Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES. MERCI

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES
-29%
Le deal à ne pas rater :
Jeu d’ambiance Dobble
7.12 € 9.99 €
Voir le deal
-44%
Le deal à ne pas rater :
Compresseur digital programmable Michelin 12V – 6,9 Bars
44.99 € 79.90 €
Voir le deal

 

 L'infini : mystères et limites de l'univers

Aller en bas 
AuteurMessage
OlivierV
Moderateur
Moderateur



L'infini : mystères et limites de l'univers Empty
MessageSujet: L'infini : mystères et limites de l'univers   L'infini : mystères et limites de l'univers EmptyLun 15 Oct 2018, 14:23

15.10.2018

Ce qui est directement connaissable est fini. L'idée d'infini surgit pourtant dès que nous pensons. Mais l'infini peut-il se rencontrer dans la nature, et dans la physique qui cherche à la représenter ? Est-il présent dans l'univers ?

-20181015-[DOSS-L-infini-:-mysteres-et-limites-de-l-univers]]Source
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
Cyril 84


L'infini : mystères et limites de l'univers Empty
MessageSujet: Re: L'infini : mystères et limites de l'univers   L'infini : mystères et limites de l'univers EmptyLun 15 Oct 2018, 14:39

Voir également ce sujet :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

Aquilas**


L'infini : mystères et limites de l'univers Empty
MessageSujet: Re: L'infini : mystères et limites de l'univers   L'infini : mystères et limites de l'univers EmptyLun 15 Oct 2018, 14:48

OlivierV a écrit:
15.10.2018

Ce qui est directement connaissable est fini. L'idée d'infini surgit pourtant dès que nous pensons. Mais l'infini peut-il se rencontrer dans la nature, et dans la physique qui cherche à la représenter ? Est-il présent dans l'univers ?

-20181015-[DOSS-L-infini-:-mysteres-et-limites-de-l-univers]]Source

Ce qui est connaissable est infini aussi Olivier, regarde le ciel.
Dans la nature l'infini se rencontre par la combinaison Phi qui est l'axiome physique pour la représenter.

Mais autant tu connais l'infini sous tes yeux que tu ne le connais pas parce que nul ne peut expliquer l'infini par la représentation imaginée de ce qu'il représente puisque tu peux te dire, je conçois que l'espace devant mes yeux ne finit jamais mais l'idée qu'il ne finisse jamais je n'arrive pas à me la représenter du fait que si je me dis que l'espace que je vois est dans un tout, cet ensemble me laisse supposer qu'à l'extérieur, il y a l'extérieur de l'ensemble qui lui est infini aussi parce qu'aucune barrière ne termine ce qui ne finit jamais, et s'il y a une barrière, qu'y a t il derrière ?

C'est pour cela que le big bang en soi ne signifie rien mais c'est une altération de la vérité en soi parce que du fait l'infini est infini, le connaissable n'est pas à portée de main, donc puisque tout n'a pas été exploité, la théorie est hasardeuse.

Ceci dit, lorsque tu vois le vide devant toi, la nuit, en levant les yeux, il n'existe pas le vide puisqu'il est plein de protons éteints, donc la lumière remplit tout l'espace de l'infini infini, la Lumière est présente partout même s'il y a l'obscurité.

Les protons sont soumis aux lois des atomes, ils sont des particules élémentaires et ondes magnétiques en même temps ce qui nous pousse à comprendre que puisque le soleil est décharges nucléaires sans fin ni limite ces explosions nucléaires donnent du dynamisme aux protons en suspension qui, en s'activant, atteignent une vitesse qui les fait s'illuminer, donc dans le noir absolu, ces protons sont là suspendus en attendant la friction, par conséquent élément important "tout est Lumière".
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


L'infini : mystères et limites de l'univers Empty
MessageSujet: Re: L'infini : mystères et limites de l'univers   L'infini : mystères et limites de l'univers EmptyLun 15 Oct 2018, 17:27

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

Aquilas**


L'infini : mystères et limites de l'univers Empty
MessageSujet: Re: L'infini : mystères et limites de l'univers   L'infini : mystères et limites de l'univers EmptyLun 15 Oct 2018, 20:00

Futur sciences dit Or, la notion de « bord » de l'univers est vite devenue problématique...

Concevoir l'étendue de l'espace, on peut imaginer l'immensément grand, mais nous n'arrivons pas à concevoir que la fin ne s'engendre jamais sauf s'il y a une variable et cette variable c'est celle de la croissance, comme celle que nous connaissons sur terre, Phi, car Phi lettre grecque a donné son nom au nombre d'or (1+√5)/2 (soit environ 1,618).

Nous nous croissons selon le principe de Phi, la nature également, le soleil répand ses rayons sur le principe éternel de Phi, toute la vie s'articule autour de Phi, et l'Univers également est en perpétuel développement, il croit à la mesure de ce qu'il représente, il repousse ses limites inlassablement car le principe de Phi est universel.

Donc la notion de "bord" n'est pas problématique si tout est relatif à l'accroissement perpétuel dans un espace qui n'est pas clos mais qui est lui même représenté dans sa projection future, parce que le principe de Phi repose sur le résultat à obtenir et non pas le résultat adjacent obtenu.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur



L'infini : mystères et limites de l'univers Empty
MessageSujet: Re: L'infini : mystères et limites de l'univers   L'infini : mystères et limites de l'univers EmptyMar 16 Oct 2018, 12:43

Aquilas** a écrit:
Futur sciences dit Or, la notion de « bord » de l'univers est vite devenue problématique...

Concevoir l'étendue de l'espace, on peut imaginer l'immensément grand, mais nous n'arrivons pas à concevoir que la fin ne s'engendre jamais sauf s'il y a une variable et cette variable c'est celle de la croissance, comme celle que nous connaissons sur terre, Phi, car Phi lettre grecque a donné son nom au nombre d'or (1+√5)/2 (soit environ 1,618).

Nous nous croissons selon le principe de Phi, la nature également, le soleil répand ses rayons sur le principe éternel de Phi, toute la vie s'articule autour de Phi, et l'Univers également est en perpétuel développement, il croit à la mesure de ce qu'il représente, il repousse ses limites inlassablement car le principe de Phi est universel.

Donc la notion de "bord" n'est pas problématique si tout est relatif à l'accroissement perpétuel dans un espace qui n'est pas clos mais qui est lui même représenté dans sa projection future, parce que le principe de Phi repose sur le résultat à obtenir et non pas le résultat adjacent obtenu.

Bah, on peut toujours rajouter plus un...
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


L'infini : mystères et limites de l'univers Empty
MessageSujet: Re: L'infini : mystères et limites de l'univers   L'infini : mystères et limites de l'univers EmptyMar 16 Oct 2018, 13:06

La notion de bord s'est avéré problématique dans l'antiquité... mais a "vite" été résolue justement...

et sans nombre magique qui explique tout en 2 lignes. Faut juste que des mathématiciens, et des physiciens bossent pendant des dizaines ou des centaines d'années.

Mais bon quand on refuse de monter sur les épaules des géants, car on se prend pour LE géant, y a couac.

Citation :
Un univers fini mais sans bord ?
Si de tels espaces ont, au début, paru posséder des propriétés « monstrueuses », les mathématiciens les ont vite reconnus comme parfaitement fondés. Et les physiciens ont à leur tour considéré qu'ils offraient de meilleures représentations de l'espace réel. Appliquées à la cosmologie, toutes ces nouvelles géométries permettent de considérer sans contradiction aucune un univers fini mais sans frontière.

Ces notions ne sont toutefois guère intuitives. Encore aujourd'hui, dans l'esprit de beaucoup de gens, c'est plutôt la conception stoïcienne qui prévaut. Tous ceux qui, à propos des modèles de Big Bang proposés par la cosmologie moderne, se demandent dans quoi l'univers se dilate, ont cette image mentale d'un cosmos-bulle à bord mobile, gonflant dans un espace vide et infini. Or, cette image doit être abandonnée. Les modèles cosmologiques relativistes identifient l'univers à l'espace, précisément, à une entité physique et géométrique plus générale, l'espace-temps-matière. Donc, l'univers, qu'il soit fini ou infini, ne peut gonfler dans quoi que ce soit, car il n'y a pas d'espace en dehors de lui-même !

De la même façon que le concept de centre cosmique est éliminé par le « principe cosmologique » (en vertu duquel l'univers, homogène, est partout le même), la notion de bord de l'univers est éliminée par le « principe du contenu » : l'univers physique contient tout ce qui est physique et rien d'autre. Cet énoncé semble trivial, mais il est plus profond qu'il n'y paraît. Il dit en particulier que l'univers n'est pas un objet physique comme les autres. Tout objet a un bord, même si celui-ci n'est pas net, comme dans le cas du Soleil ou d'une galaxie. Or, l'univers n'a pas de bord. L'espace et le temps ne sont pas des réceptacles vides dans lesquels le monde matériel peut être placé, à la façon d'un objet. Ils font partie intégrante de l'univers. Pour reprendre l'heureuse expression de Nicolas de Cues : « La fabrique du monde a son centre partout et sa circonférence nulle part ».
Revenir en haut Aller en bas
loli83

loli83


L'infini : mystères et limites de l'univers Empty
MessageSujet: Re: L'infini : mystères et limites de l'univers   L'infini : mystères et limites de l'univers EmptyMar 16 Oct 2018, 13:24

je note que la citation d'Encelade ne donne pas la source et que ce qui y est dit me semble des affirmations sans preuves et devrait plutôt se présenter comme des hypothèses , des suppositions

pour moi et c'est ma réflexion , l'univers est fini ( a un bord ) à un instant T , mais comme il est en expansion ce bord change constamment , le volume de l'univers s'accroit constamment

mais à l'extérieur de ses "bords" , ce n'est pas le vide , c'est de l'Energie supérieure , et cette Energie c'est Dieu , c'est de cette Energie que l'univers a surgi

rien ne dit que cette expansion va continuer indéfiniment , tout dépend de cette autre Energie puissante , la volonté de Dieu
Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

Aquilas**


L'infini : mystères et limites de l'univers Empty
MessageSujet: Re: L'infini : mystères et limites de l'univers   L'infini : mystères et limites de l'univers EmptyMar 16 Oct 2018, 13:28

Ca tombe mal car un univers fini mais sans frontière c'est si antagoniste.


J'habite sur un terrain de 850 m2 fini mais sans barrières car je n'ai pas voulu mettre de barrières, mais mon "univers" est fini puisque je ne possède que 850 m2 mais l'univers où j'habite est à moi sauf qu'il existe un univers au dehors qui ne m'appartient pas mais qui existe. et l'univers du dehors qui ne m'appartient pas et qui existe, il est tout le reste de la terre.


Alors lorsque je fais le tour de la terre, je vais sur mon terrain côté sud si par exemple je pars côté Nord ?


Oui si tu empruntes le chemin le plus long pour aller à un bout à l'autre de ton terrain c'est possible, tu parcours l'univers des autres pour aller dans ton univers pour aller à l'autre bout de ton terrain.

Alors cela voudrait dire que l'univers entier serait sphérique ? oui il l'est, mais pas une seule sphère, des milliers de sphères qui se touchent.


Ah alors cela veut dire que l'Univers est composé de sphères qui se touchent à l'infini ?


Oui et ces sphères sont des espaces occupés par les protons, donc par la LUMIERE partout.


Ah mais la Lumière me rappelle DIEU.


Oui tu as raison, la Lumière est Dieu et Dieu est la Lumière.


C'est pour cela que l'on dit que nul ne peut voir Dieu et vivre ?


Oui parce que si tu veux voir DIEU tu meurs par son rayonnement.


Ah mais qui te dit tout cela Aquilas ** ?


C'est Dieu qui me dit tout cela, toi qui me parle.

Alors les cosmologues n'ont rien compris ?


Non ils n'ont rien compris mais ils ont cherché et c'est bien.


Alors tout réside dans le nombre d'or ? Oui c'est la clé de voute de la compréhension.

Donc on laisse tomber l'idée de "bord" ?

Oui parce que s'il y a un "bord" il y a quelque chose derrière obligatoirement car si on clôt un espace il y a derrière la clôture quelque chose CQFD même si l'espace n'est pas clôt car j'ai voulu économiser la barrière en bois.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur



L'infini : mystères et limites de l'univers Empty
MessageSujet: Re: L'infini : mystères et limites de l'univers   L'infini : mystères et limites de l'univers EmptyMar 16 Oct 2018, 19:12


J'a vu dernièrement une vidéo disant qu'en réalité nous ne savons rien du big bang. L'âge de l'univers esrr basé sur l’équation de Lamaitre. Malheureusement, cette équation n'est plus valable en ce qui concerne le big bang.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur



L'infini : mystères et limites de l'univers Empty
MessageSujet: Re: L'infini : mystères et limites de l'univers   L'infini : mystères et limites de l'univers EmptyMar 16 Oct 2018, 20:12

*Encelade* a écrit:
La notion de bord s'est avéré problématique dans l'antiquité... mais a "vite" été résolue justement...

et sans nombre magique qui explique tout en 2 lignes. Faut juste que des mathématiciens, et des physiciens bossent pendant des dizaines ou des centaines d'années.

Mais bon quand on refuse de monter sur les épaules des géants, car on se prend pour LE géant, y a couac.

Citation :
Un univers fini mais sans bord ?
Si de tels espaces ont, au début, paru posséder des propriétés « monstrueuses », les mathématiciens les ont vite reconnus comme parfaitement fondés. Et les physiciens ont à leur tour considéré qu'ils offraient de meilleures représentations de l'espace réel. Appliquées à la cosmologie, toutes ces nouvelles géométries permettent de considérer sans contradiction aucune un univers fini mais sans frontière.

Ces notions ne sont toutefois guère intuitives. Encore aujourd'hui, dans l'esprit de beaucoup de gens, c'est plutôt la conception stoïcienne qui prévaut. Tous ceux qui, à propos des modèles de Big Bang proposés par la cosmologie moderne, se demandent dans quoi l'univers se dilate, ont cette image mentale d'un cosmos-bulle à bord mobile, gonflant dans un espace vide et infini. Or, cette image doit être abandonnée. Les modèles cosmologiques relativistes identifient l'univers à l'espace, précisément, à une entité physique et géométrique plus générale, l'espace-temps-matière. Donc, l'univers, qu'il soit fini ou infini, ne peut gonfler dans quoi que ce soit, car il n'y a pas d'espace en dehors de lui-même !

De la même façon que le concept de centre cosmique est éliminé par le « principe cosmologique » (en vertu duquel l'univers, homogène, est partout le même), la notion de bord de l'univers est éliminée par le « principe du contenu » : l'univers physique contient tout ce qui est physique et rien d'autre. Cet énoncé semble trivial, mais il est plus profond qu'il n'y paraît. Il dit en particulier que l'univers n'est pas un objet physique comme les autres. Tout objet a un bord, même si celui-ci n'est pas net, comme dans le cas du Soleil ou d'une galaxie. Or, l'univers n'a pas de bord. L'espace et le temps ne sont pas des réceptacles vides dans lesquels le monde matériel peut être placé, à la façon d'un objet. Ils font partie intégrante de l'univers. Pour reprendre l'heureuse expression de Nicolas de Cues : « La fabrique du monde a son centre partout et sa circonférence nulle part ».

Mais est-ce que la création/t"régression/ recréation peut-elle être une théotire valide ?
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


L'infini : mystères et limites de l'univers Empty
MessageSujet: Re: L'infini : mystères et limites de l'univers   L'infini : mystères et limites de l'univers EmptyMar 16 Oct 2018, 21:28

OlivierV a écrit:

Mais est-ce que la création/t"régression/ recréation peut-elle être une théorie valide ?

Oui
Il y a tout un tas de théories qui sont "crédibles", dans le sens de "possible".

Un univers finit sans bord.
Un univers infini.
Un univers avec un début.
Un univers avec des cycles de croissance et de rétractations.
Des multivers avec toutes les possibilités déjà évoquées.
..... et j'en oublie surement.

Résoudre la probléamatique des bords dans le cadre d'un univers finit, ne résoud pas pour autant la question de savoir ce qu'il en est réellement.
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


L'infini : mystères et limites de l'univers Empty
MessageSujet: Re: L'infini : mystères et limites de l'univers   L'infini : mystères et limites de l'univers EmptyJeu 18 Oct 2018, 23:50

loli83 a écrit:
je note que la citation d'Encelade ne donne pas la source et que ce qui y est dit me semble des affirmations sans preuves et devrait plutôt se présenter comme des hypothèses , des suppositions

pour moi et c'est ma réflexion , l'univers est fini ( a un bord ) à un instant T , mais comme il est en expansion ce bord change constamment , le volume de l'univers s'accroit constamment

mais à l'extérieur de ses "bords" , ce n'est pas le vide , c'est de l'Energie supérieure , et cette Energie c'est Dieu , c'est de cette Energie que l'univers a surgi

rien ne dit que cette expansion va continuer indéfiniment , tout dépend de cette autre Energie puissante , la volonté de Dieu
La source est dans le lien sur lequel le sujet s'appuit... fallait il citer encore quand le lien est dans l'entête...

l'as tu lu? si oui tu aurais su.


Un univers finit n'a pas de bord car la géométrie qui a cours ne le permet pas... c'est des mathematiques.

dans un tel univers si on avance en ligne droite on finit par revenir à son point de départ... il n'y a pas de bord.


Je ne te réponds que maintenant, car oui effectivement, habituellement, je ne te lis pas.

Revenir en haut Aller en bas
loli83

loli83


L'infini : mystères et limites de l'univers Empty
MessageSujet: Re: L'infini : mystères et limites de l'univers   L'infini : mystères et limites de l'univers EmptyVen 19 Oct 2018, 00:09

Encelade , moi je te lis

et là je te réponds , que la géométrie a beaucoup évolué
Revenir en haut Aller en bas
Ibralous




L'infini : mystères et limites de l'univers Empty
MessageSujet: Re: L'infini : mystères et limites de l'univers   L'infini : mystères et limites de l'univers EmptyMar 30 Juil 2019, 01:36

ajout du 14-07-18 : à la suite d'abus caractérisés, il a été décidé que le nombre de messages quotidiens pour tout intervenant est limité à 15 et que le nombre de nouveaux sujets ouverts est limité à deux par semaine .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L'infini : mystères et limites de l'univers Empty
MessageSujet: Re: L'infini : mystères et limites de l'univers   L'infini : mystères et limites de l'univers Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'infini : mystères et limites de l'univers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: QUESTIONS PHILOSOPHIQUES ET ETHIQUES-
Sauter vers: