Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES. MERCI

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES
Le Deal du moment : -54%
BOSH – Aspirateur Balai sans fil et sans sac ...
Voir le deal
91.09 €
Le deal à ne pas rater :
Valise rigide à roulettes pivotantes AmazonBasics – 68 cm
43.48 €
Voir le deal

 

 L'éthique, et ses limites.

Aller en bas 
AuteurMessage
*Encelade*

*Encelade*


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyMer 29 Aoû 2018, 23:01

29.08.2018

Bonsoir,

Suite à la remise en cause de la validité du raisonnement éthique, je me demande qu'elle est la place du questionnement éthique pour des croyants.

Pour débuter je propose tout d'abord un peu de sémantique, pour que le sens des mots soit commun pour tous.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La morale réfère à un ensemble de valeurs et de principes qui permettent de différencier le bien du mal, le juste de l'injuste, l'acceptable de l'inacceptable, et auxquels il faudrait se conformer.[...]
À travers les époques et les cultures, des individus et des groupes ont défendu différentes conceptions de ces principes et valeurs. Ces conceptions de la morale sont appelées des « morales ». Par exemple, le christianisme propose un ensemble de valeurs (la charité, le pardon) et de principes (« Aime ton prochain comme toi-même ») devant guider l'agir humain. Pour y référer, on parle de la « morale chrétienne ».

L'éthique, quant à elle, n'est pas un ensemble de valeurs ni de principes en particulier. Il s'agit d'une réflexion argumentée en vue du bien-agir. Elle propose de s'interroger sur les valeurs morales et les principes moraux qui devraient orienter nos actions, dans différentes situations, dans le but d'agir conformément à ceux-ci.

La réflexion éthique peut se faire à différents niveaux, certains plus fondamentaux et d'autres plus pratiques. Elle se divise ainsi en différents champs.


Dernière édition par *Encelade* le Mer 29 Aoû 2018, 23:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyMer 29 Aoû 2018, 23:01


On peut noter d'un côté, la morale varie dans le temps et dans l'espace, et ainsi il y a plusieurs "morales". Ces morales sont appuyées le plus souvent sur des dogmes.
Et d'un autre côté, l'éthique est avant tout une démarche, une réflexion, et une argumentation. Celle ci est soumise aux règles de la logique, et elle interroge les principes moraux, les dogmes s'il le faut... Il s'agit d'une démarche continue de réflexion.

(Il se trouve que dans ma profession, cette notion est très présente ces dernières années et donc les publications autour de la nécessité de mettre en oeuvre la réflexion éthique sont légions.
exemple parmi tant d'autre: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... Je n'invente donc rien, et ne sort rien du chapeau)

Dans le cadre d'une démarche de réflexion, pour rester dans un cadre logique et ne pas commettre d'erreur de raisonnement, il est nécessaire d'éliminer les hypothèses et donc de les démonter, d'en trouver les failles pour pouvoir les éliminer. Et là de même je n'invente rien, pour rappel: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
C'est une démarche saine qui ne vise que la validation de l'hypothèse, et n'a aucun lien avec la personne qui émet l'hypothèse.

Par ailleurs, une démarche de réflexion démarre par trouver les bonnes questions et ne peut consister à prouver ce que l'on pense juste au préalable. Cela consiste uniquement à chercher les failles dans les raisonnements...  Une démarche de réflexion ne peut qu'être critique si elle se veut rationnelle. Et il en est de même pour la démarche de réflexion éthique.


Ainsi les débats qui relèvent de la réflexion éthique, ne peuvent être rationnels que s'ils respectent les règles de la logique et de la démarche critique.

A la fois, bien que les religions soient vivantes, et leurs théologiens actifs, la notion de dogmes, non argumentés puisque révélés, et de morale fixée, me semble mettre en difficulté cette démarche. Ainsi, j'en viens à me demander si la notion de débats dans un contexte religieux relève d'une démarche réflexive ou de la réaffirmation des dogmes uniquement.

Pour info, en france nous avons un comité national consultatif d'éthique... composé de:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
qui ont rendu de nombreux avis, exemple sur la GPA puisque c'est un thème qui revient souvent:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voilà cela donne une illustration d'un résultat d'un questionnement éthique argumenté.

Voilà je laisse ce sujet au forum... si j'avais une seule question, elle serait: est il permis de pratiquer le questionnement éthique sur ce forum?
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyMer 29 Aoû 2018, 23:36

Tiens par hasard j'ai fais un tour sur un site où le thème était la mort, et où le probléme d'éthique était s'il ne fallait pas arracher la grande question de la mort aux professionnels: les médecins et les religieux.

En effet nous mourrons tous et   ceux qui sont considérés comme des autorités sur le sujet  ne sont qu'un faible pourcentage de la population totale. Est-ce juste?
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyMer 29 Aoû 2018, 23:43

cailloubleu* a écrit:
Tiens par hasard j'ai fais un tour sur un site où le thème était la mort, et où le probléme d'éthique  était  s'il ne fallait pas arracher la grande question de la mort aux professionnels: les médecins et les religieux.

En effet nous mourrons tous et   ceux qui sont considérés comme des autorités sur le sujet  ne sont qu'un faible pourcentage de la population totale. Est-ce juste?
le comité éthique ne me semble pas n'être qu'aux mains de médecins et des religieux pourtant, si?

Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
Cyril 84


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyJeu 30 Aoû 2018, 07:56

*Encelade* a écrit:
cailloubleu* a écrit:
Tiens par hasard j'ai fais un tour sur un site où le thème était la mort, et où le probléme d'éthique  était  s'il ne fallait pas arracher la grande question de la mort aux professionnels: les médecins et les religieux.

En effet nous mourrons tous et   ceux qui sont considérés comme des autorités sur le sujet  ne sont qu'un faible pourcentage de la population totale. Est-ce juste?
le comité éthique ne me semble pas n'être qu'aux mains de médecins et des religieux pourtant, si?

Voir également ce sujet :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyDim 23 Sep 2018, 06:48

De la moralité comme de l'éthique découle des attitudes.

je pense que l'on parle d'éthique quand on veut se montrer plus précis, et préciser le domaine et le contexte à établir.

Le principe de moralité est plus conçu selon des généralités.
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyDim 23 Sep 2018, 09:36

Tonton a écrit:
De la moralité comme de l'éthique découle des attitudes.

je pense que l'on parle d'éthique quand on veut se montrer plus précis, et préciser le domaine et le contexte à établir.

Le principe de moralité est plus conçu selon des généralités.

c'est aussi que morale a pris une connotation religieuse et un peu ringarde, éthique est plus laic mais pour moi c'est la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyDim 23 Sep 2018, 09:59

La morale se fige.... quand l'éthique est est une démarche continue de réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
gastounet

gastounet


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyDim 23 Sep 2018, 10:15

Pour beaucoup, morale et éthique sont quasi des synonymes; pourtant les deux mots n'ont pas le même sens; la morale fait souvent référence aux religions pour les croyants; les fameux dix commandements par exemple. L'éthique, par contre, se conçoit indépendamment de toute croyance, même si elle partage, bien sûr, des valeurs à peu près identiques. Et l'éthique est plus rationnelle et mieux réfléchie. Exemple l'homosexualité.
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyDim 23 Sep 2018, 10:42

gastounet a écrit:
Pour beaucoup, morale et éthique sont quasi des synonymes; pourtant les deux mots n'ont pas le même sens; la morale fait souvent référence aux religions pour les croyants; les fameux dix commandements par exemple. L'éthique, par contre, se conçoit indépendamment de toute croyance, même si elle partage, bien sûr, des valeurs à peu près identiques. Et l'éthique est plus rationnelle et mieux réfléchie. Exemple l'homosexualité.

oui et comme le dit Encéclade, la morale est souvent figée car basée sur un livre saint tandis que l'éthique est évolutive.
or actuellement les nouvelles possibilités ouvertes par le progrès scientifiques obligent à faire évoluer la morale pour répondre à des problèmes entièrement nouveaux  (mani.pulation génétiques, intelligence artificielle par exemple)

j'aime bien le cas de la voiture autonome qui pose des problèmes intéressants car il faut doter le logiciel d'une "morale"
- si la voiture a le choix entre renverser un piéton qui traverse inopinément ou éviter le piéton et heurter une autre voiture, que faut il faire ?
- si le logiciel respecte scrupuleusement le code de la route , dans certains cas la voiture ne pourra jamais passer. par exemple si elle est à un stop avec un fort trafic sur la route principale. Dans ce cas il faut introduire une dose de "transgression" des règles.
Revenir en haut Aller en bas
marcel1990

marcel1990


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyDim 23 Sep 2018, 13:07

rosarum a écrit:
gastounet a écrit:
Pour beaucoup, morale et éthique sont quasi des synonymes; pourtant les deux mots n'ont pas le même sens; la morale fait souvent référence aux religions pour les croyants; les fameux dix commandements par exemple. L'éthique, par contre, se conçoit indépendamment de toute croyance, même si elle partage, bien sûr, des valeurs à peu près identiques. Et l'éthique est plus rationnelle et mieux réfléchie. Exemple l'homosexualité.

oui et comme le dit Encéclade, la morale est souvent figée car basée sur un livre saint tandis que l'éthique est évolutive.
or actuellement les nouvelles possibilités ouvertes par le progrès scientifiques obligent à faire évoluer la morale pour répondre à des problèmes entièrement nouveaux  (mani.pulation génétiques, intelligence artificielle par exemple)

j'aime bien le cas de la voiture autonome qui pose des problèmes intéressants car il faut doter le logiciel d'une "morale"
- si la voiture a le choix entre renverser un piéton qui traverse inopinément ou éviter le piéton et heurter une autre voiture, que faut il faire ?
- si le logiciel respecte scrupuleusement le code de la route , dans certains cas la voiture ne pourra jamais passer. par exemple si elle est à un stop avec un fort trafic sur la route principale. Dans ce cas il faut introduire une dose de "transgression" des règles.
de quelle morale tu parles celle de satan
Revenir en haut Aller en bas
marcel1990

marcel1990


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyDim 23 Sep 2018, 13:10

gastounet a écrit:
Pour beaucoup, morale et éthique sont quasi des synonymes; pourtant les deux mots n'ont pas le même sens; la morale fait souvent référence aux religions pour les croyants; les fameux dix commandements par exemple. L'éthique, par contre, se conçoit indépendamment de toute croyance, même si elle partage, bien sûr, des valeurs à peu près identiques. Et l'éthique est plus rationnelle et mieux réfléchie. Exemple l'homosexualité.
ton exemple est la morale de satan...mais comme tu n'y crois pas..parce que tu vis dans un monde qui court vite....t'as pas le temps de reflechir
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyDim 23 Sep 2018, 13:16

marcel1990 a écrit:

de quelle morale tu parles celle de satan

[Hors du sujet supprimé par MFL]
Revenir en haut Aller en bas
marcel1990

marcel1990


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyDim 23 Sep 2018, 13:20




[Hors du sujet supprimé par MFL]
Revenir en haut Aller en bas
Ibralous




L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyMar 30 Juil 2019, 01:04

ajout du 14-07-18 : à la suite d'abus caractérisés, il a été décidé que le nombre de messages quotidiens pour tout intervenant est limité à 15 et que le nombre de nouveaux sujets ouverts est limité à deux par semaine .
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyMar 30 Juil 2019, 10:28

marcel1990 a écrit:
gastounet a écrit:
Pour beaucoup, morale et éthique sont quasi des synonymes; pourtant les deux mots n'ont pas le même sens; la morale fait souvent référence aux religions pour les croyants; les fameux dix commandements par exemple. L'éthique, par contre, se conçoit indépendamment de toute croyance, même si elle partage, bien sûr, des valeurs à peu près identiques. Et l'éthique est plus rationnelle et mieux réfléchie. Exemple l'homosexualité.

ton exemple est la morale de satan...mais comme tu n'y crois pas..parce que tu vis dans un monde qui court vite....t'as pas le temps de reflechir


Voir le livre de J.-F. Braunstein : "la philosophie devenue folle".

Les dérives actuelles n'ont plus rien de rationnel !!!


Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
joseph1




L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Les limites et l ' Homme   L'éthique, et ses limites. EmptyJeu 01 Aoû 2019, 12:05

01.08.2019

Trois débats nous sont imposés par les élites : le genre, les droits de l’animal, l’euthanasie.
Derrière les bons sentiments affichés on s 'aperçoit que se font jour des conséquences absurdes sinon abjectes.
Si le genre n’est pas lié au sexe, pourquoi ne pas en changer tous les matins ? Si le corps est à la disposition de notre conscience, pourquoi ne pas le modifier à l’infini ?
S’il n’y a pas de différence entre animaux et humains, pourquoi ne pas faire des expériences scientifiques sur les comateux plutôt que sur les animaux ? Pourquoi ne pas avoir de relations sexuelles avec son chien ? Pourquoi les droits de l 'Homme ?
S’il est des vies dignes d’être vécues et d’autres qui ne le sont pas, pourquoi ne pas liquider les « infirmes », y compris les enfants « défectueux » ? Pourquoi ne pas nationaliser les organes des quasi-morts au profit d’humains plus prometteurs ?
Il existe un point commun à toutes ces théories : la volonté d ' effacer les limites. Limites  entre les sexes, entre les animaux et les humains, entre les vivants et les morts.
Ce sont ces limites qui nous constituent. Ces théories sont inhumaines.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyJeu 01 Aoû 2019, 18:46

joseph1 a écrit:
Trois débats nous sont imposés par les élites : le genre, les droits de l’animal, l’euthanasie.
Derrière les bons sentiments affichés on s 'aperçoit que se font jour des conséquences absurdes sinon abjectes.
Si le genre n’est pas lié au sexe, pourquoi ne pas en changer tous les matins ? Si le corps est à la disposition de notre conscience, pourquoi ne pas le modifier à l’infini ?
S’il n’y a pas de différence entre animaux et humains, pourquoi ne pas faire des expériences scientifiques sur les comateux plutôt que sur les animaux ? Pourquoi ne pas avoir de relations sexuelles avec son chien ? Pourquoi les droits de l 'Homme ?
S’il est des vies dignes d’être vécues et d’autres qui ne le sont pas, pourquoi ne pas liquider les « infirmes », y compris les enfants « défectueux » ? Pourquoi ne pas nationaliser les organes des quasi-morts au profit d’humains plus prometteurs ?
Il existe un point commun à toutes ces théories : la volonté d ' effacer les limites. Limites  entre les sexes, entre les animaux et les humains, entre les vivants et les morts.
Ce sont ces limites qui nous constituent. Ces théories sont inhumaines.


C'est le thème du livre, que j'ai déjà cité par ailleurs, de Jean-François Braunstein : "La philosophie devenue folle".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
joseph1




L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyVen 02 Aoû 2019, 15:07

mario-franc_lazur a écrit:
joseph1 a écrit:
Trois débats nous sont imposés par les élites : le genre, les droits de l’animal, l’euthanasie.
Derrière les bons sentiments affichés on s 'aperçoit que se font jour des conséquences absurdes sinon abjectes.
Si le genre n’est pas lié au sexe, pourquoi ne pas en changer tous les matins ? Si le corps est à la disposition de notre conscience, pourquoi ne pas le modifier à l’infini ?
S’il n’y a pas de différence entre animaux et humains, pourquoi ne pas faire des expériences scientifiques sur les comateux plutôt que sur les animaux ? Pourquoi ne pas avoir de relations sexuelles avec son chien ? Pourquoi les droits de l 'Homme ?
S’il est des vies dignes d’être vécues et d’autres qui ne le sont pas, pourquoi ne pas liquider les « infirmes », y compris les enfants « défectueux » ? Pourquoi ne pas nationaliser les organes des quasi-morts au profit d’humains plus prometteurs ?
Il existe un point commun à toutes ces théories : la volonté d ' effacer les limites. Limites  entre les sexes, entre les animaux et les humains, entre les vivants et les morts.
Ce sont ces limites qui nous constituent. Ces théories sont inhumaines.


C'est le thème du livre, que j'ai déjà cité par ailleurs, de Jean-François Braunstein : "La philosophie devenue folle".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En effet. Je viens de lire le fil. Le livre est à lire.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyVen 02 Aoû 2019, 18:53

joseph1 a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
joseph1 a écrit:

Il existe un point commun à toutes ces théories : la volonté d ' effacer les limites. Limites  entre les sexes, entre les animaux et les humains, entre les vivants et les morts.
Ce sont ces limites qui nous constituent. Ces théories sont inhumaines.


C'est le thème du livre, que j'ai déjà cité par ailleurs, de Jean-François Braunstein : "La philosophie devenue folle".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En effet. Je viens de lire le fil. Le livre est à lire.


Peut-être serait-il bon de fusionner les deux topics ? Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
joseph1




L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyVen 02 Aoû 2019, 21:36

pourquoi pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
Cyril 84


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptyVen 02 Aoû 2019, 22:22

mario-franc_lazur a écrit:
Peut-être serait-il bon de fusionner les deux topics ? Qu'en penses-tu ?

joseph1 a écrit:
pourquoi pas ?

Chers Mario et Joseph, c'est fait.

Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. EmptySam 03 Aoû 2019, 15:50

Cyril 84 a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
Peut-être serait-il bon de fusionner les deux topics ? Qu'en penses-tu ?

joseph1 a écrit:
pourquoi pas ?

Chers Mario et Joseph, c'est fait.



Mon cher CYRIL, une fois de plus L'éthique, et ses limites. 175602
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Contenu sponsorisé




L'éthique, et ses limites. Empty
MessageSujet: Re: L'éthique, et ses limites.   L'éthique, et ses limites. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'éthique, et ses limites.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: QUESTIONS PHILOSOPHIQUES ET ETHIQUES-
Sauter vers: