfait) :
 

Ce trésor, le Royaume de Dieu,  dans la parabole qui suit, nous découvrons que c'est "une perle fine de grande valeur" :

Ou encore :
 

Cette perle que nous retrouvons dans la Jérusalem d'en haut que Jean a contemplé :

Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne, et:
 

chaque porte reposant sur chacune des 12 pierres fondamentales que sont les 12 Apôtres de Jésus, sont 12 perles qui n'en font qu'une :  le Royaume de Dieu qui est semblable à une perle de grand prix.

Cette perle de grand prix, que Jésus a déposé le jeudi saint dans son champ, sa terre, le corps de chair de ses 12 Apôtres pour faire d'eux "dans cette perle que Jésus a enfoui en eux", "une porte d'entrée dans son Royaume" la Porte d'entrée qu'il est lui-même, et que Dieu son Père a enfoui dans la chair de la Vierge Marie, une terre vierge de tout péché.

Dieu le Père qui a racheté cette terre, la chair de la Vierge Marie, pour pouvoir y cacher la porte de son Royaume, son Verbe, sa perle fine, qu'il va déposer en chacun des Apôtres pour faire d'eux "une porte d'entrée dans son Royaume" en union avec l'Unique Porte de cette unique Royaume qu'Est son Verbe, sa Perle de grand prix.

Le Royaume de Dieu est encore comparable à un filet que l'on jette dans la mer:
 

« Avez-vous compris tout cela ? »

Ce filet il nous renvoie au commencement et à la fin de la mission que Jésus a remplie.  Faire de ses 12 Apôtres, dont il va faire son corps, son Eglise, le filet qu'il allait jeter sur Israël et sur le monde, faisant d'eux des pécheurs d'hommes :

Au commencement :

Comme il passait le long de la mer de Galilée, il vit Simon et André, frère de Simon, qui jetaient le filet dans la mer, car ils étaient pêcheurs. :
 

Et à la fin de sa mission :

Après cela, Jésus se montra de nouveau à ses disciples sur les bords de la mer de Tibériade:
 


Le matin venu, Jésus se trouva sur le rivage; mais les disciples ne savaient pas que c'était Jésus. Et Jésus leur dit:
 

" Simon-Pierre, ayant entendu que c'était le Seigneur, mit son vêtement et sa ceinture, car il était nu, et se jeta dans la mer.:
 

Jésus leur dit:
 

Avez vous remarquez le nombre de grands poissons qu'ils vont ramener sur la terre où les attendait Jésus, qui était sans doute la terre sur laquelle Simon-Pierre avait sa maison, à Capharnaüm au bord du lac de Galilée, où Simon-Pierre avait repris son métier de pécheur.

153 gros poissons

Ces 153 poissons figuraient les églises que Simon-Pierre et ses Apôtres vont fonder et qu'ils vont faire entrer sur la terre de Pierre (le Vatican),  qu'ils vont passer au feu, en donnant "un" à manger à Jésus, avec le pain qu'il a rompu et qui nous renvoie à la multiplication des pains et des poissons et à la célébration de l'Eucharistie.

Et qui nous renvoie à ce poisson que Jésus a demandé à Simon-Pierre d'aller lui chercher et dont il va tirer "un drachme" pour payer l'impot au Temple, et sur laquelle devait certainement figuré son visage, son image, que nous sommes nous-mêmes appelé à rendre à Dieu son Père, comme impot que nous lui devons.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyDim 26 Juil 2020, 22:56

Judoce a écrit:
Julie a écrit:
« Le royaume des Cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ."

Le Royaume de Dieu, c'est ce trésors dont parla Jésus au jeune homme qui ayant de grand bien, pensait pouvoir s'acheter avec ses biens, la vie éternelle dans le Royaume de Dieu :

Une chose encore te fait défaut (si tu veux être parfait) :
 

Ce trésor, le Royaume de Dieu,  dans la parabole qui suit, nous découvrons que c'est "une perle fine de grande valeur" :

Ou encore :
 

Cette perle que nous retrouvons dans la Jérusalem d'en haut que Jean a contemplé :

Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne, et:
 

chaque porte reposant sur chacune des 12 pierres fondamentales que sont les 12 Apôtres de Jésus, sont 12 perles qui n'en font qu'une :  le Royaume de Dieu qui est semblable à une perle de grand prix.

Cette perle de grand prix, que Jésus a déposé le jeudi saint dans son champ, sa terre, le corps de chair de ses 12 Apôtres pour faire d'eux "dans cette perle que Jésus a enfoui en eux", "une porte d'entrée dans son Royaume" la Porte d'entrée qu'il est lui-même, et que Dieu son Père a enfoui dans la chair de la Vierge Marie, une terre vierge de tout péché.

Dieu le Père qui a racheté cette terre, la chair de la Vierge Marie, pour pouvoir y cacher la porte de son Royaume, son Verbe, sa perle fine, qu'il va déposer en chacun des Apôtres pour faire d'eux "une porte d'entrée dans son Royaume" en union avec l'Unique Porte de cette unique Royaume qu'Est son Verbe, sa Perle de grand prix.

Le Royaume de Dieu est encore comparable à un filet que l'on jette dans la mer:
 

« Avez-vous compris tout cela ? »

Ce filet il nous renvoie au commencement et à la fin de la mission que Jésus a remplie.  Faire de ses 12 Apôtres, dont il va faire son corps, son Eglise, le filet qu'il allait jeter sur Israël et sur le monde, faisant d'eux des pécheurs d'hommes :

Au commencement :

Comme il passait le long de la mer de Galilée, il vit Simon et André, frère de Simon, qui jetaient le filet dans la mer, car ils étaient pêcheurs. :
 

Et à la fin de sa mission :

Après cela, Jésus se montra de nouveau à ses disciples sur les bords de la mer de Tibériade:
 


Le matin venu, Jésus se trouva sur le rivage; mais les disciples ne savaient pas que c'était Jésus. Et Jésus leur dit:
 

" Simon-Pierre, ayant entendu que c'était le Seigneur, mit son vêtement et sa ceinture, car il était nu, et se jeta dans la mer.:
 

Jésus leur dit:
 

Avez vous remarquez le nombre de grands poissons qu'ils vont ramener sur la terre où les attendait Jésus, qui était sans doute la terre sur laquelle Simon-Pierre avait sa maison, à Capharnaüm au bord du lac de Galilée, où Simon-Pierre avait repris son métier de pécheur.

153 gros poissons

Ces 153 poissons figuraient les églises que Simon-Pierre et ses Apôtres vont fonder et qu'ils vont faire entrer sur la terre de Pierre (le Vatican),  qu'ils vont passer au feu, en donnant "un" à manger à Jésus, avec le pain qu'il a rompu et qui nous renvoie à la multiplication des pains et des poissons et à la célébration de l'Eucharistie.

Et qui nous renvoie à ce poisson que Jésus a demandé à Simon-Pierre d'aller lui chercher et dont il va tirer "un drachme" pour payer l'impot au Temple, et sur laquelle devait certainement figuré son visage, son image, que nous sommes nous-mêmes appelé à rendre à Dieu son Père, comme impot que nous lui devons.

Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 189259
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyDim 26 Juil 2020, 22:57

27 juillet

Le lundi de la 17e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 13,31-35.

En ce temps-là, Jésus proposa aux foules une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et qu’il a semée dans son champ.
C’est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent et font leurs nids dans ses branches. »
Il leur dit une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable au levain qu’une femme a pris et qu’elle a enfoui dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. »
Tout cela, Jésus le dit aux foules en paraboles, et il ne leur disait rien sans parabole,
accomplissant ainsi la parole du prophète : ‘J’ouvrirai la bouche pour des paraboles, je publierai ce qui fut caché depuis la fondation du monde.’

Commentaire du jour

Saint Claude la Colombière (1641-1682)
jésuite

Journal spirituel (Écrits spirituels, coll. Christus n° 9, éd. DDB, 1982, p. 132; rev.)

La semence de la grâce

La grâce de Dieu est une semence qu’il ne faut pas étouffer, mais qu’il ne faut pas aussi trop exposer. Il faut la nourrir en son cœur et ne la pas trop faire paraître aux yeux des hommes.

           Deux sortes de grâces, petites en apparence, et d’où néanmoins peut dépendre, et notre perfection, et notre salut : I. une lumière qui nous découvre une vérité : il faut la recueillir soigneusement et prendre garde qu’elle ne s’éteigne par notre faute ; il faut s’en servir comme d’une règle dans toutes nos actions, voir à quoi elle nous porte, etc. ; II. un mouvement qui nous porte à faire quelque action de vertu en certaines occasions ; il faut être fidèle à ces mouvements, parce que cette fidélité est quelquefois le nœud de notre bonheur.

           Une mortification que Dieu nous inspire en certaines circonstances, si on écoute sa voix, produira peut-être de très grands fruits et la sainteté en nous ; au lieu que le mépris qu’on ferait de cette petite grâce, pourrait avoir de très funestes conséquences, comme il est arrivé que des favoris sont tombés en disgrâce, pour avoir manqué de complaisance en de très petites choses.
Revenir en haut Aller en bas
Judoce

Judoce


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyLun 27 Juil 2020, 10:12

[quote="Julie"]En ce temps-là, Jésus proposa aux foules une autre parabole :

« Le royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et qu’il a semée dans son champ:
 


Il leur dit une autre parabole :

« Le royaume des Cieux est comparable au levain qu’une femme a pris et qu’elle a enfoui dans trois mesures de farine, :
 


je publierai ce qui fut caché depuis la fondation du monde.

Et j'ajouterai cette parole donnée par Jésus en apparté à ses Apôtres, rassemblés autour de lui alors qu'il était encore assis dans la barque de Simon-Pierre sans doute au pied de sa maison, dans laquelle Jésus retrouvait ses Apôtres en apparté pour leur interpréter les paraboles :

après qu'ils aient quittés les foules qui près de chez Simon-Pierre, au bord de la mer avait entendu, que Jésus venait d'enseigner en leur donnant ces paraboles, A PARTIR DE LA BARQUE DE SIMON-PIERRE :

En ce jour là, Jésus sortit de la maison et s'assit au bord de la mer. Des foules s'assemblèrent autour de lui si nombreuses qu'il monta dans une barque, où il s'assit:
 


Jésus avec Dieu sonPère vivant en Lui, est sorti de Nazareth pour aller semer sa semence dans la Galilée des Nations, en commençant par Capharnaüm :

Quand Jésus apprit l'arrestation de Jean le Baptiste, il se retira en Galilée. Il quitta Nazareth et vint habiter à Capharnaüm,:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Entre la parabole du semeur entendu à la messe il y a 15 jours et cette dernière parabole sur le grain de moutarde reçue hier avec la parabole sur le trésors qu'est la perle enfouie dans le champ de Dieu, Jésus nous a donné "une image" du Royaume qu'il est venu bâtir, en étant assis dans la barque de Pierre.

Que représente donc ce grain de moutarde, la plus petite des grâine qui devient un grand arbre qui atteint les Cieux et dans lesquels les oiseaux du Ciel (les hommes devenus comme  des anges) vont se nicher ?

Je crois que Jésus a pris l'exemple d'un arbre, car toute hommes qui naît sur la terre, donne naissance "à un arbre généalogique" ; à "la Vigne Véritable dont parla Jésus en parlant de lui et ses Apôtres".

Si ses branches montent jusque dans les Cieux, c'est parce que c'est dans les Cieux que nous entrons tous, en étant grêffé sur la Vigne, l'abre de la connaissance du bien et du mal (dans l'enseignement que nous recevons de Jésus) qui est aussi l'arbre de vie  (la Vie que nous recevons dans sa chair et dans son sang, qui jaillit de son Sacré Coeur devenu le Sacré coeur de son épouse, l'Eglise dont la figure est la Vierge Marie, portant Jésus en son sein durant les 9 mois de sa grossesse)

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyLun 27 Juil 2020, 23:16

28 juillet

Le mardi de la 17e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 13,36-43.

En ce temps-là, laissant les foules, Jésus vint à la maison. Ses disciples s’approchèrent et lui dirent : « Explique-nous clairement la parabole de l’ivraie dans le champ. »
Il leur répondit : « Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme ;
le champ, c’est le monde ; le bon grain, ce sont les fils du Royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du Mauvais.
L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges.
De même que l’on enlève l’ivraie pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde.
Le Fils de l’homme enverra ses anges, et ils enlèveront de son Royaume toutes les causes de chute et ceux qui font le mal ;
ils les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents.
Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »

Commentaire du jour


Saint Théodore le Studite (759-826)
moine à Constantinople

Catéchèse 42 (Les Grandes Catéchèses, coll. Spiritualité orientale n° 79, trad. F. de Montleau, éd. Bellefontaine, 2002, p. 335-338 ; rev.)

« Les justes resplendiront comme le soleil » (Mt 13,43)

Par la pensée, voyons notre Seigneur Jésus Christ assis sur un trône de gloire ; auprès de lui se tiennent séraphins, chérubins et chaque orde angélique qui le servent avec crainte et tremblement. Alors ils entendront la voix bénie du Maître, ceux qui auront achevé le combat, sans se laisser attirer par aucun des agréments du siècle, ni séduire par le charme de ce vain monde. « Alors, dit-il, les justes resplendiront comme le soleil » (Mt 13,43) lorsqu’ils seront arrivés du levant et du couchant, du nord et de la mer et ils prendront place au festin avec Abraham, Isaac et Jacob (cf. Mt 8,11) dans une joie ineffable (cf. 1 P 1,8 ) quand notre Roi et Seigneur distribuera ses dons selon ses mérites. Ah ! mes frères et mes enfants, ah ! Combien grande et belle la gloire dont jouirons les trois fois bienheureux et les saints qui auront pratiqué le renoncement ! Oui, très certainement, chacun recevra les biens promis selon le rang dans lequel il aura plu à Dieu. (…)

           Désormais donc, courez bien (cf. Ga 5,7) et que le diable ne vous ensorcelle (cf. Ga 3,1), ni ne vous entrave ! (…) Que vienne sur vous (…), miséricorde, paix, charité, absence d’envie, de jalousie et d’ostentation, docilité, langage bienveillant, solidarité, compassion les uns envers les autres, humilité. Vivez ainsi, conduisez-vous ainsi, priant aussi de tout votre cœur pour mon humble personne, afin que je ne sois pas jeté au feu éternel ; puissions-nous tous y échapper, après avoir été jugés dignes du royaume des cieux, dans le Christ lui-même, notre Dieu, à qui conviennent toute gloire, honneur, adoration et magnificence avec le Père et le Saint-Esprit, maintenant et toujours et pour les siècles des siècles. Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyMar 28 Juil 2020, 17:47

Judoce a écrit:
Julie a écrit:
J'ajoute aussi que la parabole bien-sûr une image l'ivraie ne veut pas dire que l'ivraie est démoniaque mais ce sont les injustes qui sèment l'ivraie . Comme a la fin du monde , tout le monde sera touché par les fléaux pas seulement l'ivraie

Tout a fait, car celui qui sème l'ivraie c'est le diable. C'est ce que nous révèle Jésus. Ors, ce que le diable sème par dessus la parole que Dieu par son Verbe le Semeur est venu semer, c'est la parole de Dieu transformer par le diable et dans l'exemple du péché originel, c'est bien le diable qui a semé la Parole que Dieu par Adam avait semé en Eve, pour la resemer dans Eve, transformée, faussée dans l'interprétation qu'il fait a Eve de sa Parole.

L'Ivraie c'est donc la Parole de Dieu interprétée faussement par tous les faux prophètes, les fils du diables, semée par dessus la vraie Parole de Dieu semée par les envoyés de Jésus, ses Apôtres.

Si l'ivraie avait été diabolique, alors Jésus qui a donné pouvoir à ses Apôtres d'expulser les démons, n'aurait pas demandé à ses Apôtres de laisser les sujets du diable, ceux qui font ce que le diable leur a dit de faire en transformant la parole de Dieu, croître avec les sujets du Royaume ; car si on les arrachaient, leur serait ôter la possibilité d'accueillir en eux le bon grain qui étoufferai le mauvais grain. Car toute homme bien qu'ensemencé par du mauvais grain, peut encore recevoir du bon grain qui peut-être un jour arrivera à prendre racine.

Oui et il faut dire aussi que toute les plantes produisent de l'oxygène et que c'est une parabole.



Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyMar 28 Juil 2020, 17:50

Judoce a écrit:
Julie a écrit:
En ce temps-là, Jésus proposa aux foules une autre parabole :

« Le royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et qu’il a semée dans son champ:
 


Il leur dit une autre parabole :

« Le royaume des Cieux est comparable au levain qu’une femme a pris et qu’elle a enfoui dans trois mesures de farine, :
 


je publierai ce qui fut caché depuis la fondation du monde.

Et j'ajouterai cette parole donnée par Jésus en apparté à ses Apôtres, rassemblés autour de lui alors qu'il était encore assis dans la barque de Simon-Pierre sans doute au pied de sa maison, dans laquelle Jésus retrouvait ses Apôtres en apparté pour leur interpréter les paraboles :

après qu'ils aient quittés les foules qui près de chez Simon-Pierre, au bord de la mer avait entendu, que Jésus venait d'enseigner en leur donnant ces paraboles, A PARTIR DE LA BARQUE DE SIMON-PIERRE :

En ce jour là, Jésus sortit de la maison et s'assit au bord de la mer. Des foules s'assemblèrent autour de lui si nombreuses qu'il monta dans une barque, où il s'assit:
 


Jésus avec Dieu sonPère vivant en Lui, est sorti de Nazareth pour aller semer sa semence dans la Galilée des Nations, en commençant par Capharnaüm :

Quand Jésus apprit l'arrestation de Jean le Baptiste, il se retira en Galilée. Il quitta Nazareth et vint habiter à Capharnaüm,:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Entre la parabole du semeur entendu à la messe il y a 15 jours et cette dernière parabole sur le grain de moutarde reçue hier avec la parabole sur le trésors qu'est la perle enfouie dans le champ de Dieu, Jésus nous a donné "une image" du Royaume qu'il est venu bâtir, en étant assis dans la barque de Pierre.

Que représente donc ce grain de moutarde, la plus petite des grâine qui devient un grand arbre qui atteint les Cieux et dans lesquels les oiseaux du Ciel (les hommes devenus comme  des anges) vont se nicher ?

Je crois que Jésus a pris l'exemple d'un arbre, car toute hommes qui naît sur la terre, donne naissance "à un arbre généalogique" ; à "la Vigne Véritable dont parla Jésus en parlant de lui et ses Apôtres".

Si ses branches montent jusque dans les Cieux, c'est parce que c'est dans les Cieux que nous entrons tous, en étant grêffé sur la Vigne, l'abre de la connaissance du bien et du mal (dans l'enseignement que nous recevons de Jésus) qui est aussi l'arbre de vie  (la Vie que nous recevons dans sa chair et dans son sang, qui jaillit de son Sacré Coeur devenu le Sacré coeur de son épouse, l'Eglise dont la figure est la Vierge Marie, portant Jésus en son sein durant les 9 mois de sa grossesse)



Parler de théologie fait toujours du bien ! Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 2129354088
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyMar 28 Juil 2020, 22:37

29 juillet

Sainte Marthe, mémoire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 11,19-27.

En ce temps-là, beaucoup de Juifs étaient venus réconforter Marthe et Marie au sujet de leur frère.
Lorsque Marthe apprit l’arrivée de Jésus, elle partit à sa rencontre, tandis que Marie restait assise à la maison.
Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort.
Mais maintenant encore, je le sais, tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. »
Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera. »
Marthe reprit : « Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. »
Jésus lui dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ;
quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? »
Elle répondit : « Oui, Seigneur, je le crois : tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde. »

Commentaire du jour

Saint Augustin (354-430)
évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église

Sermons sur l'évangile de Jean, n°49,15

« Celui qui croit en moi vivra »

« Celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra ; et tout homme qui vit et qui croit en moi ne mourra jamais. » Qu'est-ce que cela veut dire ? « Celui qui croit en moi, même s'il meurt comme Lazare, vivra », parce que Dieu n'est pas le Dieu des morts, mais le Dieu des vivants. Déjà au sujet d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, les patriarches morts depuis longtemps, Jésus avait fait aux juifs la même réponse : « Je suis le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob ; non pas le Dieu des morts, mais des vivants, car tous vivent pour lui » (Lc 20,38). Crois donc, et même si tu es mort, tu vivras ! Mais si tu ne crois pas, même si tu es vivant, tu es réellement mort. (…) D'où vient la mort dans l'âme ? De ce que la foi n'y est plus. D'où vient la mort du corps ? De ce que l'âme n'y est plus. L'âme de ton âme, c'est la foi.

            « Celui qui croit en moi, même s'il meurt dans son corps, aura la vie dans son âme, jusqu'à ce que le corps lui-même ressuscite pour ne plus mourir. Et tout homme qui vit dans la chair et croit en moi, bien qu'il doive mourir pour un temps en son corps, il ne mourra pas pour l'éternité, à cause de la vie de l'Esprit et de l'immortalité de la résurrection. »

           Voilà ce que veut dire Jésus dans sa réponse à Marthe (…) « Crois-tu cela ? » « Oui, Seigneur, lui répond-elle, je crois que tu es le Christ, le fils de Dieu, qui es venu dans le monde. En croyant cela, j'ai cru que tu es la résurrection, j'ai cru que tu es la vie, j'ai cru que celui qui croit en toi, même s'il meurt, vivra ; j'ai cru que celui qui est vivant et qui croit en toi ne mourra pas pour l'éternité. »
Revenir en haut Aller en bas
Judoce

Judoce


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyMer 29 Juil 2020, 08:13

Citation :
« Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort.

Mais maintenant encore, je le sais, tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. »

Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera. »

Marthe reprit : « Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. »

Jésus lui dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie.

Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ;  

quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? »

Elle répondit : « Oui, Seigneur, je le crois : tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde. »

Marthe dit :« Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort.  Mais maintenant encore, je le sais, tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. »

Jésus répondit : Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ;  Crois-tu cela ? »

Marthe répondit :  « Oui, Seigneur, je le crois : tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde.


Comprenez-vous maintenant pourquoi Jésus a attendu que son ami Lazare se soit endormi dans la mort, pour le visiter et visiter sa famille en deuil ?

C'était pour que nous comprenions que "celui qui croit qu'il est le Christ, le Fils de Dieu venu dans le monde, pour nous sauver de la mort, du péché et surtout du séjour des morts, les enfers",  il est exaucé comme Marthe va voir sa demande exaucée, ne sachant pas encore que celui dont elle a parlé ici à Jésus :

je le sais, tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. »

A savoir Dieu, il était là, devant elle, vivant en Jésus son Fils qu'il a envoyé dans le monde pour qu'il nous ressuscite.  

Dieu, le Père de Jésus, vivant en lui a exaucé la demande de Marthe, en ressuscitant son frère, après qu'il eut été emporté dans le séjour des mort, ldans e sein d'Abraham, d'où Jésus le 4ème jour, l'a fait sortir ; accomplissant ce qu'il venait de lui dire :

Celui qui croit en moi, même s'il meurt comme Lazare, il vivra ; c'est ce que je viens de vous prouver en ressuscitant Lazare votre frère.

Ajoutant, pour tous ceux qui mourront après lui :

Celui qui vit et croit en moi, il ne mourra jamais.

Promesse qu'il a renouvellé ici :

Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père,

ainsi celui qui me mange vivra aussi par moi.  celui qui mange de ce pain vivra éternellement."

Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement;

et le pain que je donnerai, c'est ma chair, pour le salut du monde."  


Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage.

Celui qui mange ma chair et boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui.

C'est là le pain qui est descendu du ciel:
 il n'en est point comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts;
an 6, 47-58)
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyMer 29 Juil 2020, 22:56

30 juillet

Le jeudi de la 17e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 13,47-53.

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : «Le royaume des Cieux est encore comparable à un filet que l’on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons.
Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien.
Ainsi en sera-t-il à la fin du monde : les anges sortiront pour séparer les méchants du milieu des justes
et les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. »
« Avez-vous compris tout cela ? » Ils lui répondent : « Oui ».
Jésus ajouta : « C’est pourquoi tout scribe devenu disciple du royaume des Cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien. »
Lorsque Jésus eut terminé ces paraboles, il s’éloigna de là.

Commentaire du jour

Saint Augustin (354-430)
évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église

Discours sur le Psaume 95, 14-15 ; CCL 1351-1353 (Livre des jours – Office romain des lectures ; Le Cerf – Desclée de Brouwer – Desclée – Mame ; © AELF Paris 1976 ; 33e dimanche)

« Sur le rivage... on ramasse ce qui est bon »

« Il jugera le monde avec justice, et les peuples selon sa vérité. » (Ps 95,13) Quelle justice et quelle vérité ? Il rassemblera auprès de lui ses élus (Mc 13,27) ; les autres, il les séparera, car il mettra ceux-ci à sa droite, et ceux-là à sa gauche (Mt 25,33). Qu'y aura-t-il de plus juste, de plus vrai que cela ? Ils n'attendront pas du juge la miséricorde, ceux qui n'ont pas voulu exercer la miséricorde avant la venue du juge. Ceux qui ont voulu exercer la miséricorde seront jugés avec miséricorde (Lc 6,37). Car il dira à ceux qu'il aura mis à sa droite : « Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le royaume préparé pour vous depuis la création du monde ». Et il leur attribue des actes de miséricorde : « J'avais faim, et vous m'avez donné à manger ; j'avais soif, et vous m'avez donné à boire », et toute la suite (Mt 25,31s). (...)

            Parce que tu es injuste, le juge ne sera pas juste ? Parce qu'il t'arrive de [......], la vérité ne sera pas véridique ? Si tu veux rencontrer un juge miséricordieux, sois miséricordieux avant qu'il vienne. Pardonne, si l'on t'a offensé ; donne les biens que tu possèdes en abondance. (...) Donnes ce que tu tiens de lui : « Que possèdes-tu que tu n'aies reçu ? » (1Co 4,7) Voilà les sacrifices qui sont très agréables à Dieu : miséricorde, humilité, reconnaissance, paix, charité. Si c'est cela que nous apportons, nous attendrons avec assurance l'avènement du juge, lui qui « jugera le monde avec justice, et les peuples selon sa vérité ».
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyJeu 30 Juil 2020, 23:11

31 juillet

Le vendredi de la 17e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 13,54-58.

En ce temps-là, Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et il enseignait les gens dans leur synagogue, de telle manière qu’ils étaient frappés d’étonnement et disaient : « D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ?
N’est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie, et ses frères : Jacques, Joseph, Simon et Jude ?
Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes chez nous ? Alors, d’où lui vient tout cela ? »
Et ils étaient profondément choqués à son sujet. Jésus leur dit : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays et dans sa propre maison. »
Et il ne fit pas beaucoup de miracles à cet endroit-là, à cause de leur manque de foi.

Commentaire du jour

Saint Augustin (354-430)
évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église

Sermon 51, §19.30

« N’est-il pas le fils du charpentier ? »

     La réponse du Seigneur Jésus : « Ne saviez-vous pas que je dois être chez mon Père ? » (Lc 2,49), n'affirme pas que Dieu est son Père pour signifier que Joseph ne l'est pas. Comment prouver cela ? Par l'Écriture, qui continue (…) : « Il descendit avec eux pour rentrer à Nazareth, et il leur était soumis » (v. 51). À qui était-il soumis ? N'est-ce pas à ses parents ? Tous deux donc étaient ses parents. (…) Ils étaient ses parents dans le temps, et Dieu était son Père de toute éternité. Ils étaient les parents du Fils de l'homme ; le Père, de sa Parole, le Verbe, sa Sagesse (1Co 1,24), cette puissance par laquelle il a créé toute chose. (…)

     Ne soyons donc pas surpris que les évangélistes nous donnent la généalogie de Jésus par Joseph plutôt que par Marie (Mt 1,1; Lc 3,23). Si Marie est devenue mère en dehors des désirs de la chair, Joseph est devenu père en dehors de toute union charnelle. Il peut donc être le terme ou le point de départ de la généalogie du Sauveur, tout en n'étant pas son père selon la chair. Sa grande pureté confirme sa paternité. Marie, son épouse, a voulu le nommer en premier : « Vois comme nous avons souffert en te cherchant, ton père et moi » (Lc 2,48). (…)

     Si Marie a enfanté le Sauveur en dehors des lois de la nature, l'Esprit Saint a été à l'œuvre aussi en Joseph, à l'œuvre donc en eux de façon égale. « Joseph était un homme juste », dit l'évangéliste Matthieu (1,19). Le mari était juste, sa femme était juste : l'Esprit Saint reposait sur ces deux justes et a donné un fils à tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyVen 31 Juil 2020, 23:28

1 août

Le samedi de la 17e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 14,1-12.

En ce temps-là, Hérode, qui était au pouvoir en Galilée, apprit la renommée de Jésus
et dit à ses serviteurs : « Celui-là, c’est Jean le Baptiste, il est ressuscité d’entre les morts, et voilà pourquoi des miracles se réalisent par lui. »
Car Hérode avait fait arrêter Jean, l’avait fait enchaîner et mettre en prison. C’était à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe.
En effet, Jean lui avait dit : « Tu n’as pas le droit de l’avoir pour femme. »
Hérode cherchait à le faire mourir, mais il eut peur de la foule qui le tenait pour un prophète.
Lorsque arriva l’anniversaire d’Hérode, la fille d’Hérodiade dansa au milieu des convives, et elle plut à Hérode.
Alors il s’engagea par serment à lui donner ce qu’elle demanderait.
Poussée par sa mère, elle dit : « Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean le Baptiste. »
Le roi fut contrarié ; mais à cause de son serment et des convives, il commanda de la lui donner.
Il envoya décapiter Jean dans la prison.
La tête de celui-ci fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille, qui l’apporta à sa mère.
Les disciples de Jean arrivèrent pour prendre son corps, qu’ils ensevelirent ; puis ils allèrent l’annoncer à Jésus.

Commentaire du jour

Saint Jean-Paul II (1920-2005)
pape

Lettre apostolique « Tertio Millenio adveniente », § 37; 10/11/1994 (trad. © copyright Libreria Editrice Vaticana, rev.)

Jean Baptiste, martyr de la vérité

L'Église du premier millénaire est née du sang des martyrs : « Sanguis martyrum semen christianorum ; le sang des martyrs est une semence de chrétiens » (Tertullien). Les événements historiques (...) n'auraient jamais pu garantir à l'Église un développement comme celui qui se réalisa durant le premier millénaire s'il n'y avait eu les semailles des martyrs et le patrimoine de sainteté qui caractérisèrent les premières générations chrétiennes. Au terme du deuxième millénaire, l'Église est devenue à nouveau une Église de martyrs. Les persécutions à l'encontre des croyants — prêtres, religieux et laïcs — ont provoqué d'abondantes semailles de martyrs dans différentes parties du monde. Le témoignage rendu au Christ jusqu'au sang est devenu un patrimoine commun aux catholiques, aux orthodoxes, aux anglicans et aux protestants, comme le notait déjà Paul VI (...). C'est là un témoignage à ne pas oublier. (...)

            En notre siècle, les martyrs sont revenus ; souvent inconnus, ils sont comme des « soldats inconnus » de la grande cause de Dieu. Dans toute la mesure du possible, il faut éviter de perdre leur témoignage dans l'Église. (...) Il faut que les Églises locales fassent tout leur possible pour ne pas laisser perdre la mémoire de ceux qui ont subi le martyre, en rassemblant à cette intention la documentation nécessaire.

            Et cela ne saurait manquer d'avoir un caractère œcuménique marqué. L'œcuménisme des saints, des martyrs, est peut-être celui qui convainc le plus. La voix de la « communio sanctorum », la communion des saints, est plus forte que celle des fauteurs de division. (...) Le plus grand hommage que toutes les Églises rendront au Christ au seuil du troisième millénaire sera de montrer la présence toute-puissante du Rédempteur par les fruits de foi, d'espérance et de charité chez des hommes et des femmes de si nombreuses langues et races qui ont suivi le Christ dans les diverses formes de la vocation chrétienne.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyVen 31 Juil 2020, 23:33

Julie a écrit:
30 juillet

Le jeudi de la 17e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 13,47-53.

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : «Le royaume des Cieux est encore comparable à un filet que l’on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons.
Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien.
Ainsi en sera-t-il à la fin du monde : les anges sortiront pour séparer les méchants du milieu des justes
et les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. »
« Avez-vous compris tout cela ? » Ils lui répondent : « Oui ».
Jésus ajouta : « C’est pourquoi tout scribe devenu disciple du royaume des Cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien. »
Lorsque Jésus eut terminé ces paraboles, il s’éloigna de là.

Commentaire du jour

Saint Augustin (354-430)
évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église

Discours sur le Psaume 95, 14-15 ; CCL 1351-1353 (Livre des jours – Office romain des lectures ; Le Cerf – Desclée de Brouwer – Desclée – Mame ; © AELF Paris 1976 ; 33e dimanche)

« Sur le rivage... on ramasse ce qui est bon »

« Il jugera le monde avec justice, et les peuples selon sa vérité. » (Ps 95,13) Quelle justice et quelle vérité ? Il rassemblera auprès de lui ses élus (Mc 13,27) ; les autres, il les séparera, car il mettra ceux-ci à sa droite, et ceux-là à sa gauche (Mt 25,33). Qu'y aura-t-il de plus juste, de plus vrai que cela ? Ils n'attendront pas du juge la miséricorde, ceux qui n'ont pas voulu exercer la miséricorde avant la venue du juge. Ceux qui ont voulu exercer la miséricorde seront jugés avec miséricorde (Lc 6,37). Car il dira à ceux qu'il aura mis à sa droite : « Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le royaume préparé pour vous depuis la création du monde ». Et il leur attribue des actes de miséricorde : « J'avais faim, et vous m'avez donné à manger ; j'avais soif, et vous m'avez donné à boire », et toute la suite (Mt 25,31s). (...)

            Parce que tu es injuste, le juge ne sera pas juste ? Parce qu'il t'arrive de [......], la vérité ne sera pas véridique ? Si tu veux rencontrer un juge miséricordieux, sois miséricordieux avant qu'il vienne. Pardonne, si l'on t'a offensé ; donne les biens que tu possèdes en abondance. (...) Donnes ce que tu tiens de lui : « Que possèdes-tu que tu n'aies reçu ? » (1Co 4,7) Voilà les sacrifices qui sont très agréables à Dieu : miséricorde, humilité, reconnaissance, paix, charité. Si c'est cela que nous apportons, nous attendrons avec assurance l'avènement du juge, lui qui « jugera le monde avec justice, et les peuples selon sa vérité ».


Retour sur l'évangile d'hier,

Jésus parle des poissons en disant :

"Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien."

Il parle bien-sûr au niveau de l'argent mammon,  parce que les pêcheurs vendent uniquement ce qui ce vend pour manger .


Dernière édition par Julie le Ven 31 Juil 2020, 23:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyVen 31 Juil 2020, 23:39

Suite du discours de Jésus c'est bien-sûr encore une parabole car le royaume des cieux ne s'achète pas mais est gratuit :

« Le royaume des Cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ.
Ou encore : Le royaume des Cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines.
Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète la perle. »


"Et il me dit : C'est fait ! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement." Apocalypse 21,6

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptySam 01 Aoû 2020, 22:45

2 août

Dix-huitième dimanche du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 14,13-21.

En ce temps-là, quand Jésus apprit la mort de Jean le Baptiste, il se retira et partit en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les foules l’apprirent et, quittant leurs villes, elles suivirent à pied.
En débarquant, il vit une grande foule de gens ; il fut saisi de compassion envers eux et guérit leurs malades.
Le soir venu, les disciples s’approchèrent et lui dirent : « L’endroit est désert et l’heure est déjà avancée. Renvoie donc la foule : qu’ils aillent dans les villages s’acheter de la nourriture ! »
Mais Jésus leur dit : « Ils n’ont pas besoin de s’en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger. »
Alors ils lui disent : « Nous n’avons là que cinq pains et deux poissons. »
Jésus dit : « Apportez-les-moi. »
Puis, ordonnant à la foule de s’asseoir sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule.
Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait douze paniers pleins.
Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants.

Commentaire du jour

Saint Athanase (295-373)
évêque d'Alexandrie, docteur de l'Église

24ème lettre festale pour Pâques (Lire la Bible avec les Pères. 2, Le Cycle de Moïse ; trad. Sœur Isabelle de la Source ; Médiaspaul 1990 p. 31 rev.)

« Un endroit désert, à l’écart »


Chacun des saints a dû fuir « la voie large et spacieuse » (Mt 7,13), pour demeurer seul, à part, et là, vivre dans la vertu : Élie, Élisée (…), Jacob (…). Le désert et l'abandon des tumultes de la vie procurent à l'homme l'amitié de Dieu ; ainsi Abraham, quand il est sorti du pays des Chaldéens, a été appelé « ami de Dieu » (Jc 2,23). Le grand Moïse aussi, lors de son départ du pays d'Égypte (…) a parlé avec Dieu face à face, a été sauvé des mains de ses ennemis et a traversé le désert. Tous ceux-là sont l'image de la sortie des ténèbres vers la lumière admirable, et de la montée vers la ville qui est au ciel (He 11,16), la préfiguration du vrai bonheur et de la fête éternelle.

           Quant à nous, nous avons auprès de nous la réalité que des ombres et des symboles annonçaient, je veux dire l'image du Père, notre Seigneur Jésus Christ (Col 2,17; 1,15). Si nous le recevons comme nourriture en tout temps, et si nous marquons de son sang les portes de nos âmes, nous serons libérés des travaux de Pharaon et de ses inspecteurs (Ex 12,7; 5,6s). (…) Maintenant nous avons trouvé le chemin pour passer de la terre au ciel (…). Autrefois, par l'intermédiaire de Moïse, le Seigneur précédait les fils d'Israël dans une colonne de feu et de nuée ; maintenant, il nous appelle lui-même en disant : « Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive ; de celui qui croit en moi, sortiront des fleuves d'eau vive jaillissant jusqu'à la vie éternelle » (Jn 7,37s).

           Que chacun se prépare donc avec un ardent désir à se rendre à cette fête ; qu'il écoute le Sauveur l'appeler, car c'est lui qui nous console tous et chacun en particulier. Que celui qui a faim vienne à lui : il est le vrai pain (Jn 6,32). Que celui qui a soif vienne à lui : il est la source d'eau vive (Jn 4,10). Que le malade vienne à lui : il est le Verbe, la Parole de Dieu, qui guérit les malades. Si quelqu'un est accablé par les fardeaux du péché et s'en repent, qu'il se réfugie à ses pieds : il est le repos et le port du salut. Que le pécheur ait confiance, car il a dit : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos » (Mt 11,28).
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyDim 02 Aoû 2020, 22:45

3 août

Le lundi de la 18e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 14,22-36.

Aussitôt après avoir nourri la foule dans le désert, Jésus obligea les disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, pendant qu’il renverrait les foules.
Quand il les eut renvoyées, il gravit la montagne, à l’écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul.
La barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues, car le vent était contraire.
Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux en marchant sur la mer.
En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils dirent : « C’est un fantôme. » Pris de peur, ils se mirent à crier.
Mais aussitôt Jésus leur parla : « Confiance ! c’est moi ; n’ayez plus peur ! »
Pierre prit alors la parole : « Seigneur, si c’est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. »
Jésus lui dit : « Viens ! » Pierre descendit de la barque et marcha sur les eaux pour aller vers Jésus.
Mais, voyant la force du vent, il eut peur et, comme il commençait à enfoncer, il cria : « Seigneur, sauve-moi ! »
Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? »
Et quand ils furent montés dans la barque, le vent tomba.
Alors ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui, et ils lui dirent : « Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! »
Après la traversée, ils abordèrent à Génésareth.
Les gens de cet endroit reconnurent Jésus ; ils firent avertir toute la région, et on lui amena tous les malades.
Ils le suppliaient de leur laisser seulement toucher la frange de son manteau, et tous ceux qui le faisaient furent sauvés.

Commentaire du jour

Saint Hilaire (v. 315-367)
évêque de Poitiers et docteur de l'Église

Commentaire de l'évangile de Matthieu, 14, 15.17 ; SC 258 (Sur Matthieu, tome II.; trad. J. Doignon; Éd. du Cerf 1979, p. 29-33, rev.)

« Seigneur, sauve-moi ! »

Le fait que, de tous les passagers de la barque, Pierre ose répondre et demande à recevoir l'ordre de venir sur les eaux vers le Seigneur indique la disposition de son cœur au moment de la Passion. Alors lui seul, marchant sur les traces du Seigneur au mépris des agitations du monde, comparables à celles de la mer, il l'a accompagné avec le même courage pour mépriser la mort. Mais son manque d'assurance révèle sa faiblesse dans la tentation qui l'attendait ; car, bien qu'il ait osé s'avancer, il s'enfonçait. La faiblesse de la chair et la crainte de la mort l'ont obligé à aller jusqu'à la fatalité du reniement. Pourtant, il pousse un cri et demande au Seigneur le salut. Ce cri est la voix gémissante de son repentir. (...)

           Il y a une chose à considérer chez Pierre : il a devancé tous les autres par la foi, car, tandis qu'ils étaient dans l'ignorance, il a été le premier à répondre : « Tu es le Fils du Dieu vivant » (Mt 16,16). Il a été le premier à rejeter la Passion, pensant qu'elle était un malheur (Mt 16,22) ; il a été le premier à promettre qu'il mourrait et ne renierait pas (Mt 26,35) ; il a été le premier à refuser qu'on lui lave les pieds (Jn 13,8 ) ; il a tiré aussi son glaive contre ceux qui se saisissaient du Seigneur (Jn 18,10). Le calme que connaissent le vent et la mer quand le Seigneur est monté dans la barque est présenté comme la paix et la tranquillité de l'Église éternelle à la suite de son retour glorieux. Parce qu'alors il viendra en se manifestant à tous, un juste étonnement a fait dire à tous ceux qui étaient dans la barque : « Vraiment, tu es le Fils de Dieu ». À son retour dans la gloire tous les hommes feront l'aveu clair et public que le Fils de Dieu a rendu la paix à l'Église, non plus dans l'humilité de la chair, mais dans la gloire du ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyLun 03 Aoû 2020, 23:04

4 août

Le mardi de la 18e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 15,1-2.10-14.

Alors des pharisiens et des scribes venus de Jérusalem s’approchent de Jésus et lui disent :
« Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens ? En effet, ils ne se lavent pas les mains avant de manger. »
Jésus appela la foule et lui dit : « Écoutez et comprenez bien !
Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui rend l’homme impur ; mais ce qui sort de la bouche, voilà ce qui rend l’homme impur. »
Alors les disciples s’approchèrent et lui dirent : « Sais-tu que les pharisiens ont été scandalisés en entendant cette parole ? »
Il répondit : « Toute plante que mon Père du ciel n’a pas plantée sera arrachée.
Laissez-les ! Ce sont des aveugles qui guident des aveugles. Si un aveugle guide un aveugle, tous les deux tomberont dans un trou. »

Commentaire du jour

Origène (v. 185-253)
prêtre et théologien

Homélie 1 sur le Lévitique ; PG 12,405, SC 286 (Homélie sur le Lévitique I-VII, tome I; trad. M. Borret; Éd. du Cerf 1981; rev.)

« Ce sont des guides aveugles pour des aveugles »

Lorsque dans les derniers jours, le Verbe de Dieu est né de Marie revêtu de chair et s'est montré en ce monde, ce que l'on voyait de lui était autre de ce que l'intelligence pouvait découvrir de lui. Voir sa chair était évident pour tous, mais la connaissance de sa divinité n'était donnée qu'à quelques uns. De même, quand le Verbe de Dieu s'adresse aux hommes par la Loi ancienne et par les prophètes, il se présente voilé des vêtements qui conviennent. Dans son incarnation, il est vêtu de chair ; dans les Saintes Écritures, il est vêtu du voile de la lettre. Le voile de la lettre est comparable à son humanité, et le sens spirituel de la Loi à sa divinité. Dans le livre du Lévitique nous trouvons les rites du sacrifice, les diverses victimes, le service liturgique des prêtres (...) ; bienheureux les yeux qui voient l'Esprit divin caché à l'intérieur du voile. (...)

           « Si quelqu'un se tourne vers le Seigneur, dit l'apôtre Paul, le voile est enlevé, car où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté » (2Co 3,17). C'est donc le Seigneur lui-même, l'Esprit Saint lui-même, qu'il nous faut prier, afin qu'il daigne enlever toute obscurité et que nous puissions contempler en Jésus l'admirable sens spirituel de la Loi, comme celui qui a dit : « Ouvre mes yeux, que je voie les merveilles de ta Loi » (Ps 118,18).
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyMar 04 Aoû 2020, 22:53

5 août

Le mercredi de la 18e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 15,21-28.

En ce temps-là, partant de Génésareth, Jésus se retira dans la région de Tyr et de Sidon.
Voici qu’une Cananéenne, venue de ces territoires, disait en criant : « Prends pitié de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. »
Mais il ne lui répondit pas un mot. Les disciples s’approchèrent pour lui demander : « Renvoie-la, car elle nous poursuit de ses cris ! »
Jésus répondit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. »
Mais elle vint se prosterner devant lui en disant : « Seigneur, viens à mon secours ! »
Il répondit : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. »
Elle reprit : « Oui, Seigneur ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. »
Jésus répondit : « Femme, grande est ta foi, que tout se passe pour toi comme tu le veux ! » Et, à l’heure même, sa fille fut guérie.

Commentaire du jour

Origène (v. 185-253)
prêtre et théologien

Commentaire sur S. Matthieu, Livre XI, chap.16 ; SC 162 (Commentaire sur l'Évangile selon Matthieu, tome I. Livres X et XI; trad. R. Girod; Éd. du Cerf 1970, p. 357-363, rev.)

« Jésus se rendit dans la région de Tyr »

Jésus est sorti d'Israël (…) : « En sortant de là, Jésus entra dans la région de Tyr » (Mt 15,21), nom qui veut dire « le rassemblement des nations. » C'était afin que, parmi les gens de ce territoire, ceux qui croyaient puissent être sauvés quand ils en seraient sortis. En effet, prête attention à ces mots : « Voici qu'une femme, une Cananéenne, sortant de ces territoires, poussa des cris en disant : ‘Pitié pour moi, Seigneur, Fils de David ; ma fille est tourmentée par un démon’ » (v. 22). À mon avis, si elle n'était pas sortie de ces territoires, elle n'aurait pas pu pousser vers Jésus ces cris jaillis « d'une grande foi », comme il en a témoigné lui-même (v. 28).

            « Selon la proportion de notre foi » (Rm 12,6), on sort du territoire des nations païennes (…). Il faut sûrement croire que chacun d'entre nous, quand il est pécheur, se trouve dans le territoire de Tyr ou de Sidon, ou du Pharaon et de l'Égypte, ou bien de n'importe quel pays étranger à l'héritage de Dieu. Mais quand le pécheur quitte le mal, revenant au bien, il sort de ces territoires où règne le péché : il se hâte vers les territoires qui sont la part de Dieu (…).

           Remarque aussi cette sorte de marche de Jésus à la rencontre de la femme de Canaan ; car il semble se diriger vers la région de Tyr et de Sidon (…). Les justes sont disposés au Royaume des cieux et à l'élévation dans le Royaume de Dieu, mais les pécheurs sont disposés à la déchéance de leur méchanceté (…). La Cananéenne, en quittant ces territoires, quittait cette disposition à la déchéance, quand elle poussait des cris et disait : « Pitié pour moi, Seigneur, Fils de David. » (...) Toutes les guérisons que Jésus a accomplies (...), comme les évangélistes les ont racontées, ont eu lieu alors pour que ceux qui les voient aient la foi. Mais ces événements sont le symbole de ce qui est toujours réalisé par la puissance de Jésus, car il n'y a pas d'époque où ce qui est écrit ne se réalise pas, exactement de la même façon.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyMer 05 Aoû 2020, 22:22

6 août

Fête de la Transfiguration du Seigneur

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 17,1-9.

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmena à l’écart, sur une haute montagne.
Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière.
Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui.
Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! »
Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte.
Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte ! »
Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul.
En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. »

Commentaire du jour


Saint Antoine de Padoue (v. 1195-1231)
franciscain, docteur de l'Église

Sermon du dimanche de la Septuagésime (Une Parole évangélique, trad. V. Trappazzon, éd. Franciscaines, 1995, p. 41, 43, 44, rev.)

Contempler le visage du Christ

« Il fut transfiguré devant eux » (Mt 17,2) Moule-toi, comme de la cire molle, sur cette figure, afin d’y imprimer l’image du Christ dont il est dit : « Son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la neige. » Dans ce passage, il faut considérer quatre choses : le visage, le soleil, les vêtements et la neige. Dans la partie antérieure de la tête qui s’appelle le visage de l’homme, il y a trois sens, ordonnés et disposés d’une manière admirable. Ce sont la vue, l’odorat, le goût. D’une manière analogue, dans le visage de notre âme, il y a la vision de la foi, l’odorat de la discrétion et le goût de la contemplation. (…)

           Dans le soleil, il y a la clarté, la blancheur et la chaleur. La clarté du soleil convient parfaitement à la vision de la foi qui, avec la clarté de sa lumière perçoit et croit les réalités invisibles. Que le visage de notre âme resplendisse comme le soleil. Que ce que nous voyons par la foi brille dans nos œuvres ; que le bien que nous apercevons par nos yeux intérieurs se réalise au dehors dans la pureté de nos actions ; que ce que nous goûtons de Dieu dans la contemplation se transforme en chaleur dans l’amour du prochain. Ainsi comme celui de Jésus, notre visage « resplendira comme le soleil ».
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyJeu 06 Aoû 2020, 23:01

7 août

Le vendredi de la 18e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 16,24-28.

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive.
Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la gardera.
Quel avantage, en effet, un homme aura-t-il à gagner le monde entier, si c’est au prix de sa vie ? Et que pourra-t-il donner en échange de sa vie ?
Car le Fils de l’homme va venir avec ses anges dans la gloire de son Père ; alors il rendra à chacun selon sa conduite. »
Amen, je vous le dis : parmi ceux qui sont ici, certains ne connaîtront pas la mort avant d’avoir vu le Fils de l’homme venir dans son Règne. »

Commentaire du jour

Sainte Gertrude d'Helfta (1256-1301)
moniale bénédictine

Le Héraut, Livre III, SC 143 (Œuvres spirituelles, trad. P. Doyère, éd. du Cerf, 1968, p. 137, 141, 143, rev.)

« Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il prenne sa croix » (Mt 16, 24)

Pendant le répons (…) « Voici que vient le Seigneur, notre Protecteur, le Saint d’Israël », Gertrude comprit que si quelqu’un s’appliquait dans son cœur à mettre sa volonté absolue à désirer que toute la conduite de sa vie, dans les joies comme dans les adversités, obéisse à la très adorable volonté de Dieu, il rendrait au Seigneur, par une telle disposition, moyennant la grâce de Dieu, le même honneur que rend au Souverain celui qui pose sur sa tête la couronne impériale. (…)

           Elle vit le Seigneur avançant sur un chemin, agréable certes par la beauté des feuillages et des fleurs, mais étroit et âpre entre d’épais buissons d’épines. Le Seigneur semblait avancer derrière une croix qui, écartant les épines de chaque côté, frayait un passage commode et il se retournait avec un visage serein vers ceux qui le suivaient, les encourageant et disant : « Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive… » (Mt 16, 24)

           Elle comprit par ces paroles que chacun a pour croix sa propre épreuve. Par exemple, la croix des uns est de devoir, sous l’aiguillon de l’obéissance, agir contrairement à leur désir ; celle des autres, de voir le poids des infirmités mettre obstacle à leur liberté ; et ainsi de chacun. Cette croix, chacun doit la porter en acceptant, en toute volonté, de souffrir ce qui le contrarie, et tout en s’y appliquant du mieux qu’il peut, en ne négligeant rien par ailleurs de ce qu’il sait être à la louange de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyVen 07 Aoû 2020, 18:12

8 août

Le samedi de la 18° semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 17,14-20.

En ce temps-là, un homme s’approcha de Jésus, et tombant à ses genoux,
il dit : « Seigneur, prends pitié de mon fils. Il est épileptique et il souffre beaucoup. Souvent il tombe dans le feu et, souvent aussi, dans l’eau.
Je l’ai amené à tes disciples, mais ils n’ont pas pu le guérir. »
Prenant la parole, Jésus dit : « Génération incroyante et dévoyée, combien de temps devrai-je rester avec vous ? Combien de temps devrai-je vous supporter ? Amenez-le-moi. »
Jésus menaça le démon, et il sortit de lui. À l’heure même, l’enfant fut guéri.
Alors les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent en particulier : « Pour quelle raison est-ce que nous, nous n’avons pas réussi à l’expulser ? »
Jésus leur répond : « En raison de votre peu de foi. Amen, je vous le dis : si vous avez de la foi gros comme une graine de moutarde, vous direz à cette montagne : “Transporte-toi d’ici jusque là-bas”, et elle se transportera ; rien ne vous sera impossible. »

Commentaire du jour

Bienheureux Columba Marmion (1858-1923)
abbé

Notre foi, victoire sur le monde (Le Christ Idéal du Moine, éd. DDB, 1936 ; p. 135-136 ; rev.)

« Si vous avez de la foi » (Mt 17,20)

Demandons au Père, au Christ Jésus, son Verbe, cette lumière de la foi. Nous en avons reçu le principe au baptême : mais nous devons conserver, développer ce germe divin. Quelle est la coopération que Dieu attend de nous, en cette matière ?

           Il attend d’abord notre prière. La foi est un don de Dieu ; l’esprit de foi vient de l’esprit de Dieu : « Seigneur, augmentez en nous la foi » (Lc 17,5). Disons souvent au Christ Jésus, comme dans l’évangile le père de l’enfant malade : « Je crois, Seigneur, mais augmentez ma foi ; aidez mon incrédulité » (Mc 9,24). C’est Dieu, en effet, qui peut seul, comme cause efficiente, augmenter la foi en nous ; notre rôle est de mériter cet accroissement par nos prières et par nos bonnes œuvres.

           La foi ayant été obtenue, nous avons le devoir de l’exercer. Dieu nous donne au baptême “l’habitus” de la foi ; c’est une « force », une « puissance » ; mais il ne faut pas que cette force reste inactive, que cette « habitude » s’ankylose, pour ainsi dire, faute d’exercice. Cet “habitus” doit aller en se fortifiant toujours plus par les actes qui lui correspondent. Nous ne devons pas être de ces âmes chez lesquelles la foi est endormie.

           Renouvelons fréquemment nos actes de foi, non seulement durant nos exercices de pitié, mais encore dans les menus détails de notre vie. C’est « chaque jour », que nous devons, selon ses conseils, marcher dans cette lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptySam 08 Aoû 2020, 22:39

9 août

Dix-neuvième dimanche du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 14,22-33.

Aussitôt après avoir nourri la foule dans le désert, Jésus obligea les disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, pendant qu’il renverrait les foules.
Quand il les eut renvoyées, il gravit la montagne, à l’écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul.
La barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues, car le vent était contraire.
Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux en marchant sur la mer.
En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils dirent : « C’est un fantôme. » Pris de peur, ils se mirent à crier.
Mais aussitôt Jésus leur parla : « Confiance ! c’est moi ; n’ayez plus peur ! »
Pierre prit alors la parole : « Seigneur, si c’est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. »
Jésus lui dit : « Viens ! » Pierre descendit de la barque et marcha sur les eaux pour aller vers Jésus.
Mais, voyant la force du vent, il eut peur et, comme il commençait à enfoncer, il cria : « Seigneur, sauve-moi ! »
Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? »
Et quand ils furent montés dans la barque, le vent tomba.
Alors ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui, et ils lui dirent : « Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! »

Commentaire du jour


Saint Jean Chrysostome (v. 345-407)
prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople, docteur de l'Église

Homélies sur l'évangile de Matthieu, n°50, 1-2 (trad. M. Véricel, L'Évangile commenté par les Pères – Coll. Église d'hier et d'aujourd'hui ; Éditions Ouvrières 1965, p. 168 rev.)

« Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? »

Les disciples sont de nouveau le jouet des flots et une tempête pareille à la première (Mt 8,24) se déchaîne contre eux ; mais alors ils avaient Jésus avec eux, tandis que cette fois ils sont seuls et livrés à eux-mêmes... Je pense que le Sauveur voulait ainsi ranimer leur cœur endormi ; en les jetant dans l'angoisse, il leur inspirait un plus vif désir de sa présence et il rendait son souvenir constamment présent à leur pensée. C'est pourquoi il n'est pas venu tout de suite à leur secours, mais « Vers la fin de la nuit, il est venu vers eux en marchant sur la mer ». (...)

           Pierre, toujours bouillant, toujours devançant les autres disciples, lui dit : « Seigneur, si c'est bien toi, donne-moi l'ordre de venir à toi sur les eaux » (...) Il ne lui dit pas : « Donne-moi l'ordre de marcher sur les eaux » mais « de venir à toi », car personne n'aimait Jésus comme lui. Il a fait la même chose après la résurrection : ne pouvant pas supporter d'aller aussi lentement que les autres dans la barque, il s'est jeté à l'eau pour les devancer et satisfaire son amour du Christ. (...) Descendant donc de la barque, Pierre s'avançait vers Jésus, plus heureux d'aller vers lui que de marcher sur les eaux. Mais après être venu à bout du danger le plus grand, celui de la mer, il a failli succomber à un moins grave, celui du vent. Telle est la nature humaine : souvent, après avoir dominé des dangers sérieux, nous sommes abattus par de moins importants (...). Pierre n'était pas encore délivré de toute frayeur (...) malgré la présence du Christ près de lui. C'est qu'il ne sert de rien d'être à côté du Christ, si on n'en est pas proche par la foi. Voilà ce qui souligne la distance qui séparait le maître et le disciple. (...)

            « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? » Si donc la foi de Pierre n'avait pas faibli, il aurait résisté au vent sans difficulté. Et la preuve, c'est que Jésus saisit Pierre, tout en laissant le vent souffler (...) De même que la mère soutient de ses ailes le petit oiseau sorti du nid avant le temps, quand il va tomber à terre, et le ramène dans le nid, ainsi fait le Christ à l'égard de Pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyDim 09 Aoû 2020, 23:26

10 août

Fête de saint Laurent, diacre et martyr

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 12,24-26.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.
Qui aime sa vie la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle.
Si quelqu'un veut me servir, qu’il me suive ; et là où moi je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu'un me sert, mon Père l’honorera. »

Commentaire du jour

Saint Augustin (354-430)
évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église

Sermon 329, pour la fête des martyrs, 1-2 ; PL 38, 1454 (Livre des jours – Office romain des lectures ; Le Cerf – Desclée de Brouwer – Desclée – Mame; © AELF Paris 1976 ; commun d'un martyr, p.1771-1772, rev.)

« S'il meurt, il donne beaucoup de fruit »

Les exploits glorieux des martyrs, qui font en tout lieu la beauté de l'Église, nous permettent de comprendre par nous-mêmes la vérité de ce que nous avons chanté : « Aux yeux du Seigneur, la mort de ses saints a un grand prix » (Ps 115,15). En effet, elle a un grand prix à nos yeux, et aux yeux de celui pour qui ils sont morts.

            Mais ce qui rend toutes ces morts si précieuses, c'est la mort d'un seul. Combien de morts a-t-il achetés, en mourant lui seul, puisque, s'il n'était pas mort, le grain de blé ne se serait pas multiplié ? Vous avez entendu ce qu'il disait lorsqu'il approchait de sa Passion, c'est-à-dire alors qu'il approchait de notre rédemption : « Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s'il meurt, il donne beaucoup de fruit ». (…) Quand son côté a été ouvert par la lance qui le frappait, ce qui en a jailli, c'est la rançon de l'univers entier (cf Jn 19,34).

            Les fidèles et les martyrs ont été achetés ; mais la foi des martyrs a fait ses preuves, leur sang en est témoin. Ils ont rendu au Christ ce qu'il leur avait donné, accomplissant ce que dit saint Jean : « Le Christ a donné sa vie pour nous ; nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères » (1Jn 3,16). Il est dit ailleurs : « Lorsque tu t'assieds à une table magnifique, regarde bien ce que l'on te sert, car il faut que tu en prépares autant » (cf Pr 23,1). C'est une table magnifique, celle où le maître de la maison se donne lui-même en nourriture. Il est l'hôte qui invite et il est lui-même la nourriture et la boisson. Les martyrs ont donc fait attention à ce qu'ils mangeaient et buvaient, pour pouvoir en rendre autant. Mais comment auraient-ils pu en rendre autant, si celui qui les a comblés le premier de ses dons ne leur avait donné de quoi lui rendre ? Ainsi c'est ce que nous recommande le psaume où nous avons chanté cette parole : « Aux yeux du Seigneur, la mort de ses amis a un grand prix. »
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyLun 10 Aoû 2020, 22:47

11 août

Le mardi de la 19° semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 18,1-5.10.12-14.

À ce moment-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? »
Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux,
et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.
Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux.
Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi.
Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux.
Quel est votre avis ? Si un homme possède cent brebis et que l’une d’entre elles s’égare, ne va-t-il pas laisser les quatre-vingt-dix-neuf autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ?
Et, s’il arrive à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées.
Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu. »

Commentaire du jour


Pape François
Homélie du 07/04/2013, Prise de possession de la chaire de l'évêque de Rome (trad. © copyright Libreria Editrice Vaticana)

« Partir à la recherche de la brebis égarée »

Après son péché, Adam éprouve de la honte, il se sent nu, il ressent le poids de ce qu'il a fait, et pourtant Dieu ne l'abandonne pas. Si à ce moment-là, avec le péché, commence l'exil de chez Dieu, il y a déjà la promesse du retour, la possibilité de retourner à Dieu. Dieu demande immédiatement : « Adam, où es-tu ? » (Gn 3,9) ; il le cherche. Jésus est devenu nu pour nous, il a pris sur lui la honte d'Adam, la nudité de son péché pour laver notre péché : « par ses plaies nous avons été guéris » (Is 53,5; 1P 2,24). Rappelez-vous ce que dit saint Paul : « De quoi est-ce que je me vanterai, sinon de ma faiblesse, de ma pauvreté ? » (cf 2Co 11,30s) C'est vraiment dans le fait de ressentir mon péché, dans le fait de regarder mon péché, que je peux voir et rencontrer la miséricorde de Dieu, son amour, et aller à lui pour en recevoir le pardon.

           Dans ma vie personnelle, j'ai vu bien des fois le visage miséricordieux de Dieu, sa patience. J'ai vu aussi en de nombreuses personnes le courage d'entrer dans les plaies de Jésus en lui disant : « Seigneur, me voici, accepte ma pauvreté, cache dans tes plaies mon péché, lave-le avec ton sang » (Ap 1,5). Et j'ai toujours vu que Dieu l'a fait, a accueilli, consolé, lavé, aimé.

           Chers frères et sœurs, laissons-nous envelopper par la miséricorde de Dieu. Comptons sur sa patience qui nous donne toujours du temps. Ayons le courage de retourner dans sa maison, de demeurer dans les blessures de son amour, en nous laissant aimer par lui, de rencontrer sa miséricorde dans les sacrements. Nous éprouverons sa tendresse, si belle ; nous sentirons qu'il nous embrasse et nous serons nous aussi plus capables de miséricorde, de patience, de pardon, d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyMar 11 Aoû 2020, 22:13

Le mercredi de la 19e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 18,15-20.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Si ton frère a commis un péché contre toi, va lui faire des reproches seul à seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère.
S’il ne t’écoute pas, prends en plus avec toi une ou deux personnes afin que toute l’affaire soit réglée sur la parole de deux ou trois témoins.
S’il refuse de les écouter, dis-le à l’assemblée de l’Église ; s’il refuse encore d’écouter l’Église, considère-le comme un païen et un publicain.
Amen, je vous le dis : tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel.
Et pareillement, amen, je vous le dis, si deux d’entre vous sur la terre se mettent d’accord pour demander quoi que ce soit, ils l’obtiendront de mon Père qui est aux cieux.
En effet, quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. »

Commentaire du jour

Saint Césaire d'Arles (470-543)
moine et évêque

Sermon au peuple, n°59 (Sermons traduits et présentés par A. Blaise; Coll. Les écrits des saints; Éd. Soleil Levant 1962, rev. )

« Tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel »

Pour notre bien et notre salut, toutes les Saintes Écritures nous avertissent que nous avons à confesser nos péchés, sans cesse et avec humilité, non seulement devant Dieu, mais aussi devant un homme saint et craignant Dieu. C'est ainsi que l'Esprit Saint nous recommande par la voix de l'apôtre Jacques : « Confessez-vous vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, de manière à être sauvés » (5,16) (...), et le psalmiste dit : « Je confesserai au Seigneur mes injustices ; et toi tu as absous l'impiété de mon cœur » (31,5).

           Nous sommes toujours blessés par nos péchés ; de la même façon, nous devons toujours avoir recours aux médicaments de la confession. En effet, si Dieu veut que nous confessions nos péchés, ce n'est pas que lui-même ne pourrait pas les connaître, mais c'est parce que le diable souhaite trouver de quoi nous accuser devant le tribunal du Juge éternel ; c'est pourquoi il voudrait que nous pensions plutôt à les excuser qu'à les accuser. Notre Dieu, au contraire, parce qu'il est bon et miséricordieux, veut que nous les confessions en ce monde pour que nous ne soyons pas confondus à leur sujet dans l'autre. Si donc nous les confessons, lui, il se montre clément ; si nous les avouons, il pardonne. (...) Et nous, frères, nous sommes vraiment vos médecins spirituels ; nous cherchons avec sollicitude à guérir vos âmes.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyMer 12 Aoû 2020, 23:20

13 août

Le jeudi de la 19e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 18,21-35.19,1.

En ce temps-là, Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ? »
Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois.
Ainsi, le royaume des Cieux est comparable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs.
Il commençait, quand on lui amena quelqu’un qui lui devait dix mille talents (c’est-à-dire soixante millions de pièces d’argent).
Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette.
Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout.”
Saisi de compassion, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette.
Mais, en sortant, ce serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d’argent. Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant : “Rembourse ta dette !”
Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai.”
Mais l’autre refusa et le fit jeter en prison jusqu’à ce qu’il ait remboursé ce qu’il devait.
Ses compagnons, voyant cela, furent profondément attristés et allèrent raconter à leur maître tout ce qui s’était passé.
Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : “Serviteur mauvais ! je t’avais remis toute cette dette parce que tu m’avais supplié.
Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?”
Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux jusqu’à ce qu’il eût remboursé tout ce qu’il devait.
C’est ainsi que mon Père du ciel vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du cœur. »
Lorsque Jésus eut terminé ce discours, il s’éloigna de la Galilée et se rendit dans le territoire de la Judée, au-delà du Jourdain.

Commentaire du jour

Saint François d'Assise (1182-1226)
fondateur des Frères mineurs

Lettre à un responsable franciscain (Les écrits de saint François et de sainte Claire; Lettre à un ministre; trad. D. Vorreux; Éd. Franciscaines 1982, p. 91-92, rev.)

« Soixante-dix fois sept fois »

           Que le Seigneur te bénisse ! Je vais t'expliquer comme je le puis ton cas de conscience. Des soucis ou des gens — frères ou autres personnes — t'empêchent d'aimer le Seigneur Dieu ? Eh bien ! même si, en plus, ils allaient jusqu’à te battre, tu devrais tenir cela pour une grâce. (...) Aime ceux qui te causent ces ennuis. N'exige pas d'eux, sauf si le Seigneur t'indique le contraire, un changement d'attitude à ton égard. C'est tels qu'ils sont que tu dois les aimer (...).  

           Voici à quoi je reconnaîtrai que tu aimes le Seigneur, et que tu m'aimes, moi, son serviteur et le tien : si n'importe quel frère au monde, après avoir péché autant qu'il est possible de pécher, peut rencontrer ton regard, demander ton pardon, et te quitter pardonné. S'il ne demande pas pardon, demande-lui, toi, s'il veut être pardonné. Et même si après cela il péchait encore mille fois contre toi, aime-le plus encore que tu m'aimes, et cela pour l'amener au Seigneur. Aie toujours pitié de ces malheureux. Et quand l'occasion s'en présentera, fais savoir aux gardiens [de nos communautés] ta ferme résolution d'agir ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyJeu 13 Aoû 2020, 22:49

14 août

Le vendredi de la 19e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 19,3-12.

En ce temps-là, des pharisiens s’approchèrent de Jésus pour le mettre à l’épreuve ; ils lui demandèrent : « Est-il permis à un homme de renvoyer sa femme pour n’importe quel motif ? »
Il répondit : « N’avez-vous pas lu ceci ? Dès le commencement, le Créateur les fit homme et femme,
et dit : ‘À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair.’
Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! »
Les pharisiens lui répliquent : « Pourquoi donc Moïse a-t-il prescrit la remise d’un acte de divorce avant la répudiation ? »
Jésus leur répond : « C’est en raison de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de renvoyer vos femmes. Mais au commencement, il n’en était pas ainsi.
Or je vous le dis : si quelqu’un renvoie sa femme – sauf en cas d’union illégitime – et qu’il en épouse une autre, il est adultère. »
Ses disciples lui disent : « Si telle est la situation de l’homme par rapport à sa femme, mieux vaut ne pas se marier. »
Il leur répondit : « Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné.
Il y a des gens qui ne se marient pas car, de naissance, ils en sont incapables ; il y en a qui ne peuvent pas se marier car ils ont été mutilés par les hommes ; il y en a qui ont choisi de ne pas se marier à cause du royaume des Cieux. Celui qui peut comprendre, qu’il comprenne ! »

Commentaire du jour

Le Missel romain
Rituel du mariage : préface eucharistique

« 'Tous deux ne feront plus qu'un'.  Ce mystère est grand : je veux dire qu'il s'applique au Christ et à l'Église » (Ep 5,31-32)


Vraiment, il est juste et bon de te rendre gloire,
de t'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu,
à toi, Père très saint, Dieu éternel et tout puissant.

Car tu as voulu que l'homme, créé par ta bonté,
atteigne une telle grandeur
que l'affection mutuelle des époux
soit une image de ton amour.
Et ceux que tu as ainsi créés parce que tu les aimes,
tu les appelles sans cesse à aimer comme toi
pour leur donner part à ton amour éternel.
Seigneur, nous te rendons grâce,
car le sacrement du mariage
qui nous révèle ton amour
consacre aussi l'amour humain,
par le Christ notre Seigneur.

Par lui, avec les anges et tous les saints,
nous chantons l'hymne de ta gloire
et sans fin nous proclamons : Saint ! Saint ! Saint !...
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 EmptyHier à 23:40

15 août

Solennité de l'Assomption de la Vierge Marie, patronne principale de la France

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 1,39-56.

En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.
Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.
Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint,
et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni.
D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?
Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.
Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »
Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !
Sa miséricorde s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur,
il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »
Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.

Commentaire du jour

Saint Amédée de Lausanne (1108-1159)
moine cistercien, puis évêque

Homélie mariale VI, SC 72 (Huit homélies mariales, trad. Dom A. Dumas, Éd. du Cerf, Paris 1960, p. 173-181, rev.)

« Lève-toi, avance, mon amie » (Ct 2,10)

C’est lui ton Fils, ô Marie ! C’est lui qui, pour toi, est ressuscité des morts le troisième jour et, dans ta chair, est monté au-dessus de tous les cieux pour remplir toutes choses. Tu es donc en possession de ta joie, ô bienheureuse, tu as reçu en partage l’objet de ton désir et la couronne de ta tête. Il t’apporte la souveraineté du ciel par la gloire, la royauté du monde par la miséricorde, la domination sur l’enfer par la puissance. Par des sentiments divers, toutes les créatures répondent donc à ta gloire si grande et si ineffable : les anges par l’honneur, les hommes par l’amour les démons par la crainte. Car tu es vénérable pour le ciel, aimable pour le monde, terrible pour l’enfer.

           Réjouis-toi donc et sois heureuse, car il est ressuscité celui qui te reçoit, qui est ta gloire, qui exalte ta tête. Tu t’es réjouie dans sa conception, affligée dans sa passion. De nouveau, réjouis-toi dans sa résurrection, et personne ne t’enlèvera ta joie, car le Christ ressuscité des morts ne meurt plus, la mort n’a plus sur lui d’empire.

           Aussi l’Esprit t’appelle-t-il et Dieu te dit : « Lève-toi, avance, mon amie, ma colombe, ma belle, et viens. Car déjà l’hiver est passé ; la pluie s’en va, elle a cessé ; les fleurs sont apparues sur notre terre, le temps de la taille est arrivé. » (Ct 2,10-12). (...) L’encensoir suit l’encens ; élevé par la main du Seigneur, il monte jusqu’au trône de Dieu. Il monte, entouré par l’escorte des esprits angéliques qui clament dans les hauteurs en disant : « Quelle est celle-ci qui monte à travers le désert, comme une colonne de fumée exhalée des parfums de myrrhe et d’encens, et de toute la poudre du parfumeur ? » (Ct 3,6)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour avec son commentaire - année 2020   Evangile du jour avec son commentaire - année 2020 - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Evangile du jour avec son commentaire - année 2020
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: